COMMENT RÉPANDRE UN VIRUS ET POURQUOI?

C’est assez commode de laisser se répandre un germe pathogène à la grandeur de la planète. Comme beaucoup le pensent, surtout le 1%, il y a trop de monde sur cette petite planète déjà malade. Et leur remède, assez simpliste, c’est de se débarrasser de quelques milliards de personnes. Surtout les pauvres, des non Blancs, qui traînent partout dans des bidonvilles et des camps de réfugiés.

Si vous allez voir dans votre dictionnaire, LE ROBERT, au mot virus: «TRANSMETTRE LA MALADIE». Mais il y a aussi plus bas; principe moral de contagion: «VIRUS DU RACISME».

Es-ce-que nous sommes rendus là? Déjà, il y a à nos frontières, des milliers de réfugiers à qui on refuse l’entré systémiquement et froidement avec l’accord de la majorité silencieuse. Le mot pandémie décrit une épidémie qui atteint un très grand nombre de personnes, dans une zone géographique très étendue.

Je viens de regarder un reportage français qui a été fait la semaine dernière. C’est horrible ce qui se passe là-bas! Commensurable à ici, ce n’est pas comparable. Néanmoins, j’ai peur de la suite quand ce micro-organisme très infectieux va atteindre nos communautés autochtones pas du tout équipées pour se défendre contre ce fléau venu d’ailleurs?

John Mallette
Le Poète Prolétaire

2 pensées sur “COMMENT RÉPANDRE UN VIRUS ET POURQUOI?

  • 30 avril 2020 à 9 h 07 min
    Permalink

    Je vous signale qu’en se moment nous ne vivons plus en démocratie, beaucoup de nos droits n’existent plus, liberté de circuler, liberté de se réunir etc et nous glissons doucement vers une dictature et personne ne s’en inquiète.

    Répondre
  • 30 avril 2020 à 13 h 09 min
    Permalink

    Bonjour M. Mallette,

    Si au moins il n’y avait que le 1% qui possède tout, contrôle tout et trône au sommet de  »la chaîne alimentaire » du capitalisme sauvage, qui pense que nous soyons trop nombreux sur terre et veuille probablement nous réduire…on comprendrait…! mais ce n’est hélas pas le cas ! car je crois que vous seriez étonné de constater qu’il y a de très nombreux narcissiques parmi les  »classes moyennes », les petits bourgeois et même les prolétaires qui seraient prêts à signer une pétition secrète s’il devait un jour y en avoir une… pour donner leur feu vert à un virus pour éradiquer les trois quarts de la population de la planète !

    De plus, avec la gestion catastrophique des gouvernements un peu partout, je ne serais pas étonné qu’ils finissent un jour, comme dans un scénario de science fiction cynique, par nous proposer des packages d’aide médicale à crever avec bonus en prime et garantie de vivre nos derniers jours comme des nababs :))) et ce, aussi jeune que dans la vingtaine !  »Chers concitoyens, concitoyennes, Vous comprenez que nous, votre gouvernement élu et adoré, vous veut que du bien, et c’est pour cette raison que nous vous encourageons fortement à considérer l’utilisation de notre package et forfait sur mesure  »Nabab ici bas et dans l’au delà » ! avec lequel on vous garanti un séjour de rêve tous frais payés pendant un mois, et une statue de votre personne pour vous assurer qu’on se souviendra de vous, avant de vous injecter votre  »passeport pour l’au delà » avec votre consentement bien entendu »:)))

    et de toute façon, le virus du racisme qui atteint à peu près maintenant tous les peuples et toutes les nations, va de pair avec les virus de la compétition sociale, de la haine sociale, de la guerre autour des ressources, des terres, des richesses, des emplois et même du droit de saccager les ressources naturelles, polluer, vider la mer du poisson, et donc du  »bien être » pour soi et tant pis pour les autres !

    Bref, on est pas sorti de l’auberge, notre époque est encore plus inhumaine sur bien des aspects comparée aux siècles passés et d’ailleurs, je prends toujours le même exemple rigolo pour en rapporter la preuve : Si vous prenez un humain de l’antiquité et des civilisations anciennes, un grecque de l’ancienne Athènes, Iranien de Persepolis, Égyptien de l’ère des pharaons…ou même un  »sauvageon » lambda d’ailleurs, et le balancez à notre époque, il en sera terrifié, horrifié et dégoûté ! même pas à cause des grattes ciels, des routes et des autos et autres  »lumières » de la ville, mais à cause des inégalités et des conditions pestilentielles dans lesquels il constatera que la moitié de l’humanité vit encore… »Non Merci ! je préfère encore mon époque et mes Tyrans, j’ai pas trop envie de vivre dans un bidonville ou sur une décharge, ni même me passer de mon bon vieux lait, beurre, et autres ingrédients bio de ma diet… je vous laisse de bon cœur  »profiter » des joies de l’ère moderne, Bon soir et Adieu » ouf !:))))

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *