Postillonnez-vous ?

 

CAROLLE ANNE DESSUREAULT
Franchement, même la personne la plus intéressante au monde peut nous être désagréable si elle nous postillonne en parlant. Personnellement, recevoir des crachats ou des douchettes de salive perturbe sérieusement mon écoute.
Le postillon était autrefois le conducteur d’une voiture de poste. On disait le postillon de la diligence, un synonyme de cocher.
Le postillonneur est une personne qui émet des postillons, des gouettelettes de salive en parlant.
Selon des recherches, on dit qu’une personne sur trois postillonne en parlant. Surtout chez les hommes.
Quels sont les facteurs qui font postillonner ?
Le facteur principal est une salivation excessive. En moyenne, on produit 1 litre de salive par jour ! La salive est composée de 99 % d’eau et le 1 % de protéines. La salive joue un rôle important dans notre organisme. Elle protège nos dents et permet facilement d’aliver les aliments. Pour le tube digestif, elle permet une meilleure absorption. Ainsi, la salive est indispensable.
Saviez-vous que deux mille fois par jour – à notre insu – notre langue roule sur le palet pour pousser la salive vers notre gorge ? Nous produisons en permanence de la salive que nous dégloutinons. Ce qu’on appelle postillon est une salive pas déglutie restée dans la bouche, et évacuée en petits jets. Ainsi, un postillonneur n’avale pas correctement et le reste de la salive sur le devant de sa bouche sort.
D’autres facteurs interviennent. Parler très vite et longtemps empêche de saliver suffisamment, ce qui déclenche le mécanisme de postillonner. Il y a aussi la prononciation de certaines consonnes qui font expulser l’air à l’avant de la bouche, surtout pour la consonne P. Il y a aussi l’action de déglutir en plaçant la langue entre les dents qui est  la manière dont les enfants déglutinent. Les personnes qui déglutinent de cette façon ont tendance à balayer leurs lèvres.
Un autre facteur est un problème de dentition. Il va de soi qu’une dentition écartée favorise les postillons – cet écartement des dents est dû à une poussée intensive de la langue, ce qui fait propulser de la salive entre les dents. Une solution est de mettre un appareil de nuit pour resserrer les dents.
Quels sont les dangers de la salive ?

Depuis la découverte des dangers de la salive, cracher est devenu interdit dans les lieux publics. Généralement, la salive comporte des milliers de bactéries. Des personnes peuvent porter en elles toutes sortes de maladies. La culture de la salive permet d’identtifier une bactérie pathogène.

Ainsi, il est tout à fait possible, si une personne transporte une bactérie pathogène, de la transmettre à d’autres, ce qui fait que le postillon devient un vecteur de maladie dans certains cas.

Mieux gérer les postillons
-apprendre à parler plus lentement
-faire des pauses plus souvent
-bien articuler
-éviter de commencer vos phrases par des mots qui commencent par B et P
-porter un appareil de nuit pour resserrer les dents (si dentition écartée)
-ne pas parler trop près du visage de l’interlocuteur
-une bonne hygiène alimentaire
-avaler la salive à l’intérieur plutôt qu’à l’extérieur.
 
 
SOURCES
Wikipedia
Mac Lessgy
Michel Cymes
 
 
 

Une pensée sur “Postillonnez-vous ?

  • 5 décembre 2019 à 10 h 35 min
    Permalink

    @ Carolle
    Oui je postillonne alors merci de ces conseils
    (:-))

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *