Le coronavirus et la crise économique

http://mai68.org/spip2/spip.php?article6030

Bonjour à toutes et à tous,

Soit la crise économique est provoquée par la « pandémie », soit elle devait avoir lieu même sans la « pandémie ». L’histoire départagera.

Si la crise économique touche aussi vite, et autant, les pays sans confinement que les pays avec confinement, c’est que la crise économique devait avoir lieu même sans « pandémie », et que le spectacle de la pandémie sert à camoufler, à justifier, à expliquer la crise. Pour faire croire que ce n’est pas une crise systémique.

Mais, si la crise touche d’abord et prioritairement les pays avec confinement, et que les pays sans confinement ne font qu’en subir les contre-coups ; c’est que la crise aura été créée volontairement par le spectacle de la pandémie et son confinement.

Un indice peut probablement déjà donner le résultat par avance de cette expérience historique : la crise touche l’économie réelle à cause du confinement ; donc, les pays sans confinement n’en auront que le contre-coup un peu plus tard.

Si tel est bien le cas, les spéculateurs de la haute finance, qui auront volontairement créé cette crise économique, se seront dans un premier temps enrichis en jouant à la baisse ; et, dans un deuxième temps, se seront emparés à très bas prix de la plupart des entreprises capitalistes qu’ils ne possédaient pas encore en jouant à la hausse.

Bien à vous,
do
3 mai 2020
http://mai68.org/spip2

Ce qu’il faudrait, c’est faire l’état des lieux de la lutte de classe par pays, juste avant le coronavirus. En effet, il faudrait voir si ce ne serait pas, par hasard, surtout dans les pays où la lutte de classe était la plus aigüe qu’il y a eu confinement. La lutte de classe éclaire souvent bien des choses qui, sinon, seraient mystérieuses.

Pour la France c’est clair, avec les Gilets Jaunes, la lutte contre la destruction des retraites… ET la défaite lamentable de Macron aux municipales qui nous a valu un confinement des plus durs dès le lendemain ; alors que, sinon, c’est sûr qu’il n’y avait pas confinement pour pouvoir faire le second tour !

7 pensées sur “Le coronavirus et la crise économique

  • 6 mai 2020 à 8 h 28 min
    Permalink

    @ DO

    Salut DO, je penche résolument en faveur pour la deuxième option pour deux raisons :
    la première – comme tu l’écris toi-même la crise économique se manifestait de bien des façons avant même la petite pandémie en cours;
    la crise économique est réellement mondiale et elle touche d’abord les pays sous-développés et/ou émergents plus durement POUR L’INSTANT, que les pays impérialistes des trois camps en guerre économique – commercial et industriel – et pas du tout en guerre pandémique (sic)

    Pire DO Tu ne devrais pas séparer le monde entre les pays qui connaissent une forte contamination (pandémie) et les pays où la pandémie-contamination est faible ou inexistante.

    Car ce n’est pas la diffusion du coronavirus qui a fait s’effondrer l’économie des pays capitalistes. C’est le CONFINEMENT policier – totalitaire – meurtrier qui a paralysé l’économie mondialisée.

    La bourgeoisie de chaque pays qui a imposé une CONFINEMENT totalitaire et global porte la responsabilité pleine et entière de l’effondrement économique qui s’en vient.

    La Chine, la Suède, l’Allemagne et quelques autres pays ont pratiqué le confinement sectoriel, régional, limité, et se porte mieux ÉCONOMIQUEMENT que les pays au confinement global et total.

    MAIS ATTENTION, cette accalmie pour ces pays capitalistes est temporaire et factice, car l’économie étant IRRÉMÉDIABLEMENT MONDIALISÉE quand l’une des pierres de l’édifice bancal tombera elle emportera l’édifice en entier.

    Le grand capital sait déjà tout cela et c’est pourquoi pendant que les péquenots cherchent des masques et du savon et apprécient leur « distanciation sociale » (resic) lui le grand capital prépare l’imposition de L’ÉCONOMIE DE GUERRE contre le prolétariat tétanisé.

    Robert Bibeau

    Répondre
    • 6 mai 2020 à 9 h 01 min
      Permalink

      Salut Robert

      Tu dis :

      « Pire DO Tu ne devrais pas séparer le monde entre les pays qui connaissent une forte contamination (pandémie) et les pays où la pandémie-contamination est faible ou inexistante. »

      Tu as lu trop vite, je ne fais pas la séparation entre pays de forte contamination ET de faible contamination.

      Je fais une séparation entre pays de fort confinement ET pas de confinement.

      C’est évidemment ce qu’il faut faire pour étudier correctement la question.

      Bien à toi,
      do
      http://mai68.org/spip2

      Répondre
  • 6 mai 2020 à 10 h 25 min
    Permalink

    Salut Do & Robert !

    Oh mais la réponse à cette question (si question il y a à la base dans ce contexte car elle ne se pose même pas à mon avis) est toute simple : les deux !

    La crise économique était mondiale, systémique, grave, presque sans issue pour beaucoup de secteurs et d’états bien avant le Corona virus, Mais ce dernier avec le confinement l’ont aggravé, voir accéléré et condamné le monde à devoir trouver des solutions pour passer au travers !

    Et c’est pour cette raison d’ailleurs que moi (et ça n’engage que moi…), je pense depuis quelques semaines déjà que cette double crise provoquée par le confinement, sera au contraire notre porte de sortie, notre soupape, et l’occasion pour le capitalisme mondiale pour  »s’ajuster », c’est à dire, il n’aura d’autre choix comme je l’ai déjà dit en commentaire, de revoir sa copie ! On parle même désormais de l’emergence d’une nouvelle  »doctrine » du capitalisme en occident maintenant ! une doctrine qui le forcera à assainir au moins une partie du bordel qu’il avait foutu avant !

    Je conseille de lire un article de Mohamed Yunus, le fameux économiste miracle Indien ou indoux, qui parle lui d’espoir incroyable crée par cette double crise ! il préconise (comme je l’ai dit ici et c’est pas pour frimer) que cette double crise offre au monde une chance inespérée de tout recommencer à Zéro !

    Voilà mon Cher Do, et je vous souhaite à toi et Robert de rester heureux, en santé, vivants, joyeux, et solides car rien ne pourra ébranler la foi des âmes pures, des âmes sociales, des âmes qui se foutent du fric et du bling bling, et advienne que pourra ! :)))

    Bien à vous deux ! 🙂

    Répondre
  • 6 mai 2020 à 10 h 55 min
    Permalink

    Je sais que l’article en question risque d’être verrouillé / réservé aux abonnés du journal  »le Monde »…et je n’ignore pas que rien que citer ce journal ne manquera pas d’énerver Robert :))) et pas que lui, mais qu’il paraisse dans  »le Monde » ou ailleurs, l’idée est la même, et elle émane de cet inventeur du micro crédit à but non lucratif en réalité (et pas ce qu’en ont fait les requins à travers le tiers-monde plus tard) car son idée à pu sauver de la précarité des millions d’indiens, Bengalis, de Pakistanais, d’Africains, et de Latino-américains et les sortir de la misère noire et le désespoir et c’est d’ailleurs pour ça que sa voix continue d’être entendue…et je suis sûr que vous le connaissiez déjà ! voici le lien; mais c’est pas lui qui m’a inspiré pour dire ce que je pense de cette double crise depuis quelque temps déjà !

    https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/05/05/muhammad-yunus-la-crise-du-coronavirus-nous-ouvre-des-horizons-illimites-pour-tout-reprendre-a-zero_6038665_3232.html

    Répondre
    • 6 mai 2020 à 13 h 41 min
      Permalink

      Salut Sam,

      Je n’ai pu lire que le début, l’article étant réservé aux abonnés. Mais ça me suffit pour dire que ce mec est un gros naïf. Il croit qu’en face, « ils » vont nous laisser faire ce qu’on veut ? « Ils » nous ont IMPOSÉ la distanciation « sociale » qui n’est rien d’autre que l’exact contraire de la lutte de classe. Et tu crois qu’après ils vont nous laisser faire ce qu’on veut comme on veut ? Et d’ailleurs, que voudront les gens après avoir pris très mauvaise HABITUDE de la distanciation antisociale?

      Bien à toi,
      do
      http://mai68.org/spip2

      Répondre
  • 6 mai 2020 à 23 h 44 min
    Permalink

    Salut Do,

    Je ne dis pas que ce qu’il préconise sera gravé dans les constitutions des états ou repris par les capitalistes et politiciens, mais c’est une hypothèse intéressante qui est soulevée et qui est d’ailleurs caractéristique d’une espèce de prise de conscience insuffisante certes mais significative, comme celle des riches et des classes moyennes qui se mettent à dire il faut que ça change on peut pas continuer comme ca et ils le pensent !! à titre d’exemple j’ai pu lire plusieurs fois des PDG parler pour la première fois et vanter les mérites d’un  »capitalisme sociale » qu’ils disent sur des réseaux professionnels comme Linkedin et ailleurs !!! incroyable tiens ! tout en commençant à distribuer les aides et des dons importants aux organismes communautaires et ceux qui s’occupent des plus démunis ! il faut donc réaliser que cette crise à fait prendre conscience au patronat confiné lui aussi pour une fois que leurs entreprises ne valent rien sans la force du travail au bas de l’échelle et ce confinement est on dirait entrain de mobiliser des intellos, des businessmen,  »l’intelligentsia », des artistes et Mr Mme tout le monde qui revendiquent aussi  »des changements radicaux dans nos rapport à l’économie et la société » ! Personne tout à coup ne veut passer pour le monstre insensible au malheur des plus vulnérables on dirait, et même ceux qui le feraient à contre cœur ils ne tarderont pas à déchanter !…c’est tant mieux et ce n’est qu’un début !

    Par contre, si jamais on fait face au pire scénario, si dans quelques mois tout ce beau monde commence enfin à avoir l’heure juste de la double crise et sa gravité…. arrêter de se prendre pour un mécène bienfaiteur qui distribue la charité pour reluire son image pour certains car n’en auront pas les moyens de toute façon… ou constater la déroute des investisseurs, des banques, et l’incapacité totale des états à maîtriser ce qui s’en vient,… et si les prix des produits de base vont en augmentant encore plus, les jobs deviennent quasi inexistants pour une bonne partie des travailleurs et des cadres, je te garanti que la comédie, les discours mielleux et la pub vont cesser et les pluies de milliards de soutient aux économies tout autant, et feront place aux discours fiévreux, populistes, à la colère, à l’insécurité relative et au prolongement des états d’urgence sécuritaire cette fois.. ! il ne faut pas exclure un effondrement partiel des systèmes en occident comme ailleurs, des démissions de masse de gouvernements dans certains pays ou des  »coups d’états » politiques dans d’autres… mais aussi dans le sens de la disparition d’un partie des services publics, des investissements publics et privés, faillite de certains secteurs industriels en chaîne et des caisses d’épargne ou de retraites, inflation et deficits incontrôlables et concentration des industries sur les besoins strictement essentiels, alimentaires et autres! Et il ne faut pas oublier que les états sont les plus grands naifs dans cette histoire car ils croient qu’ils vont encore pouvoir collecter des impôts en masse avec une improbable reprise au point ou en étaient les choses avant! ils récolteront du vent à la place si les marchés des capitaux et des investissements plongent et avec eux des industries entières et ils finiront par mettre la moitié de leurs fonctionnaires dehors… sinon ne plus avoir de quoi les payer !

    Si on atteint ce stade, il n’y aura plus de compromis possibles et l’heure du changement radical aura sonné ! d’ailleurs il y a des déjà des signes  »inquiétants » qui se profilent à l’instant et qui ont poussé ces gouvernements à précipiter le déconfinement ! des signes et des chiffres sur une série d’industries colossales ou reliées et aux pieds d’argile qui ne pouvaient se permettre la moindre pause comme la construction, BTP, l’immobilier résidentiel et commercial, l’aviation, le transport cargo des marchandises, l’industrie lourde et les acieries…en plus des industries de service et tout le secteur tertiaire !

    Et donc au stade déplorable ou nous en sommes, le monde à effectivement le choix entre constater,
    s’affoler, paniquer et s’immobiliser et faire circuler des rumeurs et des complotismes entre autres comme maintenant…., ou même appeler à d’improbables mobilisations fragmentaires qui ne mobiliseront plus personne… ou alors, on anticipe de manière rationnelle le future et on fait confiance à l’intelligence des sociétés qui réalisent de plus en plus la grosse merde dans laquelle on s’enfonce…et laisser s’enclencher un mouvement planétaire de  »redémarrage à zero » qui tôt ou tard finira devenir contagieux et obligera le monde économique et politique à envisager d’autres doctrines et schémas…graduels…progressifs et déterminés pour le changement !

    Au final donc, ce type ne fait qu’exprimer son opinion qui pour ma part coincide avec ce que je pense aussi ! car il faut bien une prise de conscience universelle qq part… sinon, on continuera de tourner en rond !

    Bien à toi !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *