CHASSE SPÉCIALE

La chasse est ouverte ici en Outaouais mais les règles délaissés par un fonctionnaire citadin dans un bureau à Québec qui implantent des mesures dans le sillage de la détection de la maladie débilitante chronique des cervidés (MDC) chez les cerfs d’élevage de notre secteur.

À compter du 21 septembre au 17 novembre, les chasseurs pourront abattre, avec tous les engins, autant de femelles, et des faons que les mâles.

Actuellement, il y a plus de chasseurs que de gibier! Même le ministre lance un appel au civisme! Mais nous, les résidents, sommes sur la ligne de feu! Des étrangers armés se promènent autours de nous. Notre beau paysage est devenu miné! C’est le temps des couleurs mais nous sommes obligés de mettre des dossards jaunes pour nous protéger quand on sort dehors! Il y a plus de chasseurs et moins d’agents de la faune! Ces mêmes agents ont peurs que cette chasse permissive entraîne des excès.

Personne semble prés à intervenir AVANT que les choses empirent? Nous sommes en attente des catastrophes! Combiens d’humains vont mourir, chasseurs et randonneurs? Et après? Comme cet hiver avec tous ces loups et coyotes affamés qui rodent? Pas de réponses! Tout va être débalancé! Et les enfants qui attendent l’autobus scolaire sans surveillance?

C’est l’anarchie incontrôlable! On est laissés à nous même. Notre paisible panorama transformé en zone de guerre! Chacun pour soi. Sauve qui peu!

John Mallette
Le Poète Prolétaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *