MACRON: ça suffit!

Recherche menée par Robert Gil

Le président des riches fait des cadeaux de riches aux riches : suppression de l’ISF, Flax taxe, Exit taxe, CICE, etc. … pour plus de 50 milliards, et des cadeaux de pauvres aux pauvres : gel pendant 6 mois des taxes sur l’essence et l’énergie ! Et comme les cadeaux ne leur suffisent pas, les amis du président fraudent le fisc : plus de 80 milliards de fraude fiscale chaque année !

Dans les grandes entreprises les dividendes versées aux actionnaires ont augmenté de 24 % et les salaires de leurs PDG de 20 %, France Info nous dit même que les grands patrons n’ont jamais autant gagné et après cela l’on nous dit que c’est le travail qui coûte cher et que l’on ne peut pas augmenter les salaires : de qui … fichier pdf macron…lire la suite…

.
11111111111111111111111111111111111

2 réflexions sur “MACRON: ça suffit!

  • 23 décembre 2018 à 5 h 22 min
    Permalien

    comme je l’ai déjà expliqué maintes fois, ce ne sont pas les bénéfices distribués aux actionnaires , donc imposables sur les revenus financiers, ni les salaires des dirigeants aussi importants soient ils puisque imposés proportionnellement par les charges sociales et impots sur les revenus, qui nous coutent cher, mais bien les « super bénéfices » que les dirigeants d’entreprises se « rétrocèdent » net d’impot, seulement taxés par la TVA en vigueur, ce qui double, triple, quadruple, décuple leurs gains. Sans parler des sommes colossales représentant les charges sociales versées aux caisses trimestriellement àl’urssaf, unedic etc..qui fructifient en bourse sur des comptes annexes (souvent dans une autre banque que celle de l’entreprise), dont les intérets produits échappent totalement aux comptes de la dite entreprise, et que le dirigeant « récupère » a l’insu de tout le monde (salariés, actionnaires), net d’impots…. sans parler des « indemnités » , versées aux dirigeants (parachutes dorés), non taxables puisque une « indemnité » est une compensation suite a un préjudice subit (en l’occurrence, la perte de son poste suite a sa propre démission), , autrement dit une réparation, donc non imposable et non soumis aux charges professionnelles….. sans parler de leurs placements de leurs gains (salaires) dans le cadre des contrats d’assurance vie, articles 35/39/83…. qui leur permet d’échapper à l’impot sur les revenus et charges sociales.

    Répondre
  • 19 septembre 2021 à 12 h 08 min
    Permalien

    « MACRON: ça suffit ! »
    MACRON n’est pas le problème, c’est une courroie de transmission qui a été changée en 2017. Changer une marionnette par une autre ne changera rien.
    Depuis 2002, tous les 5 ans, on change la courroie (la marionnette), mais le problème persiste, et même s’accroit. Alors !!!?
    Le véritable problème n’est pas humain mais systémique : c’est le système de gouvernement qui est en question. La démocratie est un leurre, une illusion.
    Rappelons, et René Guénon l’a bien expliqué dans « La crise du monde moderne », que la démocratie n’existe pas, n’a jamais existé et n’existera jamais.
    Mais la grande habileté de nos dirigeants est de faire croire au peuple qu’il se gouverne lui-même. Et le peuple se laisse persuader d’autant plus volontiers qu’il en est flatté et que d’ailleurs il est incapable de réfléchir assez pour voir ce qu’il y a là d’impossible.
    C’est pour créer cette illusion qu’on a inventé le « suffrage universel » qui est l’opinion de la majorité supposée faire la loi. Mais ce dont on ne s’aperçoit pas, c’est que l’opinion est quelque chose que l’on peut très facilement diriger et modifier (sondages, attentats, pandémies, etc.)
    C’est pour quoi le pouvoir politique se fonde volontiers sur l’ignorance du peuple et s’accroît d’autant que les esprits sont faibles, les gens incultes. Ainsi, le peuple n’a que les gouvernants qu’il mérite.
    Rappellez-vous de la succession de Présidents à casseroles et autres traitres stipendiés, de plus en plus vulgaires, démagos et menteurs :
    – Giscard le fossoyeur de la France dès 1973 avec la loi « Rothschild » ;
    – Tonton « Macchiavel » et son tournant de la rigueur de 1983 annonçant la mise en place dans la réalité du Roman d’Orwell ;
    – Chirac véritable guignol et « supermenteur » à la fois ;
    – Sarkozy « l’amerloque » qui promettait qu’en travaillant plus on gagnerait plus, ce qui était la moindre des choses à bien y réfléchir ;
    – Hollande « l’ennemi de la Finance » ;
    – Macron « l’ami de la Finance » ;
    who’s next… Zemmour ?
    Peuple abruti, écoute bien les sondages, ils t’orienteront toujours vers plus de démocratie, ce système qui t’asservit mais que tu redemandes… Jusqu’à quand ?
    La démocratie avilit en abaissant les bons, c’est une tyrannie qui s’exerce par un mouvement de traction morale, de bas en haut ; elle fait descendre, elle empêche les meilleurs de s’élever, elle abat les têtes qui dépassent le niveau des médiocres, empêchant ainsi l’éclosion des types supérieurs. C’est en quelque sorte la légende de Procuste qui raccourcit les étrangers pour les faire entrer dans son lit de fer.
    C’est pour quoi la théorie « égalitaire » si chère à nos élites qui, néanmoins nous méprisent, est intimement liée à la démocratie.
    Toute élévation du type humain demande un régime aristocratique.
    Aujourd’hui, la lutte est décisive : ou l’effondrement des nations dans la dégénérescence des masses et de leur démocratie et de son suffrage universel trompeur, ou la brillante renaissance depuis si longtemps annoncée, dans un cycle nouveau, qui dépassera la démocratie et la remplacera par une aristocratie de l’Esprit.
    NB : Rappelons qu’après 1789, la France est passée d’une monarchie qui avait pour contre-pouvoirs tous les corps intermédiaires, à une oligarchie financière dénuée de tout contre-pouvoirs, le tout sous le vocable trompeur de démocratie. La démocratie est le vêtement dont se pare le pouvoir sous le prétexte qu’existe une représentation populaire. Mais cette représentation est, dans les faits, c’est-à-dire concrètement, catégorielle et non pas populaire parce que contrôlée par des partis politiques sous influence des puissances d’argent.
    La France et ses alliés ne sont plus depuis le début du XXème siècle gouvernés par ce qu’on appelle un phénomène politique, qui représente l’intérêt commun, mais par un cartel d’entreprises dirigé par les principales banques globales d’investissement qui ont leur quartier général, depuis Oliver Cromwell, à la City de Londres. Aussi, dans l’objectif de hâter sa prochaine disparition volontaire, les autorités politiques en charge de la France, qui n’ont aucune politique, et encore moins de politique socialiste, dans le sens « social » du terme, sont en revanche l’un des principaux fers de lance de l’agenda mondialiste, et relaient avec zèle, voire même anticipent, cet agenda dont l’objectif consiste à appauvrir matériellement, physiquement et moralement la plus grande masse des gens peuplant la planète au profit de quelques usurpateurs, véritables escrocs économiques, qui ont, aujourd’hui, pris l’ascendant sur les pouvoirs politiques des États.
    Lien 1789 : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/larevolutionfrancaiseestlaresurrectiondelafemme.html
    Blog : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/

    Répondre

Répondre à bech laurent Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *