Logique d’engendrement du courant rouge-brun

YSENGRIMUSCet article est disponible en anglais et en italien ici:  Article de Ysengrimus-ANGLAIS-ITALIEN du 15 mars 2024

Le courant rouge-brun n’est ni homogène ni nouveau. On se souviendra du national-bolchevisme des années trente. On peut aussi mentionner, dans une arabesque plus bourgeoise et plus large, Perón et Duplessis. Il faudrait en fait un copieux traité pour rendre compte du développement historique fourmillant, polymorphe et multinational du courant rouge-brun. Quand je parle de courant, d’ailleurs, je le conceptualise plutôt en termes de tendance ou de mouvance que de quelque chose qui serait articulé dans l’unicité politique. De fait, pour bien faire sentir le caractère non-unitaire du courant rouge-brun, il convient de bien s’aviser du fait qu’il n’est pas (ou pas encore) une bannière de ralliement. Personne ne dit Nous, les Rouge-bruns et il n’y a pas de Manifeste Rouge-brun. Le mouvement rouge-brun existe moins en saillie qu’en creux. C’est plus une dérive qu’une articulation. C’est un phénomène sociologique plutôt qu’un mouvement politique.

De quoi s’agit-il, en fait. Disons, en évitant de se formuler de façon trop tranchée, qu’on est dans le rouge-brun quand la formulation doctrinale d’un mouvement politique allie, de la façon la plus fluide possible, si possible, des éléments théoriques et pratiques communistes (lutte des classes, révolution prolétarienne, anti-capitalisme progressiste, doctrine historique élaborée, égalitarisme citoyen) et fascistes (populisme réactionnaire, putchisme autoritaire, ethnocentrisme radical, phallocratisme patriarcal, militarisme). Les rouges-bruns rebrassent les cartes et font opérer ensemble les éléments disparates d’un cadre d’analyse et d’une doctrine d’action dont on s’attendrait à ce qu’ils soient politiquement et sociétalement incompatibles. Cette attente d’ailleurs, fatalement un peu ahurie, envers la monstruosité du rouge-brun s’appuie tant sur un héritage historique ou historiographique (souvent mal dominé et passablement idéalisé) que sur une analyse un peu schématique. La ligne théorique sous-tendant ladite analyse mangue justement cruellement de prise sur la situation concrète, attendu que le courant rouge-brun se manifeste, qu’il existe et qu’il agit. On est donc bien obligés de dire que c’est désormais simplement dans l’abstrait que le rouge-brun serait une impossibilité logique.

L’est-il tant que ça, au fait? Force est, la mort dans l’âme (et qu’importent nos âmes), d’admettre que l’illogisme du courant rouge-brun est imperturbablement infirmé par son existence factuelle contemporaine autant que par sa récurrence historique tendancielle. S’il y a une réalité du courant rouge-brun, c’est inévitablement qu’il y a une logique concrète d’engendrement dudit courant rouge-brun dans la vie sociale. Nous nous devons donc de la comprendre, pour mieux la voir venir devant nous, comme derrière nous et même en nous. Au niveau des principes de fonctionnement, et par delà la cuisante contrariété que cela avive en nous, nous devons prendre froidement connaissance des facteurs de convergence qui favorisent le courant rouge brun. J’en discerne cinq.

1- Caractère généralisable du cadre marxiste. Le cadre d’analyse marxiste du développement historique et des sociétés tient la route. On a voulu maintes fois le traiter en chien crevé, notamment après la chute de l’Union Soviétique (1991), il perdure et continue de parfaitement s’appliquer à la description de la crise du capitalisme crépusculaire. On ne va pas épiloguer, le marxisme tient et s’il tient c’est qu’il représente l’analyse adéquatement scientifique (selon la logique non positiviste des sciences humaines et sociales) de la crise contradictoire de l’existence sociale dans l’Histoire. Mais un cadre scientifique, c’est comme de la poudre à canon. On peut s’en servir pour percer des routes utilement ou pour faire des guéguerres inutilement. Un cadre scientifique, ça circule, s’implante, se répand, devient mainstream, lot commun, monnaie courante. Il est du domaine public. On peut se l’approprier. Il peut donc tomber entre de mauvaises mains et continuer de tenir, comme un flingue, une pelle, de l’aspirine ou un boisseau de blé. Une des grandes illusions militantes du siècle dernier a été celle de croire que le matérialisme historique (le marxisme) était, comme magiquement, chevillé à la pensée progressiste et au militantisme révolutionnaire. Non, ce n’est pas le cas. Preuves en main, on peut observer que le cadre scientifique du matérialisme historique a servi des intérêts réactionnaires. Sa force et sa pertinence opèrent à tout coup. Le matérialisme primera sur l’idéalisme, quels que soient vos objectifs politiques de dernière instance. Le recul du temps permet maintenant à des penseurs d’extrême-droite d’invoquer Marx, Marcuse, Debord, Clouscard, Baudrillard et compagnie et de mettre leurs analyses au service de leurs objectifs. Le caractère généralisable du cadre marxiste transforme les historiens et les philosophes marxistes en éléments du lot commun de la culture universelle. Les fachos peuvent parfaitement en mobiliser les acquis intellectuels et ils s’en privent de moins en moins (en les tronquant à leur guise). Ils ne font pas de complexes sur cette question, contrairement à leurs prédécesseurs du siècle dernier, qui pliaient plus devant le prestige révolutionnaire du marxisme. Aujourd’hui, la gauche devient la droite, la droite devient la gauche et tout s’entrecroise, dans le grand hocus-pocus théorique rouge-brun.

2- Délabrement théorique de la pensée d’estrême-droite. Sans coût symbolique particulier désormais, l’extrême-droite pillera donc allègrement des théoriciens marxistes et communistes en perte accélérée de leur acuité connotative révolutionnaire ou prolétarienne. Elle les pillera d’autant plus qu’elle trouvera dans ce cadre qui tient, une formulation doctrinale à même de plâtrer au mieux son propre délabrement théorique. Jugement de valeur à part, on doit observer que c’est le lot fatal des modèles intellectuels réactionnaires de souffrir d’obsolescence chronique à répétition. L’extrême-droite tend à s’appuyer sur ce qui est arriéré, retarde, et bloque des quatre fers. Religion, nationalisme, ethnocentrisme, hétérosexisme, régionalisme, ruralisme. Or, le progrès social objectif (qui, même au ralenti, reste inexorable) force souvent l’extrême-droite à bazarder des pans entiers de sa ligne doctrinale irrationnelle de souche, l’obligeant à subrepticement se recycler et à renouveler le fond de commerce de ses idées. Pas facile quand on est exemplairement rétrograde de faire jouer la corde de la pensée avancée. Paradoxal en diable, en plus. Un exemple: le racisme. Maintenant que la clientèle réac est largement d’origine ethnique, pas le choix, il faut bien pieusement ranger des pans entiers des doctrines raciales et racialistes d’autrefois sur les prudentes étagères de l’Histoire. Ça ne collerait tout simplement plus, avec les clientèles contemporaines… Les différents courants du féminisme de droite font que le fond sexiste réac est sur le point de subir le même type de mise au rancart, accroissement de la clientèle féminine oblige. Les philosophes, sociologues, historiens et théologiens réacs font vieux, vioques, foutus, ringards, datés, excessivement parcheminés. Leurs idées faisandées ne collent plus à la réalité contemporaine et s’ajustent souvent fort mal à l’espèce de faux modernisme clinquant et toc que brandit la culture d’extrême-droite, dans ses affectations populistes actuelles. Non, c’est vraiment pas facile de se donner une galerie d’ancêtres irrationalistes, fachos et délirants. Hitler dit tellement de mal des français et des africains dans Mein Kampf que c’est carrément pas présentable (la version française de cet ouvrage est d’ailleurs souvent expurgée de pans entiers de ses développements francophobes). La majorité des éventuels grand ancêtres maîtres penseurs d’extrême-droite sont atteint ici ou là du même mal. Et comme tout n’est pas dans la Bible et qu’il faut bien trouver un cadre d’analyse quelque part…

3- Soucis syncrétique et messianique du tercérisme. À ces phénomènes nouveaux (disponibilité de plus en plus idéologiquement neutre du marxisme) ou constamment renouvelés (obsolescence répétée des penseurs d’extrême-droite) va s’ajouter un facteur lourd plus traditionnel. On appelle tercérisme (recherche de la troisième voie) l’attitude intellectuelle de courants politiques cherchant une solution tierce entre capitalisme et communisme (au siècle dernier) ou encore entre social-démocratie inopérante et néo-libéralisme rapace (au siècle présent). Traditionnellement, le tercérisme est d’extrême-droite et usuellement nostalgique, passéiste, traditionaliste. Mais une autre de ses caractéristiques fondamentales est son messianisme syncrétique. Le tercérisme aspire habituellement à réunir et à envelopper toute la constellation disparate des voix dissidentes, pour tendre au mieux à en faire une force de coalition susceptible de peser sur son ennemi principal du moment. C’est dans le cadres de cette sorte de tradition implicite du vieux militantisme de résistance qu’apparaissent des Unions Sacrées ou des Union Nationales ayant en commun de faire primer le fait de s’unifier (pour frapper mieux un ennemi commun) au dessus des éventuelles radicalités irréconciliables susceptibles de lézarder le mouvement. Le souci syncrétique va mettre en relief les traits fatalement communs au rouge et au brun: résistance, dissidence, appui sur les classes populaires, recherche de simplicité anti-consumériste, retour à la nature ruraliste et/ou écologiste, grogne ploutoclastique, militantisme de la rue. Des passerelles idéologiques tendront alors à se construire. Une clientèle largement commune, des objectifs fondamentaux superficiellement proches et la permanence d’une culture de résistance mi-victimaire mi-frondeuse, tout cela tend à faire du tercérisme un constant creuset de rapprochement et de mélange des poudres rouge et des poudres brunes.

4- Tactiques trublionnes internationales. Un facteur actif en solide émergence est le fait que de nombreux groupes politiques du courant rouge-brun sont internationalement financés. Il y a, ici aussi, toute une tradition en mutation. Le vieux stalinisme reste le champion incontesté de la pratique assez ancienne consistant à faire fleurir des partis ou groupuscules trublions dans le sein de la vie politique des pays occidentaux. Héritière parfaitement décomplexée de la longue et solide tradition de noyautage stalinien, la Russie actuelle continue de faire jouer des mécanismes similaires, en les mettant désormais au service de ses intérêts nationaux propres. Aujourd’hui, le régime russe se pose ostentatoirement en sauveur des peuples mais il finance et s’appuie lourdement sur tout ce qui est d’extrême-droite, en Europe occidentale notamment. La Russie non-soviétique choisit donc de jouer la réaction pour déstabiliser son ennemi. Elle le fait en bonne partie par conviction, en plus. C’est socialement régressant et, effet aussi indésiré qu’inavouable, ça donne aux Américains (qui restent l’impérialisme de loin le plus nuisible) une solide base d’autolégitimation, notamment dans le vaste cloaque du centrisme occidental. Mais surtout, ces tactiques trublionnes internationales actuelles fonctionnent comme la plus insensible des realpolitiks. La Russie non-soviétique ne cultive plus cette fameuse unicité doctrinale dia-mat qui avait fait du stalinisme un si beau faux champion de la révolution prolétarienne mondiale. Plus de ça, aujourd’hui. Les masques sont tombés et c’est maintenant l’efficace trublion qui prime. Aussi, le fait que les visions rouges-brunes se mélangent, que la recette soit bizarre et que ça gâte la sauce doctrinale, c’est pas si grave finalement aux yeux du bailleur de fonds international. Si le facteur trublion joue à plein et que son efficace déstabilisateur opère, il sera rouge, brun, carreauté ou rayé, peu importera. Les bailleurs de fonds trublions, genre Russie ou Iran, se soucient finalement assez peu de l’efficace sociologique effectif des mouvements qu’ils entretiennent. Les retombées sociétales ne se manifesteront pas chez eux de toute façon, donc, qu’importe. Tant que ça fout la merde, c’est bon à prendre. Les bailleurs de fonds internationaux du courant rouge-brun ne sont pas en train de construire des grandes mosquées blanches et unitaires, genre Arabie Saoudite. Le cynisme russe et le cynisme américain se rejoignent ultimement ainsi aussi, dans l’intendance des germes politiques qu’ils inoculent sans scrupule et sans soucis du lendemain, dans les pays des autres.

5- Blocage bourgeois. Ceci dit et bien dit, il reste que l’émergence de la pensée rouge-brune, notamment à gauche, est déterminée par un facteur capital. La solidité (toute relative mais encore malheureusement effective) de la société bourgeoise même. S’arc-boutant sur le bloc de granit du capitalisme bourgeois, les bruns d’un bord, les rouges de l’autre, buttent, plient, flageolent, mais n’arrivent pas à faire bouger grand-chose. Leur substance doctrinale et militante, trop molle, fusionne alors autour de l’obstacle inamovible et les conceptions théoriques se mélangent. Autrement dit, en ahanant avec peine sur l’obstacle encore trop solide du tout de la société bourgeoise, le militant et la militante de gauche sentent monter, avec le découragement et les piétinements, une sourde fureur fasciste en soi. Perdant sa perspective analytique et embrouillant les crayons de son marxisme dans la rage irrationnelle du brun qui, lui, pousse de l’autre bord en gueulant ses slogans, notre combattant rouge exacerbé se met, presque involontairement, à chercher lui aussi des boucs émissaires (communautaires, bancaires… on connaît la chanson) et il bouffe sans joie la soupe froide des lendemains qui déchantent. Comme disait Mao, chauffe un caillou, cela restera un caillou. Chauffe un œuf, cela deviendra un poussin. Tant que le libéralisme bourgeois aura la dureté d’un gros caillou, le rouge et le brun s’échineront dessus en vain, se loveront autour, et se perdront l’un en l’autre, ce faisant.

Tant et tant que la putréfaction interne du capitalisme bourgeois sera la vraie cause déterminante d’une nouvelle et radicale séparation du brun et du rouge et de la remise en marche d’une perspective révolutionnaire authentique, non corrompue par la frustration délétère des passéistes, des ethnocidaires et des phallocrates si représentatifs des époques résurgentes et des perspectives sociétales désespérées parce que bloquées. Aussi, la disparition du rouge-brun ambiant ne sera pas la cause du changement fondamental en cours au sein du capitalisme tardif. Il en sera le symptôme. Un jour viendra.

 

23 réflexions sur “Logique d’engendrement du courant rouge-brun

  • Ping : Logique d’engendrement du courant rouge-brun « Le Carnet d'Ysengrimus

  • 10 avril 2020 à 17 h 16 min
    Permalien

    Tout à fait mon cher Ysengrimus ! et vous avez déjà abordé ce paradoxe qui n’en est pas un en réalité comme vous l’avez démontré ici et ailleurs sous d’autres angles à travers une multitude de billets dont je ne retiens pas les titres sur votre Carnet ! Je vous remercie de l’avoir abordé plus clairement cette fois dans celui là, et donner ainsi raison à l’observateur que je suis et qui n’a cessé de le vociférer depuis toujours ces dernières années : le rouge et le brun de ces dernières décennies, c’est presque kif-kif !

    En réalité, les années 60, 70 et 80 qu’on s’évertue à appeler  »les glorieuses » sous certains cieux et qui ont mené à ce rapprochement radical rouge réac et extrême droite ont été des années de frustration profondes pour bien des peuples et des pans de population au sein d’un occident et une Russie très inégaux à l’époque ! un occident  »Atlantiste et Otanisé » lui même très inégal, et largement traumatisé encore par l’horreur de la seconde guerre mondiale, ses divisions, sa destruction, et l’incompréhension encore qu’un tel conflit ait pu avoir une telle ampleur et des conséquences dévastatrices (dont la culturelle, la sociale et la politique) en réalité sur le monde notamment avec la guerre  »froide » Est-Ouest, avec des séquelles d’une mega destruction qui a atteint l’Europe, La Russie et son bloc de pays de l’est , les États-Unis, le Japon en réalité dans leur identité même sans en réaliser réellement la portée ! Ainsi le monde qui a été engendré à cette même époque en occident, bien que vociférant et prétendant à l’union et l’harmonie idéologique et politique dans chacun des deux blocs ESt et OUEST n’en était rien !

    En effet, il y aurait lieu de citer un fait presque anodin qui a pesé énormément pendant cette période post seconde guerre mondiale, Pendant que des pays sanctionné et démilitarisé comme l’Allemagne et le Japon n’avaient plus à utiliser ou dédier leurs capitaux et leur génie pour développer une technologie militaire ont tout concentré sur la technologie civile et l’industrie… en l’espace de quelques années à peine, ils ont pu afficher une supériorité industrielle, économique et technologique inégalée face à leurs propres juges et gardiens … et ont fini par imprimer et imposer un rythme d’avancées technologiques, industrielles et économiques plus élevé à l’occident en entier qui avait peine à suivre, et qui perdait des capitaux énormes encore dans la technologie militaire la plus désuète en réalité ! Pendant aussi que l’ex URSS, comme pour mieux afficher son prochain échec, mettait toute l’emphase sur cette technologie militaire qui représentait en réalité son quasi unique débouché économique dans ses pays satellites du monde entier et ou, avec sa rivale les USA autre adepte fanatique de la technologie militaire, n’ont fait qu’exporter armes et idéologies empoisonnées et ensemble, entretenir des guerres très  »chaudes », et sanglantes pendant des décennies !

    La réalité des peuples en Europe à cette époque à quant à elle été bien différente, car tous ces pays de l’Otan militarisés et fanfarons, ou ceux du bloc de l’Est gérés comme des  »fermes » et des usines du grand frère soviétique russe, avaient, à travers des politiques économiques déficientes, inégales et très élitistes fini par creuser le tombeau de leurs propres populations de travailleurs…Partout en Europe, à l’Est comme à l’Ouest, on avait rempli les populations de frustrations économiques et sociales et souvent de haines de toutes sortes, et dans le meilleurs des cas, de faux espoirs, de promesses de  »prospérité » infinie…et on faisant appel même massivement à l’immigration pour accomplir les sales besognes en usine, dans les chantiers et les champs de cultures!

    Pas besoin de rappeler donc qu’au lendemain de la chute du mur de Berlin, le réveil fut brutal un peu partout et pas seulement pour ces pays de l’Europe de l’Est qu’on a exhibé honteusement devant l’occident et le monde entier comme  »pays arriérés » victimes du  »communisme et des soviétiques », pays  »d’affamés et d’orphelins », et j’en passe… je me souviens de la quasi jubilation des médias français, britanniques, américains, en montrant ces enfants squelettiques et pauvres ou abandonnés de la Roumanie ou ces paysans  »moyenâgeux » de Russie, faisait croire aux populations de l’Ouest qu’elles en sont très très loin, qu’elle sont  »immunisées » et qu’elles sont prises en charge par les meilleurs  »démocraties » riches en plus,  »humaines », bourrées de fric, de bouffe, de boulot, et  »en avance’, de quasiment plusieurs siècles sur le monde ! Il aura fallu moins de 1 an pour que tout ce discours tombe en ruines : l’éclatement de la guerre en ex Yougoslavie, la montée en puissance au pouvoir de réac rouges de l’ex KGB comme Poutine (Maître d’oeuvre au côté de ses pairs corrompu de la douma, de l’annihilation économique et sociale de l’ex bloc soviétique et son effritement annoncé)…seront donc suivi systématiquement pas la montée de l’extrême droite en Europe de l’Ouestes mêmes années ! car en occident cette fois, les années Giscard – Mitterand, Thatcher, Reagan et autres franquistes et socialistes d’Espagne même s’il se revendiquaient de gauche ou de droite…peu importe, ils œuvraient tous pour la même cause : l’établissement d’un bloc Atlantiste amélioré, sur militarisé, capable de rivaliser avec les américains, capable de les concurrencer en Asie et dans le moyen orient bourrés d’opportunités, et ils mettaient tous autant leur ressources que leur efforts au service d’une idéologie suprématiste, élitiste, anti-sociale, anti-égalitaire, perverse, malsaine et méprisante des autres !

    il en fallait pas plus pour que les rouges réacs et les fascistes et autres extrêmes droites trouvent dans ce nouvel ordre-désordre occidental de quoi se rapprocher malgré eux, de quoi converger sur un certain nombre de sujets, et de quoi alimenter, diriger et orienter et de quoi bâtir une plateforme quasi commune, un peu à l’image des plateformes industrielles d’usines de modèles de voitures… qui sert à assembler plusieurs modèles de marques différentes, mais identiques avec de légères differences au niveau de la finition et du standing ! une même plateforme conçue par Volkswagen on dira pour à la fois monter une VW allemande, une Audi allemande aussi, une Skoda Tchèque, une Seat Espagnole, une Porshe, car partagent le même chassis et souvent le même moteur et autres composantes! un peu comme fait GM avec ses modèles GMC, Chevrolet, Buick, Cadillac…etc ! et curieusement donc, l’industrie n’est pas si différente de l’idéologie en cette époque ! on a fini par développer les mêmes plateformes pour différentes idéologies et  »marques » qui à première vue font croire qu’elles sont à l’opposé les unes des autres mais ne font que partager les mêmes composantes et les mêmes mécanismes et autres boulons qui pètent à la première occasion !

    Merci Ysengrimus pour le rappeler à ceux qui tenteraient de nous convaincre du contraire ! ça serait mal connaître les mécanos et témoins des constructions mentales et idéologiques rompus à la chose que nous sommes… nous ne connaissons que si bien ces mécaniques déficientes et en réalité presque inévitables en ces temps de répliques et autres marchandises de toc qu’on essaie de nous refiler !

    Répondre
  • 10 avril 2020 à 18 h 15 min
    Permalien

    Petit rappel pour « le rouge. » Cette couleur c’est grâce aux vrais combattants : les anarchistes… Bien-sûr, après d’être chassés par la marde communiste qui s’est emparée même de la couleur. Fraternité et Égalité dans le communisme? Mon œil!

    Répondre
  • 11 avril 2020 à 16 h 29 min
    Permalien

    J’aimerai rajouter pour ceux qui trouveraient mon commentaire confus ou pas assez explicite que l’Europe fut de tout temps balkanisée, même au cœur de l’Europe de l’Ouest… je me souviens comme hier de toutes ces villes livrées au chômage et la décrépitude économique en France comme en Belgique , aux pays-bas aussi, la ville de Charleroi en Belgique avait encore ses buttes de charbon gigantesques abandonnées, témoins d’une époque de prospérité révolue ou  »d’économie de guerre » justement qui ont tourné à plein régime, comme je me souviens de ces milliers de familles Belges et braves qui tentaient de s’en sortir dans ces villes délaissées et livrées à elles mêmes. l’Europe pour ceux et celles qui l’ont connue tout au long des dernières décennies du siècle passé rappelait en tout points et lieux qu’elle repose sur un immense charnier, ses villes comme ses champs, ses belles forêts humides et mousseuses comme ces Ardennes à la frontière suisse-allemande, un super beau coin, mais vous saviez en vous y promenant que vous marchiez sur les milliers de cadavres qui y ont laissé leur peau lors de la 1ère et seconde guerre mondiale, que vous transgressez presque le repos de ces innocents souvent qu’on a poussé dans des guerres sans précedent dans l’histoire de l’humanité… et ce, bien que les guerres européennes du 17ème, 18ème, 19ème n’aient pas été moins cruels, celles du vingtième furent plus inimaginables que tout ce qu’on peu imaginer ! l’Europe aussi, suite à ces guerres, famines, abandon des populations et chômage, c’est l’histoire d’une migration des populations de  »l’Europe du Sud » étalées sur cinq décennies, depuis la fin de la guerre, Portugais, Espagnols, Italiens, Grecques et autres vont déferler par vagues jusqu’aux années 80 sur les pays du Nord…y former des communautés, et malgré la proximité de leurs pays d’origine, ils n’y remettront plus les pieds sauf des décennies plus tard, ni qu’ils s’y sentiront chez eux… demandez moi de vous raconter celle de ces Italiens de Belgique qui ont bossé dans les mines de charbon aussi, dans les usines, les champs, les chantiers navals…Bref, une migration massive d’européens en Europe, pendant que dans ces pays hôtes, des Français, des Belges, des Hollandais, des Suisses ou des allemands, s’exilaient eux aussi, parfois pour aller aussi proche qu’au Royaume uni, ou dans les pays voisins, et bien entendu au Canada et aux états-unis !

    Bref, l’Europe balkanisée, j’en sais quelque chose, et j’ose à peine imaginer l’Europe de l’Est sous le joug soviétique, qui elle par contre à dû batailler fort pour manger, pour survivre, comme me racontait mon ami devenu Belge d’origine Estonienne  »Serguei », les photos de famille qu’il me montrait semblaient venir d’une autre époque, il était plus jeune que moi ! il a servi dans la marine russe et ressemblait à un matelot du début de la fin 19ème sur ces photos ! Bref, je finirais par devenir le témoin principal de son mariage dans un petit village de Wallonie, avec une Belge dont la vieille maman un peu provinciale me dit ce jour-là : est ce que c’est vous Monsieur le Bourgmestre ?:))) on en a bien rigolé car dans mon costume tiré à quatre épingles, j’avais l’air du Maire du village qu’on appelle Bourgmestre dans le coin !

    L’Europe, de l’immigration maghrébine massive par ailleurs est celle qui m’a fait fuir l’Europe et la Belgique aussi ! malgré y avoir eu les meilleurs amis du monde, je ne comprenais pas pourquoi autant de gens du Maghreb y déferlaient en masse et y reproduisaient leur souk ! j’étais idéaliste moi aussi et je rêvais d’union Européenne, je voulais voir les Européens heureux chez eux et apaisés, et je ne me doutais pas de la machine infernale de la dictature au Maghreb qui poussait des gens quasi affamés eux aussi à prendre le chemin de cette vieille Europe ! Je saurais plus tard que certains Européens, dont beaucoup d’immigrants du sud de l’Europe et surtout de l’Europe de l’Est, poussés par leurs instincts identitaires, religieux ou autres et leurs traumatismes identitaires suite aux guerres européennes étaient parmi ceux qui combattaient l’immigration maghrébine le plus activement, sur la base de préjugés raciaux et autres… bref, j’ai pris la poudre d’escampette, pourtant, j’avais tout pour y faire mon nid, comme mes pairs et amis parisiens que je connaissais et visitait souvent !

    En tous cas, ce que je peux en dire dans l’esprit de ce billet, est que les partis communistes Européens étaient en pleine décrépitude, la tendance était à l’éclatement du rouge en une infinité de mouvements réactionnaires un peu partout en Europe, en même temps de l’éveil soudain et soutenu des revendications identitaires dans l’extrême droite ! livrant cette Europe à ces vieux démons encore et encore ! et cela m’était insupportable ! Lorsque je prenais le metro de Bruxelles pour me rendre à la gare du train ou je devais reprendre un train pour me ramener à ma ville estudiantine, et que je traversait ces stations de metro aux noms  »bourgeois » et leurs quartiers chics, il m’arrivait d’interrompre le trajet pour monter en haut et me balader dans ces quartiers, ou pour aller visiter un grand copain musicien d’origine Zairoise (mixte en fait) avec qui j’allais parfois aux pays-bas passer le weekend chez le groupe de musique avec qui il jouait de manière régulière surtout dans les contrats qu’ils obtenaient dans les hôtels en Grèce ou en Italie en été, bref, ces quartiers chics de Bruxelles contrastaient avec les réalités populeuses des quartiers chauds, j’aimais y faire des balades, dans les parcs aussi du coin, magnifiques, tout y était presque artistique, comme ces villages et petits patelins Belges, français et hollandais souvent deserts, authentiques, restés comme il y a un siècle, et fleuris aussi…les seuls endroits réellement paisibles en réalité ! je ressentais un pincement au coeur de vouloir à tout prix quitter ce pays là, surtout lorsque je visitais le village de Knok-le-zout en Flandre, on dirait une aquarelle, surtout les quartiers de maisons d’époque, ou il y avait pratiquement une voiture Saab décapotable devant chaque maison ! c’était curieux, comme une espèce de signature bourgeoise, avec une auto scandinave aux formes romantiques, pour tous ces Belges qui en réalité fuyaient la réalité de leurs villes et se recroquevillaient dans ces îlots de paradis préservés ! La Flandre est une autre histoire, un monde qui évoluait à part de la wallonie je dirais, pendant que les francophones essayaient de s’identifier à cette Belgique bilingue et Européenne, les flamands eux, semblaient tirer la couverture de leur côté, ils ne voulaient rien savoir, ils fuyaient la caractère  »Européen » de Bruxelles aussi, pendant que les Turcs, les Arabes, les Africains, et les Roumains et autres  »pestiférés » Albanais, s,entassaient dans les quartiers populaires comme des sardines !

    Mon propos est tout simplement de vouloir dire que l’Europe Balkanisée existait bien avant et pendant l’éclatement de la guerre Yougoslave, et tous les ingrédients pour faire converger réactionnaires et fascistes et autres extrême droite y étaient réunis ! je garde néanmoins de super beaux souvenirs de cette Belgique, ces pays-bas et même cette France ou cette Allemagne que je visitais souvent en touriste… l’Europe en réalité c’est une terre de grande richesse patrimoniale, tellement riche sur ce volet que certains en sont venu à péter les plombs de devoir être assimilés, perdre leur spécificités, leurs langues, leurs coutumes et leur culture, et c’est en cela que je les comprends…sans leur pardonner leurs excès graves s’il devaient en commettre, mais c’est ainsi que vous vous retrouvez avec des rouges réactionnaires et des bruns ! hélas…

    Répondre
  • 15 mars 2024 à 2 h 22 min
    Permalien

    Coucou Ysengrimus ! ça fait un bail…:))

    Un peu hors sujet mais relié tout de même…, je tenais a vous faire partager cette reflexion intelligente que j’ai chopé au hasard de mes lectures sur le net … qui nous renvoie a vos billets a propos de laicité, de religion et d’atheisme…. il s’agit de l’analyse d’un politilogue spécialiste de l’islam Olivier Roy, en réaction a la pensée du fameux philosophe Montréalais et Québecois bardé de prix Charles Taylor (fondateur de la commission Bouchard-Taylor sur les accomodements raisonnables) et son bouquin  »Religion et Sécularisme »….le billet s’intitule  »Sécularisme et fondamentalisme : les deux faces d’un même phénomène ? »…

    Bref, je vous met le lien : https://books.openedition.org/editionscnrs/50737?lang=en

    et je ne peux m’enpêcher de vous mettre un copier coller du 1er Paragraphe (Sans la moindre volonté ou intention de violer les droits d’auteurs de Mr Olivier Roy) !

     » La sécularisation fabrique du religieux

    1 Il ne suffit pas de définir le sécularisme comme la fin de la centralité de la référence religieuse dans la culture et la vie sociale, encore faut-il prendre en compte deux observations : d’abord, les différents « religieux » définissent des « profanes » variables et donnent donc un statut variable à ce qui est « séculier » ; en somme, le sécularisme des uns n’est pas celui des autres. Ensuite, la sécularisation contribue à redéfinir le religieux plutôt qu’à le marginaliser ou le confiner dans le privé (et, même dans ce cas, confiner au privé revient justement à redéfinir ce qu’est le religieux, et non simplement à l’expulser de l’espace public). En un mot, il y a un rapport dialectique entre les deux notions, et prendre le sécularisme issu de la déchristianisation pour le modèle universel de toute sécularisation est certainement une faute de perspective qui ne permet pas de comprendre comment une société non chrétienne, islamique par exemple, peut se séculariser à sa manière.

    la Suite est evidemment interressante a parcourir…. Bonne lecture…!

    Sinon… tout va bien j’espère pour vous…! Je suis moi-même fatigué et pas très en forme…sous stress permanent…Je vous souhaite et a Robert de joyeuses pâques en avance… Je n’ai jamais ou connu un Hiver aussi bizarre et mal en point que celui de cette année ! Ouf ! on a presque pas eu de neige c’est horrible ! et ailleurs il a pas plu (au bled) quasiment… et comme il n’y a presque plus d’eau, ils les préparent pour boire l’eau de Mer je présumes…surtout cet été ! :))..on touche du bois !

    A plus !

    Répondre
    • 18 mars 2024 à 1 h 41 min
      Permalien

      Sam is back ! et je m’en réjouis … Vos élucubrations sur la défaite russe 6 mois après l’opération spéciale me font encore ricaner .. J’espère que la réélection de poutine et bientot l’envoi de notre jeunesse sur le front ukraignoss par la grace de notre chef TROUPOSOL vous auront ragaillardi . Bien à vous

      Répondre
      • 18 mars 2024 à 23 h 56 min
        Permalien

        Hello Guy :)) ça me fait également plaisir de te savoir encore en vie espèce de vieille limace Poutineuse…obstinée et coriace…mais totalement inoffensive …voir sympathique :)))

        Poutine a en effet perdu sa guerre beaucoup moins que 6 mois et aussi peu que quelques semaines après le déclenchement de sa foutue opération spéciale a la con…. mais les faibles d’esprit ne le savent toujours pas… Poutine, dès lors qu’il s’est mit a détruire massivement les villes, piller les richesses et assassiner des prolos ukrainiens et sacrifier de force les enfants innocents de la Russie a déja perdu toutes ses guerres en avance, et comme je l’ai a maintes fois expliqué, ce qu’il redoute le plus, c’est ses pseudo alliés comme la Chine et autres puissances qui convoitent la Russie et l’arctic, comme elles convoitent les frontières de la féderation Russe, objet de contentieux historiques extraordinnaires, n’assistent a l’effondrement de son régime de fer avec le monde entier, et donc se précipitent pour dépecer le dernier empire colonial d’Europe, la Russie Tsariste ou ce qui en reste, et se voir lynché par les Russes comme Mussolini ! car même le sort scabreux, décadent et choquant comme celui d’un Saddam Hussein, lui n’y aura pas droit et ne peut y rêver ! Poutine s’active donc depuis sa défaite a menacer avec ses armes stratégiques le reste du monde, ses voisins, ses alliés comme ses ennemis et les européens (son bouc emissaire et tête de turc) d’hannihilation totale, et les USA d’une terrible frappe quelconque et arbitraire qui les refroidirait….! il se trompe lourdement dans ses calculs d’assiégé de toutes parts, a commencer par la majorité du vaillant peuple Russe et autres républiques soumises qui réclament sa peau, celle de son régime mafieux, celle de sa hierarchie militaire et celle de la douma rongées par la corruption et la putréfaction, et tout ce système et cette structure brinquebalante du dernier empire de voyous qui subsiste sur terre ! (…voir mon vieux commentaire qui explique…La Russie dernier empire impérial et colonial d’Europe a jouir d’impunité totale encore de nos jours)…

        Et entre toi et moi, Trouposol Macron qui s’en doute lui aussi depuis le début a bien mesuré ses mots (même si c’est pas lui qui a parlé de troupes au sol) comme il a bien fait de signifier au Caporal Poutine que personne n’a peur de lui ! aez c’est assez !

        Accroches toi Guy, Poutine menace depuis deux ans maintenant de 3ème guerre mondiale, d’ahinnilation de l’occident…etc, et leur refourgue son pétrole au marché noir a ce jour ! et eux en profitent… et patientent ! le but d’armer l’ukraine depui le début est simplement un petit jeu d’echecs, qui vise a éviter a tout prix une capitulation et reddition totale de n’importe quel camps dans cette guerre, l’Ukrainien comme la Russe (aussi et surtout)… car comme je l’ai expliqué, et contrairement a ce que croit le troupeau, l’occident ne veut pas du tout d’une défaite dangereuse et arbitraire de la Russie ou de Poutine, l’occident veut garder le contrôle sur l’avenir de cette fédération coloniale, ses richesses immenses, et sur la course aux richesse de l’Arctic qui figure a la tête des priorités depuis 30 ans !

        Bien a toi habibi !

        Répondre
        • 19 mars 2024 à 3 h 15 min
          Permalien

          Bonjour,
          Un peu de bonne musique pour saluer cette extraordinaire intelligence et cette clairvoyance hors pair.
          Néanmoins, ça ne serait pas du luxe d’apprendre ce que sont les échecs pour en parler, autrement, tout est parfait, validé 100% mainstream, ils doivent être heureux de constater que leurs efforts paient encore.

          https://www.youtube.com/watch?v=zMALuEYxK6U

          Répondre
          • 19 mars 2024 à 3 h 43 min
            Permalien

            Mes excuses aux responsables et administrateurs du blog, maïs, la transition offerte là est bien trop belle pour ne pas la faire figurer, tant il semble vrai alors, que ce redoutable Poutine est vraiment le boulet de « l’humanité » qui avance.
            On sait pas où ça irait si on laissait faire ces cerceaux hors compétition qui y voient tant belles choses dans ce monde qu’ils et où, brutalement, peut-être trop pour eux, on nous interdit par la loi, le droit de ne pais aimer, par conséquent, l’obligation contraire, à savoir, celle d’aimer envers et contre tout.
            Effectivement, c’est un monde merveilleux et sans tracas qui veut éclore et que Poutine et les siens empêche.

            https://reseauinternational.net/consequences-inattendues-des-lois-transgenres-dans-larmee-espagnole/#comments

          • 19 mars 2024 à 9 h 42 min
            Permalien

            Merci pour la dédicace de Brassens, a méditer sérieusement par les adorateurs de Poutine ! :))

            Je vois que les 7 du Québec s’est attaché sûrement sans le vouloir… les services d’un énième colporteur très bavard du  »réseau international » (summum de la bêtise conspirationniste dénuée de la moindre objectivité) et du réseau Voltaire (Meyssan)…bof un de plus ou un de moins…c’est pas la mer a boire !

            Je rappelle aux lecteurs assidûs du réseau international qu’il s’agit d’une coquille de propagande russe financée clandestinement par les services Russes et Algériens voir par la branche de l’extrême droite française aux seins des barbouzes de la France (classique…depuis vichy et pétain, la DGSE et surtout ses branches clandestines servent tous les agendas fascistes a ce jour) et dirigée effectivement depuis bordeaux par un entrepreneur français d’origine mauritanienne du nom de Sy Abou…dont les acquaintenances et les activités sont un mystère absolu a ce jour en France !

            Sinon, pas besoin de présenter la Taupe des services Thierry Meyssan, au service a la fois des services Syriens, Iraniens….et Français auquels il remet ses rapports lors de ses retours en France ! :)))

            Il ne faut pas oublier de préparer votre bulletin de vote pour Marine bientôt qui promet de vous débarrasser enfin de racaille de mon espèce et qui n’en fera rien, car trop occupée a gérer son ambasade a Donetsk en Ukraine ! :)))

            Yallah…. il parait qu’il n’y a rien de mieux pour contrer le mal de mer que de boire la tasse, des litres d’eau de mer bien entendu ….la vidande du système est garantie, et le mal de mer disparaîtra pour de bon ! :)))

            De mon côté, Ceci met fin a nos échanges Monsieur… et libre a vous de continuer a disserter sur ces lieux…comme bon vous semble…

        • 19 mars 2024 à 9 h 50 min
          Permalien

          je corrige Annihilation… et je corrige pas le reste… j’ai chopé un sale virus ce mois-ci… encore un virus de labo de Nuland sûrement mon cher Guy…m’en vais en avoir le coeur net sur les merveilleux rapports bourrés de vérité de Christine Néant, Thierry Meyssan et le réseau international…qui sait, ils ont peut-être l’antidote ! :)))

          Répondre
          • 19 mars 2024 à 11 h 51 min
            Permalien

            Juger de la folie n’est pas aisé, ça n’est pas une sentence sans appel non plus, peu de choses étant tout à fait définitives, on peut toujours garder espoir qu’un fou puisse recouvrer sa raison, l’abolition du discernement étant une donnée possiblement admissible.
            Mais, quand on se réfère aux écrits de l’aliéné, sa plume est toujours enduite d’une encre peu commune aux autres, les myriades d’idées et de passions qui se succèdent en suivant une logique déterminée chez l’Homme sain, n’existent pas chez l’aliéné, là les choses arrivent sans aucune règle dans l’esprit, c’est rendu comme ça vient, aucun besoin de cohérence, puisqu’elle n’existe pas là.
            Les divagations et les puérilités révèlent très vite le paralytique, donc, il serait bon de nous montrer bien plus d’hygiénisme dans l’expression de ces idées.

            Cet éclair de lucidité, non poursuivit, qui voulait mettre fin à « l’échange », je vous l’offre pour que vous ne retombiez pas dans l’omission.
            Bonne continuation alors.

          • 20 mars 2024 à 1 h 01 min
            Permalien

            tout n’est de la poudre aux yeux que ce hostoires de  » fabuleuse et prospère » économie Russe, que l’on parle depuis que Poutine a succédé a Eltsine jusqu’a la veille de cette guerre, et dont les perspectives, le potentiel et le bilan aurait largement pu être multiplié au bas mot par cinq voir par dix si la Russie n’était pas aux mains d’oligarques Mafieux et du régime Poutine depuis tout ce temps, ou encore qu’on parle depuis son agression criminelle et sauvage de l’Ukraine et toutes les fables qui circulent a propos de  »croissance mirobolante » depuis les sanctions… et qui repose en réalité sur des circonstances oportunistes et passagères non durables, comme l’économie de guerre d’abord et l’extraordinaire levier économique qu’elle occasionne a chaque fois d’une part, puis soutien tout aussi opportuniste de la Chine et de l’inde pour  »l’aider » a acouler son pétrole (plutôt pour le détrousser) a des prix défiant le marché contre Yuans et roupilles :))…tout ceci ne présage rien de bon a moyen terme…. le chute spectaculaire du chômage depuis  »l’opération spéciale » a eu pour débouchés les usines d’armement, ou alors le hachoir a viande du front Ukrainien, les dépenses de l’État Russe ayant explosé dans ce sens, et alimenter le complexe militaro industriel comme jamais auparavant dans l’histoire la federation depuis la chute du mur…et qui ne colle pas a ses moyens et puis il y a aussi une nette augmentation du pouvoir d’achat chez les pauvres sur le carreau de toute façon afin qu’il n’y ait plus de pénuries de denrées…Merci la Chine et l’inde et Merci l’Ukraine dont des millions de quintaux de grains pillés et volés sont détourné depuis deux ans vers le marché intérieur russe !

            la Russie qui a la base n’a jamais eu et n’a que dalle d’une grande puisance économique et qui a toujours utilisé le levier militaire pour s’imposer parmis les  »grands »… contrairement au Dragon Chinois qui lui ne pète pas plus haut que son cul comme Poutine, car possède depuis toujours son extraordinnaire assise économique, cette Russie a largement été contrainte sous Poutine de devoir ouvrir le pays aux capitaux et investisseurs occidentaux afin de l’aider a exploiter se richesses… et si tout a plutôt bien fonctionné jusqu’a un certain point (modéramement a caue de l’État voyou) depuis des années et jusqu’a la guerre de 2022 grâce aux partenariats Européens, et grâce aussi aux invetissements massifs de yankees associés aux oligarques…, le déclenchement de la guerre de manière unilatérale de la part du Capo Poutine et sa mégalomanie ont finalement eu raison de tout ceci, et ce sont ses propres  »copains » oligarques qui le savaient (que ça finirait mal avec ce typede toute façon) et le confirment encore, et dont une trentaine au bas mot ont été assassinés par le FSB depuis le déclenchement de  »l’opération spéciale »…a l’intérieur de la Russie ou encore dans toute l’Europe pour ceux qui y coulaient la dolce vita loin de leur business géré a distance et qui aient exprimé ou laissé fuité leur désaccord avec le  »patron » sur cette guerre sale, inutile et contraires aux engagements pris par la Russie depuis 1991 vis a vis de l’Ukraine !

            Grossomodo, les imbéciles heureux de l’Extrême gauche occidentale issus de l’Extrême droite qui soient légion et qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez, adorent colporter ce genre de rumeurs et de faussetés justement que la Russie ait enfin accédé au seuil mirobolant et aux volumes d’industrialisation, de production, et de capitalisation de l’occident ! on est mort de rire ! lorsqu’on sait que les capitaux a disposition de petits groupes privés en occident, ou encore que les obligations des états occidentaux transigent l’équivalent du PIB Russe de 2023 juste par secteur….il y a de quoi pisser largement sur ces fous furieux de l’extrême droite aujourd’hui sur la touche et ne deviennent ‘communistes » ou marxistes ou encore  »humanistes » et révoltés que parcequ’ils sont exclu du gâteau ! :)) car il n’y a ni convictions ni principes et encore moins un cheminement idéologique qui se tient chez tous ces imbéciles et psychopathes de l’extrême gauche extrême droite occidentale, et même leur larmes de crocodiles quotidiennement sur la Palestine ou l’Afrique, voir leur soutien de groupes armés d’orient et leur vociférations antisémites qui tiennent de justification ne sont en réalité que des mécanismes de déculpibilisation défaillants et mentaux qui cachent très mal leur haines et xénophobies maladives intrinsèques et naturelles… et leur psychoses a traiter au cas par cas ! des enfoirés de première encore pire que tout ce qu’on peut imaginer exactement a l’image de leur maitres a Penser le caporal Poutine, et autres Doughine théoricien de la siprématie Slave et Russe sur les autres peuples, des fachos en somme déguisés en agneaux que le reste du monde ne connait que trop bien pour avoir largement couvert et justifié les pires génocides de tiersmondistes depuis toujours notamment par la Russie, et aujourd’hui, haussent les épaules et se foutent royalement que 15 millions de prolétaires Ukrainiens aient perdu le peu de paix et de biens qu’ils possédaient dans ce bas monde et aient pris les routes de l’exil de leurs villes, leur pays etc (plus de 7 millions exilés hors Ukraine)….bref, ils sonn=t totalement indifferends aussi au sort des dizaines de milliers de civil femmes, enfants et vieilles mémés assassinés ou déchiquetés… tout comme ils le sont des ados boutonneux Russes par dizaines de milliers livrés au front comme chair a canon gratuitement dans une guerre d’aggression sans précedent dans l’histoire moderne afin de combler la folie impériale du nabot a la tête de la Russie imposé depuis 25 ans par la violence, l’état policier, le racket économique et le reste ….

            je t’épargnes de parler des inégalités foudroyantes de la Russie d’avant et après la guerre d’Ukraine car il faudra bien que tu t’y mettes et te renseigner par tes propres moyens… aujourd’hui leur riches importent les biens occidentaux via la Chine, les merco et autos de luxe comme les fringues ou les accesoirs, en payant volontiers une majoration inexcusable sur les prix…pendant que Poutine joue au VRP et promeut la ferraille chinoise flambant neuve aux classes dites  »moyennes » de la Russie, avec le même decorum de propagande mal foutue qui veut que le peuple russe est comblé de bienfaits et de bonheur ! :))) comme je t’épargne de soulever ici le 5 milliards d’individu issus de l’hemisphére sud (tu t’en fout tu me dira) mais même en occident qui ont été les plus nombreux a faire les frais de cette tournure dramatique du va t-en guerre le nabot Poutine ! même la Chine y a laisé ses plumes et depuis, n’arrive plus redecoller comme avant…. je t’épargnes donc les détails sur les conséquences occasionées pr l’inflation sur un continent comme l’asie, l’Afrique, le moyen-oreient, ou l’Amérique latine, car depuis cette fichue guerre, même les pauvres quidams avec un semblant de stabilité dan leur  »trou de merde » dixit Trump, se retrouvent sur la paille, ou sur les sentiers de l’immigration et des caps de misère dans les villes, ou les camps de réfugiés ! Merci Poutine !

            t’inquiètes Guy, je ne te mets pas dans la catégorie de cette extrême gauche et extrêms droite occidentale que je dénonces depuis toujours, car il existe en effet des gens bien qui soient manipulé depuis 30 ans en occident et qui militient ou pas dans les rang de la base ou ceux de la gauche et de l’extrême gauche et même les gens a droite ! Mais il reste que plus fervents supporters de Poutine, les plus violents aussi, ne sont que le ramassis dont j’ai dressé le prtrqit plus haut…des psychopathes et sociopathes a la pelle et qu’on ne compte plus en occident qui soit sur la pente raide vers le déclassement total et définitif et sur le point en effet de déclencher une 3ème guerre mondiale non pas a cause de Poutine ou contre lui, mais contre le Tiers-monde qu’on juge aujourd’hui n’a pas été suffisament pillé et colonisé…puisque tiens-toi bien, autant la Russie de Poutine que les faucons du senat yankee, que la communauté des élites européennes sont tous très en colère que les  »va nu pieds d’hier » puissent en effet disposer de tant de richesses encore et qui échappent a nos radars…:))

            Bonne journée chez toi, il y a six heures de décalage avec ton bled, chez moi il n’est que 1 du mat…:))) l’heure a laquelle je commences a peine a envisager le pieu et les bras de morphée ! A plus !

          • 20 mars 2024 à 1 h 08 min
            Permalien

            Bon désolé j’ecris très vite et mes fautes de frappe ne se comptent pas dans ce dernier commentaire …:)))

          • 20 mars 2024 à 1 h 11 min
            Permalien

            il fallit lire déculpabilisation donc et autres fautes a ne plus en finir….après tout chuis pas frenchy moi-même et j’emmerdes les fachos qui me le reprochent…:)))

          • 20 mars 2024 à 1 h 48 min
            Permalien

            En gros, il y a beaucoup plus d’antisémitisme, d’islamophobie, de racisme et de xénophobie dans ces lamentations chez cette même racaille vi a vis de ce qui se passe en ce moment en Palestine et contre l’état d’israel ! Tout comme Poutine met une ligne rouge et sacrée quant a ses rapports privilégiés directs avec netanyahu et vis a vis des intérêts des diasporas juives russes d’Israel… car il n’y a que les juifs d’Ukraine qui eux, hier asociés aux oligarques Russes, sont largués depuis.. ou lors les juifs civils qui ont subi le bombardements russes en Ukraine !

            Comme quoi il faut pas se fier aux apparences ou aux discours des serpents a sonnettes qui pullulent dans les rangs de la dite extrême gauche occidentale…

            yallah m’en vais pieuter enfin…:)))

          • 20 mars 2024 à 1 h 52 min
            Permalien

            Merde ! je corrige, j’ai pas complété ma phrase (chuis a moitié endormi), il fallait lire :

            car il n’y a que les juifs d’Ukraine qui eux, hier asociés aux oligarques Russes, sont largués depuis.. ou lors les juifs civils qui ont subi le bombardements russes en Ukraine ! qui eux en veulent a Poutine a mort pour les bonnes ou mauvaises raisons…

  • 15 mars 2024 à 14 h 23 min
    Permalien

    Honnêtement avec le lien vidéo j’étais convaincu que le commentaire irait à la trappe, donc j’ai posté sur un autre fil pour prévenir en cas de trappage mais c’est passé, à l’origine c’était prévu ici, donc, désolé pour le doublon si ça passe.

    Notre, luminance élyséenne qui a rayonné hier soir de toute sa puissance étatique, veut la guerre, aime la guerre, même s’il n’en gagnera jamais aucune, cette bougresse (entre Jean-Michel et lui, qui est l’homme de ce couple présidentiel, peut-être que l’histoire retiendra qu’il fit en réalité, la première présidente du pays, qui sait?) l’extralucide nous affirme que, Poutine et sa Russie veulent l’envahissement de l’Europe, oyez oyez braves gens, tenez-vous prêts, nous n’avons, ni l »argent, ni les armes, ni les énergies, ni les matières premières, ni les industries et leurs savoirs-faire, ni les connaissances et compétences ouvrières pour les faire tourner, ni les personnels militaires disposés à mourir pour cela, encore moins le patriotisme national pour ce cul-de-basse-fosse qu’est devenu la France, mais, ce freluquet veut nous mettre en affaires guerrières, tenez-vous bien, contre le seul pays au monde qui a mis une danse à la régulière, au mastodonte OTAN en même temps qu’il a mis la démographie ukrainienne en carence reproductive et qu’il a fait de ce pays un crabe sur deux pattes sans pinces, la nommée, fédération de Russie.

    Mazette, fallait qu’il soit bien déprimé ce matamore pour s’être invité dans les foyers français pour dire à leurs habitants, nous, les Français, eh bien en fait, qu’il s’emmerde grave dans ce boulot pas fait pour lui.
    Môssieur Macron veut que nous prenions promptement toutes les mesures extraordinaires qui soient pour qu’il soit mis un frein au maraudage et au pillage qui sont portés aux derniers excès par la menace que constitue dorénavant pour le monde, selon lui tout seul, la Russie et son peuple.
    Décidément, ce bravache petit président observe la vie mondiale avec les plus vives douleurs en tête, puisque, cet inénarrable communicant nous annonçait il y a trois jours, son envie de nous instaurer, sans que jamais nous eûmes rien demandé, « une aide à mourir », le revoilà hier soir pour nous parler de faire de la Russie notre ennemi existentiel.
    À l’évidence ce p »tit bonhomme va très très mal dans sa vie.
    Il y a encore quelques semaines, c’est en Afrique, au Sahel qu’il voulait nous envoyer ferrailler, déjà là, le morceau était trop gros pour sa grande gueule, mais la Russie qui terrorise rien qu’à l’évocation de son nom, l’Amérique, notre freluquet énervé se sent la force d’être à la tête d’une coalition de bras cassés pour aller l’agresser chez elle et, c’est même pas un sketch.
    Le gars est on ne peut plus sérieux, c’est franchement dramatique ce qu’est devenu notre pays.
    Qui pour objecter en notre nom aux démences de ce fou-furieux, qui pour arrêter ce mal qui va toujours croissant?

    Nous devons craindre leurs manœuvres, car ils accumulent beaucoup trop de défaites et ont dans leurs rangs ce genre de fou prêt à tout, voilà qu’après plus de cinq mois sans aucune victoire et un génocide effroyables sur une population désarmée l’entité juive est en train, comme prévu, de se faire larguer par l’Amérique.
    L’Europe, elle, traverse une conjoncture difficile marquée par la hausse de la pauvreté et des inégalités sociales, une crispation sociale toujours plus forte et une polarisation politique croissante à rechercher tous les moyens pour entrer en guerre, sans parler des effets dévastateurs de cette diplomatie Patachon ridiculisée partout dans sa quête de ressources naturelles dont elle ne dispose pas et qui lui coûte cher à acquérir et sont indispensables pour assurer son standing.
    Macron nous dit être passé en économie de guerre depuis 2022, or, cet imbécile n’a pas produit les efforts indispensables au développement de notre secteur agro–alimentaire pour, justement, ne pas pénaliser encore plus l’entité juive pour laquelle il s’active.
    Les agriculteurs ne pensent pas autrement, tous les secteurs de notre économie sont dans une crise majeure.
    Et, il veut la guerre!
    Du moins, ce sont les ordres qu’il a reçu… entre ses mains, la France peut crever si cela doit sauver l’entité juive.
    Comment vont-ils faire, quelle guerre ils préparent, puisque, le Brésil pro-russe, est en situation de quasi monopole pour le nióbio (indispensable pour les super conducteurs, l’acier, les missiles), deuxième producteur de minerai de fer au monde, sans compter que tout l’espace économique sud-américain très favorable à la Russie en le disant modérément, détient une telle puissance en ressources naturelles qui font de nous qui nous sommes encore, ne va pas tourner casaque pour s’allier avec des pseudo puissances arrogantes et fourbes revenant à leur réelle valeur mondiale, quasi que dalle, donc, pour faire cette guerre, à quoi faut-il s’attendre de leur part, maintenant que c’est acquis, entre la survie de l’Amérique et israël, celui-ci passe à la trappe, dorénavant c’est certain que les Palestiniens auront leur État national, c’est un fait dorénavant indéniable.
    Mais, les affaires de l’hégémonie ne seront pas sauves pour autant, donc, comme d’habitude, quand l’Amérique lâche d’un côté, c’est pour se précipiter ailleurs,, là, c’est quel ailleurs la question?

    C’est vrai, comme prévu, ces génies qui voulaient balayer la Russie il y a deux ans seulement, n’ont plus honte de l’admettre maintenant, ils jouent leurs existences donc, ils vont tenter de s’emparer de pays alliés de la Russie avec leurs habituelles déstabilisations intérieures, c’est possible, voire probable.
    Néanmoins, une certitude demeure, c’est la peur américaine qu’il y ait une attaque russe de leur territoire.
    Or, même si l’Amérique jusqu’à l’arrivée de Trump fera tout pour déstabiliser la nouvelle donne mondiale en place, elle comme l’Europe souffrent toutes deux d’un lourd handicap qui n’existait pas aux périodes précédentes de l’histoires à savoir, un effondrement considérable du patriotisme, faute de contenu.
    Nos pays ne sont plus à nous, par conséquent le plus probable pour les pays occidentaux, c’est que différentes parties d’une même nation entrent en conflit entre elles.
    Nous sommes dans fragilité sociétale qui n’est pas à négliger.
    Il ne peut absolument pas y avoir un plan précis et parfaitement élaboré dans cette action aventureuse, ça n’est pas vrai, c’est une fuite en avant de la juiverie internationale qui est obligée de courir pour rester debout, nous sommes trahis par les juifs qui monopolisent le pouvoir avec férocité en France et ailleurs en occident, si réellement la France a identifié des raisons graves l’impliquant dans un conflit avec la Russie, pourquoi n’a-t-on pas encore saisi la Haye afin de trouver une résolution pacifique plutôt que de jouer le coq fier-à-bras devant un pays qui va nous écraser en une journée?
    Ce ne sont donc pas les intérêts du pays qui sont en jeu, puisque la France dispose d’une stratographie identitaire si variée parmi sa population, que si elle se servait de ses vraies forces vives pour redresser le pays à l’international comme au national d’ailleurs, plutôt que de se précipiter au suicide en s’appuyant sur ses pas finis qui grouillent comme des cafards depuis quelques années dans notre pays, nous ne mettrions pas deux ans pour être une force politique et militaire internationale qui serait crainte de tous?
    Il est là notre problème, dans la nation inassimilable qui vit et dirige notre nation en nous divisant les uns contre les autres.

    À un moment donné, il va quand même falloir que nous évoluions dans nos têtes, car sans cette engeance mondiale, l’humanité se rendra compte rapidement qu’elle n’a plus aucun besoin d’armées permanentes et les supprimera purement et simplement, mais pour cela, il faut cesser cette idiotie réflexive à l’envers, qui nous pousse à croire contraires aux intérêts humains actuellement précipités vers le risque d’extinction, que massacrer comme des nuisibles quelques millions d’individus qui nous répandent dans toutes les décadences pour en sauver plusieurs milliards et une planète, c’est un prix injustifiable pour les beaux esprits que nous sommes, faut arrêter là, devenons sérieux.

    Très franchement, où sommes-nous tous frères dans le genre humain avec tous ces anormaux et esprits délabrés que nous laissons proliférer?
    Si, nous sommes arrivés à faire la Russie nous menacer de destruction, cela n’a rien à voir avec des menaces ayant existées aux époques passées, là nous serons nationalement carbonisés en quelques minutes, pas de quoi susciter un patriotisme pour aller l’attaquer, mais celui du déclenchement d’une révolution durant laquelle seront massacrés toutes celles et ceux qui ne tiennent pas comme étant le plus sacré qui soit à leurs yeux, la France, très probable.
    C’est une abstraction assez vague qui est apparue sur les écrans français des vingt heures d’hier soir, qui est Macron pour s’ériger en gendarme du monde vacataire?
    On veut donner à un pays vaincu plus d’armes et plus puissantes, Poutine a gagné la guerre et toutes celles et ceux qu’il y a deux ans nous promettaient que la Russie aujourd’hui ne serait plus la même, avaient raison s’ils parlaient, comme moi à l’époque, de sa victoire totale et de notre effondrement systémique, le reste n’est que crétinerie.
    La Russie a toujours dit les choses clairement et sincèrement, à savoir que plus les combats dureraient plus dures seraient les négociations avec elle, elle a gagné la guerre, il n’est plus possible d’avoir des négociations où elle se comporterait en inferieure, l’Ukraine d’avant février 2022 n’existera plus, c’est fini, s’il faut pour le comprendre forcer les Russes à réduire drastiquement la démographie européenne, n’attendons aucune hésitation, ils agiront comme ils le doivent pour assurer leur pérennité d’existence.
    Que cherche cet insignifiant rien de Macron, il ne le sait pas lui-même parce que personne n’établit de plan de conquête quand il est déjà vaincu.
    Or, sous sa présidence c’est une France vaincue où nous vivons, une France débarquée d’Afrique comme urne malpropre, méprisée par la Russie et ses alliés, ridiculisée par ses propres partenaires, une France où les instances politiques et autres à l’intérieur vivent pétrifiées par la peur de s’opposer aux dérives folles du pouvoir, mais, une « france » qui combat, « les dictatures », attention, hein.
    Il n’y a qu’un seul ennemi aux Hommes dans le monde, c’est celui organisé en gang, qui déjà dès 2007 avait usé des pires magouilles en France pour s’emparer des pouvoirs, car bien avant François Fillon il y a eu Ségolène Royale, qui si elle était devenue présidente, eh bien notre pays ne serait pas en chien comme il l’est actuellement.
    Il suffit de voir l’émission suivante pour s’en convaincre, nous ne sommes pas des gens stupides mais des émotifs qui finissons toujours avec les pires crétins à nos têtes parce qu’une saloperie d’endogamie consanguine médiatique joue avec nos intelligences en les perturbant par des polémiques qui créent des doutes dans nos esprits à propos de la réalité des choses.
    Sarkozy hier, comme Macron aujourd’hui, sont les pires cons que nous ayons jamais eu face à Poutine et à l’Élysée.

    https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/guerre-en-ukraine-josep-borrell-pr%C3%A9vient-que-les-prochains-mois-seront-d%C3%A9cisifs/ar-BB1jUKSH?ocid=msedgdhp&pc=NMTS&cvid=e65359d931ad40a8a377d94506d6cf52&ei=71

    Dès le début de cette émission les mensonges de la juiverie quant aux développement de cette guerre sont flagrants, ce sont les mêmes rengaines propagandistes qui fusent sans aucun compte tenu de la réalité actuelle, aucune évolution d’analyse aucune capacité d’adaptation aux nouvelles données du terrain et, il y en a encore qui pensent que cet abâtardissement à l’allure d’Hommes a un plan très précis pour la suite, mais, enfin, voyons quoi!
    La puissance d’une idée ne prouve absolument pas sa valeur rationnelle, nous ne vivons plus dans ce passé révolu où, des croyances erronées religieuses ou politiques sont encore aptes à soulever le monde, c’est terminé ça, nous sommes au temps où une guerre d’anéantissement débute et prend fin dans la même heure!
    Il n’y a plus d’hégémon, il est mort là, ce sont ses restes qui se disputent ici!
    La patrie, est un concept rationnel dès lors qu’il personnifie ce condensé de toutes les forces ancestrales rassemblées en nous-mêmes, la défendre devient alors facile, parce que dedans est rassemblé présent, passé et futur.
    Quand on comprend ça, eh bien, c’est une poignée de terre jetée en même temps sur le cercueil du judaïsme et du sionisme, nous, populations non judaïsantes avons des patries et pouvons concevoir de les défendre fermement, alors que chez les autres, traitres avérés depuis le 7 octobre pour beaucoup, en perdant l’Ukraine et le rêve fou du grand israël simultanément, c’est l’apatridité qui se réinstalle dans des têtes forcées d’admettre que l’antisémitisme n’est pas une résurgence mais une permanence qui se réaffirme cycliquement avec force et violence dans le caractère des Hommes.
    Le problème contemporain c’est son apparition durable dans des endroits du monde on il n’avait jamais existé.
    Là, ils ont fait fort!

    Mais, il faut avouer que dans un monde où ils dominent, c’est du jamais vu dans l’Histoire humaine, à quel point la violence a pris autant de visages.
    Elle n’est plus l’exclusivité des théâtres guerriers, nos plus jeunes enfants y sont confrontés contre notre volonté sans qu’on y puisse rien faire, sauf à l’exercer nous-mêmes sauvagement contre tous ces vecteurs responsables de la dégradation de la vie.
    Quand la vérité devient étrangère à la casuistique des théoriciens c’est que les temps sont mauvais pour ces convaincus que l’univers est conduit par la logique de leurs livres ou fables.
    En vérité, les peuples ne changent pas de caractère mais ceux-ci peuvent être renforcés ou diminués sur des points essentiels grâce à la mondialisation, l’immigration massive et l’assimilation apparente mais non effective quant aux régressions intellectuelles.
    Or, nous avons hors occident de très nombreux pays qui se referment devant nos soi-disant progrès sociaux, leurs diasporas ne s’assimilent pas à toutes les conneries et ne les réimportent pas, donc, là encore la mondialisation a raté ses objectifs et obtient le total contraire de ce visé.
    C’est pourquoi je crois que les objectifs guerriers qui nous sont montrés actuellement par l’occident sont un leurre.
    Les choses vont tenter de se jouer ailleurs.
    Mais, faut croire et garder espoir contre la Perfidie, les guerres ont démontrées des faits nombreux venant révéler combien l’influence de l’arrogance n’est pas prépondérante à garantir la victoire et, dernièrement, plus dune fois, l’expérience a révélé que des évidences supposées ne constituaient en réalité, que des apparences!

    Répondre
  • 16 mars 2024 à 3 h 29 min
    Permalien

    L’europe vau bien une guerre…..
    https://wp.me/p4Im0Q-6dD – Faire mieux en UE.ropéanisation c’est difficile à moins de 3 votants nominatifs, sans représentativité…. A la limite de la démocratie qui courre après ses 405 milliards annuels perdus, sans raison plausible (cela fait combien de cartouche de guerre ?)

    Répondre
  • 26 mars 2024 à 18 h 16 min
    Permalien

    Sam me pique dans l’anus!

    La division gauche-droite désuète est une construction de l’impérialisme culturel occidental.

    On construit toujours avec des discours différents toujours la même pyramide hiérarchique de domination.

    Les archéologues ne se sont pas aperçu que les pyramides égyptiennes célébraient symboliquement cette hiérarchie de domination qu’était la société égyptienne de l’antiquité.

    La civilisation occidentale et sa culture va disparaitre pour le plus grand bonheur des nouvelles civilisations à naitre. Ainsi va la métahistoire.

    Es delentia occidentem!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *