Le confinement nous offre une opportunité inespérée

Il n’y a pas de complot en vue… business as usual

This article is available in five languages on this webmagazine:
22.04.2020-oPPORTUNITY-English-Italiano-Spanish

This article is available in Portuguese on this blogue: https://queosilenciodosjustosnaomateinocentes.blogspot.com/2020/04/o-confinamento-oferece-nos-uma.html

Une mauvaise habitude dont il faut se départir consiste à penser que des oligarques impénitents rôdent de par le monde pour détruire l’humanité par méchanceté — mégalomanie — pour le profit (!) Si ces gens cherchent le profit ils ne devraient pas tenter de détruire les moyens de produire le profit.

Le mode de production capitaliste assigne aux ploutocrates une position sociale peu importe le nom du tartempion qui occupe la pôle position. Et, à cette position, est attachée une fonction, des tâches et des pouvoirs. Ainsi, pour nous, esclaves salariés aliénés, la tâche est énorme, le salaire de misère, et les pouvoirs inexistants.

 

Un homme tient une pancarte devant la législature d'État de la Pennsylvanie.

Ainsi sous la présente pandémie (sic), l’objectif du confinement ne peut avoir pour origine la volonté machiavélique des ploutocrates de détruire les moyens de production, une portion du capital,  et de terrasser l’économie. Cependant, mécaniquement, inexorablement, le confinement massif des travailleurs, seuls producteurs de valeurs, aura pour effet pervers et systémique de mettre le capital à l’arrêt et d’anémier les profits, interpellant les ploutocrates dont la mission est justement de valoriser le capital et d’accumuler le profit.

 

La fonction du ploutocrate est d’accumuler le capital, et, si la chose est possible, à la faveur d’une crise inévitable, de grossir son pactole — pas par mégalomanie — mais parce que la loi du marché et de la concurrence le contraint à le faire, et à travers ce mécanisme de course aux profits de relancer la machine de capitalisation si elle venait à s’effondrer malgré ses efforts pour la maintenir.

La fonction d’un intellectuel comme Henry Kissinger, dont nous parlions dans notre dernier éditorial https://les7duquebec.net/archives/254133, est de modéliser cette mécanique de crise, contre-crise et reprise et de l’expliquer à ses amis ploutocrates afin de leur rappeler quelle est leur assignation et comment s’acquitter de leur fonction malgré les pires conditions.

Vous croyez qu’ultimement cette soi-disant pandémie et ce confinement stressant et débilitant,  vous auront oublié, vous les salariés ? Ne vous réjouissez pas trop vite, chers prolétaires. Dans la phase 1 de ce scénario macabre qui se déroule en trois actes : crise économique — confinement et destruction des moyens de production — reprise économique en V ou en U (1), vous avez été enfermé, confiné à résidence, saquée, surveillée, espionnée, traquée, verbalisée, harcelée, matraquée, affamée, mais à tout bien considérer tout ceci n’était rien en comparaison des moustachus dans les tranchées pendant la Première Guerre Mondiale, massacrée par centaines de milliers. Ainsi, le prolétaire pense s’en tirer à bon compte cette fois-ci (?) Que nenni!

Mais vous oubliez qu’une phase 2 suivra : je l’esquisse à peine à la fin de mon dernier papier : https://les7duquebec.net/archives/254133 .  Vous avez cru que ces subventions, allocations, prestations, assignations étaient des dons accordées par l’État fétiche vandalisé ? Détrompez-vous ! C’était de l’argent de Monopoly emprunté aux banquiers qui viendront réclamer leurs dividendes.

Alors au boulot les damnés de la Terre, pour ceux qui auront la chance d’en trouver un boulot  car on anticipe 30% à 40% de chômage, 33 millions de chômeurs rien qu’aux États-Unis en ce moment (2) et 10 millions au Canada — petit salaire — rétrécissement du pouvoir d’achat — hyperinflation  — dévaluation des monnaies — expropriation des épargnes et des fonds de pension quand ils n’auront pas été laminés sur les marchés boursiers — loyers et hypothèques auront doubler — tous deviendront écolos malgré eux –, tous voudront leur jardin faute de pain, s’il reste du terrain, à New York City, Paris ou Montréal ce n’est pas certain — tous en métro bondé pour ceux capables de se le payer, l’auto sera réservée au plouk des beaux quartiers —. Tout ceci sous une possible pandémie mortelle — une véritable cette fois — lancée par la puissance capitaliste déclinante — désespérée de se voir éjectée du marché —  face à la puissance capitaliste montante… Apocalypse Now! «La mère de toutes les récessions», nous prévient-on (3), d’où émergera une plus grande concentration monopolistique. Bref, le grand capital international instituera l’économie de guerre avant d’intensifier la guerre inter-impérialiste que se livre les grandes alliances commerciales (sino-russe, Étatsunienne, Union européenne) (4).  Nous ne sommes qu’au premier acte de cette tragédie en trois actes, qui s’étalera sur une décennie.

 

Que faire alors ?

Faut-il s’interroger à propos de l’origine asiatique du Covid-19 ? Faut-il chercher un bouc émissaire : Macron, Trump, Xi Jin Ping. Merkel ou Trudeau ? Assurément non ! S’il était aussi facile de se sortir de ces crises économiques endémiques que de voter pour un nouveau «looser», on le saurait depuis longtemps, puisque nous sommes invités à voter futilement depuis des décennies. Le confinement militaire offre aux prolétaires l’opportunité de prendre ses distances de l’État fétiche adulé par la petite-bourgeoisie. Il faut cesser de s’appuyer sur l’État fétiche des riches. Il faut le déconstruire et ainsi désarmer les ploutocrates, abolir leur assignation et abolir leur fonction. Après ceci, tout un monde sera à construire, non pas un pseudo Nouvel ordre mondial fondé sur les mêmes lois du capital… mais un Nouveau Monde sans capital.

 


Notes

 

  1. https://lesakerfrancophone.fr/apres-covid-19-le-rebond-economique-ne-sera-pas-en-forme-de-v
  2. https://lesakerfrancophone.fr/apres-covid-19-le-rebond-economique-ne-sera-pas-en-forme-de-v
  3. https://fr.sputniknews.com/economie/202004181043589700-crise-economique-du-coronavirus-vers-la-mere-de-toutes-les-recessions/?utm_source=push&utm_medium=browser_notification&utm_campaign=sputnik_fr
  4. L’économie de guerre : https://les7duquebec.net/archives/254316

 

 

 

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

7 pensées sur “Le confinement nous offre une opportunité inespérée

  • 22 avril 2020 à 2 h 46 min
    Permalink

    Cher Robert,

    S’il ya une particularité frappante dans cette crise sans précédent, c’est son imprédictibilité ! totalement imprévisible, inattendue, jamais calculée…même dans les pires calculs de ceux qui sont grassement payés à se masturber et afficher des titres et des positions hautement placées ! et c’est pour cette raison que je crois que ce qui s’en vient, sera de même nature ! il est aujourd’hui tout simplement impossible même aux plus intelligents des ordinateurs, aux plus futés scientifiques, statisticiens ou mathématiciens d’avoir la moindre idée de comment se jouera la suite de ce feuilleton qui n’en est qu’à ses débuts ! Encore moins aux voyantes les plus obscures et ténébreuses, aux chamans, aux moines et aux fakirs de tous poils qui dorment à poil sur des planches cloutées :))) d’y voir eux aussi quoique ce soit qui se profile à l’horizon sauf à spéculer à leur façons, ou nous prédire une fin qu’ils nous diront était consignée dans les vieux manuscrits depuis 5 ou 10.000 ans ! et entre vous et moi, c’est ça qui rend la chose intéressante justement, je dirais même, c’est ce qui rend cette crise prometteuse ! d’ailleurs cette crise du Covid19 à aussi pris autant les pro que les anti-système des quatre coins de la planète de court ! même les anarchistes les plus actifs, les intégristes religieux, les boko haram et autres Isis, ne savent plus à quel saints se vouer ! il y a décidément une dynamique inconnue et jamais envisagée qui est entrée en jeu lors de cette crise ! et donc tout ce beau monde n’a plus rien d’autre à faire que spéculer, espérer, implorer les dieux de tirer la ficelle de leur côté…ou chez ceux qui se croient encore malins, stocker les provisions, les munitions, les armes, les médocs, les citernes d’eau, voir les lingots d’or et d’argent et je ne sais quoi d’autre… sous terre et dans les bunkers qu’ils ont aménagé à cette fin…espérant sans doute  »survivre » et s’en tirer à bon compte, mieux que le reste de la terre pensent-ils…foutaises ! car ce ne sont rien d’autres que des spéculations aussi, au prix de dépenses exorbitantes, de paranoiac, d’hystérie, et d’une isolation encore pire que le confinement, d’une tristesse déconcertante !

    Nous avons vu comment le prix du pétrole a chuté jusqu’à un cours négatif en millier de points hier, sauf pour certains pétroles protégés… et donc depuis hier on ne parle plus de pétrole tout court, mais de brut de la mer du nord, ou de pétrole américain, de pétrole régional désormais, ayant une valeur supérieure à celle du brut du moyen orient tout à coup ! c’est un peu comme si on faisait la même chose avec le cours de l’or, celui des métaux et métaux précieux, celui des devises demain aussi, et puis tiens…! on pourrait en arriver à introduire le pipi de Oncle Trump en bourse aussi, ou pisser dans la mer pendant qu’on y est pour ajuster la température du gulf-stream…bref, les marchés sont en folie, la valeur des ressources, des matières premières et des matériaux essentiels n’a jamais été autant hypothéquée et remise en question à ce point, pendant que les biens de consommation semi- fini ou fini, manufacturés ou machinés autant que les denrées alimentaires, et autres aliments essentiels voient leur prix augmenter…! Nous n’avons jamais pensé aussi que les flottes immenses d’avions encore sous leasing resteraient collé au sol, de même pour les bateaux et cargos parqués et entassés au large des ports, la moitié de flottes de trains, de camions, de transport en commun et autres engins parqués et rouiller pendant que leurs proprios doivent aux banques à chaque fin de mois des sommes vertigineuses autant au personnel dont on s’est déjà débarrassé pour la plus part et dirigé vers le chômage ou fonds d’urgence dans les quelques rares pays qui peuvent se le permettre…et pas pour longtemps ! Bref, encore une fois, et malgré toute cette désolation, je vous dis et réitère qu’il y a quelque chose de….intéressant, prometteur, inattendu dans tout ceci ! mais alors demandez-moi c’est quoi ?!

    Eh bien, Il me semble en tout cas que cette crise est décidée à aller jusqu’au bout cette fois, du moins jusqu’à présent…! car une bonne partie de ceux qui détenaient les privilèges assis dans leurs bureaux-salon luxueux, tours de verre, et autres sièges sociaux somptueux décorés avec les plus chères toiles et oeuvres diverses d’artistes exclusifs, ou ça sent les cuirs fins et cirés, les bois de loupe et autres essences de matières nobles..etc, ceux là aujourd’hui et leurs armées de sous-fifres/ lèche-culs qui nous prenaient pour des pestiférés jusqu’à il y a pas encore longtemps sont entrain de mouiller leur pantalons, ils sont pris de migraines, de poussées de fièvre, de palpitations cardiaques ! Comment ?!! c’est pas possible !! tout ce pourquoi j’ai œuvré toute ma misérable vie ne vaut plus rien tout à coup ! et il n’a encore rien vu j’ai l’impression ! ce n’est que le début !

    Et c’est pour dire, que pendant longtemps, lors de mes introspections les plus profondes et ténébreuses, mes réflexions  »quantiques », mes méditations et autres explorations, observations, et contemplations, et je suis sûr que je suis très loin d’être le seul à en avoir eu autant, il me paraissait de plus en plus que rien ne pouvait remuer ce monde matériel et matérialiste dans lequel nous vivons, ce monde sans pitié si concret, si réaliste, si immuable, consistant et tangible, imperturbable, dominant, puissant…. et cruel aussi, sadique, sans concession, brutal en fait, souvent méchant et mortel, hideux et méchant quoi ! eh bien je me trompais ! les minables à sa tête qui se sont payés nos têtes pendant si longtemps aujourd’hui y font pitié ! ils sont devenu comme nous presque, c’est juste une question de temps quoi ! eux qui nous ont jamais considéré se retrouvent tout à coup lâchés par leurs  »bonnes étoiles », leurs dieux tout puissants, leur grigris et leurs amulettes fétiches ! ils sont dans la merde pour une bonne partie, et d’autres s’apprêtent à les rejoindre ! ils vont connaître tout à coup un avant goût de la misère humaine, celle de la conjuration du sort comme on dit et celle de la poisse qui frappait toujours ailleurs de chez eux et seulement chez les autres, ils vont connaitre la valeur de l’êtres humain pour une fois on dirait ! chose qui ne leur a jamais effleuré l’esprit auparavant ! et pas que eux, leur sous-fifres et autres lèches bottes, mais aussi ceux et celles qui se payaient la tête des gens jusqu’à tout récemment sur internet, et un peu partout dans les médias, les Télés, et les plateaux médiatiques et se remplissant les poches en même temps, ceux et celles qui nous vendaient du vent et de la pub, des mensonges et des ragots, des jobs de rêve, des vies de rêve, des carrières mirobolantes, des poêles tefal et des casseroles en fonte qui coûtent une fortune , des chimères en tous genre quoi…et qui grâce à certains incrédules d’entre nous se sont constitué des fortunes et de belles réputations !

    Bref, le mouvement apparent ou souterrain qui s’est mis en branle va bousculer la plus part des constructions de toc de ce monde qui faisaient tourner le monde, et risque bien de brûler et flamber ce capital dont il est question depuis des siècles… c’est à dire le capital argent, le capital fonds et richesses éphémères de ce monde et le capital en imbéciles et lâches dont on s’est réjouit depuis toujours d’avoir parmi nous ! ce capital de merde qui pue la triche, le mépris et la mort depuis longtemps et qui a pas mal régit nos vies jusqu’à date, leur ôtant toute quiétude, raison ou paix légitimes pour leur imposer la misère sociale à la place, l’angoisse, le stress permanent, la détresse émotionnelle et psychologique, le pétage de plombs et la destruction de soi et des autres ! ce capital de ventres jamais rassasiés et celui qui entretient cette famine, ces inégalités et pendant cette crise, gouvernants comme capitaines d’industries et banquiers espèrent maintenir à jamais, ou  »préserver » dirais-je ! ils n’attendent plus qu’une seule chose : le déconfinement graduel nous dit-on, autrement dit : le déconfinement contrôlé pour maintenir les cartes truquées et les dés pipés et nous maintenir sous perfusion, sous contrôle et sous bonne garde ! Mais c’est pas comme ça que les choses évoluent on dirait malgré leurs  »plans » qu’ils révisent et revoient à tous les jours !

    La  »reprise » qu’ils nous disent imminente, graduelle et solide qu’ils nous promettent n’aura pas lieu ! pour la bonne et simple raison qu’il n’y aura plus lieu de parler de  »reprise » mais de  »régénération’, de l’herbe là ou ils s’y attendaient le moins, il y aura  »naissance » de nouveaux phénomènes, nouvelles dynamiques et nouvelles perspectives jamais envisagées jusque là ! il y aura  »mutations », il y aura  »alteration »,  »évolution »,  »metamorphose’,  »transmutation » et autres phénomènes génétiques, transgéniques et genèses ! par contre leurs capitaux et leur fric tout autant que leur idées, leur conceptions et leurs gains minables sur le dos de la majorité des humains, connaîtront assurément la perte, la ruine et la destruction ! on leur souhaite en tous cas !

    Répondre
  • 22 avril 2020 à 4 h 40 min
    Permalink

    Aujourd’hui,
    Nous sommes au bord d’une époque pleine de mystères ; un courant irrésistible nous y entraîne. Quelle étoile guidera notre course, quelle force nous poussera vers le port ? N’y a-t-il devant nous que doute, négation, ironie, désespoir ? C’en est-il fait des vertus du foyer domestique, des vertus plus fières du croyant et du citoyen ? Plus rien que l’âpre recherche des plaisirs, la soif de l’or, l’égoïsme, la brutalité, la fraude, nul rayon, nulle lueur. Le froid, la mort, vont-ils tout envahir ? Dans le monde moral va t-il s’accomplir le rêve de Byron : Darkness, L’empire des ténèbres commence ? Sommes-nous à la fin des temps dans laquelle l’univers actuel va se dissoudre au milieu des convulsions sociales et cosmiques prédites par l’Apocalypse ?
    Oui, les convulsions sociales prédites par l’Apocalypse vont devenir une réalité. Mais ce n’est pas une révolution, c’est une Évolution pacifique qui va changer le monde.
    Cela ne viendra ni de la politique des vieux gouvernements, ni de la violence des anarchistes et extrémistes, ni de la science des « Darwinistes », mais d’une force plus puissante que toutes celles-là : de la parole de Vérité qui secoue et ranime les esprits, et fait vibrer la conscience des hommes.
    Ceux qui seraient tentés de céder au découragement doivent penser que rien de ce qui est accompli dans l’ordre spirituel ne peut jamais être perdu, que le désordre, l’erreur et l’obscurité ne peuvent l’emporter qu’en apparence et d’une façon toute momentanée, que tous les déséquilibres partiels et transitoires doivent nécessairement concourir au grand équilibre total, et que rien ne saurait prévaloir finalement contre la puissance de la vérité ; leur devise doit être celle qu’avaient adoptée autrefois certaines organisations initiatiques de l’Occident : « Vincit omnia Veritas »
    Tôt ou tard la Vérité prend sa revanche, on a beau manœuvrer dans l’ombre, on n’empêche pas la lumière de luire. Tous les efforts hostiles se briseront finalement contre la seule force de la vérité, comme les nuages se dissipent devant le soleil, même s’ils sont parvenus à l’obscurcir momentanément à nos regards.
    L’éternelle lutte de la science contre l’ignorance est le suprême effort des temps présents.
    La science féconde va instaurer d’une manière grandiose et définitive la doctrine de nos antiques Mères et former une puissante synthèse philosophique qui unira les frères et les sœurs épars sur toute la surface terrestre ; ce sera un cycle nouveau qui dépassera la démocratie et la remplacera par une aristocratie de l’Esprit.
    C’est notre génération qui doit vaincre le mauvais esprit que la dégénérescence des peuples a introduit dans nos anciennes nations, c’est le devoir de la France, c’est sa mission.
    La France s’est divisée parce que les races qui l’ont occupée dans le courant de son histoire avaient des atavismes divers.
    « Français divisés, pardonnez-vous de toute votre âme ! » sont les derniers mots de Jehanne d’Arc marchant au supplice.
    Il a fallu la longue occupation romaine, puis l’invasion du Franc et l’introduction par lui de la loi salique, il a fallu 20 siècles d’oppression et de servitude sous la monarchie masculine pour nous faire oublier les traditions glorieuses de nos aïeux.
    Cependant, il semble que ce soit de la France qu’on attend la lumière nouvelle qui recommencera une civilisation.
    Lien : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/livres-de-femmes-livres-de-verites.html

    Répondre
    • 22 avril 2020 à 21 h 45 min
      Permalink

      Faux… Précisément, de la France est venue toute cette décadence d’Occident en changeant une marde pour une autre…La Religion par l’illustration!

      Répondre
  • Ping : Le confinement meurtrier – les 7 du quebec

  • Ping : Espagne, France, Italie…les coutures de l’appareil politique se déchirent – les 7 du quebec

  • Ping : Coup d’État planétaire ourdi par l’oligarchie financière conspirationniste? – les 7 du quebec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *