Le nouveau totalitarisme du contrôle des appellations

YSENGRIMUS —                       This article is available in 5 languages on this webmagazine:
21.10.2022-Ysengrimus-Totalitarieme-ARNm-Portuguese-Moon-IGCL-English-Italiano-Spanish

Notre sidérante affaire débute il y a quelques années, quand l’actrice et chanteuse Lindsay Lohan intente une poursuite de cent millions de dollars américains contre une agence de publicité, pour l’utilisation du prénom LINDSAY dans un commercial du Super Bowl portant sur une petite bébé turbulente ayant tendance, disons, à abuser du biberon… Insistons fermement d’abord –en ouverture- sur un point. Ici, ce n’est pas mademoiselle Lohan qui déraille. C’est, plus nettement, la notion de propriété privée qui s’emballe et qui devient follement totalitaire… Il faut prudemment voir à ne pas se laisser influencer par un titre ou un sous-titre de canard racoleur et populiste. L’affirmation “The world revolves around Lindsay. [Le monde gravite autour de Lindsay]” est un commentaire d’ouverture poudre aux yeux, dans le genre de cette image bien connue du président Obama, ce bourgeois raffiné et un rien hautain, s’amenant en bras de chemise dans ses meeting populaires pour faire peuple lui-même. En ouvrant ici l’exposé de la nouvelle dans cet angle du ci-devant narcissisme de mademoiselle Lohan, un certain journalisme vous oriente sciemment la pensée. On dévie ouvertement de l’enjeu critique en cause et on manipule le propos au départ, dans la direction du petit potin sans portée. Le commentaire d’ouverture correct serait: Le prénom de Lindsay Lohan fait-il partie de la propriété intellectuelle (privée) de sa marque de commerce? La réponse reste non, mais le topo n’est plus détourné dans le style ad hominem et creux des feuilles de chou mondaines. Qui donc veut confondre ici l’entreprise qui poursuit avec l’ego de la petite vedette en cause dans la poursuite? Personne de vraiment sérieux. Pendant qu’on tape sur les doigts de mademoiselle Lohan tous en choeur, le totalitarisme privé lui, reste, en douce, bien niché dans les implicites non questionnés. Cela vient vieux à terme, ce genre de journalisme de surface. Ceci était MON ouverture sur cette question.

Traitons ladite question dans sa dimension radicalement ethnoculturelle (plutôt que superficiellement potino-anecdotique). Le problème est assez ancien. Il rejoint (sans s’y confondre) la question, toujours sensible, de l’antonomase sur marques de commerce (kodak, kleenex, et, en anglais, les verbes to hoover, to xerox, pour n’égrener que de maigres exemples qui, vieillots, ont la qualité, fort prisée vue l’ambiance, d’être sans risque). Alors, bon, les prénoms MICKEY, ELVIS et MADONNA sont-ils associés à des objets culturels spécifiques? Personnellement, je pense que oui. Par contre, cette poursuite-ci de cent millions (cela ne s’improvise pas par narcissisme individuel, une poursuite de cette amplitude) tente tout simplement le coup d’ériger LINDSAY en objet culturel similaire… À tort, je pense… mais il ne serait pas si facile de formuler un net critère démarcatif. Le problème, déjà fort emmerdant, se complique ici, en plus, d’une facette diffamatoire. On découvre, dans l’article que j’ai mis en lien, un résumé de l’argument de la poursuite. Il se lit comme suit: “They used the name Lindsay,” Ovadia said. “They’re using her name as a parody of her life. Why didn’t they use the name Susan? This is a subliminal message. Everybody’s talking about it and saying it’s Lindsay Lohan [Ils utilisent le prénom Lindsay pour parodier sa vie, a déclaré Ovadia. Pourquoi n’ont-ils pas pris le prénom Susan? C’est un message subliminal. Tout le monde en parle en disant qu’il s’agit de fait de Lindsay Lohan].” Bon, la légende urbaine du subliminal, on a compris ce que ça vaut, depuis un moment, allez. Mais ce qui m’ennuie le plus ici c’est le “Everybody’s talking about it [Tout le monde en parle]”. J’aimerais bien qu’on me cite les sources datées qui établissaient cette corrélation AVANT le buzz de cette poursuite même, qui lui, justement, désormais, impose cette susdite corrélation. En d’autre termes, bien… moquez vous de Lindsay Lohan ici et ailleurs, en rapport avec cette affaire, et vous alimentez simplement l’argumentation malhonnêtement victimisante sur laquelle se fonde justement la toute rapace poursuite en diffamation. Bonjour, le piège à con…

Cette affaire, cette flatulente énormité juridique, n’est aucunement anecdotique. Elle est bien plus qu’un fait divers. Elle a une portée qui va beaucoup plus loin que la simple trajectoire artistique ou mondaine de Lindsay Lohan. Mon tout petit rédacteur de journaux à potin qui ne veut pas voir plus loin, laisse moi maintenant t’expliquer. Tu ramènes le tout de la chose à du fricfrac interpersonnel, prouvant ici que tu n’y vois goutte. Il y a une notion que tu ne comprends pas: celle de jurisprudence. Je vais d’abord t’inviter à corréler ce débat sur la propriété commerciale du (fort répandu) prénom LINDSAY à cette poursuite-ci, agression ouverte procédant d’une dynamique similaire (sans narcissisme personnel de petite vedette à pointer du doigt, cette fois). Une entreprise privée, le Marché Saint-Pierre, poursuit une autre entreprise privé, l’éditeur d’un polar, sur la base diffamatoire: ne parle pas de moi, tu me dénigres. Une entreprise privée, l’estate de Lindsay Lohan, poursuit une autre entreprise privée, le publicitaire E-trade, sur la base diffamatoire: ne parle pas de moi, tu me dénigres. Comme le diraient ces bons ricains que, cher rédacteur de journaux à potins, tu adores et que tu prétends si bien comprendre: is there a pattern here? Dans les deux cas, une réalité publique du tout venant (un prénom, un lieu) est l’objet du délit au sein d’une poursuite en appropriation… La manœuvre juridique est identique (le reste, c’est, au pire, de l’anecdote, au mieux, de la nuance). La jurisprudence, elle aussi, est identique. Si le forban qui poursuit plante le forban qui se défend, moi, dans mon petit coin, je me prends de toute façon les tessons dans la gueule PARCE QUE LE RÉSULTAT FAIT JURISPRUDENCE. Notons au passage qu’on est finalement bien loin du narcissisme, plus proche du totalitarisme. Je pourrais, demain, ne plus avoir le droit de dire ni MARCHÉ SAINT-PIERRE (ni, la peur jurisprudente jouant: LOUVRE, TOUR EIFFEL, TOUR CN, PLACE VILLE-MARIE, CANAL RIDEAU, CANADA) ni LINDSAY (ni, la peur jurisprudente jouant: MICKEY, ELVIS, MADONNA, BRANGELINA, BARACK, YSENGRIM ou le chiffre SEPT – des 7 du Québec). Que l’objet du délit soit vague (y a pas que mademoiselle Lohan qui se prénomme Lindsay) ou clairement cerné (c’est bien du Marché Saint-Pierre qu’il s’agit dans ce polar), la constante qui se stabilise est hautement inquiétante. On peut vous accuser impunément (surtout si on a les moyens de se payer un service juridique somptuaire) de DÉNIGRER du seul  fait d’AVOIR NOMMÉ. Paniquant…

Alors maintenant, avançons encore d’un cran dans l’abus de droit du «droit». Au lieu d’une entreprise attaquant une entreprise, on a une entreprise attaquant un individu ordinaire, un simple pingouin de base sans défense. C’est le cas, tout récent tout chaud, de cette pauvre institutrice française, madame FIGARO, qui vient de se prendre sur le coin de la tête, pour son petit blogue personnel sans revenu s’adressant à ses élèves, une mise en demeure… du Figaro. Oh, oh, mais vous me direz pas, après ça, que les entreprises privées contemporaines ne sont pas littéralement atteintes d’un syndrome totalitaire. Oh, mais faites excuses, voici que je m’expose moi-même à une poursuite du Collège de Médecine pour dénigrement de la notion de syndrome… Enfin, bon, je préserve mes quelques chances de non-lieu, puisque les restaurateurs d’Italie ne sont pas (encore) parvenus à imposer une appellation contrôlée sur la notion de pizza (comme il y en a une sur les notions de bordeaux, de bourgogne, de champagne, qui ne se barouettent pas comme ça). Je m’efforce ici de vous faire un peu rire avec ceci mais, batince, je la trouve pas drôle du tout, en fait, pour dire le fond de ma pensée. Privé, privé, privé! Le privé s’empare d’objets physiques ou mentaux du tout venant et dit: “c’est à moi, taisez-vous, n’en parlez plus. Silence. Baillon.”. C’est atterrant.

Et, en plus, c’est outrageusement enrichissant. Car, en conclusion de ce petit billet fort marri (en attendant les prochains abus juridiques impudents de l’hydre entrepreneuriale sur ce front), il faut signaler que mademoiselle Lohan et son estate ont fini par abandonner leur poursuite peu après l’avoir intentée mais ce, non sans avoir tiré des revenus non précisés de l’entente hors cours s’étant conclue sans trompette (the actress made some money out of the deal – noter, encore ici, le traitement incroyablement potineux et creux, sciemment minimiseur, en fait). Bilan: dans le cloaque néo-libéral du laxisme légal contemporain, il y a toujours moyen, pour une entreprise puissante, de poursuivre, de gagner, de bâillonner, d’extorquer. Le principe fondamental est singulièrement répugnant. C’est la dictature du silence culturel imposée par les accapareurs possédants. C’est puant et cela s’étend. Je demande: qui donc mettra la bride à ce nouveau totalitarisme du contrôle des appellations? Et je signe:

PAUL (Newman’s Own me guette ici)
LAURENDEAU (ici c’est le journal Le Devoir)
.

10 réflexions sur “Le nouveau totalitarisme du contrôle des appellations

  • Ping : Le nouveau totalitarisme du contrôle des appellations « Le Carnet d'Ysengrimus

  • 21 octobre 2022 à 0 h 38 min
    Permalien

    Vous avez encore rien vu ! l tendance se poursuit dans les médias sociaux, sur twitter également et partout ou il peut y avoir prédation sur les droits d’auteur…, le  »plagiat » ou les appellations ! et côté  »diffamation » cette fois, c’est l’avenir on dirait ! … de la même veine ! on m’a souvent demandé pourquoi je ne lançait pas mon propre blog, ou écrire et tenter d’en vivre et en faire mon gagne pain… et l’une des raisons est que je sois terrorisé par tout ceci depuis toujours ! même lorsqu’il m’arrive encore d’écrire un commentaire et je cite des marques ou des auteurs… je me dis, il n’y a strictement rien qui peut les empêcher de rappliquer dans une semaine, un mois ou un an ! bref, la terreur est permanente ! et même lorsqu’il s’agit de satire politique, même lorsque vous le mentionnez en tag sur le billet ou le mème… ceci ne veut rien dire, car vous seriez riche et que ça se saurait, vous aurez les poursuites le lendemain sur vitre dos ! et donc, lorsqu’un billet quelconque sur l’actualité, la politique les relations internationales… ou la critique capitaliste en général expose je dirais tous les  »militants blogueurs » bien plus qu’elle ne le fera sur des supports grands médias… une chance que les 7 du Québec ne soit pas référencé sur le net ! car si Robert demain décidait de dépenser une fortune pour le faire, il ne ferait que s’attirer les foudres du ciel a ce propos ! et l’argument de la liberté d’expression ne vaut en effet rien du tout en cours devant un parterre d’avocats du centre ville, de westmount, du ont-Royal et même de chais pas quel patelin perdu et bourgeois du Québec !

    la Jurisprudence est celle qui pose problème comme vous le soulignez si bien…, et même si nous avons l’impression qu’on soit plus ou moins a l’abris au Canada par rapport aux states, ce n’est que poudre aux yeux ! ici ce sera  »a la tête du client »… et si vous leur plaisez pas, ou qu’ils accèdent a des infos qui disent que vous avez quelques sous en banque… ils vous tomberont dessus ! et c’est l’une des raisons pour laquelle, que je ne commentais plus ou voulait participer aux échanges sur d’autres blogs depuis au moins 10 ans avant de me retrouver sur les 7 du Québec… car j’y ai réfléchi sérieusement une fois et j’avais lu des histoires similaires… et lorsque je posais la question a un avocat… il confirma que  »tout est possible…et qu’il faut faire très attention »…sans plus ! :)))

    Excellent billet sinon !

    Répondre
  • 21 octobre 2022 à 0 h 44 min
    Permalien

    Pfff… me suis relu, plein de fautes de frappes…et oublis… comme  »et donc, lorsqu’un billet quelconque sur l’actualité, la politique les relations internationales… ou la critique capitaliste en général EST POSTÉE SUR LE BLOG, IL expose je dirais…etc »…. désolé de vous faire bosser en plus… sur mon commentaire !

    Répondre
  • 21 octobre 2022 à 1 h 23 min
    Permalien

    et la ou je trouve qu’ils nous envoient un message d’avertissement a peine voilé a prendre très au sérieux justement, c’est lorsqu’ils finissent par faire ces ententes hors cour !  »out of court settlement » qui ne signifie rien d’autre que le début de marchandages avec les mécanismes qui viennent avec  »Offre » et  »Contre Offre » et  »Médiation » ou encore  »Conciliation » et enfin  »ententes de confidentialité » et  »ententes écrites et signées »… avant de faire le chèque ou le virement ! Ces ententes hors cour sont souvent l’occasion aussi pour les avocats « expérimentés » de démontrer tous leurs talents, et d’empocher d’inespérées commissions ou pourcentages…, comme quoi, le métier d’avocat pour ceux qui ne l’ont pas encore compris, est un merveilleux champs d’exercice de l’arnaque ou de l’extortion sans limites, et sans plafond… il suffit parfois d’imagination et d’une bonne recherche de leur victimes…que certains font en permanence…

    Sinon, en cours, les entreprises et multinationales qui peuvent se faire facturer $500 et jusqu’à $1000 l’heure…par les cabinets d’avocats… même lorsqu’ils poursuivent un quidam fauché pour avoir visualisé un film par exemple sur un site pirate sur internet…, le poursuivi pour ces histoires de droits d’auteur, a intérêt a être bien défendu et savoir dans quoi il s’embarque, car lorsque le jugement est en sa défaveur, et dans le meilleur des cas, c’est lui qui aura a tout rembourser en frais d’avocats ! et c’est valide pour les partis politiques et autres organismes publics également, en cas de poursuites en diffamation, ou  »atteinte a la réputation », ou encore  »Propos dangereux, et menaces indirectes exposant notre client a la vindicte générale du public » et  »occasionnant chez lui des troubles du sommeil, de l’anxiété, de la dépression et le sentiment d’insécurité, et affectant ses capacités dans l’exercice de ses fonctions »…selon l’article 9999 du code pénal, et de l’affaire de Tartempion vs guignol ayant fait jurisprudence en 1997 ! …:))) bref, …et s’ils veulent ta peau, ils l’auront… comme aller fouiner dans ta vie, ou ton passé ou celui de ton ex, lorsque celle-ci ne rapplique pas comme témoin, ou avec un  »me too » subventionné pour leur cause…:)))

    On touche du bois ! :)))

    Répondre
  • 21 octobre 2022 à 10 h 04 min
    Permalien

    Bon… Je vois que cette histoire d’être fâché contre moi est une histoire plutôt sérieuse… même si…je vous dirais que je ne comprends toujours pas quelle en serait la cause…si sérieuse et fâcheuse et a ce point…vous avez encore la possibilité d’avoir l’obligeance de me l’expliquer…ou continuer a m’ignorer…

    Sinon, vous pourriez vous contenter mon cher de me dire si vous ne voulez plus que je commente vos billets, et je ne le ferais plus… car le but n’est pas de m’imposer non plus…et je m’excuses encore une fois si j’ai exprimé un propos ou une opinion qui ait choqué a ce point… et je n’en ai pas la moindre idée…

    Merci

    Répondre
    • 21 octobre 2022 à 10 h 18 min
      Permalien

      Mais à qui parlez-vous, Sam?
      Notez, une bonne fois pour votre gouverne, que JE VEUX QUE VOUS COMMENTIEZ MES BILLETS.
      Les motifs vous amenant à éventuellement croire le contraire m’échappent largement…

      Répondre
  • 21 octobre 2022 à 10 h 35 min
    Permalien

    Ouf ! …. c’est parce que vous aviez pas réagi a mes derniers commentaires sur le mème qui m’a conduit a le penser… j’en était convaincu…! :))) et je pensait que vous étiez fâché par rapport a mes opinions que j’ai exprimé dans le mème… j’ai même imploré Robert d’intervenir en ma faveur auprès de vous…dans le dernier commentaire du mème. :))

    et croyez le ou pas… je commençait a croire et être convaincu cette fois qu’il y a peut-être un putsch orchestré par l’équipe de l’édition…. comme les Putsch de la CIA ou du KGB….))), car je serais devenu un grand indésirable ici… que Robert, Vous, René Naba et chais pas qui d’autre…aviez tenu une réunion d’urgence de la plus haute importance au QG… et décidé de virer ce type en l’ignorant… qui écrit des commentaires beaucoup trop longs, nous insulte presque, critique nos billets, et se permet d’aller et venir …. bref… et donc la preuve, je viens juste de voir votre réponse enfin… pendant que je rédigais ceci…comme dernier et ultime commentaire avant de disparaître a jamais :  »A moins que le but de tout ceci est de me voir disparaître a jamais du blog… en coordination avec l’équipe de l’édition peut-être… et ne plus rien commenter du tout… et donc, je me donne deux ou trois jours pour ça et voir s’il y a une réaction… sinon, je comprendrais, et vous avez ma parole que je vais disparaître pour de bon. et j’en suis navré encore…qu’on doive en arriver la…mais je saurais que je sois un grand indésirable a ce stade et a ce point au moins …:))) … en ayant ma petite idée de qui serait derrière ce putsch bien orchestré on dirait… ou que je dérange tellement et a ce point! … Merci encore et navré de devoir être un pot de colle en plus !.. » LOL

    Ysengrimus… je suis parfois susceptible.. ou parano… et je pense que je vous dérange tous ici…!

    Répondre
  • 21 octobre 2022 à 10 h 55 min
    Permalien

    Ysengrimus… je suis parfois susceptible.. ou parano… et je pense que je vous dérange tous ici…!

    Abandonnez irréversiblement cette idée et continuez d’exprimer vos vues sans inquiétude.

    Répondre
  • 21 octobre 2022 à 11 h 04 min
    Permalien

    Merci habibi ! c’est grandement apprécié !

    Répondre
  • 22 octobre 2022 à 12 h 16 min
    Permalien

    Par ailleurs, Il faut craindre aussi que les gens  »décalés » comme nous, les  »radicaux » comme ils peuvent nous appeler, ou encore  »les activistes » ou les  »complotistes », les  »moralistes coincés a deux sous », et donc  »les marginaux » comme nous…au final selon eux, ne les intéressent guerre ! … c’est a la limite des  »exclus » qui ruminent leurs  »échecs » ou leur  »problèmes psychologiques » , ou encore pire  »leur ego d’intellos de salon » tout sauf pragmatiques… et qui se la racontent dans leur coin et perdent leur temps et toute leur vie ainsi… puisqu’il faut  »de tout pour faire un monde » qu’ils diraent…et puisque je peux confirmer aussi que nous pouvons être perçu ainsi et rien d’autre… par tous les  »pragmatiques » du peuple ou des elites qui eux n’ont pas raté le train de l’histoire on dirait, et soient entrain de tirer des avantages et des bénéfices de tout ceci… et se remplir les poches, pendant que les nôtres sont tout le temps vides et parfois trouées …:))))

    et donc quel intérêt de poursuivre en justice un pauvre quidam fauché et coincé entre quatre murs qui a du mal a s’en sortir et ne profite même pas des joyeusetés de ce monde de consommation, d’opulence et de fric a gogo… et croit dans son petit coin qu’il va changer le monde ! :))))

    Comme je l’ai dit une fois ici, les gens comme nous qui passent leur vie a critiquer et dénoncer le système, la politique, les capitalistes, les multinationales, les lois ou la repression politique et judiciaire et policière… et prendre la défense des pestiférés et des laissé pour compte dont nous faisons partie…. bref, a vouloir presque refaire le monde et espérer le changer…. ne font que passer j’ai l’impression a côté du principal…; comme prendre soin d’eux-mêmes et de leurs propres personnes..de leur présent et avenir et devoir percer eux-mêmes et se défendre de cette manière, et être plus égoïstes en tous cas et faire preuve de réalisme ! puisque je constate que ce que nous pouvons penser ou faire toute notre vie c’est nager contre le courant, ou vouloir freiner la roue de l’histoire, ou encore espérer changer la nature humaine lorsqu’on s’acharne a vouloir un monde plus juste et égal, et un monde sans inégalités…comme œuvrer pour des idéaux marxistes de justice sociale, pour le bien commun et l’intérêt général….alors que dans ce modèle capitaliste mondial qui va bien plus vite que nous… exploitant une nature humaine qui lui est favorable de toute façon, on se retrouve ĉomme les dindons de la farce forcément….! :))) pendant que ceux que nous pensons défendre, très souvent, se débrouillent bien mieux que nous en tous cas et dans ce système, et sont bien plus pragmatiques et éveillés que nous pouvons l’être… comme ils sont bien plus riches également que nous pouvons être… et ne perdent pas leur temps comme nous ! ou encore se faire passer pour des  »intellectuels » et des forts en tête… pendant que le dernier des semi-analphabètes peut tirer son épingle du jeu bien mieux que nous ! :)))

    et comme j’en ai parlé plusieurs fois de tous ces analphabètes, semi-analphabètes et marginaux qui eux ont du se rabattre sur les médias sociaux pour devenir millionnaires a cette époque, ou alors au moins arrondir leurs fins de mois, en recevant un chèque de Youtube ou de Tiktok d’instagrame chaque mois… très en ne se filmant même pas sois même, mais en filmant son chat, son chien, celui des voisins, ou les oiseaux qui visitent le jardin…:))) ou encore en apprenant juste a faire des montages pour mettre des vidéos en ligne dont le contenu est emprunté a d’autres et collé ensemble… et qui peut vous faire gagner beaucoup de sous aussi…car y’en a qui font des millions de vues et des milliers de dollars juste avec ça ! …. on peut dire en tous cas qu’eux ils ont compris le système mieux que nous… peu importe si de temps a autre, il peuvent perdre quelques dollars ou videos a cause des droits d’auteurs dont ils deviennent des Pro…

    Tout ça pour dire sur cette histoire de droits d’auteurs, que tant que tu n’est pas dans le bain, et que tu joues un peu le jeu du capitalisme toi aussi,, et en tire profit et te remplit les poches aussi…, tu ne peux pas vraiment savoir ce qu’il en est… puisque c’est aussi une expérience et une pratique… que vient avec le temps… et lorsque tu t’expose et devient actif et visible sur ces supports qui font gagner du fric ….

    et donc tout compte fait, le risque auquel s’expose des gens comme nous a ce propos est surtout la possibilité de s’attirer les foudres d’un politicien ou un personnage public et plein aux as, qui voudraient  »nous rééduquer » et nous apprendre a  »les respecter »…et réfléchir 10 fois  »avant de la ramener ou ouvrir sa gueule » en ce qui les concerne… surtout si nos amis dont il est question ici, peuvent se sentir piqué au vif, et avoir l’ego a fleur de peau et donc, a défaut de pouvoir se venger sur leur puissants adversaires, veuillent le faire sur nous et se venger sur l’un d’entre nous une fois de temps a autre…

    Mis encore, il n’y a pas que ces histoires de droits d’auteurs, de réputations et de poursuites dans ce sens, il y a aussi et surtout les  »big brothers » qui surveillent le net, et font des  »fiches » a chaque fois sur ce qui se déroule sur le net… et donc pour justifier leur salaire et leur jobs, et suivant les  »grilles’, et les  »critères » qu’on leur demande de ficher la population dessus, peuvent nous ficher comme ceci et cela, et peuvent intervenir dans nos vies et nos parcours en conséquence, sans même que nous nous en rendions compte ! et ça existe ça aussi, je vous le promet ! … car il serait encore plus naïf de croire que des blogs, des sites de discussion politique, ou encore des plateformes pareilles, soient épargnées… et leurs participants non identifiés et fichés tout le temps ! surtout avec les moyens technologiques qu’ils possèdent et qui fonctionnent sur la base de mots clés… et qu’il suffit de taper de notre côté le nom d’un politicien celui d’une loi, ou encore peu importe une appellation, pour que tout ce que nous disons remonte et soit classé dans on ne sait quelle catégorie  »subversive »…:)))

    Bref, c’est une réflexion a faire … et c’était celle du Weekend en ce qui me concerne ! … et je vous assure que cette fois, c’est pas être parano pour l’exprimer aussi clairement…. :)))

    Cordialement !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *