Le procès de la Palestine


 

C’est triste
Mais le monde a été et sera toujours égoïste…
Même s’il lui arrive de faire semblant d’être généreux ou altruiste.
Ce n’est pas juste de n’avoir droit qu’à une réalité vétuste…
qui revoit toujours les mêmes rêver et crever !
À mort les artistes qui font de la politique comme des autistes
qui ne tiennent pas compte du coefficient d’adversité,
et affrontent le monde malgré sa surdité.
 
Ahed a giflé un soldat armé
Acte sensé ou insensé ?
Mais qui en dit long sur notre lâcheté… sur sa témérité…
Ce n’est plus du courage mais de la rage…
La rage de quelqu’un qui réclame un ancrage, un village, un visage…
celui de la Palestine.
 
On n’a même pas le droit d’assister à son procès…
Procès sans fin comme tout ce qui se rapporte aux palestiniens… de près ou de loin.
L’ennemi légendaire voudrait lui infliger un châtiment exemplaire parce qu’elle a osé poser sur une photo pour la postérité.
Il faut dire que ce garçon manqué n’a pas manqué de toupet,
pour tenter le coup du soufflet à la face de sa majesté et de son bras armé par le Tsahal.
 
Israël minimise ou relativise, comme à chaque fois qu’un rebelle la vise
Elle l’accuse d’utiliser la ruse pour la faire passer pour un bourreau et se faire passer pour un agneau…
Elle voudrait réduire l’énergumène à un épiphénomène pour que la presse ne s’empresse pas de la transformer en Chimène…
 
À quoi sert ou va servir alors le procès qu’Israël lui a réservé ?
Pas pour lui rendre justice non ! Mais pour se rendre service : montrer au monde entier que la Palestine n’a jamais existé… et n’existera jamais ou alors sous une forme hallucinatoire comme un désir sans objet…
D’autant plus que les dés sont jetés et que nul n’ose plus le renier depuis que le terrorisme a mis tous les arabes sur le banc des accusés ou dans le même panier.
Lorsque le vent ne souffle pas dans la bonne direction, Israël lui intente un procès pour extrémisme arabo-islamiste.
Et le reste du monde lui emboîte le pas comme c’est toujours le cas.
 
Je ne sais pas pourquoi je prends cette fille non seulement pour une héroïne, mais pour la vérité de la Palestine…
Ce qu’il en reste, c’est ce qu’elle a dans le ventre : un désir de délivrance plutôt qu’un désir de vengeance.
Seulement voilà : Israël ne veut pas voir ni concevoir de liberté pour la Palestine
Et moi je n’arrive pas à voir et à concevoir de liberté sans Palestine.
 
Ahed
Je te souhaite avec mes viscères un joyeux anniversaire
Non parce que tu es née aujourd’hui
Mais parce que chaque jour te verra naître ou renaître à la vie.
 
https://www.lejournaldepersonne.com/2018/02/proces-de-palestine/
 
Personne est sur un nouveau projet, un nouveau film long métrage est en cours de préparation, pour contribuer à sa réalisation, rendez-vous sur la page de soutien : https://www.lejournaldepersonne.com/soutien-journal-de-personne/

Une pensée sur “Le procès de la Palestine

  • 24 février 2018 à 15 h 01 min
    Permalink

    Très beau poème
    Texte qui se doit d être méditer
    Hakim BDS

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *