La farce de l’agenda diabolique d’un «verrouillage universel»

Par Peter Koenig  Sur Mondialisation.ca.

This article is available in Portuguêse on this blogue:
https://queosilenciodosjustosnaomateinocentes.blogspot.com/2020/05/a-farsa-da-agenda-diabolica-de-um.html

Le webmagazine Les7duquebec.net ne prête pas allégeance à la théorie du complot ni au conspirationnisme mystique. Si nous comprenons que conspirations et complots émaillent l’histoire de l’humanité, nous savons pertinemment qu’aucun ordre initiatique d’obédience maçonnique, satanique, ou déiste, secret et universel, ne saurait planifier, organiser, ordonner et administrer le mode de production capitaliste mondialisé et déglingué. Ou alors – au vu de ce monde chaotique où les milliardaires  s’apprêtent à voir disparaître leurs fortunes si chèrement acquises à la sueur du front des prolétaires – il est permis de douter des capacités de ces conspirateurs amateurs. Divers agents économiques, politiques, étatiques, diplomatiques, juridiques, médiatiques, sociaux, et militaires  – représentant chacun leur clan au sein de la classe dirigeante hégémonique  sous le capitalisme – fomentent des plans devant servir leurs intérêts. Et chaque clan, chaque camp – manigance contre les autres. Aucune unité tactique n’est possible entre eux, car ce serait renoncer à leurs intérêts spécifiques. Cependant, ils parviennent à préserver leur unité stratégique et à maintenir la classe prolétarienne subjuguée et aliénée. Nous vous présentons ce texte de Peter Koenig, ex-économiste à l’OMS, qui démontre comment à partir d’une série d’événements apparemment convergents s’échafaude un complot planétaire parfaitement orchestré. Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’il est normal que les activités de multiples vecteurs convergent puisque les lois incontournables de mode de production du capital demandent à ses agents de résoudre le problème de l’heure: l’effondrement du capital, l’affaissement de sa valorisation et le déconfinement des profits. À la lumière de cette mise en garde, bonne lecture camarade. Robert Bibeau. Éditeur.


D’abord, il y a la farce, un gouvernement (presque) universel ment dans le monde entier au sujet d’un virus mortel, l’OMS, nommé COVID-19. La décision d’un verrouillage mondial – littéralement pour l’effondrement de l’économie mondiale – a déjà été prise lors de la conférence du Forum économique mondial (FEM) à Davos, du 21 au 24 janvier 2020. Le 30 janvier, l’OMS a déclaré que COVID-19 était une urgence de santé publique de portée internationale (PHEIC). À cette époque, il n’y avait que 150 cas connus de COVID-19 en dehors de la Chine. Il n’y a aucune raison de déclarer une pandémie. Le 11 mars, le Dr Tedros, DG de l’OMS, a transformé la PHEIC en pandémie. Cela a donné le feu vert pour le début de la mise en œuvre du « Plan ». (sic)

La pandémie était nécessaire comme prétexte pour stopper et faire s’effondrer l’économie mondiale et le tissu social sous-jacent.

Ce n’est pas une coïncidence. Il y a eu un certain nombre d’événements préparatoires, tous orientés vers une catastrophe historique monumentale à l’échelle mondiale. Tout a commencé il y a au moins 10 ans – probablement bien avant – avec le tristement célèbre rapport Rockefeller de 2010, qui a décrit la première phase d’un plan monstrueux, appelé scénario «Lock Step» (étape de verrouillage). Parmi les derniers préparatifs de la «pandémie», il y a eu l’Événement 201 (Event 201), qui s’est tenu à New York le 18 octobre 2020.

L’événement était parrainé par le Centre de santé publique Johns Hopkins, la Fondation Bill et Melinda Gates (BMGF) et le Forum économique mondial (FEM), le club des riches et des puissants qui se réunit chaque année en janvier à Davos, en Suisse. Un certain nombre de produits pharmaceutiques (groupes d’intérêt pour les vaccins), ainsi que les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) des États-Unis et de la Chine y ont participé.

L’un des objectifs de l’événement 201 était une simulation informatique d’une pandémie de coronavirus. Le virus simulé était appelé SARS-2-nCoV, ou plus tard 2019-nCoV. Les résultats de la simulation ont été désastreux : 65 millions de personnes ont été tuées en 18 mois et la bourse a chuté de plus de 30 %, entraînant un chômage et des faillites sans précédent. C’est précisément le scénario que nous vivons aujourd’hui depuis le début de la crise.

Le scénario «Lock Step» (verrouillage ou confinement) prévoit un certain nombre d’événements ou d’éléments épouvantables et inquiétants du plan qui sera mis en œuvre par l’Agenda ID2020, une création de Bill Gates, entièrement intégrée dans les objectifs de développement durable (SDG) des Nations unies – date cible d’achèvement – 2030 (également appelé Agenda 2030, l’agenda caché inconnu de la plupart des membres des Nations unies), la même date cible d’achèvement de l’Agenda ID02020.

Ici, juste les éléments clés en tant que précurseur de ce que le monde vit actuellement, et de ce qui est à venir, si nous ne l’arrêtons pas – pour démontrer comment cette imposture entièrement criminelle a été planifiée. Certaines parties du scénario le sont:

  • Un programme de vaccination massive, probablement par le biais de la vaccination obligatoire – le rêve et l’idée de Bill Gates est de vacciner 7 milliards de personnes.
  • Une réduction massive de la population, un plan d’eugénisme – en partie par la vaccination et d’autres moyens (Réf. Bill Gates, « si nous faisons un vrai bon travail de vaccination, nous pourrions réduire la population mondiale de 10 à 15 % ». Voir « Innovating to Zero ! », discours prononcé lors de la conférence annuelle TED2010, Long Beach, Californie, 18 février 2010). Bill Gates défend depuis des années la nécessité d’une réduction massive de la population. En effet, depuis plus de 20 ans, les vastes programmes de vaccination de la BMGF en Afrique, en Inde et dans d’autres endroits du monde ont enregistré un record de stérilisation involontaire des femmes entre 14 et 49 ans. Voir En 2014 et 2015 : le Kenya a mené un programme massif de vaccination contre le tétanos, parrainé par l’OMS et l’UNICEF.
  • Une identification électronique pour chaque personne sur la planète – sous la forme d’une nano-puce, éventuellement injectée en même temps que la vaccination obligatoire. Cette nanopuce pourrait être téléchargée à distance avec toutes les données personnelles.
  • De l’argent numérisé, plus d’argent liquide.
  • Déploiement universel de la 5G, suivi plus tard par la 6G.

Cela conduit à un contrôle total de chaque individu sur la planète. Il est vendu au public sous le nom d’Internet des objets (IdO, en anglais Internet of Things), ce qui correspond à des voitures à conduite automatique, de l’équipement de cuisine robotisé, l’intelligence artificielle (IA) pour la production et la livraison de tout produit. Ce que le discours de vente ne dit pas, c’est comment les humains seraient marginalisés et réduits en esclavage. Pour faire avancer ce plan directeur, il faut des ondes électromagnétiques à haute fréquence. Par conséquent, le déploiement de la 5G est indispensable, quel que soit l’impact sur la santé des hommes, de la faune et de la flore – et quelle que soit son influence sur les infections virales, comme peut-être l’actuel COVID19.

L’OMS reste silencieuse, bien qu’elle admette qu’aucune étude officielle indépendante n’a été réalisée sur les dangers de la 5G – et des champs électromagnétiques en général. Cela signifie-t-il que l’OMS est cooptée par les Grands et les Puissants dans ce baratin mortel ? – Qu’il suffise de dire que, contrairement aux autres agences de l’ONU, l’OMS a été créée en 1948 par la Fondation Rockefeller (RF) – voir The Lancet. Il convient également de noter qu’environ la moitié du budget de l’OMS provient de sources d’intérêt privées, principalement de l’industrie pharmaceutique, mais aussi d’autres sources, comme les géants des télécommunications.

C’est un signe avant-coureur pour comprendre comment les choses sont planifiées. Il peut aider à relier les points ensemble pour voir ce qui est à venir.

Il peut également nous aider à comprendre ce qui se passe actuellement, dans la première phase du scénario «Lock Step» (confinement). Il dépeint clairement la nature criminelle de l’obscure État profond.

Peu importe le krach boursier – c’est un syndrome de spéculateur, les risques des riches, car la bourse est une invention occidentale pour jouer avec le capital et les gains en capital au détriment des travailleurs, dont la vie dépend du travail de ce capital. Ils sont les premiers à partir, lorsque le Big Money (le pouvoir financier) appelle à une fusion – ou à une faillite.

Aujourd’hui, la quarantaine quasi universelle et justifiée par RIEN, le verrouillage complet de toutes les entreprises, petites ou grandes – restaurants, construction, tourisme, petites et grandes quincailleries, boulangeries, compagnies aériennes, transports -, l’interruption des chaînes d’approvisionnement – usines, transformation des aliments – et cela continue encore et encore.

Dans les pays du Nord (développés), jusqu’à 90 % des transactions commerciales proviennent de petites et moyennes entreprises (PME). La quasi-totalité d’entre elles sont aujourd’hui fermées. Deux tiers ou plus d’entre elles pourraient ne plus jamais ouvrir. Les employés et les travailleurs sont licenciés ou réduits à un travail à temps partiel, c’est-à-dire à un salaire à temps partiel – mais ils doivent quand même subvenir aux besoins de leur famille. La pauvreté et le désespoir s’installent et se généralisent. Aucun avenir en vue. Les taux de suicide vont augmenter – voir la Grèce lors de la crise de 2008-2009 – et jusqu’à dix ans plus tard – et on verra des familles ruinées, des saisies, des familles expulsées des appartements loués parce qu’elles ne peuvent plus payer leur loyer. La mendicité dans les rues devient normale, sauf qu’il n’y a plus personne pour donner un centime.

En Europe, un tiers au moins de la population active, voire plus de 50 % selon le pays et la structure de la main-d’œuvre, devrait être au chômage ou réduit à un travail à temps partiel. Et ce n’est qu’un début. Aux États-Unis, les chiffres officiels du chômage dépassent les 23 millions à l’heure actuelle – et devraient, selon les prévisions de la FED, Goldman Sachs, Bloomberg – atteindre entre 32 et 40 % au cours du prochain trimestre. Les faillites pourraient devenir insurmontables.

Le FMI prévoit pour 2020 une contraction de l’économie mondiale de seulement 3 % – et un faible taux de croissance dans la dernière partie de 2021. C’est tout à fait ridicule! – Sur quelle planète se trouvent ces gens ? Qui essaient-ils de tromper, et pourquoi ? Peut-être pour encourager les pays à emprunter d’énormes quantités de devises étrangères à ces institutions destructrices de Bretton Woods (au FMI et à la Banque mondiale) – pour s’endetter infiniment en pensant qu’avec les prévisions du FMI, tout ira bien ? – Pour les réduire davantage en esclavage par la tromperie ?

C’est le Nord global (Global North) – qui dispose d’une sorte de filets de sécurité sociale, aussi fragiles soient-ils – il y a une lueur d’espoir de soulagement. Une autre lueur d’espoir se construit sur les prémisses que l’humanité ne cessera de créer – en travaillant ingénieusement, en inventant – en avançant comme un fleuve coulant vers de nouveaux horizons, en créant de nouvelles dynamiques, de nouveaux emplois… oui, c’est ce que l’humanité peut faire – et dans notre confort, nous avons oublié cette vertu – une vertu essentielle pour la survie – la survie de la crise du coronavirus.

Le Sud global (Global South)– ou les pays en développement – présente une histoire plus sombre. Dans des circonstances normales, un tiers à la moitié de l’économie est informelle, c’est-à-dire qu’elle n’est soumise à aucune norme d’organisation formelle ou juridique. Ce sont des travailleurs temporaires, des travailleurs journaliers, des travailleurs horaires – vivant au jour le jour, sans épargne, sans filet de sécurité – et dans la plupart des cas sans couverture médicale. Ils sont laissés aux caprices du «marché», au sens propre du terme. Maintenant, le marché s’est effondré.

Il n’y a plus rien. Pas de travail, pas de revenu, pas d’argent pour payer la nourriture, le loyer, les médicaments – et le gouvernement leur ordonne, à eux les plus démunis, de rester « chez eux » – « enfermés » en quarantaine – pour se protéger d’un virus, un virus imposé que personne ne voit, mais le gouvernement et les médias veillent à ce que vous soyez conscients – et EFFRAYÉS – de ses dangers, vous ne savez jamais si c’est vrai ou faux.

Confinement à « domicile » ? – Où est la maison ? La maison est partie. Pas d’argent pour payer le loyer. Gardez une distance sociale – ne vous réunissez pas. Restez à l’écart. L’infection pourrait se propager. La peur est essentielle.

Prenez une ville comme Lima, au Pérou. La population totale du Pérou est d’environ 30 millions d’habitants. Lima, environ onze millions – dont 3 à 4 millions vivent en marge de la société ou en dessous du seuil de la pauvreté- dans des bidonvilles, ou pire. Travailleurs journaliers ou horaires. Ils vivent parfois à plusieurs heures de leur lieu de travail. Aujourd’hui, il n’y a plus de lieu de travail. Ils n’ont pas d’argent pour payer la nourriture, le transport ou le loyer – les propriétaires les mettent à la rue, les expulsent de leurs propriétés. Comment peuvent-ils rester confinés ? Comment peuvent-ils prendre soin d’eux-mêmes en étant mis en quarantaine – enfermés – sans abri, sans nourriture – cherchant désespérément à gagner juste assez d’argent pour survivre un jour de plus – et peut-être pour partager avec leur famille ? Ils ne le peuvent pas.

La protection par confinement (sic-sic) est réservée aux riches. Les pauvres, eux, meurent de faim avec leurs enfants et leurs familles – et peut-être aussi du coronavirus. Ils vivent dans des cercles de pauvreté et de misère, où il n’y a rien à épargner. Personne ne possède rien. Même pas en solidarité. Il n’y a tout simplement rien. Une privation totale, causée par un arrêt économique total – imposé au monde et surtout aux pauvres par des hommes diaboliques – et peut-être aussi par des femmes diaboliques.

Ces 3 à 4 ou 5 millions de personnes, elles sont toutes venues à un moment ou à un autre des provinces rurales, pour lesquelles le gouvernement ne fait rien, ou pas assez pour les aider. En quête d’une vie meilleure, ils abandonnent leurs « chacras » (petites parcelles de terre) et partent pour la grande ville – au paradis – où ils sont condamnés à vivre dans une plus grande misère que leurs maigres installations rurales. Ils endurent cela – toujours avec espoir. Aujourd’hui, la crise du Coronavirus provoquée par les hommes a rendu la vie encore pire, bien pire pour eux. Il n’y a pas ou très peu de subventions gouvernementales – ou alors elles arrivent trop tard ou se perdent dans la corruption.

Ils se rassemblent par solidarité. Ils doivent retourner dans leur province d’origine, dans leurs chacras, dans leur famille, où ils trouveront un abri et de la nourriture, où ils pourront à nouveau se sentir «chez eux» et aimés ou du moins accueillis.

Un gouvernement dictatorial de type militaire les empêche de partir – pour des raisons de sécurité, bien sûr – ils peuvent infecter d’autres personnes, – la farce continue. Et personne ne dit «peep». Personne n’ose le faire, de peur d’être enfermé. Il y a la brutalité policière – bâtons, gaz lacrymogènes – la répression – et retour à nul part où s’abriter – il n’y a pas de nourriture. Jusqu’à ce que le gouvernement central tout-puissant décide d’ « organiser » le rapatriement – par bus, mais il n’y a pas assez de moyens, ni d’organisation – le chaos s’installe – et le sort s’aggrave – et combien peut-il s’aggraver ? La famine frappera, les rendra de plus en plus faibles, plus sujets aux maladies et à la mort – non pas de la COVID19 , mais de la famine. Mais selon les statistiques, ces décès seront automatiquement attribués, sur ordre des maîtres, à la pandémie de Coronavirus. Naturellement. C’est ce qui se fait ailleurs, dans le Nord global. Pourquoi pas dans le Sud ?

Lima n’est qu’un exemple parmi d’autres – il représente probablement la plupart des pays d’Amérique latine, à l’exception du Venezuela, du Nicaragua et de Cuba. Dans ces derniers pays, au centre de la misère, il existe encore un sentiment de solidarité unissant le peuple. Le gouvernement est aux côtés du peuple, mais les gens souffrent davantage, à cause des sanctions occidentales. Les gens sont littéralement assassinés par les sanctions occidentales – d’abord par États-Unis, un état   génocidaire. (Nous endossons totalement cette accusation. NdÉ).

Le New York Times (22 avril 2020) rapporte : «Au lieu du Coronavirus, la faim nous tuera». Une crise alimentaire mondiale se profile à l’horizon. Selon les experts, le monde n’a jamais été confronté à une telle urgence alimentaire. Le nombre de personnes confrontées à la faim aiguë pourrait doublé pour atteindre 265 millions à la fin de cette année.

Par ailleurs, d’après le New York Times :

« À Kibera, le plus grand bidonville de Nairobi, au Kenya, les habitants vivent déjà dans une extrême pauvreté. Des gens voulant désespérément manger ont déclenché une émeute de la faim lors d’une récente distribution de farine et d’huile de cuisine, faisant de nombreux blessés et deux morts ».

« En Inde, des milliers de travailleurs font la queue deux fois par jour pour obtenir du pain et des légumes frits afin de lutter contre la faim.

« Et à travers la Colombie, les familles pauvres accrochent des vêtements rouges et des drapeaux à leurs fenêtres et balcons pour indiquer qu’ils ont faim. »


« Contrôlez le pétrole et vous contrôlez les nations ; contrôlez la nourriture et vous contrôlez les gens. »  Henry Kissinger

Cela nous rappelle la fameuse citation de Kissinger des années 1970 sur la famine,

« Qui contrôle l’approvisionnement alimentaire contrôle les gens », poursuit la citation,

« Qui contrôle l’énergie peut contrôler des continents entiers ; qui contrôle l’argent peut contrôler le monde.»

Kissinger, Gates, Rockefeller sont « bien intentionnés » : Ils n’ont jamais caché leur volonté de réduire la population mondiale sous une forme qui rappelle l’eugénisme, en  éradiquant la pauvretée, par exemple par la vaccination – à commencer par l’Afrique. M. Gates a récemment proposé d’essayer son nouveau vaccin à effet corona en Afrique – ce à quoi même son copain, le Dr Tedros, directeur général de l’OMS, a protesté.

La pandémie de coronavirus a apporté la pauvreté et la famine à des millions de personnes dans le monde. Et il n’y a pas de fin à l’horizon.


Au contraire, il semblerait que presque tous les gouvernements soient cooptés ou contraints tacitement à adhérer aux «lignes directrices» véhiculées par l’OMS.

C’est à la fois diabolique et incompréhensible. Pourquoi ?  Les « élites mondiales » croient vraiment qu’elles contribuent à l’avenir et au bien-être de l’humanité. Pourtant, leurs actions ont entraîné une misère abjecte, du chômage et du désespoir.

Sans de telles mesures coercitives, il serait difficile d’expliquer pourquoi presque tous les gouvernements de la planète se soumettent à cet horrible programme social et économique – et mentent, mentent, mentent abjectement – à leur population. Ceux-là même qui sont censés protéger contre le chômage, la famine et le désespoir.

Dans les circonstances « normales » de l’inégalité prédatrice de notre planète, quelque 9 millions de personnes meurent chaque année de la faim et de maladies liées à la famine. Ce chiffre pourrait augmenter de façon exponentielle. Peut-être des dizaines de millions, voire plus.

La famine et les décès dûs à la famine pourraient être encore plus importantes, causés par des pénuries alimentaires provoquées artificiellement, ou par des sécheresses ou des inondations – résultant d’un changement climatique délibérément provoqué par l’homme – non pas par l’augmentation de la température causée par le CO2, dont on parle ridiculement, mais par le système avancé HAARP (High Frequency Active Auroral Research Program) de l’US Air Force.

« Pendant la guerre du Vietnam, des techniques d’ensemencement des nuages ont été utilisées à partir de 1967 dans le cadre du projet Popeye, dont l’objectif était de prolonger la saison des moussons et de bloquer les routes d’approvisionnement ennemies le long de la piste Ho Chi Minh ».  Aujourd’hui, le système HAARP a été perfectionné et militarisé. Selon le document de l’US Air Force AF 2025 Final Report, la modification du temps (pour usage militaire) :

« offre au combattant de guerre un large éventail d’options possibles pour vaincre ou contraindre un adversaire …

La modification des conditions météorologiques fera partie de la sécurité nationale et internationale et pourrait être effectuée unilatéralement… Elle pourrait avoir des applications offensives et défensives et même être utilisée à des fins de dissuasion. La capacité de générer des précipitations, du brouillard et des tempêtes sur terre ou de modifier la météo spatiale… et la production de météo artificielle font toutes partie d’un ensemble intégré de technologies [militaires] ».

Dans le cadre du programme de vaccination forcée proposé par la Fondation Gates, ceux qui refusent la vaccination pourraient, par exemple, ne pas pouvoir voyager.

La misère abjecte qui est délibérément imposée à l’humanité devient de plus en plus visible. Outre l’anéantissement des biens des gens et des entreprises, c’est la pauvreté et la famine…

Il n’existe aujourd’hui aucun tribunal de type Nuremberg, honnête, éthique et suffisamment puissant pour tenir les élites mondiales responsables et les traduire en justice.

Nous, les peuples, devons prendre les rênes de ce changement de paradigme en cours.

Nous, le peuple, devons sortir de ce verrouillage atroce.

Non pas par la confrontation, mais avec sagesse et savoir-faire. Laisser les forces féroces de l’ennemi renforcer notre faiblesse – et nous faire vaincre.

Un bon général n’aime pas l’agression

Un bon guerrier ne connaît pas la haine

Si vous voulez conquérir votre ennemi, ne l’affrontez pas.

Mettez-vous en dessous de lui

C’est ce qu’on appelle le pouvoir de ne pas se battre

Il s’agit d’utiliser la capacité des hommes

Depuis les temps anciens, on l’appelle ainsi pour être en harmonie avec le ciel,

Et c’est la plus grande puissance qui existe (Tao 68).

Peter Koenig


Image en vedette : Une femme portant un masque facial se promène à Damas, en Syrie, le 24 mars 2020. | Photo : EFE

The Farce and Diabolical Agenda of A “Universal Lockdown”

Traduit par Maya pour Mondialisation.

 

Peter Koenig est économiste et analyste géopolitique. Il est également spécialiste des ressources en eau et de l’environnement. Il a travaillé pendant plus de 30 ans à la Banque mondiale et à l’Organisation mondiale de la santé dans le monde entier dans les domaines de l’environnement et de l’eau. Il donne des conférences dans des universités aux États-Unis, en Europe et en Amérique du Sud. Il écrit régulièrement pour Global Research, ICH, RT, Sputnik, PressTV, The 21st Century, Greanville Post, Defend Democracy Press, TeleSUR, The Saker Blog, le New Eastern Outlook (NEO) et d’autres sites Internet. Il est l’auteur de Implosion – Un thriller économique sur la guerre, la destruction de l’environnement et la cupidité des entreprises – une fiction basée sur des faits et sur 30 ans d’expérience de la Banque mondiale dans le monde entier. Il est également co-auteur de The World Order and Revolution ! – Essais de la Résistance. Il est associé de recherche au Centre de recherche sur la mondialisation.

8 pensées sur “La farce de l’agenda diabolique d’un «verrouillage universel»

  • Ping : La farce de l’agenda diabolique d’un verrouillage universel – La Voix De La Libye

  • 8 mai 2020 à 10 h 47 min
    Permalink

    Le webmagazine « Les7duquebec.net » ne prête pas allégeance à la théorie du complot ni au conspirationnisme mystique.
    Soit !
    Joseph de Maistre qui connaissait bien l’histoire des Templiers, écrivait : « L’histoire est une conspiration permanente contre la vérité. »
    Sinon, connaissez vous l’origine du mot « mystique » ? Il se trouve dans l’histoire d’Israël. En effet, le nom de Myriam (l’auteure du sépher, la Genèse biblique avant altération) servit, dans l’antiquité, à former différents mots se rapportant à son œuvre et à sa grande action dans le monde de son époque. C’est ainsi que de Myriam on fait mystique, qui veut dire « initié à la doctrine cachée ». Ce mot, qui est d’abord un titre glorieux, deviendra, pour les adversaires de la Vérité, une épithète avilissante. N’est-ce pas devenu effectivement le cas ?
    Cela dit, pour ceux qui souhaitent plus d’informations sur l’histoire d’Israël (la vraie), et tenter de pénétrer le 3ème sens de la Thorah, c’est ci-après (avec l’autorisation du modérateur) :
    Lien : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/histoire-des-israelites.html
    Cela dit, et bien qu’ici cela ne soit pas le sujet, rappelons que de nombreuses théories ont depuis longtemps été acceptées par le système : celles de Newton (gravitation entre autres) et de Darwin (évolution), fausses, sont toujours enseignées comme autrefois les dogmes religieux ; ce sont des articles de foi scientifique qu’on impose à la jeunesse, elle y croit et continuent, à son tour, à propager l’erreur. Cependant, quelques hommes sages continuent à s’abstenir.
    Maintenant, à l’opposé d’un complotisme des plus vulgaire, prenons connaissance de quelques extraits de l’ouvrages « Les raisons cachées du désordre mondial » de Valérie Bugault (docteur en droit privé de l’université Panthéon-Sorbonne et avocate) :
    « Le véritable pouvoir aujourd’hui n’est pas à rechercher dans l’apparence des arcanes politiques, il se cache derrière l’anonymat des capitaux et dans les paradis fiscaux. Le véritable pouvoir auxquelles sont soumises les populations, maintenues dans la naïveté et l’inconscience, est économique : il appartient aux principaux détenteurs de capitaux de la planète ; lesquels ont tant et si bien œuvrés depuis des centaines d’années qu’ils sont devenus propriétaires directs et/ou indirects de la majeure partie des actifs tangibles de ce monde.
    « Les anciennes nations européennes sont aujourd’hui politiquement et spirituellemnt agglomérées, par une volonté oligarchique extèrieure aux peuples concernés, dans un amas institutionnel de type autoritaire qui trouve sa source dans le « marais » dénoncé par Alexandre Douguine. (…) Il est géolocalisé au centre mondial de la finance internationale qu’est la City et il a étendu ses ramifications dans tous les systèmes politiques des anciens États européen, car ses États ont de facto perdu l’essentiel de leur souveraineté en intégrant les traités de Maastricht et Lisbonne.
    « Dans l’objectif de hâter sa prochaine disparition volontaire, les autorités politiques en charge de la France relaient avec zèle, voire même anticipent, l’agenda mondialiste consistant à appauvrir matériellement, physiquement et moralement la plus grande masse des gens peuplant la planète au profit de quelques usurpateurs, véritables escrocs économiques qui ont, aujourd’hui, pris l’ascendant sur les pouvoirs politiques des États. La politique généreusement appliquée sur le territoire français est « globaliste » ; elle fait, à ce titre, fort peu de cas des petites gens et des petites et moyennes entreprises pour, au contraire, laisser la part du lion aux multinationales et à leurs propriétaires anonymes. En conclusion, la France qui n’a aucune politique, et encore moins de politique socialiste, dans le sens « social » du terme, est en revanche l’un des principaux fers de lance de l’agenda globaliste, lequel prospère sur le développement de la misère humaine.
    « Il semble juste, en retour, que des français établissent les mesures conceptuelles qui permettront le rétablissement des États au sens politique du terme, qui est les sens premier et le seul pertinent, dans leur capacité de fonctionnement normal. Dans le contexte actuel, il ne faut en revanche malheureusement pas compter sur des français pour mettre en œuvre institutionnellement ces concepts nouveaux dont la finalité est la rénovation du pouvoir politique. (…) Je termine cet exposé en insistant sur le fait que le DROIT est LE moyen qui permettra soit d’aller toujours plus loin vers l’avènement du gouvernement mondial, soit de stopper ce processus mortifère et d’entreprendre une lutte efficace contre les postulants économiques au pouvoir politique global. »
    « Le retour de l’occident (pour ne citer que lui) à la civilisation passe par l’abandon de l’actuelle « Société de l’avoir » pour rendre à la « Société de l’être », parfaitement incarnée par la tradition culturelle française aujourd’hui malheureusement abandonnée, la prééminence qu’elle aurait jamais dû perdre. »
    La France est pour la Paix, il lui faut la paix, disait Charles de Gaulle. La France, pour renaître vraiment, pour se refaire et pour s’étendre, au sens le plus noble du terme, il lui faut la Paix. Par conséquent, la France cherche la paix, cultive la paix, aide la paix, partout.
    Lien : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/livres-de-femmes-livres-de-verites.html

    Répondre
  • 8 mai 2020 à 17 h 34 min
    Permalink

    ERRATA!
    Le texte rapporte que « Event 201 » sMest tenu le 18 cotobre 2020…
    En fait il s’est tenu le 18 octobre 2019.

    Répondre
  • 9 mai 2020 à 15 h 30 min
    Permalink

    Sauf votre respect Robert, et d’ailleurs votre intro plaide en votre indépendance et faveur, ce texte de ce Peter Koenig c’est du n’importe quoi ! c’est  »nul à chier » comme on dit ! ça n’a même pas la consistance des théories de conspiration les plus pertinentes, intelligentes, solides et qui tiennent la route en ce moment ! c’est à la limite du plagiat mal fait de ces théories en fait ! et je me demande si c’est pas de la frime et de la rancœur de p’tit bourgeois parvenu qui après s’être baladé autour de la terre aux frais de la princesse en s’y remplissant les poches (la banque mondiale), il se prend pour un auteur à succès, une célébrité et il nous balance ce qui lui passe par la tête comme si on avait rien d’autre à faire que le lire lui aussi !

    Bill Gates est au cœur de toutes ces théories du complot car c’est un type intelligent qui a su tirer profit du capitalisme et ultralibéralisme auxquels ont joué les occidentaux et ont perdu ! alors que lui à gagné et remporté la mise et leur refourguant ses logiciels depuis 30 ans au point de devenir incontournable ! le fait qu’il ai inventé plusieurs concepts venant en aide aux africains comme les toilettes auto-recyclantes des eaux usées qu’il a implanté par milliers dans les zones à risque gratuitement et qui ont drastiquement et très efficacement fait chuté la polio et d’autres maladies comme le choléra, ne plait pas à ses ennemis au sein du capitalisme ! tout comme les campagnes de vaccination qu’il a mené à coup de milliards de dollars en Afrique aussi ! bref, lorsque vous dites dans votre intro que les officines du capitalismes complotent les unes contre les autres c’est exactement ce phénomène qui essaie de vampiriser et rendre Bill Gates coupable de tous les maux de la terre ! et c’est du n’importe quoi !

    Bref, Bill Gates est couru par les organismes mondiaux humanitaires ou de santé etc pour ses millions et pour son expérience humanitaire et ses contributions qui dépassent ce que dépensent ces organismes mondiaux sur le terrain ! Mais le fait qu’il soit le produit du capitalisme, que sa fortune en soit une preuve comme une autre, et que les quasi monopoles qu’exercent ses produits avec ses associés font qu’il est l’ennemi et le grand satan à abattre par ses concurrents, les jaloux, les avides de milliards qu’ils n’ont pas pu amasser, et toutes sortes de crétins et imbéciles qui en réalité lui en veulent personnellement pour sa  »réussite » dans un modèle ou ils ont échoué… et dans lequel ils auraient tout donné pour réussir eux aussi !

    Je suis surtout dégoûté de cette hypocrisie qui caractérise les ploucs et les parvenus surtout dans ce secteur des nouvelles technologies qui à repris le flambeau du capitalisme et renoué avec les profits tangibles, solides et incontournables surtout grâce à notre grande consommation de ces produits mondialement… et c’est cette compétition sur fond d’hypocrisie aussi bien en occident que dans le tiers monde émergent (Inde, Chine, et ailleurs) avec ses cortèges de nouveaux milliardaires de ce secteur qui se la jouent  »génies de la lampe », et qui sont surtout affamés, assoiffés, dénués de civisme, hargneux et visibles de plus en plus sur les plateformes du capitalisme et des marchés boursiers, en plus d’être à l’origine de la spéculation immobilière en occident, chez eux et ailleurs, en achetant partout ou ils le peuvent des biens immobiliers pour tasser leurs fortunes, bref, ils sont très très loins d’avoir  »l’honnêteté » je le dis sans en ressentir le moindre regret ou gène,ou son humilité à ce gars qui s’appelle bill gates, ou même de son copain le financier Warren Buffet, qui eux au moins, reconnaissent et le disent tous les jours que les inégalités du monde ne peuvent pas continuer ainsi ! après avoir mis la majorité de leur fortune dans des fiducies qui leurs interdisent d’en jouir, mais d’être consacrées à l,aide humanitaire justement ! ce couple Gates-Buffet d’ailleurs, est on ne peut plus terre à terre que ce soit dans le mode vie qu’ils mènent, restant fidèles à leur ptit coin d’enfance de l’Oregon, du vendeur de hamburger chez qui ils vont ensemble, ou de l’exemple qu’ils essaient de donner même s’ils se plantent et j’en suis pas sûr sur leur perception du système en entier !

    Le capitalisme n’est pas un corps étranger à nous ou un animal qu’on observe dans sa cage ! c’est l’air que nous respirons, la bouffe que nous bouffons, les habits que nous avons sur la peau, et ce putain de laptop ou tablette qui nous servent de support à communiquer ! son problème donc ne vient pas de tout ce qui nous entoure, mais de qui possède la majorité de ce que nous consommons, et de qui n’en bénéficie pas du tout ! cet exemple de multi milliardaires américains comme Gates ou Buffet sont après tout des enfants de bourges qui soient nés en banlieues et grandi dans l’éducation stricte et souvent religieuse de l’époque, qui ne requérait pas moins que l’excellence scolaire et académique et ils étaient doué pour ça… sauf que, en saisissant l’opportunité au début de l’informatique pour Gates, et les astuces de la finance pour Buffet, ils ont réussit ! ne serait-ce que du à l’avance notable que leurs environnement et milieu et pays leur ont permis ! maintenant, se ranger du côté  »des raté » du système qui leur en veulent à mort pour ça…non merci ! car chuis sûr, certain que si ces ratés avaient réussi dans ce capitalisme malsain, ils ne nous auraient pas fait le moindre cadeau ! ils feront comme l’autre majorité de milliardaires font c’est à dire, multiplier les acquisitions de biens, d’immobilier, de banques et de chest pas quoi, juste pour mieux nous mépriser… car ils nous méprisent déjà maintenant même en ayant raté le coche et leur vie de merde !

    l’excellence d’un homme se reconnaît à ses actions et non à ses paroles interminables et sa langue fourchue ! si j’ai bien mieux à faire que tendre l’oreille à un ancien  »haut cadre », haut fonctionnaire, payé une fortune (ce sont les pire de tous, les plus corrompu par le fric, la carrière et les paillettes) dans un organisme international… et qui depuis son  »manoir » bourgeois d’arriviste à la con, me demande de me lamenter sur le Pérou ou l’afrique et considérer Bill gates comme le parrain du Corona virus ! LOL ! encore pire, il ne reconnait même pas le virus comme beaucoup qui sont encore dans le déni !  »Le Coronavirus n’existe pas! c’est une machination », alors moi j’aimerais tous ceux qui disent ça les prendre par la nuque et les tirer malgré eux pour les confiner une demi journée dans un foyer pour vieux contaminé ! Ah, ils vont nous dire ils sont en bonne santé et n’ont rien à craindre, ok, alors qu’ils nous laissent leur injecter ce putain de virus directement dans les veines ! et voir comment leurs corps vont réagir ! bref, avec tous ces morts c’est de la comédie, ces fosses communes, ces familles déchirées, ces jeunes qui en crèvent aussi par facteurs de comorbidité et maladies, c’est du cinéma ! Non, c’est bill gates, ses copains les Rothschild, les  »sionistes », les Rockefeller, les Dupont, les ches pas moi qui sont derriere !

    Le capitalisme ne disparaîtra pas à cause de quelques narcissiques parvenu qui lui en veulent pour ne pas les avoir comblé de ses bienfaits et qui se transforment en complotistes / conspirationnistes pour l’effet placebo que ça leur procure depuis leurs quartiers comfortables ou ça sent leur pets vautrés dans le velour ou le cuir de luxe ! le capitalisme disparaîtra lorsque ceux qui le représentent le plus comme bill gates et autres prennent conscience de ses dégâts et se solidarisent un jour avec les plus démunis et ceux qui ont envie que ça change ! et si la crise actuelle s’aggrave, nous risquons de voir enfin ce genre de partenariats hier impossibles et impensables se réaliser enfin ! et ce ne sont pas des ex hauts fonctionnaires carriéristes et lèche babouches des états ou des organismes bureaucratiques, insipides et dictatoriaux qui nous y guideront ! encore heureux s’ils peuvent se satisfaire de leurs rentes grasses et généreuses de retraites et autres avantages, mais en plus on doit se taper leurs chichi et caprices de vieux croûtons !

    Répondre
    • 22 mai 2020 à 6 h 57 min
      Permalink

      @ Sam

      J’apprécie le fond de votre plaidoirie à propos de B.Gates et du Corona-Marketing.
      En ce qui concerne la « Farce de l’Agenda Diabolique… », on pourrait y ajouter l’épisode Khadafi.

      Le raid en Libye, censé protéger notre civilisation ne fut pas compris par les peuples qui ont eu tendance à y voir un règlement de compte personnel avec Kadhafi. »

      Or, ce qu’il faut bien comprendre :

      Les États-Unis ont voulu détruire les ambitions de Mouammar Kadhafi, principal initiateur de la mise en place du Fonds Monétaire Africain, pour en finir avec le monopole du pétro-dollar.
      Avec :
      – UMA (Union Monétaire Africaine).
      – BCA (Banque Centrale Africaine).

      Obama, prix Nobel de la paix (!), pas vraiment enthousiasmé par les velléités de Kadhafi, a donc initié la destruction de la Libye.
      Mais ne pouvant risquer de se voir délester de son précieux Sésame, il a donc refilé la patate chaude à Sarkozy, lequel a vite saisi l’occasion de se débarrasser de ce « sponsor  » devenu trop encombrant. 

      Répondre
  • 10 mai 2020 à 19 h 47 min
    Permalink

    On peut être d’accord ou pas avec moi, mais je tenais juste à préciser que je ne suis nullement intéressé par défendre un bill gates, buffet ou louer leur  »modèle » ou un autre, mais l’idée ici pour moi est de défendre le principe d’indépendance justement, et ne pas se ruer derrière la première idée complotiste sensationnaliste qui veuille se donner du crédit ou bonne conscience en mettant des  »milliardaires » dans un sac et nous vendre des trucs du genre que le confinement à été décidé à Davos en 2020, puis deux phrases plus loin, non, il a été concocté par Rockfeller il y a dix ans, et c’est pas fini…, deux phrases plus loin, c’est bill gates qui a tout révélé en 2019, bref, d’ou le n’importequoitisme…un peu mince, simpliste et rapide comme argumentaire pour nous convaincre qu’il y a complot avec à sa tête l’un ou l’autre ! Je ne cautionne d’ailleurs aucun de ces personnages au point de vouloir les défendre particulièrement, sauf sur le plan des réalisations qu’ils ont fait sur le terrain relativement remarqués et comparativement à ce que font certains ou d’autres ! Jeff Bezos le patron d’Amazon, lui, ne fait qu’amasser les milliards, racheter les commerces , les plateformes et étendre l’empire à l’aérospatiale et autres folies de milliardaires, et croit qu’il est entrain de rendre service à la planète avec les emplois qu’ils crée, alors que pour chaque emploi crée dans l’empire Amazon, 10, 20 ou 50 sont perdu dans le circuit du commerce de proximité, de quartier etc…et les exemples sont nombreux avec les autres ! ….bref, voyez comment Amazon est entrain de s’accaparer tous les marchés, et personne ne semble vouloir y opposer la moindre résistance ! on est très loin du monde du logiciel comme chez microsoft, Amazon est entrain de transformer le monde en client pour elle, et si demain elle pouvait se payer tous les produits manufacturés en chine, elle n’hésiterait pas à le faire ! côtés livres, ils vendent même des manuels de l’armée américaine, et tout ce qui peut vous passer par la tête ! …je ne sais d’ailleurs pas pourquoi est ce que les complotistes n’ont pas désigné Jeff Bezos comme comploteur en chef de ce qui leur semble un apocalypse programmé et désigné Gates beaucoup moins riche que Bezos depuis quelques temps déjà ! c’est à croire comme vous dites Robert que ces théories du complots sortent tout droit des bureaux du Pentagone, ou des administrations de la NSA et autres agences de barbouzes ! et je soupçonne donc que le complot qui désigne Bill gates émane de la Russie probablement en guerre contre les antivirus et la cybersécurité de Microsoft qui l’a probablement empêché d’opérer plus efficacement !:))) Bref, on est pas sorti de l’auberge dans ce domaine !

    Répondre
  • 21 mai 2020 à 7 h 17 min
    Permalink

    « …/… La France, pour renaître vraiment, pour se refaire et pour s’étendre, au sens le plus noble du terme, il lui faut la Paix. Par conséquent, la France cherche la paix, cultive la paix, aide la paix, partout. »

    Ah bon ?! …
    Dans vouloir offenser qui que ce soit, la France cherche la paix et ne la trouve pas, elle cultive la paix et ne la récolte pas, elle aide la paix et y nuit…
    Si les électeurs en France ont une part de responsabilité dans le désastre français, il ne faudrait pas pour autant occulter le verrouillage politique et la déliquescence des institutions qui ont conduit notamment à la désindustrialisation du pays.
    Avoir le choix entre des candidats de Gauche/Droite/Centre ? Aucune importance. On a le choix entre le modèle original et son clone. Corruptible ou corrompu.

    Il me suffit d’entendre le silence assourdissant des élu(e)s de l’opposition dans la gestion de la crise actuelle pour s’en convaincre.

    Et il en va de même pour les Institutions Européennes parasitées depuis toujours. Le Parlement européen n’a quasiment pas de pouvoirs si ce n’est coûter une fortune aux contribuables européens.
    C’est la Commission, et ses Commissaires, jamais élu(e)s et qui se cooptent entre eux qui décident de tout … et de rien du tout.
    Voir la calamiteuse gestion de la crise Corona par des mandarins hors sol.

    Répondre
    • 21 mai 2020 à 11 h 44 min
      Permalink

      Mon commentaire ci-dessus, de 7:17 était destiné @ Anwen. Excusez-moi.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *