Panique et absurdité politique face à la pandémie

  Par Thierry Meyssan

Chaque grande épidémie a bouleversé le cours de l’histoire, non pas forcément en anéantissant des populations, mais en provoquant des révoltes et des changements de régimes politiques. Sous l’effet de la panique, nous sommes incapables de réfléchir et nous nous comportons collectivement de manière animale. Bien des sociétés n’ont pas survécu aux décisions stupides qu’elles ont prises alors.

 

Le rôle des experts

Dans l’Histoire, les grandes épidémies qui anéantirent les économies nationales furent presque toutes suivies de nombreux renversement des exécutifs. Celle de Covid-19 ne devrait pas faire exception à cette règle, indépendamment du nombre de décès qu’elle pourra occasionner. C’est pourquoi, un peu partout dans le monde, les dirigeants politiques prennent des décisions qu’ils savent inutiles, juste pour montrer à leurs concitoyens qu’ils ont fait tout ce qui était en leur pouvoir.

La psychologie sociale montre que la peur n’est pas proportionnelle au danger, mais au fait de ne pouvoir ni l’évaluer, ni le maîtriser (on retrouve ici le concept de « confiance populaire » cher aux complotistes. NdÉ).

Lorsque survient une maladie inconnue dont on ne sait combien d’hommes elle tuera, la Science tente de la connaître en doutant de tout. Les responsables politiques, eux, doivent prendre des décisions sans en savoir plus que les chercheurs. Certains s’entourent donc de personnalités ayant fait progresser la Science par le passé, les nomment « experts » de ce qu’il ne connaissent pas encore, et les utilisent pour dire tout le bien qu’ils pensent de leur politique. Pour eux, l’objectif n’est pas de sauver des vies, mais d’agir pour garantir leur Pouvoir.

Confinements

Les médias tentent de convaincre leurs concitoyens que leur propre Exécutif a pris les mêmes mesures que les autres et ne sauraient donc être accusé de laxisme. Ils obscurcissent le débat en affirmant mensongèrement que 3 milliards d’humains sont simultanément confinés pour raison médicale. C’est amalgamer des situations très différentes et mentir sur leurs objectifs.

Le terme « confinement » est utilisé aujourd’hui aussi bien pour désigner :

- Une quarantaine. C’est-à-dire l’emprisonnement dans un sas, généralement un bateau, par les douanes, le temps qu’elles soient sûres de ne pas autoriser des sources de maladie d’entrer dans le pays. L’invention de cette mesure revient au duc de Milan, en 1374. C’est ce que le Japon a fait en février avec le paquebot Diamond Princess.

- Un cordon sanitaire. C’est l’isolement d’un pays voisin malade ou d’un groupe de population malade afin qu’il ne transmette pas la maladie au reste de la population. Les personnes saines risquent alors d’être infectées par les malades. Au XVIIème siècle, l’Italie et l’Espagne firent isoler par l’armée des groupes de population malades, avec ordre de tirer à vue si des individus tentaient de sortir. C’est que la Chine a fait avec la population du Hubei, remplaçant l’ordre de tirer par des amendes, voire de la prison.

- L’enfermement des personnes à risque. C’est la désignation d’une catégorie de citoyens comme potentiellement malade et son interdiction de rencontrer le reste de la population afin qu’elle ne puisse pas être infectée, ni infecter les autres. C’est ce que fait par exemple la France (au Canada, en Italie, etc.) en interdisant de pénétrer dans les institutions pour personnes âgées et aux résidents d’en sortir.

- L’assignation de toute une population à domicile sans distinction. Cette mesure n’a pas été requise par des médecins infectiologues, mais par des statisticiens épidémiologistes afin de ne pas saturer les hôpitaux avec un afflux massif de malades dans un temps court. Elle n’a pas de précédent historique. (et elle comporte d’immenses conséquences économiques en terme de paralysie de la production-commercialisation des marchandises et donc de la plus-value et des profits. NdÉ)

Seules les mesures visant à empêcher une maladie d’infecter un territoire ont parfois obtenu des résultats, comme en 1919 aux îles Samoa états-uniennes qui se protégèrent efficacement de la grippe espagnole qui ravagea les Samoa néo-zélandaises. Cependant, fermer une frontière n’a plus aucun intérêt lorsque la maladie est déjà là.

Par contre, jamais des mesures visant à ralentir une épidémie ne sont parvenues à faire baisser le taux de mortalité. Pire, en étalant la propagation de la maladie dans le temps, elles rendent la population vulnérable à une deuxième, puis une troisième vague de contamination, jusqu’à mise à disposition massive d’un vaccin lequel nécessite au moins 18 mois de préparation. Tandis que les populations qui refusent d’être assignées à résidence acquièrent progressivement une immunité de groupe qui les protège lors de nouvelles vagues de contamination. Contrairement au discours dominant, les formes actuelles de confinement sont donc susceptibles d’augmenter considérablement à terme le nombre de décès. Dans la mesure où certains pays ne pratiquent pas ces mesures, telles la Corée du Sud, l’Allemagne ou la Suède, il sera possible de comparer les résultats lorsque de nouvelles vagues de contamination surgiront. La politique hyper-précautionneuse des dirigeants politiques risque alors de se retourner contre elle.

 

JPEG - 47.2 ko
Jadis les visioconférences permettaient de rapprocher des gens qui ne pouvaient pas se rencontrer. Aujourd’hui elle servent à prévenir tout contact physique entre eux.

Déchéance de la civilisation

Il n’est pas possible de vivre ensemble si nous avons peur les uns des autres. La civilisation ne peut pas être basée sur la défiance. Il n’est donc, par exemple, pas humainement acceptable d’interdire d’accompagner des malades sur leur lit de mort. Nous ne pouvons accepter d’être privés de notre liberté sans raison valable.

Le Convention européenne des Droits de l’homme, du 4 novembre 1950, qui a été signée par tous les États du continent européen du Royaume-Uni à la Russie, autorise « la détention régulière d’une personne susceptible de propager une maladie contagieuse » (article 5e), pas pour gérer les afflux de patients dans les hôpitaux.

Les Traités de l’Union européenne mettent la barre plus haut encore en affirmant que le « droit de circulation des personnes » est constitutif de l’identité de l’UE. De facto, plusieurs États-membres se sont placés hors de cette règle fondamentale, amorçant la désagrégation de l’État supranational.

Certains gouvernements ont choisi de transformer des citoyens en ennemis. Ce faisant, ils privent l’État de légitimité à leur égard puisque celui-ci devient aussi leur ennemi.

En France, le préfet de police de Paris, Didier Lallement, a déclaré que les gens qui sont aujourd’hui en réanimation étaient ceux qui hier avaient violé les consignes de confinement.

D’ores et déjà dans une autre région du monde, le président des Philippines, Rodrigo Duterte, a ordonné à sa police de « tuer par balles » tout citoyen qui tenterait de s’affranchir des règles de confinement avant de se raviser.

Si chacun a conscience du coût économique exorbitant de la politique actuelle et si chacun découvre son impact psychologique destructeur sur les personnes faibles, peu de gens ont conscience de la facture politique à venir.

 

JPEG - 68.3 ko
Combinaisons contre le Covid-19 à Wuhan. À quand les combinaisons NBC ?

Mesures placebo

Ignorant tout de la nouvelle maladie, les autorités médicales et politiques préconisent des mesures placebo pour garder le moral de leurs concitoyens.

JPEG - 32 ko
Costume de médecin de peste. Son masque est resté de nos jours comme accessoire du Carnaval de Venise.

Au XVIIème siècle, les médecins de peste portaient une sorte de combinaison en lin, en cuir ou en toile cirée et un masque à nez long qui permettait de respirer au travers de diverses fumigations de menthe, de camphre etc. Inventé par le médecin du roi de France, il se répandit à travers toute l’Europe. Aujourd’hui certains portent également des combinaison de plastique ou de caoutchouc contre le coronavirus avec des masques chirurgicaux. Le port de ces masques a débuté pour le grand public lors de l’épidémie de grippe espagnole, en 1918 au Japon. On redonna confiance à la population en l’accoutrant comme des chirurgiens occidentaux. Effet garanti, reproduit ici et là. Par la suite, le costume de chirurgien s’imposa progressivement en Asie et se répand dans le reste du monde à l’occasion de l’épidémie de 2020 de Covid-19. Cependant, jamais l’efficacité du costume des médecins de peste pas plus que celle des combinaisons et masques chirurgicaux pour tous n’a pu être démontrée contre une épidémie.

 

Peu importe, en recommandant l’usage du costume de chirurgien pour se prémunir de la maladie les autorités médicales chinoises, puis les dirigeants politiques du monde entier, proposent une solution à un problème que nul ne peut résoudre actuellement. L’essentiel est d’agir, pas de prévenir et encore moins de soigner.

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

7 pensées sur “Panique et absurdité politique face à la pandémie

  • 11 avril 2020 à 12 h 16 min
    Permalink

     » L’essentiel est d’agir, pas de prévenir et encore moins de soigner. » Trop tard. Les gens avec la peur, vont demander d’être guidés par par un gouvernement mondial qui lutte contre la corruption et que lui donne de l’espoir. Actuellement, la crise consiste à se méfier des gouvernements locaux!

    Répondre
  • 11 avril 2020 à 13 h 17 min
    Permalink

    Il n’y a pas eu de fermeture de frontières pendant cette pandémie, c’est faux car tous les pays ont maintenu des vols en partance et en provenance d’autres pays, mais on dirait que le mot d’ordre est de ne pas communiquer réellement pourquoi ces vols sont maintenu à ce jour et pour quelles personnes ! A titre d’exemple, à l’heure ou j’écris ces lignes, il y a un vol de Delta airlines en provenance de New York qui vient d’arriver à Montréal ! un outil comme Flightradar vous permet de constater aussi que le ciel est couvert de milliers de vols en partance / provenance d’Europe et d’Amérique du nord !

    Quant à cette histoire de changement de régime suite aux pandémies, j’y crois pas une seconde en ce qui est de notre époque ! les gouvernements actuels sont là pour rester quelque soient les conséquences de ces pandémies et même si la moitié des populations devaient en être infecté ! Je remarque en effet qu’a cette époque de surconsommation et d’engraissage du troupeau humain, c’est plutôt le contraire qui se produit lors des catastrophes ou pandémies : la majorité du peuple comme des bourgeois s’accrochent aux incompétents qui les gouvernent et leur donnent carte blanche pour faire, ou imposer ou contraindre ce qui leur passent par la tête ! En plus, ces gouvernements ne sont nullement conseillés comme on pourrait le croire par des cellules de crise constituées de la crème des scientifiques, et des gardiens des libertés ou de l’éthique ! comme dans un film de science fiction quoi ! la réalité est que ces gouvernements sont conseillé par une poignée de gens très restreints qui peuvent s’avérer surtout encore plus incompétents qu’on ne l’imagine ! la preuve, regardez ce qui se passe aux états-unis avec Trump, et ailleurs !

    Bref, notre Thierry Meyssan dans ce billet s’exerce on dirait à raconter de la fiction en guise de scénario improbable lors de cette pandémie… il raconte des trucs improbables pour se consoler on dirait !

    Répondre
    • 11 avril 2020 à 17 h 33 min
      Permalink

      Tout à fait d’accord avec toi, sauf pour la continuité du gouvernement. Il a fallu quelqu’un anti-Système de l’Argentine pour m’apprendre ça que tu viens d’écrire sur le trafic aérien aux USA. Sur la gouvernance, oui je crois qu’elle va changer, pas après la crise, mais s’en vient. 35 000 soldats, 20 000 ricains, nous dit qu’il y a quelque chose que ça marche pas et c’est voulu. Après, ILS nous vont parler de corruption et incapacité des nos élus en nous envoyant à demander un seul gouvernement planétaire comme c’est le cas de la monnaie papier qui est en train de disparaître comme en Suède et des billets de grande valeur comme en Inde!

      Répondre
  • 12 avril 2020 à 16 h 08 min
    Permalink

    Essaie donc de franchir les frontières, pour voir mon ami… essaie donc de seulement sortir de Montréal. Seuls ceux qui sont accrédités peuvent le faire, ils ne sont quand même pas pour s’empêcher de circuler, eux.

    Répondre
  • 12 avril 2020 à 16 h 39 min
    Permalink

    @ Yvan

    On s’entend que la majorité des milliers vols qu’on voit LIVE sur flight radar au dessus de l’Amérique du nord, sont des vols internes ou nationaux maintenus malgré la pandémie, mais si vous ouvrez cette application sur google et mettez le curseur et cliquez sur les petits avions au dessus de l’atlantique ou du pacifique, ou dans la multitude de vols au dessus du nord du Canada et même en plain de cette fourmilière d’avions, un ecran sur la gauche s’affichera pour vous montrer des vols internationaux, Allemagne-usa, ou canada-royaume uni etc…

    Le truc est qu’on ne sait pas si c’est des vols de rapatriement organisés pour des gens restés bloqués depuis Mars, ou si c’est des liaisons normales qui ont été maintenues exceptionnellement ! la presse en tous cas n’en dit pas un mot !

    Par ailleurs, oui je sais bien que les frontières sont fermées pour le commun des mortels que nous sommes et je n’ai aucune envie ni pensée de les franchir non plus…c’était juste un constat…et puis il y a les marchandises qui heureusement continuent de circuler entre le Canada et les states et en Europe aussi … bref

    Répondre
  • Ping : Covid-19- Crise sanitaire ou crise économique? – les 7 du quebec

  • 1 mai 2020 à 7 h 06 min
    Permalink

    Alerte ,le « Gouverne-Ment » nous ment avec le COVID 19,n’est pas plus dangereux qu’une grippe, »La crise sanitaire n’a pas d’incidence sur la mortalité » , selon « les chiffres » du Professeur Didier RAOULT !? » Le COVID 19.est une séquence du HIV du SIDA, une manipulation de mains d’horlogers », dixit le professeur Luc MONTAGNIER, prix NOBEL de médecine, pour quoi pas prix NOBEL de la Paix, pour avoir dit la vérité sur « le COVID 19 , fait de mains d’horlogers », en Chine , ne respectant pas le protocole de sécurité et demandant aux scientifiques français, travaillant au labo P 4 de quitter WUHAN ,berceau du « COVID 19 MADED IN CHINA »,manipulé par, le Malin,666, 333,le Nouvel Ordre Mondial et sa religion unique, prévue le 14 Mai 2020 mais reportée à octobre 2020 par FRANCOIS ,pape du N.O.M, en refusant nous restituer le détonateur du drone militaire, qui m’était destiné, un disque de 8cm, FRANCOIS,en 2014 vole au secours de François HOLLANDE et Emmanuel MACRON,2 maçons SS Sataniques Sionistes, capots du N.O.M comme SARKOZY le 22.03.12 a fait exécuter mon ami F.B, Mohamed MERAH innocenté par le portrait robot.

    Cliquez sur google « SAINT-GILLES ATTAQUE AU DRONE LA LOI DU SILENCE »: »VIVIEN DURIEUX BOUCAN ATTENTAT MANQUE »:
    3 avril,3h du matin,3 explosions d’un drone militaire, où 333 le Malin réveillant tout BOUCAN, lors de manœuvres des armées, forces de Gendarmerie et de police à l’île BOURBON , LA REUNION sous HOLLANDE,VALLS & MACRON aux affaires. Avec « VALLS Premier Ministre d’un Gouvernement de guerre », dixit le Premier AVRIL 2014, HOLLANDE,TETE DE MORT, « KOKO DE MORT », en créole de l’océan indien à DIEGO GARCIA, où le 08.03.14, a atterri le BOEING 777 de MALAYSIEN MH 370 ,où HOLLANDE et MACRON ont menti à M. Ghyslain WATTRELOS a perdu sa femme et deux de leurs enfants, passagers du MH 370, le 25.03.14,en vol automatique, a amerri au Sud Est de LA REUNION à 1.000 km au Nord de ST PAUL & NOUVELLE AMSTERDAM, Préfecture ST PIERRE de LA REUNION, où en 2015 un flaperon droit du MH 370 a été repêché, où M. Ghyslain WATTRELOS a porté plainte contre X ,pour terrorisme en France, où l’armée, la grande muette fait obstruction à la justice. fournissant à l’Australie, chargée des recherches des photos inexploitables ,des nombreux débris photographiés par 4 satellites, thaï, chinois et 2 satellites militaires français qui peuvent photographier une balle de golf!? En septembre 2015,3 pilotes d’A.F à l’atterrissage à LA REUNION ont vu un débris blanc de 20 m de long,mais où l’armée prévenue,faisant décoller un avion CASA de l’armée de l’air n’a rien vu !? https://l.facebook.com/l.php?u=https%3A%2F%2Fwww.inforeunion.net%2FVivien-Durieux-Boucan-l-attentat-manque_a9244.html%3Ffbclid%3DIwAR2j_HyYAg5VuN5runatUd7WIy9z2rhbs-P3fupEYfSI3F68LIyAfZtgFD8&h=AT1JNKyKU4pYxFbmdopzmxiPdFcL3bFP7rnvImfTTzBHMjH8LV-793LKi2XDb9sl_VDBsFb7hPkURcALE5AghXtdXtPaev2naLe4hRuo8lMyV2bSX-jMmFrUkhskaCrdohj6IyAzNhop3dkq

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *