L’APRÈS ÉLECTION FÉDÉRALE

L’APRÈS ÉLECTION FÉDÉRALE

Plus personne nous parle
Des inégalités écrasantes?
Douze dollars l’heure
C’est suffisant?!?

La gauche en sort affaiblit
Et désorganisée!
Ont-ils été achetés?
Je me pose la question?

Et une Droite énergique,
Bien implantée
Dans tous les partis,
S’affirme effrontément.

On oublie le 1%.
On invente des valeurs
Québécoises et Canadiennes?
On subventionne les riches.

On s’attaque aux pauvres
Partout au pays
Par des évictions sauvages
Dans les logements
À prix modiques
Pour en faire
Des condos de luxes.

C’est toujours … légal!

John Mallette
Le Poète Prolétaire

Une pensée sur “L’APRÈS ÉLECTION FÉDÉRALE

  • 24 avril 2020 à 0 h 33 min
    Permalink

    Superbe ! …. et c’est hélas la triste et douloureuse réalité ! les politiciens tout comme leur copains  »businessmen » de maintenant on dirait ne sont rien d’autre que des parasites, des infections, des microbes et des bactéries opportunistes, qui s’attaquent au corps social malade et affaibli ! un corps social on dira atteint du syndrome d’immunodéficience cellulaire acquise ! de même pour les quartiers pauvres qui abritent ce corps social malade, déprimé, impuissant, indigent ! douze dollars de l’heure pour ceux qui pourtant maintiennent l’économie en marche, en constituent l’ossature et la colonne vertébrale ! douze misérables dollars sur lesquels on prélèvera les déductions, on vous fera le calcul au cent près, et on vous fera la leçon tous les jours, peut importe ce qu’il vous en coûte pour loger, bouffer et surtout nourrir vos rejetons, pour leur faire oublier votre misère, pour vous protéger du froid de l’hiver en habits et chauffage, pour vous transporter à votre  »usine », pour vous soigner, pour vos semblants de vacances misérables, et pour vos rares moments de joie en famille ! Ou sont donc les programmes sociaux ?! on vient juste de savoir que les surplus budgétaires dormaient dans les coffres ! douze misérables dollars devant un parterre d’experts en coût de la vie, politiciens et leur économistes qui  »nous veulent du bien », qui se la pètent à $60 de l’heure en montant, et qui ne sont même pas fichu de prévoir une aide au logement, à la nourriture, à l’habillement ! Rien, Nada !  »il ne faut pas avoir honte d’aller à la banque alimentaire » nous disait le premier ministre l’autre jour ! Allez y à la banque alimentaire, car de toute façon vous y êtes habitués, et les récalcitrants d’entre vous qui n’y allaient pas encore avant, va falloir qu’ils commencent maintenant !

    Douze misérables dollars c’est ce que vaut la populace ! et c’est ce que veulent les  »businessman », les politiciens, les syndicats, et c’est ce que louangent les médias ! et si vous êtes pas contents, sachez que c’est un grand sacrifice économique qu’on a fait pour vous pour y arriver…car c’est pas tous les employeurs qui peuvent se le permettre ! vos douze dollars de l’heure représentent un mois de salaire chez les pestiférés de la terre, sachez-le ! et puis lorsqu’on a pas les moyens de loger dans un grand appart, on loue moins cher ! vous voulez tout de même pas qu’on vous loge chez nous !? tiens elle est bonne celle-là ! et puis tiens je viens d’augmenter les préposés aux bénéficiaires de $4 de l’heure en brut, qui représenteront $1 de plus de l’heure en net ! Yallah, bougez-vous les fesses et allez sauver nos vieux, vous avez plus d’excuse maintenant !

    Merci Monsieur Mallette pour cet autre joli poème et pensée qui tombent à point en ces temps de faillite sociale et morale !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *