Démystifier les fausses allégations concernant le nouveau coronavirus

Par Moon of Alabama − Le 19 mars 2020

Aujourd’hui, la Chine n’a signalé aucun cas national de nouvelle infection au coronavirus. Elle a vaincu l’épidémie comme nous l’avions prédit au début du mois de février. D’autres pays aux épidémies toujours en expansion devront adopter toutes les mesures prises par la Chine pour gagner, eux-aussi, le combat.

 

Nos nombreux rapports sur le nouveau coronavirus ont attiré beaucoup de nouveaux commentateurs sur ce site. Malheureusement, certains d’entre eux, ainsi que certains des habitués, continuent de répandre la désinformation et les mythes sur la pandémie actuelle et ses causes.

Pour conserver un certain niveau de qualité sur ce site, il faut contrer agressivement ces commentaires. Mais notre capacité à le faire est limitée. Nous supprimons les commentaires absurdes ou qui ont été démystifiés et nous bloquons les personnes qui insistent pour publier ou republier des bêtises. Mais il y a maintenant beaucoup plus de commentaires par jour que nous ne pouvons en lire. Nous devons donc demander aux commentateurs eux-mêmes de contrer les faux. À cette fin, voici certaines des fausses déclarations qui sont faites au sujet de la pandémie et les arguments factuels nécessaires pour les démystifier.

Le mythe

Le nouveau coronavirus SARS-CoV-2 est un virus chinois provenant de chauves-souris. Il a infecté des gens parce que les Chinois mangent des chauves-souris.

Les faits

La source du virus n’est, en fait, pas connue. Le patient numéro zéro, la première personne porteuse du virus, n’a pas été retrouvé. Le marché du poisson frais à Wuhan où sont vendus des animaux exotiques n’était pas à l’origine de l’épidémie :

Le document, rédigé par un important groupe de chercheurs chinois de plusieurs institutions, fournit des détails sur les 41 premiers patients hospitalisés qui avaient confirmé des infections par ce qui a été surnommé le nouveau coronavirus 2019 (2019-nCoV). Dans le premier cas, le patient est tombé malade le 1er décembre 2019 et n'avait aucun lien signalé avec le marché des fruits de mer, rapportent les auteurs. "Aucun lien épidémiologique n'a été trouvé entre le premier patient et les cas ultérieurs", déclarent-ils. Leurs données montrent également qu'au total, 13 des 41 cas n'avaient aucun lien avec le marché. «C'est un grand nombre, 13, sans lien», explique Daniel Lucey, spécialiste des maladies infectieuses à l'Université de Georgetown.

Bien que le nouveau virus corona puisse être celui qui était à l’origine porté par des chauves-souris, il est peu probable qu’il soit passé d’une chauve-souris à un humain. L’ancien virus du SRAS, qui est quelque peu similaire au nouveau coronavirus, provenait de chauves-souris, mais s’est d’abord propagé à d’autres animaux avant de se transformer en une forme qui infecte les humains.

Le seul endroit où les chauves-souris sont régulièrement utilisées comme nourriture est l’île de Palau dans le Pacifique, qui est plus ou moins une colonie américaine. Des vidéos montrant des citoyens chinois mangeant de la soupe de chauve-souris aux fruits ont en fait été filmées sur cette île.

Le Mythe

Le virus est lié au VIH, le virus qui cause le sida.

Les faits

Certains chercheurs indiens ont trouvé quatre séquences du génome dans le nouveau coronavirus qui peuvent également être trouvées dans le virus VIH. Ils ont auto-publié leurs résultats dans un document qui n’a pas été évalué par des pairs. Nous avons discuté de ce document en détail le 1er février dans notre deuxième article sur le virus et nous avons exprimé fortement notre doute sur sa véracité. Quelques jours plus tard, l’article a été retiré par ses auteurs après que d’autres scientifiques avaient souligné que les longueurs de chacune des quatre séquences qu’ils avaient comparées étaient bien trop courtes pour avoir une signification statistique.

Le Mythe

Les Asiatiques sont génétiquement plus réceptifs au nouveau coronavirus.

Les faits

Le virus pénètre dans les cellules humaines en se liant au récepteur ACE-2 sur la coque des cellules. Il a été affirmé que les gens en Asie ont plus de récepteurs ACE-2 que les gens d’ailleurs. Mais des études détaillées de diverses bases de données de séquences de génomes n’ont trouvé aucun fondement statistique pour de telles affirmations. Les personnes d’origine asiatique, caucasienne ou africaine ont toutes le même nombre d’éléments d’ADN et de récepteurs ACE-2. Le virus les affectera également.

Le Mythe

Le virus provenait d’un laboratoire militaire de recherche sur les armes biologiques.

Les faits

Il n’y a aucune preuve que le virus provient d’un laboratoire chinois ou américain ou d’un autre laboratoire d’armes biologiques et l’allégation n’a en fait aucun sens. Le génome du virus comprend plus de 23 000 «lettres». Il est significativement différent du génome d’autres virus connus. Ce n’est pas fait en laboratoire :

Nous offrons une perspective sur les caractéristiques notables du génome du SRAS-CoV-2 et discutons des scénarios par lesquels elles auraient pu se produire. Nos analyses montrent clairement que le SRAS-CoV-2 n'est pas une construction de laboratoire ni un virus délibérément manipulé.

Créer artificiellement une entité aussi complexe et tester toutes ses variantes aurait été un programme de la taille du projet Manhattan [fabrication de la première bombe atomique] et aurait coûté des milliards.

Les chercheurs d’armes biologiques sont des gens sensés avec un budget limité. Ils recherchent des méthodes pour vaincre un ennemi. Un virus qui affecte tous les humains sans discrimination mais qui tue surtout les très vieux n’aurait aucune valeur militair

Le Mythe :

Moon of Alabama a minimisé le danger du virus.

Les faits :

Notre premier article sur la question était intitulé Le Coronavirus – Pas de raisons de paniquer. Il parlait du taux d’infectiosité et de mortalité du nouveau coronavirus par rapport à d’autres maladies provoquées par des virus. Nous avons souligné qu’il est moins contagieux et moins mortel que par exemple le SRAS mais n’avons jamais dit qu’il n’était pas dangereux du tout. En fait, les chiffres que nous avons indiqués montraient le contraire.

L’article met simplement en perspective l’épidémie actuelle. Nous avons depuis publié un total de quinze articles détaillés sur la pandémie. Affirmer qu’il s’agit d’une minimisation du problème est absurde.

Moon of Alabama

 

Traduit par jj, relu par Wayan pour le Saker Francophone

https://lesakerfrancophone.fr/demystifier-les-fausses-allegations-concernant-le-nouveau-coronavirus

7 pensées sur “Démystifier les fausses allégations concernant le nouveau coronavirus

  • 28 mars 2020 à 15 h 02 min
    Permalink

    Intéressant mais je ne partage pas votre avis sur deux points :

    1)- « Nos analyses montrent clairement que le SRAS-CoV-2 n’est pas une construction de laboratoire ni un virus délibérément manipulé. »
    Cela n’est toujours pas prouvé. A ce jour rien ne permet d’affirmer que ce n’est pas le cas.
    Pourquoi les services chinois s’intéressent-ils à l’origine de la souche du virus des PREMIERS malades de Wuhan selon vous? La comparaison de cette souche avec celle de malades camouflés aux Etats-Unis dans les statistiques de la grippe saisonnière sera certainement très intéressante. De même que de connaître comment et où les premiers malades étasuniens du coronavirus ont été contaminés aux Etats-Unis AVANT le foyer de Wuhan…

    Pour rappel, des laboratoires étasuniens ont mis au point des virus aussi compliqués pour les utiliser comme armes contre des pays.
    Cuba a ainsi été l’objet de plusieurs attaques avec des armes biologiques, notamment la dengue de type 01 (1977) puis à nouveau en 1981 mais cette fois avec un virus modifié (dit de type 02). La modification EN LABORATOIRE avait pour objet d’empêcher que les scientifiques cubains puissent identifier trop rapidement le virus afin qu’il se propage de manière virulente et touche un maximum de personnes.
    Il a été prouvé que plusieurs de ces attaques ont été menées par la CIA avec des groupes contre-révolutionnaires, des fonctionnaires d’organismes étasuniens de passage à Cuba (dont des membres du Bureau des intérêts US à La Havane) à différentes occasions et des structures de l’Etat US dans certains cas (épandage du virus Thrips Palmi le 21 octobre 1996).

    2)- « Les chercheurs d’armes biologiques sont des gens sensés avec un budget limité. »
    Pas aux Etats-Unis.
    Je vous renvoie sur ce point au travail de Françis A.Boyle, « Biowarfare and Terrorism » ( publié en français sous le titre « Guerre biologique et terrorisme » aux éditions Dem-Lune – http://www.editionsdemilune.com) qui donne quelques chiffres sur les montants faramineux – des milliards de dollars – investis par Washington pour mettre au point des armes bien plus redoutables que les souches actuelles de coronavirus.
    Boyle montre comment les Etats-Unis violent systématiquement toutes les conventions internationales pour fabriquer, tester, accumuler et utiliser ces armes.
    Permettez-moi d’insister sur ce livre car ce travail de Françis A.Boyle est l’un des plus clairs et précis sur la manière dont s’est développé ce »complexe militaro-biologique » aux Etats-Unis.
    « Des gens sensés » dites-vous ? On croirait lire un communiqué de la Maison Blanche ou de Pompeo…
    Moi, j’appelle cela des criminels de guerre et je suis partisan de tester quelques unes de leurs saloperies sur leurs propres familles, dans les couloirs de la Maison Blanche et de la CIA. Après tout, ils ne risquent rien puisque ces armes OFFENSIVES sont développées sous couvert de programmes DEFENSIFS…
    L’analyse du « Programme de recherche en défense biologique » du Pentagone donne une idée des « budgets réduits » alloués à ces « gens sensés ».

    Tellement « sensés » que ces labos US de la mort implantés dans plusieurs pays d’Europe occidentale aux frontières de la Fédération de Russie mais également de la République populaire de Chine – mais ce n’est bien sûr qu’une coïncidence…- échappent à tout contrôle d’organisations nationales, régionales ou internationales. Les personnels qui y travaillent, afin de ne pas être inquiétés dans leurs recherches et essais, sont couverts par le statut diplomatique. Question d’être peinards pour « manipuler délibérément » des virus.
    Des « gens sensés » dites-vous…? Vraiment?!

    Répondre
  • 28 mars 2020 à 17 h 22 min
    Permalink

    L’histoire ou la rumeur qui parle de virus fabriqué en labo ne vient pas de nulle part, il y a un article détaillé à ce sujet paru dans le journal le Monde qui décortique l’histoire du Labo P4 de Wuhan en Chine ou Français et Chinois étudient les Virus de Type4, c’est à dire les plus dangereux qui soient, et les plus secrets aussi. Que dit l’article exactement ?

    l’article en question tente de  »debunker » ou faire tomber la thèse conspirationniste des défenseurs du fameux Professeur Didier Raoult, microbiologiste reconnu mondialement et patron de l’IHU (institut Hospitalo-Universitaire) de Marseille, et celui qui a foutu la pagaille dans le monde entier sur l’efficacité supposée de l’hydroxychloroquine contre le Corona virus, et mise en tests un peu partout dans le monde en ce moment, les résultats valides et officiels devraient sortir dans deux à trois semaines… Bref, les défenseurs de Didier Raoult contre son ennemi de toujours, le mari de l’ex ministre de la santé française Agnès Busyn, le docteur Yves Levy qui est aussi ex patron de l’Inserm (institut national de santé et recherche médicale)…dont la guerre remonte à plus tôt avant même le déclenchement de la crise du Corona Virus.

    Bref, il existe de par le monde des laboratoires comme le P4 a Wuhan en Chine qui étudient dans le secret et les grandes mesures de sécurité les virus de Type4, les plus dangereux qui soient, alors que le Corona Virus est classé P3 et non P4 et que donc, le Corona virus n’a jamais été étudié là. sauf que le problème qui a fait que les gens ont cru la thèse de la conspiration est que c’est le Mari d’Agnès Busyn, Yves Levy qui en 2017 était chargé par le gouvernement français de mettre en place ce labo à Wuhan avec les chercheurs Chinois ! Bref, plus tard, une guerre se déclenchera entre Didier Raoult et Yves Levy qui possède plus de pouvoirs que l’institut universitaire de Raoult, en décidant avec des comités d’enlever à l’IHU de Marseille deux  »labels INSERM » par suite d’étude administrative des travaux qui s’y font… Didier Raoult ne l’acceptera pas et dénoncera un conflit d’intérêts car la ministre de la santé. est mariée au patron du prestigieux INSERM, chose qui va créer des remous en hauts lieux et forcer Levy à démissionner !

    Ensuite le journal le Monde décidera de signaler une vidéo virale sur facebook du Pr Raoult dans laquelle, il assure que le corona virus est le plus facile à traiter, que la chloroquine est le remède miracle, et que les autorités ont intérêt à suivre ses conseils… Bref, le pr Didier Raoult le prend très mal et accuse le journal le Monde de faire partie du clan Levy et de tenter de discréditer un professeur de stature mondiale ! chose que le journal hier tente de s’en défendre en affirmant qu’ils n’ont signalé que le titre de la vidéo dans leur coopération normale avec facebook, car le titre était trompeur tant que la chloroquine n’était pas testée !

    Bref, le pr Didier Raoult il faut signaler tire son prestige de ses découvertes en microbiologie au debut des années 2000 sur les mimivirus, les virus géants qu’il a découvert, qui ont bousculé la biologie moderne, et sur les transmissions horizontales de virus entre espèces affectant les gènes et opérant des changements sur les espèces, leur gènes et leurs ADN sans que ce soit une transmission verticale d’une même espèce mère ! donc il est avec quelques chercheurs dans son domaine dans le monde, l’un des architectes des nouvelles théories de l’évolution des espèces, celles qui aujourd’hui étudient les virus, les bactéries et les microbes et ont pu intégrer de nouvelles familles aux espèces originelles (qui chamboulent un peu les connaissances de la science auparavant)

    Bref, les conspirationnistes vont utiliser tout ce matériel, règlement de comptes, guerres entre chercheurs,  »conspirations » par les medias, les  »lobby » (on a même lu sionistes), la connaissance de l’existence de ces labo P4…etc pour dire que le Corona Virus à échappé aux contrôles strictes des Chinois a Wuhan, en se basant sur des faits réels de contaminations déjà arrivées à partir de labos en Chine, pour développer une thèse conspirationniste de A à Z, et hisser le Pr Raoult au rang de héros mondial contre le Corona Virus, et  »victime des sionistes », de Macron, de Busyn et de son Mari, et sur la base aussi qu’on a pas encore déterminé avec précision le  »véhicule animal » du Corona Virus, et que le seul  »véhicule’, fut humain seulement depuis le début, pour dire que ce Corona Virus à été fabriqué au P4 de Wuhan par l’ingénierie microbiologique, ensuite s’est propagé à Wuhan en Chine en désignant faussement son marché (wet market) comme étant la base de la pandémie !

    Bref, une étude est sortie il y a six jours exactement qui affirme cette fois avec certitude que le Corona Virus n’est pas un produit de labo en étudiant ses  »séquences génomiques » et d’autres trucs et paramètres purement scientifiques dont je n’ai pas la prétention de comprendre ou expliquer… mais.. encore une fois tout pointe encore vers le  »pangolin »petit mammifère à écailles très braconné en chine et qui aurait selon les scientifiques aussi bien chinois qu’américains que français, synthétisé en quelque sorte un virus de la chauve souris avant de le transformer en corona Virus et le transmettre à l’homme. sauf que c’est pas encore prouvé et ça continue d’ouvrir la porte à la fameuse théorie conspirationniste…

    Enfin, j’espère de tout cœur que ce fameux Pr Didier Raoult aura raison après que les tests sur la chloroquine au niveau européen cette fois et auxquels contribue l’INSERM français vont sortir dans moins de 3 semaines, car ça serait la chance pour l’humanité d’échapper à une catastrophe encore plus pire ! les Américains sont aussi entrain de la tester, les Japonais et les asiatiques aussi dont les Chinois !

    Répondre
  • 28 mars 2020 à 17 h 28 min
    Permalink

    Il faut dire aussi que le Pr Didier Raoult avec son look de motard baba cool, ses cheveux longs et sa barbichette à beaucoup plus de succès médiatique et on le trouve certes plus cool et plus rock’n roll que les autres têtes carrées du système…. en plus d’être anti Establishment surtout et ne pas se le cacher…et c’est pour ça que je dis que j’espère qu’il aura raison sur l’hydroxychloriquine, car si les tests cliniques sur les humains s’avèrent non concluants, il va se prendre une claque planétaire, et ça va se retourner contre lui comme le feu au foin ! car le monde entier ne fonde plus d’espoir que sur ses promesses traduites dans presque toutes les langues !!!!

    Une histoire digne d’un film en tous cas… et qui vivra verra…! moi perso, je respecte et soutiens Raoult mais sans tomber dans l’excès ni croire aux miracles avant d’avoir les preuves quoi !

    Répondre
  • 29 mars 2020 à 0 h 17 min
    Permalink

    Cest justement parcequ’ils sont sensés que ce virus est un virus d’essai , par la suite nettoyer la population trop grande en commençant par les vieux pourquoi pas ?? ! Pour finir les enemis de ses gens là, ne sont pas des nations ou des peuples l’ennemi n’est pas a vaincre non plus .il s’agit simplement par etapes de ramener la population a 1 ou 2 milliards d’individus sous parfait controle . Et pour le moment ils font tout ce qu’ils peuvent donnant le meilleur d’eux-mêmes peu importe votre analyse du jour .ils ont pris comme allie le plus puissant sur terre ,le temps et avec le temps ils obtiendront ce qu’ils veulent . C’est aussi logique est une finalité en soi car ce sera la fin .

    Répondre
  • 29 mars 2020 à 15 h 13 min
    Permalink

    @ tous

    À propos du docteur Raoult – cette entrevue le montre calme – serein – raisonnable – il y affirme son droit de prescription à l’encontre de ses détracteurs ce qui n’est que vérité: https://les7duquebec.net/archives/253577

    Quelle mouche a piqué les médias français ???

    Répondre
  • Ping : Coronavirus. Qualche mito e un po’ di fatti – Taccuini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *