La PNL… c’est facile et efficace !

 

 CAROLLE ANNE DESSUREAULT :

J’ai le goût de vous entretenir aujourd’hui des bienfaits de la PNL, Programmation neuro-linguistique, une formation thérapeutique que j’ai suivie il y a de cela quelques décennies.

Nous vivons à une ère technologique prodigieuse. Tout va si vite que nous sommes souvent plongés dans l’instantanéité ! Nous n’avons plus autant de temps pour suivre des thérapies qui s’étendent sur des années avant de guérir. Je crois que la PNL offre des solutions mieux adaptés à notre style de vie.

La PNL – Programmation neuro-linguistique – est une thérapie qui s’intéresse DAVANTAGE au COMMENT guérir plutôt qu’au POURQUOI des blessures, et cette thérapie agit sur l’expérience subjective d’une personne.

La PNL est une éducation du cerveau, une sorte de mode d’emploi. 

  • PROGRAMMATION – nous nous programmons en mettant en place des façons de penser, de ressentir et d’agir ;
  • NEURO– c’est inscrit dans nos nerfs ;
  • LINGUISTIQUE – le langage structure et reflète la façon dont nous pensons

 

 

En 1977, les cofondateurs de la PNL, John Grinder (professeur linguistique) et Richard Bandler (mathématicien et psychothérapeute) énoncent un postulat :

Les personnes qui réussissent ont des schémas comportementaux  communs. En les reproduisant, nous pouvons, nous aussi, réussir nos objectifs.

Ainsi, la PNL peut guérir ou transformer nos expériences. Exemples :

  • se remettre d’un deuil, d’une rupture
  • se libérer de l’habitude d’échouer
  • apprendre à développer son potentiel et à le manifester
  • prendre la parole en public
  • améliorer sa santé, se défaire d’une dépendance
  • se sentir plus à l’aise en société
  • guérir, les obsessions, les compulsions, les phobies, le stress
  • guérir des blessures profondes et traumatismes
  • modifier les croyances négatives et limitatives en positives

LA PNL CONTIENT PLUSIEURS TECHNIQUES 

ASSOCIATION/DISSOCIATION

MÉTHODE SWISH (froissement-bruissement)

LES MODALITÉS

LE MOUVEMENT DES YEUX

LES ANCRAGES, et d’autres

 

1) PROCESSUS INTERNE INCONSCIENT DU MOUVEMENT DES YEUX – modifier situations déplaisantes

 

En PNL, la position des yeux révèle l’état ou une partie de l’état qu’une personne vit lorsque les mouvements sont inconscients. On peut utiliser cette méthode pour mieux percevoir et comprendre les personnes avec lesquelles nous communiquons.

EN HAUT À DROITE

  • VISUEL CRÉÉ – la personne imagine, construit une image (exemple : imaginer sa grand-mère en train de sauter en parachute)

EN HAUT À GAUCHE

  • VISUEL REMÉMORÉ – la personne se remémore, elle se souvient d’une image connue (par exemple : son dernier cadeau d’anniversaire)

 LATÉRALEMENT À DROITE

  • AUDITIF CRÉÉ – la personne construit un nouveau son (par exemple, imaginer le son d’un mot à l’envers)

LATÉRALEMET À GAUCHE

  • AUDITIF REMÉMORÉ – la personne se remémore un son, elle se souvient d’un son (par exemple, l’ancienne sonnerie de son portable)

EN BAS À DROITE

  • KINESTHÉSIQUE – VÉRIFICATION DES SENTIMENTS – la personne fait attention aux sensations, aux émotions, à la chaleur

EN BAS À GAUCHE

  • KINESTHÉSIQUE – DIALOGUE INTERNE – la personne entretient un dialogue interne

*MISE EN GARDE, ce sont des éléments indicateurs incomplets (éléments contextuels manquants. Ces infos vous indiquent, par exemple, dans quel mode elle se tient. Si une personne est en train de se parler, elle n’aura pas les yeux en haut à droite.

**exemple de modification d’un état par la position des yeux

Une personne déprimée qui prend conscience de sa posture relâchée, la tête tombée sur le côté à gauche, pourra consciemment relever la tête et choisir de regarder soit en haut à droite ou ailleurs afin de vivre un état plus positif.

 

2) SYSTÈMES REPRÉSENTATION, TROIS MODALITÉS

Toutes nos expériences utilisent un système sensoriel de représentation qu’on appelle MODALITÉ – il y en a trois.

Êtes-vous un visuel, un auditif ou un kinesthésique ? GÉNÉRALEMENT, nous avons les trois, mais il y en a un qui prédomine sur les autres. Le langage révèle notre principale modalité.

LE VISUEL        on demande à un VISUEL : « ÉCOUTES-TU ce que je te dis ? » LA RÉPONSE : « Oui, OUI, je VOIS ce que tu veux dire »

L’AUDITIF     on demande à un AUDITIF : « REGARDE ce que je suis en train de faire » LA RÉPONSE : « Oui, je T’ENTENDS »

LE KINESTHÉSIQUE – on demande à un kinesthésique : « COMPRENDS-TU mon point de vue ? » « Oui, je LE SENS, ça ME LE DIT EN-DEDANS »

 

3) DE MULTIPLES SOUS-MODALITÉS à l’intérieur de la MODALITÉ qui nous permettent de recadrer, retravailler les expériences. Les sous-modalités sont des éléments universels utilisés pour changer n’importe quelle image visuelle, un langage-son, un sensation kinesthésique, indépendamment de leur contexte. Ce sont toutes les manières dont sont enregistrées les informations de nos cinq sens. Les sous-modalités sont le moyen qu’utilise le cerveau pour coder les expériences émotionnelles.

On peut modifier nos images internes, les affaiblir quand elles sont négatives, les renforcer lorsqu’elles sont positives.

SOUVENIR HEUREUX

  • AUGMENTER la brillance sur un souvenir heureux, avec sentiment de capacité et d’ouverture à s’exprimer
  • INTENSIFIER le sentiment en AVANÇANT L’IMAGE
  • AUGMENTER la dimension
  • METTRE en COULEURS et non noir et blanc
  • AJUSTER le souvenir en FILM plutôt que image statique
  • Découvrez combien votre énergie est à la hausse et que votre bien-être est bon

 SOUVENIR DOULEUREUX

  • BAISSER la brillance de votre image douloureuse
  • ÉLOIGNEZ-VOUS de l’image, POUSSEZ-LA au fond
  • ENLEVER la couleur – mettre en GRIS embrouillé, statique
  • CRÉER un PETIT CADRE autour de l’image qui va encore s’éloigner de vous
  • Découvrez combien les émotions douloureuses ont perdu de leur intensité

SOUS-MODALITÉS D’UNE IMAGE VISUELLE

  • luminosité, brillance forte ou faible, dimension, couleur, distance, profondeur, durée, clarté, contraste, cadre-panorama, vitesse, mouvement (vidéos et films), transparence, orientation, taille, image en avant ou éloignée

 ****EXPÉRIENCE D’UN SOUVENIR HEUREUX – BRILLANCE – IMAGINER pendant quelques instants l’endroit de vos dernières vacances, ou un moment dans votre vie qui vous a apporté un bonheur immense, une sensation d’être capable de beaucoup, de vous sentir en confiance, avec le goût de vivre et d’exprimer le maximum de ce que vous êtes (est-ce que l’image de ce que vous voyez est en couleurs ou noir et blanc ?

  • est-ce qu’elle est grande ou petite ?
  • est-ce qu’elle est proche ou lointaine ?
  • est-ce une image FIXE – STATIQUE, ou une IMAGE ANIMÉE, EN FILM
  • (Ce qui nous intéresse ici ce n’est pas le contenu de ce que vous visualisez, mais le COMMENT VOUS LE VOYEZ.

CE QU’ON PEUT FAIRE :

  • AUGMENTER la brillance sur un souvenir heureux, avec sentiment de capacité et d’ouverture à s’exprimer
  • INTENSIFIER le sentiment en AVANÇANT L’IMAGE
  • AUGMENTER la dimension
  • METTRE en COULEURS et non noir et blanc
  • AJUSTER le souvenir en FILM plutôt qu’une image statique

****EXPÉRIENCE D’UN ÉVÉNEMENT DOULOUREUX – RECADRAGE – PENSER à un souvenir qui vous dérange, mais pas trop douloureux, Concentrez-vous sur l’image de l’expérience vécue. Prenez le temps de bien sentir les souvenirs de ces moments.

  • maintenant, mettez l’image plus sombre comme si vous baissiez l’intensité
  • éloignez l’image de vous, reculez-la dans le fond
  • voyez-la se réduire, se réduire et devenir petite et très éloignée de vous
  • en faisant cet exercice, découvrez combien les émotions qui étaient liées à ce souvenir ont diminué

CE QU’ON PEUT FAIRE :

  • BAISSER la brillance de votre image douloureuse
  • ÉLOIGNEZ-VOUS de l’image, POUSSEZ-LA au fond
  • ENLEVER la couleur – mettre en GRIS embrouillé, statique
  • CRÉER un PETIT CADRE autour de l’image qui va encore s’éloigner de vous
  • Découvrez combien les émotions douloureuses ont perdu de leur intensité

 

4) LES AUTRES NOUS SERVENT DE MODÈLES

LA PNL repose beaucoup sur l’observation car les autres nous reflètent ce que nous sommes – un miroir – ce que nous aimons, ce que nous n’aimons pas, ce que nous admirons et ce à quoi nous aspirons. 

Aimons-nous la posture invitante de telle personne, son regard magnétique qui inspire l’assurance, sa voix mélodieuse qui vient nous chercher, sa démarche ? Puis-je reproduire cette posture, cette voix, ce regard – selon ma propre personnalité, afin d’éveiller en moi plus d’assurance ?

 

5) ON PEUT FAIRE UN ANCRAGE DANS L’AGRÉMENT

L’AN DERNIER, j’ai suivi avec mon conjoint un cours sur les premiers soins. L’infirmière – très créatrice – a utilisé un ancrage puissant pour nous faire comprendre l’importance d’appeler une ambulance lorsqu’on se trouvait en présence d’une personne INCONSCIENTE. Cet ancrage consistait à marteler sur un pas de danse deux mots. Le premier, INCONSCIENCE, en levant le bras droit, et l’autre AMBULANCE, en levant le bras gauche.

INCONSCIENCE – AMBULANCE

 INCONSCIENCE – AMBULANCE

 INCONSCIENCE – AMBULANCE

Croyez-vous que je vais me rappeler de ce que je dois faire devant une personne inconsciente ? OUI, je le crois. AMBULANCE ! Ambulance tout de suite !

 

N’hésitez pas à faire vos propres ancrages. Lorsqu’une peur monte en vous, pourquoi ne pas dire en dansant :

PEUR   – CONFIANCE – OSER

 PEUR –  CONFIANCE – OSER

PEUR – CONFIANCE – OSER

 

En conclusion, la PNL est une formidable technique pour guérir nos blessures et pour nous programmer et reprogrammer positivement. Les techniques sont efficaces et rapides, et elles paraissent si simples qu’on pourrait douter de leur efficacité. En fait, la PNL se base sur le fait que le cerveau APPREND rapidement et non lentement. Je considère que cette thérapie peut même être supérieure aux thérapies traditionnelles quand ces dernières s’attardent trop au pourquoi des blessures et ne proposent pas SUFFISAMMENT de techniques pour le COMMENT se reprogrammer.

Je rappelle cet énoncé de la PNL – « nous nous programmons en mettant en place des façons de penser, de ressentir et d’agir. 

 

La PNL est-elle de la manipulation ?

Chaque fois que nous changeons notre pensée, est-ce de la manipulation ? Dans un sens, on peut répondre OUI, cependant, il s’agit  d’une manipulation consciente SUR SOI et JAMAIS sur les autres.

C’est une manipulation VERS LE PLUS – UNE SORTE DE DÉPENDANCE VERS UNE PROGRESSION.

Finalement, comment pouvons-nous changer ou nous améliorer si nous ne nous servons pas de techniques pour changer de mentalité et apprendre d’autres comportements ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *