Pourquoi les Bourses mondiales jouent aux montagnes russes?

Par Marc Rousset.

This article is available in Portuguêse on this blogue: https://queosilenciodosjustosnaomateinocentes.blogspot.com/2020/05/porque-e-que-as-bolsas-mundiais-estao.html

 

La Bourse de Paris a repris 5,16 %, lundi 18 mai, suite à un nouveau vaccin américain qui a soulevé des espoirs irréalistes et démesurés. La place new-yorkaise a terminé aussi chaque jour dans une direction différente, depuis le début de la semaine, signe d’une forte volatilité. En fait, les Bourses sont assises sur un volcan car elles se refusent à voir l’éléphant de la crise économique qui attend dans le couloir.

C’est bien l’Union européenne qui empruntera 500 milliards d’euros avec la garantie de tous les États de l’UE, mais l’UE ne pourra rembourser ces emprunts qu’avec un nouvel impôt européen, ou en demandant aux États de rembourser en fonction de leurs pourcentages respectifs dans le PIB de l’UE. Des subventions seraient accordées à certains pays ou à des secteurs économiques en fonction de leurs besoins, et il y aurait donc bien mutualisation au niveau de l’UE avec un taux d’emprunt plus faible et redistribution des ressources vers les plus démunis. Mais la chancelière Merkel a seulement fait un geste politique : l’Allemagne, grande gagnante du système actuel, suite au laxisme des pays du Sud, leur a seulement proposé un os à ronger.

Les pays sérieux et frugaux tels que l’Autriche, la Hollande, la Suède, le Danemark et la majorité des Allemands n’ont pas encore dit leur dernier mot et peuvent contre-attaquer en demandant que des prêts soient accordés et non pas des dons, tout cela se terminant probablement par un mixage prêts/dons. De plus, ces 500 milliards ne représentent que 3,6 % du PIB de la zone euro (14.000 milliards d’euros), soit une goutte d’eau par rapport à l’hyperendettement existant (95 % du PIB) et à l’océan des besoins. L’Allemagne va dépenser 900 milliards d’euros pour ses propres problèmes, la France 500 milliards d’euros. La réalité, c’est qu’il y a toujours deux forces pour mettre fin à l’euro : l’Allemagne qui ne veut pas payer pour le « Club Méditerranée des pays du sud », qui se retranche derrière les traités de l’Union européenne et la Cour de Karlsruhe ; et, d’autre part, l’Italie, avec la France dans sa roue, qui va très vite se retrouver dans une situation impossible, n’ayant plus que la dévaluation d’une nouvelle monnaie nationale pour faire face à ses obligations.

L’espoir de reprise économique en V est risible. La dette des pays de l’Union européenne pourrait passer à 120 % du PIB d’ici fin 2020. Pour tous les économistes, le pire est à venir, la crise du coronavirus n’étant que le verre d’eau qui fait déborder le vase déjà plein en janvier 2020. Le MEDEF propose d’étendre la prime des voitures électriques boudées par les Français aux 700.000 voitures thermiques que les constructeurs ont en stock et dont ils ne savent que faire.

Le plan franco-allemand a ramené le taux d’emprunt italien, qui était monté jusqu’à 2,228 %, à 1,601 %, mais l’endettement italien devrait bondir de 135 % du PIB à 155 % du PIB d’ici fin 2020, soit 2.400 milliards d’euros. De nouvelles frictions avec les pays « frugaux » pourraient faire remonter les taux italiens à la verticale.

La tendance de l’or, si l’on considère un simple graphique depuis 1971, est clairement à la hausse, avec l’index technique actuel du RSI (relative strength index) de 70 qui renforce la probabilité. La Bourse américaine est toujours surévaluée avec un ratio P/E (cours/bénéfice) qui est actuellement de l’ordre de 30. Le métal précieux pourrait atteindre les 3.500-4.000 dollars l’once dans les trois années à venir. Rien d’étonnant puisque le bilan de la Fed est en train d’exploser, fin mai, à plus de 7.000 milliards de dollars, alors qu’il était à 4.200 milliards de dollars, seulement, fin février 2020.

Si l’on évalue le coût de la facture des dépenses de l’État fédéral pour éviter le coût de la Grande Dépression aux États-Unis, ce pourrait être jusqu’à 10.000 milliards de dollars, soit une augmentation de 50 % de la dette publique américaine, alors que l’on est, à ce jour, à 2.000 milliards de dollars, avec une demande supplémentaire des démocrates de 3.000 milliards de dollars. C’est toujours la même chanson partout dans le monde : toujours plus de dépenses publiques et de dettes !

Tout cela ne peut se terminer que par une immense explosion à venir et un nouvel ordre monétaire international fondé exclusivement sur l’or, contrairement à ce qui avait été décidé en 1945 à Bretton Woods (Gold Exchange Standard).

 

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

4 pensées sur “Pourquoi les Bourses mondiales jouent aux montagnes russes?

  • 25 mai 2020 à 20 h 11 min
    Permalink

    Alors vous voulez qu’ils fassent quoi ? ou quelle solutions préconisez vous Monsieur Rousset ?!!! si tous les pays occidentaux se mettent à fermer les robinets, à jouer de  »transparence » économique maintenant uniquement et vouloir controller l’endettement public, y compris au sein de l’union Européenne, je crois que c’est pas moi qui va vous décrire ce qui va se passer ! ce sera pire que 1929, 1939, 1945 ! ce sera quasiment inviter une puissance nucléaire quel qu’elle soit, et l’implorer de peser sur le bouton rouge hyper protégé dans la mallette de Trump ou de Poutine, ou des autres puissances nucléaires pour anéantir le voisin, l’ennemi et l’ami en même temps !  »débarrassez-nous du surplus de population mondiale je vous en conjure, faites en sorte que ce soit rapide et pas douloureux! » ! Quasiment quoi !!!!

    Ce modèle d’endettement des pays occidentaux est la seule et unique voie de sortie en ces temps apocalyptiques ! Nous avions déjà atteint les limites du système capitaliste depuis belle lurette, un système irréformable, irrécupérable, incontrôlable aussi sauf par la guerre totale et l’anéantissement physique de ses structures économiques et politiques désuètes et maintenues, encouragées et sans cesse renouvelées, dupliquées, reproduites… pour maintenir le paquebot à flot et l’empêcher de couler !

    Et c’est là qu’entre en jeu le sous entendu système alternatif socialiste ou communiste qui il faut le préciser n’est pas plus avancé, ni défini avec précision pour être viable et fonctionner ! et d’ailleurs, je ne mâcherais pas mes mots pour dire que le principal frein à cette alternative socialiste ou communiste, ce sont les socialistes et les communistes eux mêmes ! car ce sont les premiers qui n’y croient tout simplement pas ! ça fait 70 ans qu’ils remplissent nos journaux, nos têtes, nos idéaux et notre paysage politique avec une pseudo doctrine égalitaire à laquelle ils ne souscrivent pas eux même ! sauf pour faire semblant ! larmoyer sur les misérables sans pour autant leur amener de solutions concrètes, ou encore se lamenter sur le tiers monde, en se gardant bien de lui suggérer autre chose que lui refourguer les kalachnikovs de Poutine, ses idéologues démaguogues et spécialistes de la désinformation et du quadrillage policier totalitaire, et leur imposer les nomenklatura mafieuses qui fument le cigare, font des orgies de  »putes’, et adorent le scotch, le poker, et font importer pour eux seuls les délicatesses qui coûtent une fortune directement depuis les pays capitalistes ! Bref, si c’est ça le socialisme ou le communisme, qu’ils le gardent pour eux ! personne n’en veut même dans le tiers monde !

    Quelque part, cette crise globale et universelle est celle de nous tous, nous y contribuons chacun à sa manière, à son niveau, les milliardaires et les inégalités qui se multiplient et que nous voyons autour de nous encore aujourd’hui sont le produit de nos propres caprices, incohérences et illusions à nous les peuples ! regardez juste ces soit disant  »artistes » ou  »sportifs » milliardaires qu’on dit le sont grâce au  »capitalisme » ! ah tiens ! les Rihanna, les Messi et Ronaldo du football, les acteurs et actrices bourrés de fric jusqu’à ne plus savoir quoi en faire sont peut-être le produit du capitalisme, mais ils sont avant tout des entrepreneurs qui ont appris à tirer profit du fanatisme des foules ! ceux du peuple ! et même chose du côté des néo milliardaires des nouvelles technologies, des jeux video et de la pornographie devenus de juteux business dans lesquel nous nous spécialisons à Montréal ! Bref…et après, on vient pleurnicher sur notre sort ! et pour tout dire, moi ceux et celles que je considère comme les victimes dans tout ce merdier, sont ceux et celles qui bossent encore pour deux sous, au salaire minimum et qui sont surexploités ! Vous savez , tous ces jeunes qui n’ont pas étudié l’informatique ou les TI, qui n’avaient peut-être pas les capacités mathématiques ou scientifiques, et à qui on continue de vendre des carrières dans ceci ou cela, et qui se retrouvent en réalité dérrière la caisse du supermarché, dans le comptoir des fromages ou charcuteries, dans les dépanneurs, les walmarts, les stations d’essence et qui représentent des centaines de milliers à qui on aura légué un monde tordu, injuste, hypocrite car les méprise en réalité et ne leur dit pas en face ce qu’il pense d’eux ni ce qu’il adviendra de leurs vies misérables plus tard avec leurs rêves qui leur seront inaccessibles à jamais !

    Que cette putain de crise éclate ! demain !! qu’on voit cette fois-ci les riches se la prendre dans la gueule pour une fois ! Mais vous voulez mon avis, ça n’arrivera jamais ! justement, grâce à ces endettements colossaux qui permettent à la roue de tourner ! au gens de continuer à faire preuve d’individualisme et d’hypocrisie sociale, car elle est là la grande  »entente », le  »pacte social », le  »complot » aussi, et rien d’autre ! et pas plus tard que cette semaine, dans le quartier ou j’habite, et qui mixe les pauvres et les riches, nos fils et filles à papa ont déjà ressorti la grosse artillerie, les décapotables qui coûtent entre 700.000 et 1/2 million de dollars, la frime à repris de plus belle, tous ces gens là ont surtout soif de dépenser sans compter comme avant le confinement et ils se foutent éperdument de la crise et des autres !:))) crise vous dites ?!!! elle est ou justement ?! chez les misérables on s’entend ! et les classes moyennes ça fait belle lurette qu’ils vivent avec leur endettements comme si de rien était aussi ! c’est devenu un mode de vie je dirais ! et ils continuent de faire des gosses, de s’acheter des maisons, de faire comme si de rien était… faut juste faire attention de pas perdre leur job, et là encore, la majorité bien connectée se retrouve un autre dans moins de deux semaines, le reste, il va déclarer faillite et commence sa descente aux enfers !

    Le capitalisme au final et quelque part, est le destin de notre humanité animale, elle l’a inventé pour son espèce pour dominer et elle l’assume sans le moindre regret !

    Répondre
  • 25 mai 2020 à 20 h 51 min
    Permalink

    Correction : les décapotables qui coûtent entre 70.000 et 1/2 million… et d’ailleurs sur cet exemple des laissé pour compte qui bossent pour le salaire minimum, l’unique supermarché de mon coin compte justement 80% de clientèle hyper friquée, snob, beaucoup des ploucs qui en dehors du mérite, je suspecte la providence, les inégalités et le laxisme des emplois ont avantagé sur les autres et qui font de gros salaires tout d’un coup, alors, ils jouent aux riches à fond, ils snobent les misérables du quartier entassés dans les multilogement qui ont 50 ans ou 70 ans, et ils se la pètent avec les pots d’échappement de ferrari et autres bolides flambants neufs…Bref, dans ce super marché ou je vais souvent y acheter juste l’essentiel, j’étais comme tous le monde, je pensais que ces jeunes dans la vingtaine qui y bossaient étaient en majorité des étudiants à temps partiels,…jusqu’à ce que cette fille dans la vingtaine qui travaille dans le comptoir du poissonnier elle aussi me prenant pour un riche arriviste du quartier, me dise  »Monsieur, on va commencer la saison du homard demain, on va en recevoir, désirez vous faire une pré commande?’, je lui sourit et lui dit non merci moi je viens comme d’habitude juste pour mon poisson prolétaire frais, bon je lui dis pas prolétaire, mais en lui montrant les pièces que je veux, elle me dit qu’elle peut pas les nettoyer et il faut attendre l’autre préposé, et que elle, elle enchaîne,  »n’a jamais étudié ça dans les  »techniques agro alimentaires chez pas quoi au Cegep! » en souriant…. je lui dit c’est pas grave je peux très bien le faire moi même chez moi, je lui dis vous demande, vous êtes encore aux études ? elle me dit  »ah non, c’est terminé j’ai eu mon diplôme il y a deux ans, il faut travailler maintenant ! »… je la remercie gentiment, je prends mon poisson et je me casse et pensant à cette pauvre fille, techniques agro mon cul qu’ils leur enseignent et qui ne mène nulle part, elle avait déjà les signes du stress prolétaire apparent sur son visage, ses mains veineuses et sa démarche gênée, on pouvait voir sa frustration quoi …celle de toucher peut être 12 ou 13 de l’heure accoutrée en tablier blanc immaculé, et rêver d’un avenir dans cet occident de merde qui n’a rien à lui offrir sauf se foutre de sa gueule et lui vendre un mode de vie auquelle elle n’aura jamais accès ! Bref, ça m’a mis en colère… car que leur avons nous légué ces nouvelles générations d’innocents ? fragiles en plus, vulnérables, si gentils et idéalistes ?! rien d’autre qu’une arnaque et la promesse d’une vie de misère qui les attend !

    Et vous voulez que je me mette à croire ces vieux croûtons de socialistes, communistes à la con qui eux se la sont coulé douce pendant des décennies et aujourd’hui sont encore là à vociférer leurs ptit manuel du parfait socialiste, car n’ont en eu pas assez probablement du gâteau ?!!! Au diable ! Ces jeunes qu’on aura laissé sur la touche et livré aux crises économiques de par notre faute, et une misère qui ne dit pas son nom à mon humble avis devraient franchement se rendre aux cimetières chier et pisser sur la tombe de tous ces vieux qui n’ont jamais rien prévu pour eux que ce monde injuste et sans pitié ! ces jeunes sont en réalité des millions au Canada et ailleurs qui bossent pour des cacahuètes et qui continuent de rêver à un avenir qu’ils ne verront jamais de par notre faute à nous, notre hypocrisie et notre lâcheté de les avoir mis au monde tel es abandonner à leur misérable sort !

    bon là j’arrête ! sinon on m’accusera d’on ne sait quoi encore !:))))

    Répondre
    • 25 mai 2020 à 23 h 54 min
      Permalink

      @ Sam

      Eh bien moi, je ne vous accuserai de rien. Je vous plusse, comme on dit aujourd’hui,
      et abondamment.
      J’aimerais pouvoir apporter une touche d’optimisme à votre commentaire Sam, mais le crescendo infernal des scènes ubuesques de la vie quotidienne auxquelles je suis contrainte d’assister depuis quelques mois dans le coin où je réside m’en dissuadent.
      …. je sors, j’ai la nausée !

      Répondre
  • 26 mai 2020 à 22 h 32 min
    Permalink

    Perso, je profite de cette crise pour montrer la figure du gouvernement à mes 4 enfants québécois pour devenir des vrais anarchistes. La crise ne nous touche pas, car on est habitués à vivre – par choix- dans la Simplicité volontaire!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *