L’arnaque de l’Euro dénonce l’arnaque de la retraite par points

Jouer sa retraite à la bourse

http://mai68.org/spip2/spip.php?article4381

Le patronat nous faire croire sous prétexte de calculs qui en fait ne tiennent compte que d’une toute petite partie du problème, si tant est qu’il y ait un problème, que dans quelques années, il n’y aura plus assez d’argent pour payer nos retraites si on ne prend pas certaines mesures. Mais dans le numéro de juin 1999 du Monde Diplomatique, René Passet montre très précisément que ce n’est qu’un vilain mensonge !

Je ne citerai ici qu’un paragraphe de cet article : « La capacité de financer tout prélèvement repose donc, en dernier ressort, sur le produit intérieur brut (PIB). Or, selon les projections du Commissariat général du Plan, celui-ci devrait augmenter de 9 600 milliards entre 1998 et 2040, ce qui représente plus de cinq fois l’augmentation de la charge des retraites, estimée à 1 837,6 milliards de francs. »

Articles du Diplo sur les retraites :
Retraites, les scénarios catastrophes : https://www.monde-diplomatique.fr/1…
Jouer sa retraite en Bourse : https://www.monde-diplomatique.fr/1…
Triple échec aux Etats-Unis : https://www.monde-diplomatique.fr/1…

L’arnaque de l’Euro dénonce l’arnaque de la retraite par points

http://mai68.org/spip2/spip.php?article4865

Avec le passage du Franc à l’Euro, ils nous avaient promis que notre niveau de vie serait maintenu. C’était un mensonge.

Avec le passage de la retraite par répartition à celle par points, ils nous promettent que le niveau des retraites sera maintenu ; C’est évidemment un gros mensonge aussi.

Sinon, pour quoi changeraient-ils le système ?

Tout ce qui vient d’en haut est mauvais.

À BAS LA TRÊVE ! VIVE LA GRÈVE !
Bien à vous,
do

Post-scriptum :

Si la mobilisation est suffisamment forte pour faire plier le pouvoir ; alors, celui-ci organisera probablement un attentat terroriste.

Ce qui permettra, et d’une, de rétablir l’état d’urgence, officiellement contre les terroristes, mais en réalité contre les grévistes.

Et de deux, de faire retomber la mobilisation en demandant aux Français de choisir leur camp. La peur paralyse, et les gens vont se terrer dans leur trou en se disant : « il vaut mieux un État qui nous exploite à fond, mais nous protège contre le terrorisme, que pas d’État du tout ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *