Êtes-vous encore marxistes?

YSENGRIMUS — Le Capital de Karl Marx (écrit en 1867) est un ouvrage copieux et difficile à lire. Il en est ainsi à cause de raisons que je vais expliquer dans une petite minute. Pour le moment osons un mot de synthèse sur Le Capital. En un mot donc, et sans fioriture, la position fondamentale qui fonde l’opus principal de Karl Marx (1818-1883) est que l’organisation de notre vie matérielle détermine les replis les plus intimes de notre conscience et de notre vie intellectuelle et mentale. Les êtres humains configurent et manufacturent leurs conditions d’existences et se donnent ensuite les lois qui les légitiment, les cultes qui les sacralisent, l’esthétique qui les anoblit. On a beaucoup dit, à cause justement du contenu factuel du Capital, que Marx ramenait tout à l’économie, que sa doctrine, pour reprendre un mot qu’on utilise souvent pour décrire sa théorie, était un « économisme ». C’est inexact. Ce que Marx dit –et tente d’assumer dans Le Capital– c’est que comme l’organisation de la vie matérielle en perpétuel développement historique détermine notre conscience, il faut étudier l’économie politique (plutôt que le droit, la métaphysique ou la théologie) pour comprendre comment le monde se transforme et comment on peut intervenir sur cette transformation. Mais des pans entiers de ce que l’on nomme fort vulgairement « économie » sont en fait déterminés par les conditions matérielles d’existence plutôt que déterminants sur elles. La Bourse en est un exemple patent, qui suit servilement et irrationnellement les tendances de la production plutôt qu’elle ne les suscite.

Maintenant, si Le Capital est si ardu à lire, c’est à cause d’une des forces de Marx qui était aussi une de ses faiblesses. Il lisait cent fois plus qu’il n’écrivait. Il dépouillait vingt ouvrages pour écrire dix lignes. Il avait une compulsion maladive à l’exhaustivité. Et cette exhaustivité de connaissance, il tenait à en reproduire la teneur dans le produit littéraire fini. Ainsi, Le Capital est gorgé de ces précieux matériaux économiques tirés de la fameuse bibliothèque du British Museum de Londres. Comme, en plus, l’ouvrage procède à une critique de toute l’économie politique antérieure, Marx mobilise (et cite), questionne et altère un volumineux ensemble de connaissances qui ne tombent pas immédiatement sous le sens pour le lecteur contemporain. De tout cela, il résulte implacablement que les arbres empêchent un peu de voir la forêt, dans ce gros traité d’économie politique. Toutes les formidables intelligences qui se réunissaient régulièrement chez Marx, vers 1878, dans sa petite maison de Maitland Park, le lui disaient sans arrêt. Le cordial Friedrich Engels (1820-1895) se sacrifia intellectuellement à rendre la pensée de Marx plus accessible. Il le fit notamment, d’une façon globale et synthétique, dans son essai mordant et caustique contre Ernst Dühring (1878). C’est aussi Engels qui paracheva Le Capital à partir des matériaux laissés par Marx après la mort de ce dernier. La Baronne Jenny von Westphalen (1814-1881), l’épouse de Marx, le très grand amour de sa vie, fut une des critiques les plus explicites du foisonnement démonstratif de Marx. S’il y a un être humain qui a lu et profondément compris la totalité de l’œuvre marxienne, c’est bien Jenny von Westphalen. Un texte de Marx n’était pas fait quand il n’avait pas reçu son satisfecit, le seul vrai imprimatur gouvernant intellectuellement Marx. Jenny était aussi une des seules personnes arrivant à décoder la main d’écriture de Marx. Ceci fit d’elle sa copiste quasi exclusive. Les trois filles de Marx finalement, Jennychen Longuet, née Marx, Laura Lafargue, née Marx, et Eléanor Marx étaient des ferrailleuses de première qui ne laissaient pas une pierre non retournée dans l’édifice mouvant de toutes les réflexions verbales, libres, débridées de leur père. Elles étaient de solides commentatrices, intellectuelles et humaines. L’effort conjuré de toutes ces personnalités fortes contribua à la source, comme celui de millions de travailleurs et de travailleuses par la suite, à rendre la pensée de Marx finalement discernable. Et les principes de celle-ci finirent par se dégager avec une rigoureuse netteté. Et au jour d’aujourd’hui, ces principes ne seraient plus avec nous? Bon, il faut voir…

Une des conséquences directes de la position théorique fondamentale de Marx est qu’il n’y a pas de concept stable, que toute idée « métaphysique » se développe comme halo des conditions matérielles qui l’engendrent. Il inverse son maître à penser Hegel (1770-1831) dans une perspective matérialiste, tout en continuant de s’inspirer de lui. Prenons un exemple: l’idée de justice. Au Haut Moyen-Âge, quand un conflit foncier éclatait entre deux hommes de guerre, la pratique voulait qu’on les enfermât sous un petit chapiteau et les laisse combattre à l’épée courte. Il était reconnu que la justice était du côté du vainqueur, dont le bras avait été guidé par un dieu. Empêcher un homme d’assumer ce rituel combatif aurait été perçu comme une grave entorse à la justice et au droit. Une autre coutume voulait que le meurtrier d’un homme pouvait se dédouaner de toute contrainte en payant à la famille de l’assassiné le wergeld, une sorte de compensation à la mort violente. Ces coutumes se perpétuent aujourd’hui mais sont soit illégales (le duel) soit encadrées dans un dispositif social intégralement distinct, qui altère complètement l’idée de justice qui y est reliée. De nos jours on compense financièrement après des poursuites pour sévices, mais cela ne s’accompagne plus du moindre dédouanement moral. L’idée de justice du capitalisme monopolistique et celle des hobereaux moyenâgeux n’a tout simplement rien en commun. Le développement des conditions matérielles d’existence les relativise radicalement. On peut aussi citer brièvement la notion de « droit d’auteur » que les scribes de l’Antiquité, du Moyen-Âge, de la Renaissance auraient considéré comme une ineptie incompréhensible, et que les hommes et les femmes de l’ère du ci-devant Internet finiront bien aussi par mettre en charpie.

Voilà pour le fondement, pour la base de l’édifice du Capital. Maintenant on peut toujours concentrer notre attention plus spécifiquement sur les grands principes de la doctrine économique formulée dans le susdit Capital. En sabrant dans le détail fourmillant, on peut même justement, si c’est une stimulation pour nous tous, faire la chose en soulevant la question ritournelle de savoir si lesdits principes sont toujours valides en notre temps. Testons-en benoîtement la validité par quatre petits paquets de questions que je vous pose très respectueusement, chers lecteurs et lectrices. Cela pourrait indubitablement s’intituler: Êtes-vous encore marxistes?

1- Considérez-vous toujours que l’action de grandes forces objectives historiques plus vastes que les consciences déterminent le développement des sociétés? Que, dans ces dernières, l’action des «grands hommes» n’est jamais qu’un symptôme, qu’une conséquence déterminée par le mouvement des masses?

2- Jugez-vous toujours qu’une société produit des contradictions internes qui, utiles dans une certaine phase de développement, finissent par lui nuire, et la mener à sa perte? Exemple: la soif de profit, grand stimulateur du capitalisme industriel finit par étrangler l’industrie même, quand il devient plus important de mettre sur le marché un produit profitable que de bonne qualité parce qu’inusable, performant, ou supérieur. Le profit bancaire, basé sur la circulation des capitaux, dégénère en extorsion usuraire quand ses gains ne se font plus par l’investissement productif mais par la multiplication des frais aux usagers et des embrouilles spéculatives abstraites.

3- Croyez-vous toujours à l’existence de l’extorsion de la plus-value, c’est-à-dire au fait qu’une entreprise ne survit que si elle s’approprie une quantité de surtravail issu de son secteur productif et l’accumule dans son secteur non productif? Considérez-vous qu’il y a toujours une séparation entre ceux qui produisent et ceux qui possèdent la richesse produite? Jugez-vous en votre âme et conscience que les travailleurs sont exploités, mais surtout que le capitalisme est voué à les exploiter ou à s’autodétruire?

4- Croyez-vous au caractère transitoire et historiquement limité des classes sociales, ce qui implique que la société de classe elle-même pourrait en venir à disparaître, très probablement suite à une série de chocs violents, de nature révolutionnaire? Êtes-vous de l’opinion voulant que la monnaie, les bons et les assignats, seront un jour des objets de musée comme la couronne, le sceptre, l’épée et l’écu du hobereau?

Si vous répondez «oui» à ces quatre questions, c’est que la pensée mise en forme dans Le Capital peut encore vous stimuler dans vos analyses. Si vous répondez «non» de cœur à une seule d’entre elles, il faut vous demander si vous avez déjà simplement compris ou accepté la racine de la conception marxiste de l’histoire. Voilà. Tout simplement. Alors amis lecteurs, amies lectrice, au jour d’aujourd’hui, êtes-vous encore marxistes?

.

Tiré de mon ouvrage, PHILOSOPHIE POUR LES PENSEURS DE LA VIE ORDINAIRE, chez ÉLP éditeur, 2021.

.

.

26 réflexions sur “Êtes-vous encore marxistes?

  • 25 octobre 2014 à 10 h 15 min
    Permalien

    Sur papier, c’est facile, on peut être n’importe quoi. Sur la gueule, c’est pareil, on peut dire n’importe quoi.
    Ici, des gens essaies: http://french.irib.ir/analyses/chroniques/item/346002-turcs,-kurdes,-étasuniens-et-l’énigme-de-kobané,-par-pepe-escobar
    Et comme tous ceux qui ont essayés avant eux, ils sont attaqués de tout bords tout cotés.
    C’est, je crois, la différence entre ceux qui parlent et ceux qui agissent !

    Répondre
  • 26 octobre 2014 à 16 h 00 min
    Permalien

    Les marxistes-léninistes c’est comme les évangélistes, quand je les rencontre et qu’ils osent m’aborder, je leur fout mon pied dans le cul et mon poing sur la gueule, ils sont tellement hypocrites et menteurs, ces petit-bourgeois mécréants.

    Répondre
    • 26 octobre 2014 à 16 h 19 min
      Permalien

      Alors mon cher Le funeste faut pas vous gêner – la prochaine fois que l’on se rencontre (notez que je ne saurai pas que c’est vous puisque vous n’osez pas vous affichez sous votre nom véritable) pour ma part C’EST Robert Bibeau ici comme ailleurs depuis 65 ans – partout et en tout temps – Je vous disais donc que j’apprécierais que vous veniez me botter le derrière que l’on s’empoigne solidement – ce sera amusant pour ceux qui nous accompagne à défaut d’être excitant pour vous (;-))

      Répondre
    • 26 octobre 2014 à 19 h 27 min
      Permalien

      Le marxisme est une théorie à laquelle j’adhère assez; le léninisme fut un gouvernement qui a fait ses preuves, avec ses qualités et ses défauts. Ses principales qualités sont peut-être dues à sa succession par Staline, d’ailleurs…
      Donc pour répondre au titre de l’article : oui et non ; dans la mesure où je ne l’ai jamais vraiment été, mais que je trouve que c’est un moindre mal … intéressant.

      Répondre
  • 16 décembre 2014 à 16 h 12 min
    Permalien

    La seule conception du monde possible est le matérialisme scientifique.
    Elle n’interdit pas la sensibilité humaine et la vision poétique , voire la métaphysique qui ne se mêlerait pas d’expliquer le réel, mais, la seule attitude honnête est la tentative scientifique qui n’apporte aucune réponse définitive et se dresse contre toutes les escroqueries religieuses.
    Tout le réel est rationnel
    .=>
    Conjecture
    Observation
    Mesure
    Théorie ….

    Vérification pratique
    Conjecture
    Observation
    Mesure
    Théorie
    …..
    Toute explication religieuse du monde est une imposture consciente et délibérée.

    Répondre
  • 31 août 2018 à 9 h 02 min
    Permalien

    @ YSENGRIMUS
    J’ADORE CE TEXTE ET NOTAMMENT CE PASSAGE LUMINEUX: « l’organisation de notre vie matérielle détermine les replis les plus intimes de notre conscience et de notre vie intellectuelle et mentale. Les êtres humains configurent et manufacturent leurs conditions d’existences et se donnent ensuite les lois qui les légitiment, les cultes qui les sacralisent, l’esthétique qui les anoblit. »
    YES ET SI ÇA S’APPELLE DE L’ÉCONOMISME (invention des léninistes) alors je suis économistes.
    Il est temps que la petite bête humaine prétentieuse cesse de se prendre pour Dieu (qui n’existe pas évidemment) et qu’elle comprenne que son unique fonction fondamentale sur terre ce n’est pas de forniquer et de jouir (comme les bobo le croient obstinément) mais de se reproduire – avoir des bébés les benêts – de se prolonger comme espèce à travers sa progéniture comme toute autre espèce vivante (et tant mieux si ça vous fait jouir en forniquant).
    Pour ce faire comme le dit l’auteur de cet article – la bête humaine intelligente et complexe s’est dotée d’outils sophistiqués – multiples et hiérarchisés = moyens et rapports de production nous explique Marx – car pour que la bête humaine se reproduise elle doit manger, se vêtir, se chauffer, se loger, se déplacer, et travailler afin de produire toutes ces choses requises pour se reproduire socialement (en communauté).
    Voilà j’ai tenté de redire ce que le camarade YSENGRIMUS dévoile si justement de l’œuvre du grand Marx (nous ne sommes pas marxistes pour autant – car Marx non plus n’était pas marxiste)
    Robert Bibeau http://www.les7duquebec.com

    Répondre
  • Ping : Êtes-vous encore marxistes? « Le Carnet d'Ysengrimus

  • 2 décembre 2022 à 1 h 25 min
    Permalien

    Étant fasciste je suis marxiste:

    «L’IMMIGRATION fait baisser ainsi les salaires, et dégrade la condition morale et matérielle de la classe ouvrière […] une classe ouvrière divisée en deux camps hostiles, les prolétaires anglais et les prolétaires irlandais [imaginez avec musulmans/chrétiens] Le SECRET de l’impuissance de la classe ouvrière anglaise [souchienne], en dépit de son organisation […] grâce auquel la classe CAPITALISTE maintient son pouvoir. Et cette classe [Soros] en est parfaitement consciente »

    MARX, lettre à Meyer et Vogt, 1870

    Répondre
    • 2 décembre 2022 à 6 h 15 min
      Permalien

      Croyez-vous vraiment que des conclusions xénophobes peuvent être tirées de cette analyse dialectique de l’exploitation du prolétariat immigrant?

      Répondre
      • 2 décembre 2022 à 14 h 55 min
        Permalien

        « Le lumpenproletariat – cette lie d’individus déchus de toutes les classes qui a son quartier général dans les grandes villes – est, de tous les alliés possibles, le pire. Cette racaille est parfaitement vénale et tout à fait importune. Lorsque les OUVRIERS français portèrent sur les maisons, pendant les révolutions, l’inscription : « MORT AUX VOLEURS ! », et qu’ils en fusillèrent même certains, ce n’était certes pas par enthousiasme pour la propriété, mais bien avec la conscience qu’il fallait avant tout se débarrasser de cette engeance. Tout chef ouvrier [La Baudruche de La Fiente Islamique] qui emploie cette racaille comme garde ou s’appuie sur elle, démontre par là qu’il n’est qu’un traître. »
        La sociale démocratie allemande, Marx

        Répondre
        • 2 décembre 2022 à 14 h 57 min
          Permalien

          « C’est en se référant à cet esprit de synthèse dialectique entre le christianisme originel et les modes antiques et médiévaux des communautés paysannes de la VIEILLE EUROPE que Marx pouvait soutenir que là était né spécifiquement [l’idée communiste …] car seule l’Europe a pu sortir des récitations mythologiques et religieuses qui consigne l’homme dans une histoire en-fermée et en-fermante [l’hacienda des Séouds barbus …] Les révolutions n’y furent jamais que des réécritures superficielles de l’immobilise social des imaginaire de la soumission.
          L’Amérique moderne, dès lors qu’elle eut transformé ses émigrants en bons américains n’a jamais connu autre chose que des conflits subordonnées à la réécriture de la langue de l’argent par elle-même.
          On comprend que l’immigration soit pour la marchandise une armée de réserve stratégique clef, ces les populations en question [colons] étant par définition issues de temporalités non-critiques, de par l’essence de leurs histoires immobiles [barbues], il est en quelque sorte relativement commode de les intégrer à la liberté du commerce de l’aliénation généralisée puisque l’archaïsme de leur relation au monde trouve son répondant moderne dans le culte de la passivité marchande [rapper à Ferrari, pute, Rolex en or] et dans l’enfermement consommatoire de l’homme abstrait, unifié dans un nouveau temps arrêté [l’auge du bobo] par l’éternel présent du fétichisme de la possession [Nike et Rolex).» Francis Cousin L’Être et l’Avoir

          Répondre
  • 2 décembre 2022 à 13 h 34 min
    Permalien

    J’ai répondu OUI aux quatre questions… je suis donc marxiste malgré moi ! :)))

    Même si je n’ai jamais lu ou osé lire le Capital, sauf par bribes et par extraits et par synthèses ou par references…et c’est l’un de mes regrets car la vie est trop courte pour devoir tout lire :)) ou que je l’évite un peu volontairement faute de temps aussi …et par la faute de certains aspects comme devoir se taper les formules académiques basiques au style constipé et emmerdant ou ennuyeux et scolaire…:))) ou encore celles qui doivent vous renvoyer ailleurs, au contexte et a d’autres auteurs… en gros, c’est le genre de livre que je veux lire en lui consacrant une lecture savante et passionnée pour laquelle je n’ai jamais eu le temps… et c’est pas son volume qui me fait peur, pas du tout, je crois que si j’écrivais moi-même juste l’histoire qui est la mienne ou celle de ma famille, celle-ci devrait faire les trois volumes du Capital ou encore ceux des mémoires d’outre tombe de chateaubriand juste en intro !:))) (je me suis d’ailleurs amusé un jour a vouloir compter juste les personages principaux de celle-ci et j’en ai trouvé au dessus de 40 ou 50, et ne parlons pas des intrigues et sous intrigues…de quoi rédiger un roman fleuve dans le genre baroque et sans fin :))) )

    Je retiens de Marx surtout sa profonde humanité, son travail acharné, sa passion pour l’économie politique, ses observations en temps réel, et je lui ressemble un peu car l’Histoire pompeuse ou romancée ne m’a jamais intéressée, ni la fiction, ni vraiment le roman…et puisque tout jeune, j’avais déjà une sorte d’obséssion pour vouloir relier l’histoire a plusieurs endroits en même temps, comme vouloir découvrir ce qui pouvait se passer a Rome et en Grèce, en Égypte des pharaons ou au moyen-orient en même temps… et j’ai toujours exécré la manie de nous enseigner l’histoire par bribes de civilisations détachées les unes des autres, et par selection de thèmes et de lectures vues un peu du côté des vainqueurs uniquement le plus souvent..:))) et Marx était aussi un journaliste et un excellent chercheur et documentariste comme le dit si bien ce billet en même temps d’être un fouineur qui n’a pas son pareil, un  »reporter’, si on veut aussi en plus d’être un redoutable penseur et un érudit qui n’hésitait pas a fouiller le trou de cul des théories et idées des autres, et avant de se faire ses propres opinions :)))

    d’ailleurs sur certaines descriptions de l’Europe ou de l’Angleterre de la révolution industrielle, et de la surexploitation de la main d’oeuvre ou celle des enfants, cela peut me renvoyer aux fameuses tanneries de cuir de la ville de Fès qui puent et ressemblent comme deux gouttes d’eau a cette exploitation humaine qui subsiste encore chez nous aujourd’hui et que les touristes vont photographier, ou encore le travail forcé des enfants en Angleterre de l’époque et qui a subsisté jusqu’à récemment au Maroc dans cette même ville et d’autres comme Marrakech chez les artisans et dans les ateliers infectes qui servent encore a enrichir comme crésus les patrons et paient ou exploitent pour deux sous les artisans de base et hier les enfants, comme si vous y étiez ! ….

    je retiens aussi la puissance de Marx a devoir systématiquement inclure l’aspect humain et social et celui de la main d’oeuvre dans toute étude de l’économie car il a tout compris et non pas comme l’économie ou l’économie politique qui s’enseigent encore aujourd’hui comme matières inertes et inanes et purement théoriques en ignorant volontairement ces aspects..et devoir nous arnaquer en nous parlant de  »ressources humaines » comme une science noble et sans rapport !!! :))) bref, les idées et théories de Marx auraient pu et du révolutionner les approches de l’eseignement de l’histoire, (réelle et non fantasmée), et celles des sciences humaines et de l’économie politique et l’économie tout court !

    Excellent billet comme d’hab… et s’il y en a un qui n’a pas peur de se mouiller dans ce fameux Capital c’est bien vous Ysengrimus, et pas que dans Marx…mais bien d’autres auteurs essentiels… et rien que pour ça…vous méritez une grosse reconnaissance pour votre acharnement, perspicacité et endurance intellectuelle… aussi coriace ou proche en tous cas de Marx… ! :)))

    Quant a moi, je vous jure que rien que les séquelles et complexités que j’ai hérité de ma famille, mon pays et mon environnement, les merveilleux moments de ma vie aussi, auraient du m’envoyer a l’asile, et un type comme Freud tout autant…:))) ou auraient du me transformer en fumeur de hashish ou consommateur de drogues dures pour me relaxer les neurones et tenter d’oublier cette histoire incroyable et merveilleuse a la fois ! :))) et je crois que Marx aurait pu s’inspirer juste de cette histoire pour écrire un autre volume du Capital et un complement de traité d’économie politique concernant la famille et l’environement de bougnouls d’où je viens ! :))) car cela lui aurait suffit !

    d’ailleurs, non seulement la langue est capitale pour saisir ce qui se passe dans toute culture et Marx en parlait quatre je crois, mais son postulat se vérifie particulièrement chez nous les arabes, même si on a jamais accédé au capitalisme industriel a l’échelle de l’Europe…mais il aurait tout de même relevé autant un capitalisme féodale et moyenâgeux, qu’un autre tout a fait moderne a l’époque déjà qui n’ont fait qu’aggraver notre cas… le Maroc a produit du sucre a une echelle industrielle et l’exportait principalement en Angleterre et en Amérique du nord déjà au 18ème, comme il avait une industrie textile et celle de maroquinerie, une autre de ferrailleurs et de fabricants d’objets de consommation en cuivre et en acier et cela occupait les villes, tout comme des fabriques de briques et un secteur de maçonnerie populeux et dynamique, sans parler des fabriques d’armes de guerre ou de poudre qu’on appelait  »maison des armes »…ou  »Dar Slah »… en même temps que la grosse partie de la population pouvait être analphabète et misérable…bref…ceci marquera profondément notre tissus social et nos classes sociales également depuis des lustres et débouchera sur le Maroc  »brésilien » de notre époque bien avant la colonisation Française et lors de la cette fameuse révolution industrielle… ou l’état était déjà un monopole de violence et de privilèges inouïs, et un préleveur de taxes et d’impôts sans pitié ! :))

    Merci pour ce billet !

    Répondre
  • 2 décembre 2022 à 13 h 55 min
    Permalien

    Ysengrimus, croyez-le ou pas, je suis a mon âge encore  »écrasé » juste par l’histoire de ma famille, et la mienne la dedans, et parfois cette histoire me reveille la nuit et me donne des insomnies encore et toujours, tant elle est incroyable et possède tous les ingrédients d’une épopée historique et des ruptures incroyables entre périodes et époques comme si j’avais vécu 300 ans !

    c’est pas pour rien que je plaisante parfois a propos de marabouts et vouloir en construire un juste pour moi… ou les nanas stériles ou encore celles qui ne trouvent pas le prince charmant, peuvent venir accrocher leur string ou leur soutiens gorges, ou encore nouer une touffe de leur cheveux sur les braches de l’arbre qui serait érigé au milieu et dans le patio intérieur et ouvert sur le ciel ! …et puis tiens… j’oublierais pas d’installer une belle fontaine en marbre au milieu… histoire d’abreuver les oiseaux aussi… et impressioner les pélerins ! :)))

    Comment voulez-vous que je lise quoique ce soit pour commencer avec tout ça ! c’est déjà un miracle si je suis arrivé a lire puis a jeter un nombre incalculable de livres sans jamais me souvenir de leur auteurs ou leur contenu ! …. d’ailleurs, suite a la mort de feu mon papa, et le bonheur de ma mère de vouloir coûte que coûte déménager dans un appart aux dimensions humaines, je constatais avec horreur qu’elle a bazardé intentionnellement en plus la majorité de nos souvenirs d’enfance, nos habits, nos livres et cahiers et tous les livres presque qui remplissaient notre bibliothèque familiale et n’a conservé que les encyclopédies et quelques uns… et c’est ainsi que des volumes entiers des plus grands auteurs français, de Kant, de Proust, de Sartres ou de Zola et bien d’autres ont totalement disparu… ou encore de mes travaux de dessin et de peinture, ou ceux de mes poésies d’enfance tout autant… et n’a conservée de nous que nos plus moches portraits qu’elle adore ! :)))

    De quoi se souhaiter une mort par pendaison ! :)))

    Yallah bye !

    Yallah bye !

    Répondre
  • 2 décembre 2022 à 15 h 03 min
    Permalien

    Ma Mère d’ailleurs, a elle seule, en véritable et redoutable matriarche mais au cœur si tendre et fragile, aurait de quoi envoyer Freud a l’asile lorsqu’il était au sommet de sa gloire et sa notoriété ! :))) et si les femmes du monde entier pouvaient rêver de posséder une cuisine, elle, en possédait trois, deux d’entre elles aménagées expressément pour son confort et ses besoins …! en plus d’une esplanade presque, mitoyenne ou vous auriez pu cuisiner des chameaux et des elephants, et faire la vaisselle d’un hôtel tout autant ! et même si elle a fait et pondu une famille nombreuse, et se taper des invités toute notre vie, celui ne lui suffisait pas, et aurait pu et voulu adopter en plus chez les autres des filles exclusivement, elle nous imposait d’ailleurs des fillettes qui lui servaient d’aides et qui grandissaient avec nous en plus de femmes de ménage permanentes, et d’autres qui venaient tous les 4 ou 5 jours et la veille de jours de fêtes et de toutes les occasions, pour les ramener en pagaille en plus de femmes de la famille… pour fonder un royaume de nanas qui papotent, rigolent, cuisinent ou vont faire leur emplettes en groupe ! :))) un véritable tank russe ma pauvre mère aujourd’hui fort âgée et très malade, qui nous a jamais empêché de l’aimer comme elle aime, et la détester en secret parfois aussi ! :)))) je crois que notre maison était tout le temps remplie ou ouverte comme un hangar, que les très rares fois ou l’on avait pas d’invités, étaient les seules ou on pouvait rêver d’avoir une vie de famille comme nos copains ! et si très tôt on achetait des bicyclettes aux garçons très jeunes, c’était pour se débarrasser de nous, car il arrivait qu’on marchait sur des pains ou des pâtisseries qui lèvent sous des couvertures tellement il y en avait tout le temps ! :))) et parfois donc, il pouvait arriver de retrouver une empreinte de pied de jeune garçon sur un gros pain rond qui levait peinard sous des étoffes :))) ou qu’on sonnait l’alerte au clairon lorsque c’était des gateaux et biscuits délicats qui étaient détruits de la même manière cette fois ! …:))) Bref, ma mère aussi, faisait de l’écoomie politique, et pour cela conservait un nombre incalculable de grosses armoires en bois un peu partout ou elle stockait des étoffes et tissus neufs et pliés soigneusement, qu’elle distribuait a toute ses femmes, tout le temps, en guise de bonus et complément de salaire ! :))) et elle était tellement bonne gestionnaire, que c’est elle qui gérait une partie du budget, faisait la pluie et le beau temps, et tenait religieusement a nourrir chaque jour une vingtaine de personnes dont le jardinier et le gardien, et les femmes de ménages tout en refusant de manger avec nous, et préférer le faire avec elles… certaines de ses femmes ont débarqué chez nous a l’âge de 15 ans, et ne l’ont quitté que mariées et avec leurs maisons et rejetons ! chez qui elle a continué a se rendre et faire la tournée ! et pourtant elle n’eut comme véritables copines que 3 ou 4 de la famille ou éloignées, avec qui elle faisait ses mauvais coups et coups d’éclats…et les utilisait pour disparaitre et se faire inviter chez eux pendant des jours… laissant mon père comme un orphelin irrité et irritable tout le temps ! :))) … même si lui aussi, avait ses rituels de disparitions presque tous les Weekends a Marrakech ou il avait plein d’autres copains, et un monde a lui, que je découvrirais plus grand, et au point que ma mère l’a soupçonné a une époque d’etretenir une autre femme, et que l’une de mes sœurs ainées très  »américanisée » a du recruter un détective privé pour le suivre et apaiser les tensions :))) et il s’avèra qu’il n’en fut rien, ses vrais copains ils les avait dans cette ville, et loin des hypocrites de la capitale…c’est tout ! et lorsqu’il en revenait, c’est avec des tonnes d’huile d’olive, de denrées et de cadeaux a tout le monde, comme s’il revenait de la Mecque ou de Byzance ! :))) avant de reprendre le boulot le Lundi suivant ! :)))

    Bref, c’est juste un aperçu du genre d’économie politique et de guerre mondiale qui a bercé mon enfance… ou l’on pouvait signifier tout comme enfants, ou ne rien signifier du tout face au peuple qui se bousculait chez nous et autour de nous !

    Bon je crois que je suis sorti du sujet…ou pas vraiment d’un point de vue strictement économique et politique ! :)))

    Yallah Bye !

    Répondre
  • 2 décembre 2022 à 16 h 13 min
    Permalien

    Au Sith Rouge:

    C’est donc en vous prenant aux immigrants, aux lumpens et aux barbus que vous entendez déconstruire le mode de production capitaliste?

    Pourriez-vous décrire comment cela se déroulerait?

    Répondre
  • 2 décembre 2022 à 21 h 38 min
    Permalien

    @ Ysengrimus

    En ce qui concerne notre ami le sith rouge, ne vous fatiguez pas, ce sont des relais de l’extrême droite française et plus exactement des diffuseurs de la théorie du grand remplacement… qui ne soit pas uniquement l’oeuvre de Renaud Camus, mais également d’un nombre incalculable de théoriciens du racisme dont Finkielkraut ou de l’écrivain Jean Raspail avec so roman  »le Camps des saints » et une avalanche de nom célèbres en France qui accusent la gauche de trahison et de permissivité envers les musulmans et les Africains, en plus de chercher a récupérer le discours marxiste a l’encontre de la finance mondiale ou des multinationales ou le capitalisme numérique et technologique, a leur compte depuis que ces secteurs ont été les premiers a recruter de la diversité …obligés qu’ils sont…et qu’une classe bourgeoise de cadres et de managers de couleur, vivant bien a du émerger en France aussi et partout en occident… et face a cela, certains n’en dorment pas et n’hésitent pas a polluer les espaces de l’extrême gauche avec cette rengaine simpliste et sans fondements !

    Pour aller plus loin et découvrir le pot aux roses du  »grand remplacement » en France et le débat et ramifications qu’il suscite….et qui aujourd’hui a emporté autant l’Europe que l’Amérique du nord et qu’il se commet plus de crimes racistes aujourd’hui au Canada pas toujours médiatisés, et surtout dans la région de Toronto et en Ontario qui compte aujourd’hui 15 millions d’habitants… je vous met donc un bête lien Wikipédia qui résume le tout …https://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_remplacement

    Souvenez-vous que les dernières elections en France ont largement pu être remportées en réalité par Le pen, zemmour et leurs copains, et que si Macron est passé de justesse ce fut fastidieux, et un véritable collage et sauvetage… et pour mieux leur permettre de revenir en tsunami en 2027 ! et donc depuis ils savourent leur victoire…et se préparent a gouverner… mais attention, qui dit Le pen et Zemmour, dit aussi le discours Poutinesque en France sur l’Ukraine en ce moment car c’est l’extrême droite d’abord et ensuite l’extrême gauche en majorité qui valident et diffusent la propagande de Poutine et ce n’est plus que des factions extrémistes marginales comme hier… ou comme il y a 20 ans ! l’Ukraine vue avec des yeux Poutiniens et mensongers, qui ne possède ni culture, ni peuple, ni histoire, ni frontières, ni identité, et encore moins un passé indépendantiste, n’existe tout simplement plus et pas chez tous ces gens, la folie furieuse qui s’est emparée d’eux les poussent a considérer ce pays comme une province Russe volée par Zelinski et ses copains  »juifs » crapuleux d’israel et des USA ! :))))

    En plus, cet idiot de Renaud Camus et et tous les autres qui soient célèbres comme lui, ont volé cette histoire de grand remplacement aux Nazis de pays de l’Est Européen et de Russie également, et je vous jure que même si je ne peux le prouver objectivement maintenant que Poutine possède une main longue avec des extrémistes de droite Russes Post 1989, dans toute l’avancée de l’extréme droite française, et de ses idées mêlées aujourd’hui au discours de l’extrême gauche et pseudo marxiste !

    Par ailleurs, en plus de cette histoire de grand remplacement, il existe un véritable malaise sociétal et sexuel depuis la libération extrême des mœurs depuis 20 ans, et depuis que les femmes réclament plus d’accès equitable a l’orgasme…:)))) eh bien mon cher, sachez que comme l’extrême droite est une très grande consommatrice de pornographie, hommes comme femmes, et depuis que nos amis blacks ont la quote et sont rendu celebres dans cette industrie par des blancs en plus, pour baiser tout le monde, hommes comme femmes avec des engins qui relèvent de mythologie et remplissent bien les trous de tous les frustrés du sexe, cette histoire est largement au cœur du rejet des blacks particulièrement partout en Europe et même en Amérique du Nord….:))) et il y a de quoi entre vous et moi… car réaliser tout d’un coup que sa nouille blanche ne peut que chatouiller Madame, et ne rien ressentir chez monsieur et voir sa femme a 40 piges a peine devenue soudainement plus belle et mature pour le cul du tonnerre, et ressemblant a une jument en chaleur avec la mode d’aujourd’hui en plus … et qu’en plus, les études démontrent que certaines femmes matent plus de pornographie que les hommes, et peuvent en devenir accro …..il y a de quoi vouloir commettre un génocide en Afrique…:))) et puis les musulmans eux ne sont pas concernés par tout ceci, ou un tout ptit peu, ou les arabes en général qui eux sont plutôt considéré comme des pestiférés et des sauvages a débarquer au plus vite ! ….:))) Je ne sais pas si je vous ai raconté déjà l’histoire du Ghanéen qui a immigré en Pologne au début 2000 et qui a été a la base de tout ceci, dans les rangs de toute l’extrême droite occidentale…?! un refugié Ghanéen, séducteur, dont je ne me souviens pas du tout le nom repris par toute l’extrême droite occidentale depuis 2006 ou 2007, date de sa mort par le sida, le type débarque donc en Pologne en 2002 ou 2003, se fait vite un nom de star, est invité sur tous les plateaux TV, et couru par toutes les blondes Polonaises finira par coucher avec au moins deux cents d’entre elles et les infecter du Sida ! car il ne savait pas qu’il portait la maladie depuis son pays ! les femmes en question dont des top modèles et des vedettes et parfois des femmes mariées seront celles qui découvriront qu’elles sont séropositives et déclencher un scandale national dans le pays et le type devenu millionaire entretemps, sera jugé et condamné a purger une peine dans un une prison hôpital, il mourra du sida plus tard et assez vite ! … l’echo de cette histoire, croyez le ou non est aussi a la base de la théorie du grand remplacement depuis que l’extrême droite s’en est servi partout et son nom était connu dans ces milieux autant au Canada qu’aux states !

    Objectivement et d’un point de vue purement matérialiste historique, et même scientifique, si le racisme reste inacceptable sur le plan éthique, le remplacement lui, même si infondé et statistiquement faux… il conserve cependant un fond de vérité  »évolutionniste » relative… et pour preuve, je vous donnerai l’exemple d’un brassage qui s’est passé au Maroc lors des trois derniers siècles…. au 17ème siècle, le Sultan le plus prestigieux de la dynastie Alaouite (la même au pouvoir aujourd’hui), un contemporain de louis 14, le plus cruel et le plus puissant et craint même par les Européens était le fameux Moulay Ismael, et donc au vu du nombre de guerres incessantes qu’il a mené contre les dissidents (dont son frère), cotre certains berbères, contre les présides Européens ou colonies sur le littoral, et contre les turcs toute sa vie, le mena a importer deux vagues importantes d’immigrants au Maroc pour lui fournir des reserves d’hommes et de soldats, mais également de nouveaux peuplements pour contrer les révoltes berbères, et de nouvelles sources de revenus en leur cédant de vastes terres et parfois les plus fertiles au pays, mais également au sud… sans jamais en devenir proprio définitifs mais seulement bénéficiaires a durée indéterminée avec droits tribaux et contre impôts et blés et denrées… et donc il eu recours a deux tribus du Najd et du Hejaz d’Arabie, autrement dit des bédoins…parmi les pires comparés aux citadins d’Arabie…, et ce sont les Banu Hilal et les Banu Maqil…, mais ailleurs qu’en Arabie, les contingents les plus importants seront cette fois Africains d’Afrique noire qui deviendront également le personnel de sa cour (que les gens taxaient d’esclaves et c’était un peu vrai), et a ce jour d’ailleurs sont dans tous les palais et leurs intendants, mais également des tribus noirs islamisées installées et éparpillées de manière indépendante dans le sud, et beaucoup de soldats, les plus redoutables en plus ! même si le Maroc avait ses noirs historiques déjà, et qui étaient également berbères du sud et du Sahara, certains d’entre eux…. bref tout ça pour dire de manière un peu marrante en plus, que tous ces blacks finiront par niquer un maximum de femmes blanches, et vice versa, il eut aussi beaucoup d’hommes arabes et de berbères blancs qui prirent pour épouses des femmes noires, et tout ceci boulversa un peu au bout de deux siècles les couleurs de population un peu chez nous, car un nombre incalculable de bruns aux traits  »parfois africanisants »…sans verser dans aucun racisme, loin de moi, font partie justement des types morphologiques très fréquents au Maroc depuis cette époque uniquement ! :)))).. et puis, c’est le genre de personnes connu pour leur sang chaud et pas que pour leur pratiques religieuses…. il faut imaginer que certaines de nos femmes qui ont le feu au cul ont de tout temps préféré ces beaux bruns aux blanc becs… question de selection naturelle on dira presque, et de propension naturelle des femelles trop bien nourries et en chaleur a se chercher des blacks, des semi blacks et des bruns qui culbutent bien et que cela soit largement connu dans la culture des femmes de Fes ou de Meknes… au point de nous donner un type de femmes également super belles et brunes qui ont de tout temps eu la quote dans les milieux de la famille royale en plus ! car les femmes de Fes et de Meknes de Salé ou de Rabat, aristocrates blanches et racistes…ou plutôt bien surveillées, elles ne pouvaient qu’en rêver ! :)))))

    Bon, je déconne même pas… mais c’est ça l’évolution merde !:))) et puis ceci n’a pas changé radicalement la population marocaine, il a juste au bout de 300 ans rajouté une composante de bruns importante a la population ! …sans déconner ! au grand max ils doivent constituer 20% de la population ! ..et puis cela nous a donné la musique des Gnawa, le blues Afro-Marocain, et le Jazz aussi de même nature…et les Gnawa et autres folklores de danseurs de rue, de chateurs et de conteurs africains, amenant une richesse même d’ordre intellectuel, puisque ces gens vont s’interreser a l’art et aux traditions plus qu’a la religion et enrichir le tout !

    Par contre cette foutue théorie de grand remplacement occidentale elle est plus sérieuse et sous entend une xénophobie raciale radicale qui dépasse de loin toutes les projections de brassage sexuel ou culturel…! elle sous entend un nettoyage ethnique par la force et la violence et prêche un suicide collectif sans le savoir…. et c’est pour ça qu’elle est vouée a l’echec… et avant de parvenir a recruter des soldats pour sa sale besogne elle devra affronter les hordes d’arabes et d’Africains ensauvagés eux aussi dans les rues françaises a force d’exclusion et de parcours de prison comme un peu ce qui se passe aux states !

    Quat a notre ami le sith rouge…. son pseudo indique qu’il a a peine terminé so film préféré la guerre des étoiles et pendant qu’il portait encore des boutons de jeunesse et d’acnée…. nos amis de l’extrême droite l’ont choppé dès qu’il a mis les pieds dehors..et donc n’a même pas eu le temps de se faire sa propre opinion… vu commet il raconte comme un perroquet cette histoire dans tous ces commentaires et qu’on dirait qu’il n’en dort plus ! :)))

    Cordialement !

    Répondre
  • 2 décembre 2022 à 22 h 07 min
    Permalien

    Et puis pour consoler un peu notre ami le sith rouge….:))), NON les blacks n’ont pas les plus grosses bites et pas tous…c’est loin d’être le cas selon les études les plus sérieuses sur la question si cela doit te soulager ! :))) les blancs également comptent un nombre incalculable de grosses bites et je suspecte sérieusement Robert Bibeau d’en posséder la plus grosse d’entre nous d’ailleurs :))))

    Je possède d’ailleurs, même si je ne l’ai jamais raconté a personne ou ici sur les 7 du Québec, le remède miracle et secret qui peut doubler, tripler voir quadrupler la taille de la nouille ! sinon, si ton cas est désespéré, il y en a un autre tout aussi secret, qui multiplie la taille par 10 ou par 20 ! :))) il s’agit dans les deux cas d’un remède secret du Sahara… efficace et radical et tous les coups… que ta petite copine voudra te laver les pieds une fois qu’elle y aura gouté ! :)))) et ne plus vouloir te fausser compagnie comme maintenant… pour devoir ruminer ta rage sur le site de Robert ! …franchement… reveilles toi habibi… et si tu veux le remède, je n’aceepterais de te le révéler gratuitement en plus, sauf si tu présentes des excuses en public a tous les blacks et les arabes ici devant témoin !

    Allez ! montres nous que tu en es capable ! et on fera de toi un étalon capable d’embrocher une dizaine de gazelles en chaleur en même temps ! :))) tu en sera transformé habibi ! ….

    Ahhhh lalalalalala ces histoires d’extrême droite…! aussi drôles que tragiques…et tout ça tourne autour de cul, et de fric et de rien d’autre !

    Répondre
  • 2 décembre 2022 à 22 h 33 min
    Permalien

    Eh ! j’ai pu retrouver l’histoire polonaise et le type était camerounais …. connu sous le nom de Simon Mol… ceci a conduit l’extrême droite partout en occident a commencer a utiliser une expression  »le syndrome simon mol » :)))

    https://en.wikipedia.org/wiki/Simon_Mol

    Bonne lecture ! :)))

    Répondre
  • 3 décembre 2022 à 0 h 28 min
    Permalien

    Et puis de toute façon, on peut dire aujourd’hui que le combat contre le racisme est un combat perdu et condamné a l’être que ce soit du point de vue politique, économique ou social, et devant le chaos provoqué par la fin du capitalisme, les nouvelles guerres impérialistes, ou ce qui vient de se dérouler en Ukraine, je peux vous assurer que le racisme n’a jamais été autant triomphant qu’en notre ère récente !

    la théorie du grand remplacement sommeille en fait chez les majorités des sociétés occidentales, même si ces majorités ne peuvent pas s’e réclamer ouvertement ou oser le faire… car le type de racisme que cela enclanche, économique, social, psychologique et conscient ou inconscient, se pratique le plus souvent en catimini, et se distille comme un poison contre tous ces immigrants du sud, et même leurs pays, leurs ressources et leurs aspirations… et il serait faux de dire ou d’accuser le grand capital d’être derrière ce type de racisme en revanche… car lui, ne s’interresse que peu aux origines ou races de possédants, c’est plutôt et je suis formel, un choix inconscient chez les peuples du nord aujourd’hui, livré a la crise qu’ils connaissent, et face a l’angoisse de perdre leur privilèges, tout en voyant la concurrence économique devenir encore plus ardue et féroce qu’hier, ce type de racisme s’impose aujourd’hui comme une sorte de filtre et de sélectionneur qui augmente les chances face a cette compétition ! sans pour autant que ces gens développent de la haine ou aillent jusque la, car au sein de ces sociétés occidentales ils peuvent ressentir autant de la pitié et des remords que de l’aversion ou la répulsion pour ces étrangers ou basanés en même temps !!!

    j’ai lu un truc il n’y a pas si longtemps sur l’Australie et les nouveaux rapports entre aborigènes et Australiens, ou entre minorités également et australiens, qui m’a beaucoup rappelé le Canada et ce qui s’y passe… et c’est la même conclusion qu’on peut en tirer, si les sociétés de colons anglais se sont approprié les terres et les ressources depuis longtemps, aujourd’hui ils sont dans une phase de  »commémoration » et de célébration des autochtones de manière fort suspecte, sélective et caricaturale sur des critères strictement encadrés, politiques , économiques, culturelles et médiatiques… en notant des tensions de plus en plus marquées envers les nouvelles minorités qui débarquent au pays depuis pas si longtemps ! … exactement la même chose qui se déroule chez nous, et pendant que la minorité blanche et coloniale se partage le gâteau de ressources en milliards et qu’il se crée des milliardaires en Australie parmi elles dans plusieurs secteurs, le peuple Australie anglais dit de souche, végète et n’a accès au sésame que accessoirement ou récolte les miettes tout en pestant contre gouvernement, possédants et autochtones ou minorités !

    En France par contre, l’extrême droite mènera le pays droit au mur une fois au pouvoir, les risques de déstabilisation et de cataclysmes sociaux jamais encore connu, voir des risques d’éclatements politiques et territoriaux ne sont pas a exclure ! suivis de violences et de divisions plutôt que d’unité et de révolutions ! ce que la droite française a mijoté avec l’extrême droite depuis De gaulle, elle le trouvera cette fois devant elle et devra en récolter les fruits enfin ! le système et les moyens du pays ne pourront plus suivre pour entretenir le service public comme avant, et encore moins assurer la sécurité ou pacifier les ghettos ou unifier les services de police et de renseignements connu pour leur grandes divisions depuis toujours, et roulant autant les uns que les autres pour des barons et des mouvances politiques extrémistes ! les enthousiastes pour cette théorie du grand remplacement en auront pour leur argent cette fois et surtout lorsque la raclée que prendra Poutine et la Russie
    deviendra réelle et divisera encore plus cette France qu’elle ne l’est déjà !

    et donc rien ne sera plus vrai cette fois que de terminer sur le postulat des quatre questions qui vous avez posé dans ce billet .. car résument un peu ce qui se déroule et vers quoi o se dirige et se dirigent nos sociétés et nos peuple… vers leur perte en occident et dans des pays comme la France particulièrement ! et si nous devions vraiment changer de paradigme cette fois, l’occident connaitra ce qu’il n’a pas connu depuis longtemps; la soumission ! peu importe qui va finir par l’imposer elle sera terrible et irréversible… ! et elle carburera encore au capitalisme, mais celui d’un nouveau genre, celui de demain… celui qui nous imposera naturellement que très peu puissent vivre dans le confort ou la sécurité, et la majorité devra être rationnée et policée, quadrillée et clochardisée presque comparé au luxe et aux libertés d’hier et d’aujourd’hui ! ….

    Répondre
  • Ping : La construction de l’État fasciste à partir de la « dérive totalitaire » – les 7 du quebec

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *