Divagations: escaliers, plateaux et dévaloirs à Québec

ALLAN ERWAN BERGER  —  De ma visite en la ville de Québec j’ai retiré bien des souvenirs. Sans grille de lecture préétablie pour m’aider à la comprendre – c’est-à-dire à l’insérer petitement dans des petites cacases –, j’eus le bonheur de tout avoir à boire sans filtre. La dernière fois que cela m’était arrivé c’était à Corfou, où j’avais rôdé sans connaître un mot de grec, ne comprenant rien à ce qui se disait, libre de m’intéresser à n’importe quel sujet comme d’en rester au large. C’est très reposant car alors on est parfaitement maître des informations qu’on avale. Et l’on interprète à tour de bras.

À Québec, bien que comprenant la langue, j’eus affaire à suffisamment de mystères pour me sentir confortablement largué et pus, tout en me laissant tracter par l’ami Ducharme :

•  m’extasier devant l’architecture furieusement anglaise de cette ville fondée par des Français ;

•  chercher désespérément où se cachaient les locaux de la garnison anglaise, qui ne pouvait décemment pas tenir dans la petite forteresse près des plaines d’Abraham ;

•  puis imaginer, en vraie langue de vipère, que les murailles et les fortifications de cette implantation anglaise en pays francophone n’étaient autres que ces imposants bâtiments conventuels où les bonnes sœurs apprenaient aux fillettes indigènes et françaises à respecter Dieu, la loi, l’ordre et l’occupant ; toutes perversions qu’elles iraient ensuite transmettre à leurs maris et enfants.

Bonne sœur inoculant le virus de la soumission aux deux ethnies du cru.

Mais, comme on ne peut pas être méchant toujours, je ne pus m’empêcher d’être au moins admiratif et béat devant des choses qui n’existent absolument pas en France, par exemple la pratique très anglo-saxonne qui consiste à coller des escaliers extérieurs sur les flancs des bâtiments. Dans le Paris haussmannien, ça n’existe pas. Ni à Lyon, ni à Marseille, ni à Bordeaux ni à Quimper ni à Strasbourg ni à Calais ni même à Nice. Je crois même qu’il faut vraiment traverser l’Atlantique pour commencer à en voir de manière, sinon systématique, du moins répétée.

Pignon du 235, côte de la Montagne

Graphiquement, c’est efficace. Il y a une certaine prestance dans ces zébrures qui viennent poser leurs traits énergiques sur cette muraille de briques qui, si elle était restée nue, aurait été parfaitement sinistre. Et puis, on découvre de quoi faire une petite pièce de théâtre :

Centre de jour, maison de Lauberivière, rue des Prairies

Au croisement Prairies-Vallée, cet escalier de secours organise une saynète : voici, au balcon, un vieux Roméo regardant au loin, comme sœur Anne, tandis qu’une Juliette s’affaire sur le parking.

Le grossissement de l’image montre que Roméo a la jambe gauche encastrée dans la balustrade. Peut-être fume-t-il. Est-on bien paisible, Monsieur ?

Ces escaliers et plate-formes offrent aux humains plus que ce qu’ils sont sensés fournir : non seulement on y monte et on y descend, mais aussi on y flemmarde (côte de la Montagne, il y a même des tables). L’art n’est alors pas bien loin, et je suis certain qu’en fouillant un peu, j’aurais trouvé des escaliers graphés, ornés de quelques dessins aussi vivants que ce chat que j’ai rencontré perché au rebord d’une terrasse :

Chat ailé et bavard vers le 371 rue Saint-Jean

Ce petit chat-ange, qui nous invite à monter au ciel, introduit à l’image suivante, qui ne représente plus un escalier mais une échelle. L’Échelle de Jacob ?

Au cimetière des Ursulines, 12 rue Donnacona

Comparées aux extravagantes pierres tombales de grands notables qui sont exposées dans la nef, les stèles des dames enterrées ici nous ramènent sans chichis à l’échelle ordinaire de l’humanité, celle où l’on rate des barreaux, celle où l’on s’installe pour flemmarder le nez au vent, celle où, pour monter à son ciel, il faut savoir descendre ves la solide simplicité. À comparer avec ce qui va suivre sous peu.

Prenons maintenant la rue des Jardins, ou Desjardins. Passons devant la Holy Trinity (serrons les fesses). Voici à droite une banque (serrons encore plus les fesses) et soudain, entre le 15 et le 17, apparaît un joker au bas de son dévaloir.

Ah, que j’aimerais voir en France autant de liberté dans la manière de s’amuser avec une ruelle ! On vient de Chine se faire prendre en photo à côté de monsieur l’acrobate.

Mais Québec est une ville de contrastes. Partout il y a de jolies interventions d’art urbain commandé ou spontané (interventions qui pourront faire l’objet d’un billet à part), mais c’est aussi l’endroit où je me suis heurté à la pire statue jamais rencontrée de toute ma carrière de flâneur.

Sur le socle il y avait gravé ceci :

« AU PREMIER CARDINAL CANADIEN
L’ÉMINENTISSIME ELZÉAR ALEXANDRE TASCHEREAU
ARCHEVÊQUE DE QUÉBEC »

«Éminentissime», s’il vous plaît. On est loin des Ursulines, bien qu’elles soient voisines.

Cet individu a été représenté comme on représente un empereur. Il irradie d’orgueil. Son visage exprime une morgue sans fond. Il pique les yeux, il fait mal à l’esprit.

Virulent gauchiste, je sentis immédiatement croître en moi l’irrépressible besoin de proférer quelques malédictions nerveuses à l’encontre de ce qui me semblait être une canaille de première grandeur. Je n’oubliai pas dans mes marmonnements l’affreux sculpteur qui avait osé commettre ce monument de fatuité. Mais le pire fut que tout cela resta coincé dans ma gorge, car ce que je découvris en me retournant pour échapper à cette douloureuse vision de tout ce que j’abhorre me coupa le sifflet pour de bon : des gens, le regard mouillé d’amour, bredouillaient des prières en tripotant des chapelets. Des groupies des deux sexes, et en nombre, étaient en train de rendre un culte à cet obsédant César. Il me fallut plonger dans Wikipedia pour découvrir que ce gars n’avait pas été aussi abominable que sa statue me l’avait laissé supposer.

Mais mes étonnements n’étaient pas terminés pour autant. On me montra, au pied de la colline, une œuvre d’art offerte par Monsieur Jacques Chirac, président du pays de France, à la ville de Québec. Cette chose me fit sombrer dans un abîme de perplexité, ténébreuse fosse dont je ne suis pas sorti depuis, malgré une astucieuse hypothèse avancée par l’ami Laurendeau. On en reparlera.

Décidément, voyager permet de bien dérouiller ses neurones. Que vivent à jamais dans nos mémoires les artistes québécois ! Sauf un.

FIN

12 réflexions sur “Divagations: escaliers, plateaux et dévaloirs à Québec

  • 4 décembre 2014 à 16 h 27 min
    Permalien

    Connais-tu la plus grande ville franglaise d’Amérique?

    Répondre
  • 5 décembre 2014 à 4 h 33 min
    Permalien

    Concernant les escaliers placés à l’extérieur, quelqu’un me signale qu’il s’agirait de faire ainsi des économies d’énergie, en ne chauffant pas inutilement un volume qui ne sert, après tout, qu’assez modérément.

    Répondre
    • 5 décembre 2014 à 7 h 34 min
      Permalien

      C’est vraie mais il y a une contrepartie, la neige et la glace qui s’accumulent sur les marches de ces escaliers lors d’averse de pluie verglaçante ou d’une bordé de neige nécessite un nettoyage efficace sinon l’escalier devient dangereuse à utiliser. La pelle à neige et le sel sont les principaux outils lors de déglaçage ou déneigement des escaliers en hivers.

      Répondre
    • 1 mai 2022 à 13 h 52 min
      Permalien

      Bonne chose, ce n’était pas un cadeau. La France peut garder ses horreurs pour la musé de Macron.

      Répondre
  • 30 avril 2022 à 16 h 39 min
    Permalien

    LOL…. Bienvenu au Québec ! :)))

    le problème est que ces pauvres québécois ont tellement été colonisé et maltraité par les anglais qu’ils en ont perdu leur français un peu…forcément…et au point qu’ils n’ont pas toujours su distinguer eux-mêmes de la bonne graine de l’ivraie …. ce qui donne cette anarchie urbanistique et architecturale pas très digne de la france…depuis aussi que le Canada et le Québec se soient transformé en terre d’acceuil de millions d’immigrants d’Europe, d’irlande ou d’Angleterre, d’italie ou de pays de l’Est, et enfin des Arabes et des Africains, en plus d’être condamné a ressembler aux banlieues nord américaines, flanqués de leurs M de macdo, leurs concessionnaires auto le long des routes, et de pays de l’automobile par excellence, ou presque rien n’est fait ou pensé pour le piéton… sauf les lieux touristiques, les parcs certes beaux et immenses heureusement, et les rares ruelles ou avenues ayant échappées elles à la dictature du béton et du bitume !

    Les pauvres Québécois, et je plaide leur cause aujourd’hui et en leur faveur et non contre eux, n’ont finalement jamais connu la moindre indépendance, car lorsqu’ils réalisèrent pourtant un semblant d’indépendance de leur colonisateur anglais il y a plus d’un demi siècle, d’autres Québécois se sont empressé de leur importer le capitalisme made in USA, made in Canada, et made in China aussi ! les patrons eux se sont empressé de leur importer de la main d’oeuvre cheap et des armées d’immigrants et d’exilés tout aussi perdu et ne sachant a quels saints se vouer…., pendant que les Français de France tout aussi perdu dans la jungle du capitalisme canadien, se barricadaient entre eux et en communautés a une certaine époque… devinant la lois du silence imposée a tous et aux Québécois en premier, l’omerta entretenue par les politiciens du Québec avec la Mafia Italienne qui se remplissait les poches dans les marchés des infrastructures et de la construction pendant trop longtemps !

    il est certes très difficile pour un Québécois de rester indifférent a tout ceci, mais il s’est battu autant qu’il a pu afin de préserver ce qui peut l’être, sans être parfait ni en évitant de succomber à la tentation du capitalisme lui aussi…., et au point de s’accorder sur un seul point : la sauvegarde du Français et de la langue Française au moins… etr arriver a imposer le bilinguisme a travers le pays pourtant encore peuplé d’anglais et d’anglophones bien plus que n’importe quell autre langue….! il faut bien commencer quelque part, et la sauvegarde du français est un passage obligé et fondamental on dira… même si les rejetons des Québécois ont la fâcheuse tendance de snober leur langue maternelle en général, et d’avoir un penchant pour la langue de Shakespeare … ou plutôt la langue de Drake et d’un ensemble de chanteurs de hip hop qui eux, se dorent la pillule et habitent des manoirs et savent tirer profit du colonialisme sous toutes ses formes …. (attention je risque de me faire lyncher par les fans de Drake…qui lui n’a rien d’Anglais ou de Québécois…:))) )

    Enfin, le Québec se découvre par  »couches » et sur le temps… et aucune brève visite touristique ne vous fera découvrir le Québéc profond… ses sentiers d’hiver et ses campagnes ou ses villages de la vieille France… ou saisir la douceur de ce pays et de ses habitants pourtant disséminés aux quatre coins de l’Amérique du nord… et ayant fot contribué a ce que vous connaissez faussement comme étant l’Amérique ! car derrière les ponts de New-York, les banlieues de Chicago, le charme de la Floride ou celui de la Louisiane et du mississipi… autant que derrière le charme de plusieurs phénomènes et lieux du Canada et du Québec, il y a bel et bien des esprits pur laine Québecois et francophones et personne ne vous le dira si vous ne faites pas l’effort de le découvrir vous-même ! :)))

    Bon je vous dirais pas tout non plus…. car bien avant de venir au Québec moi-même comme le dernière cuvée de bougnouls millésimé il y a plus de deux décennies, je coulais une belle et parfaite amourette avec une Française à Angers… cette belle ville de Maine-et-Loire… et qui, après me faire faire le tour des crêperies délicieuses du coin, me gaver de restaurants et de bonne bouffe et de vin, me ramenait comme un trophée a son antre-appartement, me déshabillait comme un vers…., et juste avant de me sauter dessus… me mettait du Céline Dion ! :)))) je n’avais a l’époque aucune idée du Canada ou du Québec…. et je ne savais pas que cette satanée Céline allait me jeter un sort a travers ses chansons… pour me retrouver quelques années a peine plus tard….comme un castor mouillé et qui peste contre tout… ou alors un raton-laveur enragé bien d’ici qui ne se doutait pas que la cruauté du sort allait le catapulter de son status de prince d’Angers…. la belle et magnifique Angers… pour se retrouver dans la  »gadouille » du Québec… la neige mélangée a la boue….piéton qui faisait pitié sur de très minces trottoirs glacés….et qui se cassait la gueule a chaque fois qu’il devait traverser des avenues comme des autoroutes…et d’ailleurs je me demande encore comment j’ai pu échapper a un écrasement par un dix huit roues lorsque ça m’arrivait…. jusqu’à ce que je comprenne enfin… et que j’ailles acheter, et me faire arnaquer, pour acquérir ma première  »minoune » ou  »citron »… c’est a dire ma première voiture dans un piteux état !:))) et sauver mes fesses enfin…ou éviter de me faire écraser sur le bitume….:)))

    j’arrête pas de vouloir raconter toutes ces histoires a ces sacrés Québécois, mais eux, sont encore plus emmerdés que moi par le climat d’ici…ne cessent de me lancer des mises en garde… tu ferais mieux de payer tes factures d »lectricité et payer ton chauffage… si tu veux rester en vie parmi nous ! :)))

    Yallah bye !

    Répondre
  • 30 avril 2022 à 17 h 37 min
    Permalien

    Bien entendu… il ne faut pas vous fier non plus a ces satanés escaliers anglais en fer forgé extérieurs de la ville de Québec…ou de Montréal…. car au bout de ces escaliers et des façades victoriennes et autres touches anglaises… il y a un peu de tout… des maisons et des apparts un peu délabrés… et d’autres cossus et qui n’ont pas manqué d’apporter une touche française aux intérieurs richement décorés… il y a n tous cas dans tous, comme vous pouvez vous en douter beaucoup de bois travaillé, des planchers en parquet, et une autre guerre stylistique elle, entre l’empire britannique et l’empire de la France ou la république Française…, et pour vous consoler… tout ceci aujourd’hui se monnaye au prix fort, et coûte les yeux de la tête…pour ce cachet très recherché et typique que ce soit dans la ville de Québec et a Montréal… et on a réussi a en faire un produit immobilier d’excellence…qui ne manquera pas de vous casser la gueule en hiver si vous êtes pas initié…ou encore à débourser pour vous trouver une aide…pour changer de fauteuil, de TV ou de réfrigérateur…on raconte d’ailleurs que ces satanés escaliers font plusieurs martyrs encore aujourd’hui …surtout en hiver.. lorsque les occupants doivent changer leur machine a laver ou a sécher ! ….:)))

    Et pour revenir a nos français qui adorent visiter le Québec en vacances et profiter de ses richesses… un Québécois me racontera un jour comment il en profitait durant sa jeunesse… pour servir de guide aux familles françaises, dans un coin très champêtre et boisé de  »Chibougamau » au Québec…. et pour mieux leur soutirer des pourboires généreux…il s’arrangeait pour leur donner des frissons….pendant leurs balades…comme quoi ils seraient poursuivi par un ours un mâle en rut ou une femelle avec ses oursons…. et leur faisait faire plein de détours et de courses dans le bois… avant de les ramener  »sains et saufs » au bed & breakfast de ses parents dans tous leur état ! :)))) en s’assurant un généreux pourboire et un bon job d’été ….:))) une sacrée histoire….

    et c’est dire que le business relié au tourisme au Québec n’a pas que des avantages…forcément…car il y a des touristes français qui cultivent tellement le rêve de découvrir les étendues glacées en hiver… qu’il y en a aussi quelques uns parfois qui y laissent leur peau…hélas…comme les  »motoneigistes » et les coureurs de bois trop ambitieux ou aventureux… hélas encore…

    Mais en règle générale, les français de France sont un plus indéniable pour le québec lorsqu’ils viennent s’installer ici…même s’ils se fondent dans la population et le paysage…ils finissent généralement comme de bons patriotes… et tant pis pour ceux qui retournent en France… ou tant mieux pour eux…car en tous cas, ils resteront marqué et hanté par cette terre… comme disent les premières nations…lorsque vous buvez l’eau de cette terre sacrée… vous changez et vous changerez car l’esprit du grant manitou vous hantera et ne vous lâchera pas de sitôt ! …et ils ont raison… puisque même le vieux chameau que je suis, venu du desert pourtant…je suis hanté par le grand manitou et j’ai acquis des pouvoirs surnaturels…au point d’être craint et redouté partout ou je mets les pieds… les gens ne font que très peu confiance au chameau acculturé de la Taiga québécoise….et cela m’amuse et tant mieux pour moi… surtout lorsque je rends visite aux bougnouls de mon bled…et qu’ils soient peu tenté par vouloir m’arnaquer…car lorsqu’ils me regardent dans les yeux…ils y voient le regard d’un loup ou d’un ours d’ici…, qui joue a l’idiot et ne reconnait plus son bled…mais qui aime pourtant se marer et sociabiliser avec tous ! :)))

    Répondre
  • 30 avril 2022 à 20 h 03 min
    Permalien

    d’ailleurs pour résumer un peu mon choc thermique, culturel, et autres en venant m’établir au Québec…. a mes débuts, j’étais très en colère…. j’y comprenait que dalle, et a chaque fois que je rencontrais des français établi ici… je leur passait un savon :))))…..  »mais qu’est ce que vous êtes venu foutre ici ?!!!! vous avez le plus beau pays du monde bande de cons » :))) et j’étais bien convaincu de mes dires ! car initialement, j’habitais et étudiait en Belgique pendant qq années… et la France toute proche pour moi constituait un eldorado unique… et jamais totalement connu ou découvert…j’en voulais toujours plus…bon…même s’il est vrai que pour pour aller à Angers chez ma dulcinée Toulousaine d’origine, je prenait le train jusqu’à Paris, puis le TGV à Angers… et je bandais pendant tout le trajet ! :))) Je voulais mourir a Angers…et nulle part ailleurs…le dard bien planté dans ma douce et soyeuse copine…et mourir heureux ! ….:))) et donc, hélas, le mauvais sort que me jettera Céline, a travers son premier album composé par Goldman… fut le chant de la sirène qui amorça mon naufrage….et depuis qu’ils ont récupéré mon épave au Québec…je me désagrège année après année…et je décore mon salon…la vie des autres, et ma rue…avec quelques coquillages collées a mes fesses ! …

    l’une de ces connaissances françaises contre qui je me révoltait de m’avoir suivi dans ma perdition québécoise, et que je couvrait de reproches….fut une collègue française qui avait avec son mari et ses rejetons… vendu une belle baraque en province et dans les pyrénées, une belle somme, car se disaient  »désespérés » de la France… et de ses perspectives d’avenir !!!!…. j’en revenais pas, je voulais me couper le poignet avec un rasoir a l’écoute de ces balivernes…:)))) et donc, finissent par troquer la quiétude et le magnifique cadre de leur patelin si joli et touristique…. pour le troquer…tenez-vous bien, contre une maison de banlieue en carton comme on en fait des tas ici…un gros 4×4 américain d’occasion qui consomme une citerne d’essence entre la maison et les écoles des enfants….et des jobs de merde ! :))) …. dont l’épouse avec moi….et qui se plaignait tout le temps de comprendre que dalle au slang anglophone, ni aux accents québécois de souche…et se rabattait sur moi tout le temps comme si j’était Victor Hugo …:))) Hyper marrante et hyper bosseuse… elle ne baissait pas les bras non plus… même si elle réalisait que son rêve du Québec tournait au cauchemar….sur le plan salarial surtout et Adieu les avantages sociaux de la France et les 13ème mois, Adieu les sorties en mer ou celles en montagnes toutes proches jadis, et Adieu les restos et les gâteries de la métropole… et pour enfoncer le clou, je la fixait et lui disait…comme un con… »je te l’ai dit déjà… je vous ai prévenu »… :))) bref, jusqu’au jour ou je me rendis compte un peu tard que j’ai réussi a leur foutre le moral a zero.. et a moi-même, et qu’il était temps de changer de disque… ou devoir foutre le camps moi aussi et cesser de me plaindre ! …. on appelle cela ici… le choc thermique et culturel… et ce n’est pas a prendre a la légère ! :)))… bref, je les ai perdu de vue… et aux dernières nouvelles…ils n’étaient plus ensemble…le mec et sa nana… car la malédiction des couples ici les avait englouti eux aussi…hélas…et car ici, il faut créer de nouveaux couples…qui soient d’ici…et ne jamais croire aux couples  »importés » une seconde ….:))) hélas…Faut dire aussi que nous les humains on est des enfoirés de première… et comme dit le dicton, on ne connaît la vraie valeur des choses que lorsqu’on les perd….

    Bien entendu… tout ceci a bien changé….heureusement…pour certains nouveaux venus en tous cas… puisque le Québec a pris des couleurs depuis, s’est ouvert sur le monde aussi et s’est tout de même un petit peu mis a jour côté économie… même si pas tout à fait côté salaires…et que ça prend de sacrées capacités et qualités organisationnelles pour pouvoir visiter, découvrir le pays et le Canada aussi… et quelques sacrifices inévitables côté budget pour le faire…et cette histoire nous vient aussi de notre dollar Canadien qui ne vaut rien….qu’on doive importer la moitié de ce que nous consommons, et ce avec quoi nous construisons aussi…. et que c’est surtout nos politiciens a la con qui ne valent pas un kopek… depuis toujours…préoccupé eux par leurs carrières, leur arrivisme a la noix et leur compromissions avec la pègre ! :))) et c’est le moins qu’on puisse dire pour les flatter !

    Toujours est-il qu’il n’y a rien qui vous soude a une patrie ou un pays sauf votre propre famille et vos liens humains que vous établissez la-dedans… ! autrement dit, ce sont vos spermatozoïdes et vos ovaires d’abord qui soient les facteurs qui vous lient a la terre… avant vos amis et vos connaissances…et ce sont vos lectures et votre amour de l’histoire et de la culture qui font de vous un patriote de n’importe quelle patrie ! … et je salues les Français établis ici, ou ailleurs….aux quatre coins de la planète… qui ont toujours été de véritables globe trotters qui n’ont peur de rien ni de personne… et se font leur place même en papouasie ou dans l’océan indien… et qui vous apprennent plein de trucs et sont toujours les premiers qui vous encouragent a tracer votre voie… je l’admets ! et je leur suis reconnaissant !

    Vive la France et Vive le Québec… et mes fesses me démangent déjà pour aller ailleurs… j’ai envie de déménager moi aussi et aller sur une île et dans un désert…. car j’ai la bougeotte je dois dire…. et je ne suis jamais content très longtemps au même endroit ! ….

    Amicalement !

    Répondre
  • 1 mai 2022 à 18 h 05 min
    Permalien

    Bon faut que j’arrête de me retenir jusque-la ! je crois que j’ai été très très poli avec vous jusqu’à maintenant …. mais c’est fini….car y’en a marre du Québec ! qu’est ce qu’on s’emmerde dans ce trou perdu en fait… y a rien qui se passe…! on est là comme des zozo gelés qui se font niquer par le système, par les politiciens, par la pègre, par les  »investisseurs » de mes deux, et par toutes sortes d’opportunistes idiots en plus, qui soient bien plus malins que nous….et qui ne pensent qu’à eux…et même par les moustiques ! ouf…! voilà c’est sorti ! lorsque mes amis en france me disent qu’ils quittent Paris en vacances pour la loire, la bretagne, pour le massif central ou pour le sud surtout…ses campagnes et ses plages, et m’envoient les photos en plus… je me dis j’ai raté ma vie et quel con je suis ! :)))) en fait, vous ne trouverez pas un con universel et un idiot marbré comme moi même si vous faites le tour de la planète ! d’ailleurs, je pense parfois à commander un buste en bronze de moi, chez un sculpteur de renom, casquer un max pour ça et ne pas hésiter a allonger le fric, et le baptiser  »l’idiot entubé »…et qui repose non pas sur une colonne de marbre..ou de pierre…mais sur un grand phallus en plastic…et en faire don à un musée ! …. y’en a marre ! :))) franchement !

    imaginez qu’on a pas quatre saisons au Québec comme partout ailleurs dans le monde… mais on a quatre périodes cataclysmiques et climatiques dont une glaciaire qui s’étend sur six mois au moins ! et lorsque le faux printemps arrive… et ramène avec lui une nuée de moustiques par milliards… qui vous piquent et vous mordent même le scalp du cuir chevelu…sous les cheveux…et vous laissent des bosses ! c’est la merde quoi ! vous pouvez même pas enfin respirer au printemps… sans vous faire attaquer, harceler, terrasser par des millions de  »Tsé-Tsé » nordiques cette fois ! :)) et lorsque l’été arrive enfin, ils sont toujours la… en fait ils ne les aspergent plus de DDT et autres insecticides par les villes et les municipalités…car selon eux…ces produits seraient dangereux pour la santé…et selon d’autres, ils ne sont pas écologiques et intentent aux droits élémentaires de ces putains de moustiques… pour vous faire la peau ! :)))… et donc un court, pluvieux et orageux été s’installe souvent avec des chaleurs humides que vous ne trouverez même pas en Guyane…les jours de soleil ! chaleurs insupportables et irrespirables… et adieu le climat tempéré méditérranéen…et son air iodé et marin…ou son mistral et ses parfums gorgés de lavande, de thym et d’origan sauvages… car ici, en dehors de quelques senteurs de bois fort agréables… et de plus en plus rares, ce sont plutôt les grosses mouches noires qui vous bouffent littéralement et remplacent les moustiques… surtout si vous voulez voir du pays et montez vers le nord…pour espérer vous prélasser sur l’herbe…ou respirer l’air du nord…pêcher un cours d’eau ou nager une rivière… et qu’au cours d’une même journée vous devez souvent vous taper les quatre saisons en un seul jour… avant d’enfiler votre pull le soir…ou vous déshabiller complètement lorsque la chaleur devient suffocante ! ….:)))

    Et puis qu’est ce qu’on s’emmerde dans la ville aussi…côté bouffe…y a très peu d’aliments naturels et savoureux…tout est OGM ou presque et sans saveur, même lorsque vous vous ruinez pour du  »bio »… ça ne goûte rien en fait… vous vous ruinez pour un petit panier de pêches, ou d’abricots, en pensant que vous allez retrouver le goût de votre enfance heureuse, les saveurs profondes et les sucres, et vous ne faites que mordre dans du caoutchouc… ils ne vous ratent jamais la-dessus…y a plus rien qui goûte vrai…même pas les carottes  »nantaises » qui n’ont plus rien de nantais… y a juste la pomme en automne qui goûte encore la pomme et encore… si vous ne vous pas avoir en achetant des pommes suspectes et de bel aspect… mais dont la chaire goûte le pneu…! :))) en fait ce pays est un pays nordique… comment et combien de fois faut-il l’expliquer… ici, c’est un pays de baies et de fruits rouges qui goûtent encore bon si vous savez les acheter aussi, et ne pas vous faire avoir les mexicaines sous serre, ou chais pas d’où ! les melons oubliez ça… ils sont presque tous importé des states et du mexique et d’amérique latine, coûtent les yeux de la tête, et sont sûrement artificiellement inséminés ou pollinisés ou fécondés ou baisés…bref… même les melons, on les baise par ici…! :))) …et pour mieux nous consoler de toute ceci, il existe un fruit qui est fournis a l’année longue, et en toutes saison et le seul qui soit pas cher : la banane !!!! en fait, ils espèrent que vous allez vous contenter de bananes toute votre vie, et comme un singe, et en profitent pour insinuer qu’on vous nique toute l’année avec des bananes du costa rica, sans manquer de vous mettre la peau sur votre chemin et vous casser la gueule a tous les coups de toute façon !

    Bon côté pains et autres céréales on a pas a se plaindre…heureusement… il manquait plus que ça aussi… mais ils ne vont pas tarder a transformer le pain aussi en caoutchouc… si ça se trouve… avec la crise des exportations russes et ukrainiennes en ce moment… le pain risque de devenir bientôt un aliment de luxe aussi… le beurre, les produits laitiers… ça va encore, mais les fromages… c’est une autre histoire ! de plus en plus luxueux et inaccessibles…car faits localement et auxquels on attribue des AOC de toc, sauf les faux fromages industriels faits en usines qui appartiennent a la mafia italienne eux aussi et qui imitent les fromages d’italie et utilisent frauduleusement des appellations italiennes sans que ce soit légal… il y a d’ailleurs des batailles juridiques tranchées depuis belle lurette a ce propos entre UE et Amérique du nord et Canada… qui ont donné carte blanche a la mafia Italienne de confectionner fromages italiens et jambon de parme et autres… sous de fausses bannières ! ….

    Pour les viandes c’est une autre histoire…la même… la viande de qualité sans OGM ou sans hormones est un vieux souvenir et d’un luxe inaccessible…. un carré d’agneau cru chez le fermier du coin, coûte le prix d’un resto du guide michelin… comme si le satané agneau était élevé a la cours de versailles … :))) du snobisme a ne plus en finir, des prix de fous, des ploucs qui se proclament bourgeois et aristocrates du jour au lendemain a la pelle…. au point de vous pousser a songer a devenir végétarien… et ne souhaiter en fait qu’un bon morceau de pain avec du fromage, des olives et du pinard…ou du saucisson… et que même ça vous n’en trouverez pas…et c’est considéré du luxe !

    Et pour couronner le tout…. vous avez plus le droit de vous plaindre, plus le droit de vous balader sans respecter une avalanche de restrictions, et dealer avec une autre d’angoisses… vous avez même pas le droit de copuler sans avoir peur de vous faire accuser de viol le lendemain ou quand madame ne vous blaire plus le lendemain ! …. on est dans un système carcéral et martial… en fait ! les gens ont peur de parler, ils ont peur de fêter, ils ont peur de se retrouver, ils ont peur de tout et de rien et finissent par se cloîtrer chez eux…et avoir le moral a zero tout le temps…., il n’y a plus qu’une culture de consommation sordide…qu’on encourage…et au fond…une culture de préservation de ton job si tu ne veux pas finir dans un foyer de SDF…. les gens ne veulent même plus piqueniquer, sortir, profiter de la vie…et surtout depuis les confinements de merde…on vit dans un état policier… tout le monde est scruté a la loupe par les autres… et soyez pas surpris si une vieille vous appelle les flics car votre tronche ne lui a pas plus dans un supermarché, ou sur un sentier piétonnier, ou dans un parc ! :)))

    bon j’exagère un peu… mais il y a du vrai dans tout ceci… vous me direz partout et pas qu’au Canada ou au Québec…il est vrai jusqu’à un certain point…. oui… mais pas a ce point ! au point que les Italiens d’ici par exemple…même lorsqu’ils sont fortunés… vont souvent et encore dans leurs bars de quartiers d’immigrants de leur enfance… pour manger un vrai sandwich… et un vrai café sans se ruiner ! que les Québécois aussi soient encore accroc a une bonne vieille  »poutine » des frites avec du fromage…et rien d’autre…chez la friterie du coin…et ne font leurs courses qu’en faisant le plein de pâtes et de poulet industriel ou de viande hachée….selon les variations de prix et selon le budget calculé au cent près s’ils veulent s’en sortir … et arroser tout ça de fromages industriel… ou de ketchup et rester en vie ! :)))…. les légumes sont aussi devenu un luxe….de moins en moins goûteux…sauf les patates et quelques autres courges, navets, mais ou  »blé d’inde » …qui soient originaires d’ici… avec quelques légumes exotiques encore importés et congelés et au goût suspect !

    Dans ce pays capitaliste sans queue ni tête aujourd’hui, les chinois qui peuplent densément ce pays l’ont parfaitement compris et ont développé leur propres supermarchés..et chez qui tout le monde se rend aujourd’hui, si vous voulez acheter du poisson pas cher ou des viandes suspectes et pas très onéreuses…car même les arabes et les bougnouls qui vendent du  »halal » ont augmenté les prix, pour une qualité tout aussi suspecte et hasardeuse… !

    Vous allez dire alors, mais pourquoi les gens ne se révoltent pas face a tout ceci, et je vous dirais que les gens sont endettés jusqu’au trognon, on les a soumis et on les tiens par les couilles, les gens sont obsédés pour pouvoir payer leur factures et s’acquitter d’une partie de leur dettes…et rien d’autre… de l’hypothèque lorsqu’ils possèdent une maison… un trou de dépenses en fait, et la majorité des locataires ne réalisent même pas la chance qu’il ont de ne pas être propriétaires …. et continuer a louer …. pendant que les politiciens… sont des proprios fonciers et terriens, possèdent des maisons cossues et un train de vie de millionaires, et ne s’en offusquent même pas ! ….

    Bien entendu… dans tout ceci, rien n’est la faute de ces pauvres Québécois, victimes au même titre que tout le monde du système et de ce qu’on leur impose comme cochonneries du matin au soir…les Québécois sont déprimés en fait et n’osent pas trop le dire, ils en ont marre et ne peuvent même pas profiter des aspects plus sympathiques de leur province ou leurs pays ! ….ils végètent comme tout le monde et lorsqu’ils se paient une semaine de vacances au soleil et au sud pour une somme encore accessible et bien moins chère que des vacances chez eux… ils en reviennent transformés, heureux, épanouis…comme s’Ils reviennent du Paradis… alors qu’ils étaient à cuba ou dans les caraïbes, ou au mexique…et d’autres pays… qui soient tous taxés encore de pays sauvages et sous-developpés et de pays trous a rats comme les appelle Trump !

    et heureusement qu’il y a encore des parcs publics nombreux et gratuits… pour le peuple…sinon c’est le goulag assuré…heureusement que les familles peuvent encore en profiter…car avec la cherté de la vie aujourd’hui….ils ne peuvent aller nulle part…sauf a se ruiner ou s’endetter…ou allez savoir quoi…sacrifier pour y arriver ! En fait, les riches d’ici sont ceux qui profitent le plus, comme ailleurs, comme partout…vous me direz, et c’est exact… et ils se foutent des autres, comme ils se foutent d’eux mêmes…car tôt ou tard, les uns après les autres perdent leur statuts de riches et deviennent comme tout le monde … car posséder une grosse baraque, une grosse bagnole, un maison secondaire ou un bateau aussi…ou d’autres gadgets avec les coûts aujourd’hui, les taxes et les assurances, le prix du carburant et le reste… il ne reste pas grand chose même aux riches… ils ont coupé dans le gras eux aussi, et concentrent leur dépenses sur le principal… sur la bouffe de luxe et sur les dépenses courantes…et revendent le reste…en espérant s’enrichir en bourse… ou en affaires…tant que cela semble encore possible en tous cas…et tant que l’immobilier de rente ne s’est pas encore tout a fait effondré !

    Enfin, la différence avec la France s’efface aujourd’hui, il n’y a pratiquement aucune différence côté système et côté mafias aux gouvernes… sauf qu’en France on a encore un climat plus sympas, et moins radical, on a encore plein de trucs qui goûtent bon sans se ruiner, et on a des règles strictes pour ne pas permettre l’anarchie de l’enrichissement illicite qu’on a ici….car ici c’est la jungle… ! en France encore, il y a plein d’avantages que les français ne réalisent pas et toujours pas… et ne font que se plaindre….comme un système de santé publique qui fonctionne bien et guérit bien encore, un système d’enseignement pas encore tout a fait merdique comme ici, et des acquis sociaux qui s’effritent peut-être mais pas aussi gravement qu’ici….! et ceux qui ne soient pas d’accord… je leur enverrai un dessin s’ils veulent comprendre…, c’est sûr qu’en France il y a des casse tête partout vis a vis de l’état et des impôts et de tout et de rien…. mais je vous rassure qu’ici, la simplicité et pratique de notre système n’est que superficielle et apparente…. car pour commencer, vous avez pas grand chose pour vous compliquer la vie… sauf un salaire ponctionné a la source comme nulle art ailleurs, et tout ça pour vous remettre une retraite qui s’apparente a une misère…. dans un pays ou le fric pourtant pleut et se ramasse a la pelle, encore et toujours, par très peu de privilégiés !

    Si la france possédait les ressources du Canada, elle serait probablement le  »plus beau pays et le plus riche pays au monde » avec un PIB par habitant qui crève le plafond…. mais comme dit un dicton ironique marocain  »Dieu donne les fèves aux édentés qui n’ont pas de dents »….:)))

    Bon…. je finis avec une note positive tout de même….heureusement qu’on soit que 38 millions d’habitants dans un pays continent comme le Canada….et qu’on ne soit pas encore obligé de louer un 40 mètres carré pour loger une famille comme a Paris…. mais bon…sur nos 38 millions d’habitants, il doit bien y avoir un bon 37 millions qui soient fauchés et un bon 30 millions…qui survivent en mode stress permanent ….comme quoi… »c’est pa la taille qui compte…. mais ce que vous en faites de la taille qui compte »….encore et tojours …..:))))

    Yallah bye ! (cette fois j’ai fini… je vous rassure)..:)))

    Répondre

Répondre à jack Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *