Afrique, terre de pillages

Recherche menée par Robert Gil

lafrique-pillc3a9eEntre le 19ième et le 20ième siècle, les européens ont pillé les ressources et les richesses de l’Afrique. Les crimes coloniaux sont nombreux : division des ethnies par des frontières artificielles, ségrégation raciale, assassinats, déportations, travaux forcés, expropriations … Les routes et autres infrastructures ont été construites dans le but de favoriser le pillage et le transport des matières premières, mais aussi de faciliter l’acheminement des forces armées. Leur construction a été faite par les africains soumis trop souvent à de véritables travaux forcés. L’esclavagisme a fait la prospérité des grandes villes comme Bordeaux, Nantes, La Rochelle, Saint-Malo etc. et de véritables fortunes ont été bâties !

Que sont devenus Sylvanus Olympio, Patrice Lumumba, ou Thomas Sankara ? Tous assassinés pour avoir voulu l’autonomie et la liberté de leur pays, plutôt que de le livrer à des prédateurs, en échange d’un peu d’or ! Souvenez-vous de ces soldats, enrôlés dans l’armée française, pour défendre la « Mère Patrie » pendant la seconde guerre mondiale, et qui furent massacrés, pour avoir demandé que leurs pensions de guerre soient alignées sur celles de leurs frères d’armes français. Que sont devenus ceux de Setif qui après la victoire sur l’Allemagne nazie, réclamaient eux aussi plus de liberté !

La dictature, le clientélisme et la prédation des matières premières, mises en place par la colonisation sont devenues la norme pour les protégés des multinationales telles que Bongo, Sassou, Eyadema, H.Habre, Compaore …ou des dictateurs comme Mobutu et Bokassa. L’ Afrique est un continent riche, mais les pays occidentaux, la France en particulier, a toujours les dents plantées à l’intérieur ! L’armée française et la puissance publique y défendent des intérêts privés. Le continent noir reste un enjeu économique majeur pour des sociétés comme Bouygues, Lafarge, Areva ou Total.

Comme l’Amérique du sud est le jardin des USA, l’Afrique est l’arrière cour des puissances coloniales européennes, directement, ou sous couvert d’indépendance de façade, elles contrôlent l’économie du continent. Ce n’est pas demain que l’on produira et consommera africain ! La dette est un véritable fléau, chaque minute, l’Afrique paye 25000 euros aux créanciers du nord ! Et aussi longtemps que les richesses seront confisquées par une minorité africaine corrompue ayant le soutien de l’occident, aucun mur si haut soit-il n’empêchera les africains de quitter cette terre de misère.

Ce sont des Africains qui ont vendu aux négriers d’autres Africains, et donc l’Afrique serait responsable de son propre malheur ! Non c’est la cupidité humaine ; combien de français ont vendu d’autres français aux allemands, combien de français exploitent leurs concitoyens au seul nom du profit. Qui dresse les français les uns contre les autres pour gagner les élections et arriver au pouvoir ?

Pourquoi le F.M.I. et la Banque Mondiale interdisent-ils aux pays africains toute subvention à leurs paysans, pendant que les pays développés eux, n’arrêtent pas de subventionner leurs propres agriculteurs ? Pourquoi les prix du café, du cacao, du coton et d’autres matières premières dont vivent les paysans africains sont arbitrairement fixés à la Bourse de Londres, de Paris ou de New york ?

«Une grande partie de l’argent qui est dans notre porte monnaie, vient de l’exploitation depuis des siècles de l’Afrique»

Jacques CHIRAC

2 pensées sur “Afrique, terre de pillages

  • Ping : Afrique, terre de pillages | Raimanet

  • 31 mai 2020 à 22 h 05 min
    Permalink

    @ Roebrt Gill,

    Cette illustration de polyp.org.uk que vous mettez au début du texte dit tout ! rien à rajouter !

    En tant que citoyens Africains, nous avons passé les années 70, 80, 90 en Afrique à regarder comme les spectateurs d’un match de Tennis, les va et viens de ces chefs d’états Africains et occidentaux et leurs mouvements de transferts de mallettes de fric, de matières premières, jets privés, mercedes et autres limousines du matin au soir ! pas moyen de comprendre ce qui se trame, et à chaque fois que quelqu’un voulait en savoir un ptit plus, il se faisait dire :  »mêles toi de ce qui te regardes ou ça va très mal se terminer pour toi ducon, ce qui se passe c’est pas dans ta league pouilleux va, va jouer dans ta league de crève faims devant ta porte ! »

    Nous insistions tout de même, alors on adoptait une autre stratégie, on allait en boîte de nuit, les plus prestigieuses, en se faisant copains avec les videurs et les gérants, là ou ils étaient tous réunis la nuit, les VIP, leur rejetons, leurs princes, leurs fils et filles de ministres, occidentaux et africains bien sûr, et même leurs cuistot ou chauffeur élevés eux aussi au rang de seigneurs, pour en savoir un peu plus, et effectivement, ça marchait à tous les coups! à 3h00 du mat, chacun se faisait carrément un rapport de la situation :))) on connaissait tout ou presque, et leurs histoires de cul en prime !:)))

    Quoi vous dire…?! si on devait couvrir juste ces trois décennies, les histoires qu’on connaissait fraîches et encore dans leur emballage comme on disait, passeraient pour des trucs incroyables aujourd’hui !! et c’est effectivement le cas ! notre génération préfère donc la fermer car on sait que personne ne nous croira si on raconte les centaines de milliers de trucs qu’on savait…et qu’on vivait aussi! Mais pour vous résumer c’est ainsi que ça se passait : la France, l’Espagne, le Royaume uni, les États-unis, la Russie, Israel, qui ont été rejoints par d’autres occidentaux plus tard, chacun de ces pays avait sa clique spécialisée en Afrique, à chaque gouvernement en plus, rien ne leur échappait, ils savaient tout, connaissaient tout et tout le monde, étaient les mieux renseignés et monnayaient leurs renseignements auprès des régimes, et tous, sans exception, se servaient largement dans les tirelires, les coffres, fréquentaient les meilleurs hôtels payés aux frais de la princesse c’est à dire du peuple bien entendu, se faisaient traiter aux ptits soins, obtenaient des concessions à travers des prête noms, des entreprises, des organismes officiels de  »coopération », bref, ils tiraient aussi des coups et se faisaient faire des pipes, puis retournaient comblés dans leurs pays occidentaux par  »l’amitié et la générosité des africains » :))) et ils pouvaient aussi revenir plus tard, lorsque leurs gouvernements avaient changé, et pas être trop exigeants cette fois !:)) Bref, l’Afrique ce fut la caverne d’Ali baba et les 300.000 voleurs :))) le foutu trésor Africain n’a jamais été épuisé, ou essoufflé, ou vidé en totalité ! il y avait toujours des trésors à prendre, des diamants, de l’or, des pierres précieuses aussi, des valises grand formats bourrées de fric, et plus tard, on ne se formalisait même plus, le cash était directement mis dans les immenses sacs en jute ou poubelle en plastic !:))

    Et s’il y a de beaux souvenirs qu’on garde de cette époque au moins, ce sont les cortèges de voitures de luxes que vous ne verriez même pas en Europe ou en Amérique qui défilaient par centaines tous les jours, on était fasciné quoi !:)) les cadillacs ou merco, Jaguar, bentley, rolls, Aston martin, et les 4×4 américains, les mobile home immenses de grand luxe aussi dont on a jamais compris ce qu’ils faisaient dans les cortèges officiels jusqu’à ce qu’on nous dise qu’ils sont aménagé en salle de réunion, ou de piaules pour tirer un coup après une partie de golf ! :)) Bref, on était sur ce plan là comblés en tant que gamins surtout ! et quoi dire de ces nanas et mecs qui en descendaient parés comme des stars…?! nous revendiquions le festival de Cannes et la soirée des oscars en Afrique tous les jours !:)) c’était surréaliste ! les Bongo, les Diouf, Les Sassou, les Eyadema, les Habré, les Houphouet-Boigny, les Konan-Bédié, les Mobutu, les Condé, les Deby, les Compaoré, et les arabes bien entendu qui font partie de la league majeure, Rois, Présidents à vie, Princes…etc il n’y a pas une seule capitale Africaine en réalité qui n’ai pas connu justement ces  »festival de cannes’, ou de soirée des oscars d’un autre genre, et pour les occidentaux, il serait impossible de pouvoir les énumérer ! Mais c’est sûr que certains veulent qu’on retienne que Chirac ou Sarkozy, alors qu’ils étaient des centaines, des milliers de porteurs de valises et de plis spéciaux qui passaient plus de weekends en Afrique que ceux qu’ils passaient dans leurs pays ou ailleurs !

    Et dans ces boîtes de nuit ou night clubs VIP, après avoir passé la soirée et une partie de la nuit à leur côtés, on se sentait au moins moins idiots, moins entubés, ou quasiment égaux le temps d’une danse et d’un verre sur les rythmes des plus belles musiques de boîte des ces années là ! autrement dit les meilleurs tubes de tous les temps :)))

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *