Le CDC confirme un taux de mortalité – Covid-19 remarquablement bas. Où sont les médias?

Par Guy Bouliane. Sur CERN.

La plupart des gens sont plus susceptibles de se retrouver à six pieds sous terre à cause de presque toute autre chose que COVID-19.

This article is available in Portuguêse on this blogue:
https://queosilenciodosjustosnaomateinocentes.blogspot.com/2020/05/o-cdc-confirma-uma-taxa-de-mortalidade.html

Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) viennent de publier un rapport qui devrait bouleverser le récit de la classe politique, mais il entrera dans la pile épaisse de données vitales et d’informations sur le virus qui ne sont pas rendues publiques. Pour la première fois, le CDC a tenté d’offrir une estimation réelle du taux de mortalité global pour COVID-19, et dans son scénario le plus probable, le nombre est de 0,26%. Les responsables estiment un taux de mortalité de 0,4% parmi ceux qui sont symptomatiques et projettent un taux de 35% de cas asymptomatiques parmi les personnes infectées, ce qui ramène le taux de mortalité global par infection (IFR) à seulement 0,26% – presque exactement là où les chercheurs de Stanford l’ont établi il y a un mois.

 

COVID-19 Antibody Seroprevalence in Santa Clara County, California

 

Jusqu’à présent, nous avons été ridiculisés pour penser que le taux de mortalité était si bas, contrairement à l’estimation de 3,4% de l’Organisation mondiale de la santé, (OMS) qui a contribué à alimenter la panique et les confinements. Maintenant, le CDC accepte le taux inférieur.

De plus, en fin de compte, nous pourrions découvrir que l’IFR est encore plus faible parce que de nombreuses études et dénombrements durs de populations confinées ont montré un pourcentage beaucoup plus élevé de cas asymptomatiques. Un simple ajustement pour un taux asymptomatique de 50% abaisserait leur taux de mortalité à 0,2% – exactement le taux de mortalité projeté par le Dr John Ionnidis de l’Université de Stanford.

Plus important encore, le taux de mortalité global n’a pas de sens car les chiffres sont tellement déséquilibrés. Étant donné qu’au moins la moitié des décès ont eu lieu dans des maisons de soins infirmiers, une estimation au dos de l’enveloppe montrerait que le taux de mortalité par infection pour les résidents des maisons de soins non-infirmiers ne serait que de 0,1% ou 1 pour 1 000. Et cela inclut les personnes de tous âges et de tous les états de santé en dehors des maisons de soins infirmiers. Étant donné que presque tous les décès sont dus à des comorbidités.

Le CDC estime que le taux de mortalité par COVID-19 pour les moins de 50 ans est de 1 sur 5000 pour ceux qui présentent des symptômes, ce qui serait de 1 sur 6725 dans l’ensemble, mais encore une fois, presque tous ceux qui meurent ont des comorbidités spécifiques ou des conditions sous-jacentes. Ceux sans eux sont plus susceptibles de mourir dans un accident de voiture. Et les écoliers, dont nous détruisons la vie, la santé mentale et l’éducation, sont plus susceptibles d’être frappés par la foudre.

Pour mettre les choses en perspective, un commentateur de Twitter a juxtaposé les taux de mortalité liés aux infections séparées par l’âge en Espagne à la probabilité annuelle moyenne de décès de quoi que ce soit pour les mêmes groupes d’âge, sur la base des données de la Social Security Administration. Il a utilisé l’Espagne parce que nous n’avons pas d’estimation détaillée du taux de mortalité par infection pour chaque groupe d’âge dans aucune enquête aux États-Unis. Cependant, nous savons que l’Espagne s’en est tirée pire que presque tous les autres pays. Ces données fonctionnent en fait avec un IFR de 1%, soit environ quatre fois ce que le CDC estime pour les États-Unis, donc si quoi que ce soit, les chiffres correspondants pour les États-Unis seront inférieurs.

Comme vous pouvez le voir, même en Espagne, les taux de mortalité dus à COVID-19 pour les jeunes sont très faibles et sont bien inférieurs au taux de mortalité annuel pour tout groupe d’âge au cours d’une année donnée. Pour les enfants, malgré leur jeune âge, ils sont 10 à 30 fois plus susceptibles de mourir d’autres causes au cours d’une année donnée.

Bien qu’il soit évident que les taux de mortalité annuels prennent en compte une multitude de causes de décès et que COVID-19 n’est qu’un virus, il fournit toujours une perspective bien nécessaire à une réponse de politique publique qui est complètement dissociée du risque pour tous, sauf les personnes les plus âgées et les plus malades du monde.

Gardez également à l’esprit que ces chiffres représentent vos chances de mourir une fois que vous avez déjà contracté le virus, c’est-à-dire le taux de mortalité par infection. Une fois que vous avez couplé la chance de contracter le virus en premier lieu avec la possibilité d’en mourir, de nombreuses personnes plus jeunes ont plus de chances de mourir d’un coup de foudre.

Quatre médecins spécialistes des maladies infectieuses au Canada estiment que le taux individuel de décès par COVID-19 pour les personnes de moins de 65 ans est de six pour un million de personnes, soit 0,0006% – 1 sur 166 666, ce qui est « à peu près équivalent au risque de mourir d’un accident de véhicule à moteur au cours de la même période. » Ces chiffres concernent le Canada, qui a enregistré moins de décès par habitant que les États-Unis; cependant, si vous retirez New York et ses comtés environnants de l’équation, les deux pays sont à peu près les mêmes. N’oubliez pas non plus qu’une grande partie des décès est liée aux décisions politiques suicidaires de certains États et pays de placer des patients COVID-19 dans des maisons de soins infirmiers. Un incroyable 62 pour cent de tous les décès dus à COVID-19 ont été confirmés dans les six États, même s’ils ne représentent que 18% de la population nationale.

 

Nous avons détruit notre pays tout entier et suspendu la démocratie pour un mensonge, et ces personnes ont perpétré un degré de panique non scientifique. Vont-ils jamais admettre les graves conséquences de leur erreur ?

 

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

14 pensées sur “Le CDC confirme un taux de mortalité – Covid-19 remarquablement bas. Où sont les médias?

  • 31 mai 2020 à 7 h 09 min
    Permalink

    Bravo à Guy Bouliane pour ce papier qui fleure bon l’information, la vraie, et merci à Robert Bibeau de l’avoir repris ici.

    De notre côté de l’Atlantique, « la Caste » aux pouvoirs fait le choix délibéré d’entretenir l’affligeante désinformation assortie de ses mesures contraignantes – que « la Caste » aux pouvoirs n’applique surtout pas – et de parler gros sous.
    Comme d’habitude, personne ne saura où ces sommes astronomiques finiront leur course folle.

    Les journalistes, cette profession d’éternels assistés, prétentieux et souvent incompétents, œuvrent pour servir leurs maîtres.
    A ce sujet, il serait utile de demander ouvertement à des journalistes s’ils considèrent que leurs avantages fiscaux, certes justifiés en d’autres temps (1945), le sont encore en 2020.
    Il n’est pas interdit de noter que le gouvernement (français), alerté sur le sujet, a préféré faire la sourde oreille et laisser ces anomalies se perpétuer.

    Le résultat, évidemment décevant, est qu’une personne qui désire s’informer a tout intérêt à le faire par elle-même en fuyant les canaux d’information traditionnels qui débitent essentiellement des âneries, des contre-vérités, des approximations consternantes ou une propagande à peine camouflée.

    Répondre
  • Ping : Le CDC confirme un taux de mortalité – Covid-19 remarquablement bas. Où sont les médias? | Raimanet

  • 31 mai 2020 à 15 h 59 min
    Permalink

    @ Nadine,

    il y a décidément qq chose qui cloche dans cette histoire du Covid, et je vous jure qu’on finira par savoir ce qu’on nous cache depuis le début ! car il y a surtout on dirait une connivence des médias depuis le début, une confusion aussi il faut dire, et une manip sans précédent qu’on arrive pas à situer !

    Il faut voir la majorité de journalistes chez nous, un ramassis de cancres et d’imbéciles heureux de faire des salaires de six chiffres croyez-le ou non, et qui ne savent la plus part du temps pas écrire correctement en Français ou s’exprimer dans leur langue maternelle ! car chez vous au moins, les journalistes ça respecte au moins le minimum de la profession ! Ici, ils nous les montrent à la télé tous les jours très très heureux du confinement, répétant que les mesures du gouvernement sont extraordinaires, que nous sommes chanceux d’avoir ces dirigeants, et ils rigolent, ils se marrent, ils font des anecdotes, ils essaient de faire semblant qu’ils sont choqué par les morts, mais en réalité ils n’ont jamais été aussi heureux d’avoir autant de temps et rien à raconter en plus d’être ceux qui n’ont pas perdu un seul emploi ! c’est plus des journalistes mais des aristocrates je vous dis :))) ils sont payé des fortunes pour un niveau intellectuel que je vous jure ne dépasse pas celui du Brevet secondaire non achevé (4ème année du secondaire), ils seraient lynché en Europe s’ils leur imposaient nos journalistes ! même chose du côté des politiciens par ici, des directeurs par copinage des agences publiques, des entreprises publiques, des cadres supérieurs de ces entreprises publiques aussi qui font des millions, des syndicalistes… ! bref, la honte quoi ! même nos news, nos émissions télé, nos documentaires et toutes nos télé ressemblent aux à celles des années 70 dans l’Afrique subsaharienne, et encore, les Africains francophones ont toujours été des maîtres dans la langue de Molière ! et savez-vous pourquoi ils nous maintiennent dans cette situation qui ferait pleurer de rire même les médias de Kadhafi ? parce que la droite et l’extrême droite ont pris le pouvoir dans cette province il y a 30 ans, et se font appeler partis de gauche, et se comportent comme des dictateurs en ayant mis la population complètement sous sédatifs, c’est surréaliste ! ils n’osent même pas recruter un seul immigrant ou un français ou un étranger dans ces médias de merde de peur d’être ridiculisés ! et tout ce monde mène la grande vie attention ! maisons principales bourgeoises dans les grandes villes, maisons secondaires et chalets bourgeois dans le bois, train de vie de grands bourgeois et pour certains de millionaires, voyages à l’étranger à profusions payés par le contribuable… Bref, le meilleure journaliste européen dans les grands journaux centenaires ne pourrait pas rêver d’avoir autant ! ni se faire recruter chez eux s’il postulait aussi ! Bref, c’est un métier noble qui a été transformé par les gouvernements de droite depuis 50 ans, en métier de prostitué, de laquais, recrutant les cancres à tour de bras…qui prétendent nous faire des analyses disent-ils ! vous déchireriez votre chemise à la prochaine occasion ! et là justement, pendant la crise du Covid, ils tombent à point, ils ne pouvaient rêver mieux que d’avoir ce genre de journalistes pour mener cette propagande et désinformer !

    En Plus, il y a à peine deux semaines, on nous promettait ici au Québec que le gouvernement allait distribuer des masques gratuits, et la vérité est que les masques sont maintenant partout mais uniquement vendu à des prix exorbitants : Paquet de 3 masques $6 chez le dépanneur de quartier, paquet de 20, $24 ailleurs ! des masques dont la qualité et l’aspect général font penser à du papier cul de très mauvaise qualité et dont les élastiques pètent à la première occasion, aunt au coût initial il ne doit pas dépasser le 0.001 cent l’unité à produire, et 2 cents livré ici au Canada ! je n’en ai acheté qu’au tout début de la pandémie une fois, $5 pour deux masques à la pharmacie en plus, jetés car déchirés aussitôt !

    Remarquez aussi que ceux qui ont gardé leur boulot intacts aussi et leurs salaires sont les forces de l’ordre, les flics, les CRS, les polices en tous genre, et les armées ! avec des primes en plus… juste au cas ou quelqu’un qui n’est pas content veuille protester… ils sont là pour l’en dissuader et quiconque !

    Répondre
  • 31 mai 2020 à 18 h 43 min
    Permalink

    @ Sam

     » …/… car chez vous au moins, les journalistes ça respecte au moins le minimum de la profession..  »

    Que nenni !
    Sur les plateaux télé, on a les mêmes à la maison. Mêmes discours. Mêmes scénarii. Et ils (elles) se font des martingales en or, avec l’argent public qui plus est.
    Dans la presse écrite, s’il n’y pas le son et l’image, en revanche il y a les fautes d’orthographe, de syntaxe, de concordance de temps, approximations, âneries et désinformation. Sinon le copier/coller est fort bien assuré.

     » …/… niveau intellectuel que je vous jure ne dépasse pas celui du Brevet secondaire non achevé… »

    Plaigniez-vous !
    Ici, niveau cour de récré école primaire. Genre … mon papa il est plus gros que le tien.

    « …/… ils seraient lynché en Europe s’ils leur imposaient nos journalistes !… ».

    Meuuuuh non ! C’est révolu ce temps là.
    La seule audace des squatters des plateaux télé (on dit journalistes chez vous) est de pousser loin l’inélégance.

    « …/… la droite et l’extrême droite ont pris le pouvoir dans cette province il y a 30 ans, et se font appeler partis de gauche… »

    C’est touti pareil de ce côté ci de l’Atlantique.

    « …/… En Plus, il y a à peine deux semaines, on nous promettait ici au Québec que le gouvernement allait distribuer des masques gratuits, et la vérité est que les masques sont maintenant partout mais uniquement vendu à des prix exorbitants… »

    Waouw on se croirait à la maison. Même scénario chez nous.

    « …/… Remarquez aussi que ceux qui ont gardé leur boulot intacts aussi et leurs salaires sont les forces de l’ordre, les flics, les CRS, les polices en tous genre, et les armées … »

    Pour les polices en tous genres, ne me dîtes pas qu’on les surnomme aussi Black Blocs chez vous ?

    Hé Sam, vous me faites marcher là hein, pas vrai ? En réalité, vous êtes chez nous.
    Attendez … je me prépare un whisky coca … je vous en sers un ?

    Répondre
  • 31 mai 2020 à 21 h 05 min
    Permalink

    @ Nadine

    Loooool, vous m’avez tué ! :)))) dis donc à ce point !! :))) mais vous avez sûrement raison, je dois comparer avec une époque révolue moi !à

    Oui s’il vous plaît, mon Whisky on the rocks…ou plutôt sec ! :)) faut bien digérer toute cette merde ! mais remarquez, dans les pays arabes c’est pas mieux, c’est pire, maintenant ils ont des presses électroniques par centaines destinées au peuple, et aux analphabètes, ils ont aussi inventé un nouveau concept inconnu auparavant : la presse écrite en dialecte locale :))))) et bien entendu, tout cette foutue presse, arabophone, francophone, hispanophone, et même  »Dialectophone » :)))) est financée par les services de renseignements, contrôlée, ils leur envoient carrément quoi dire et quoi écrire !:)))

    Quel monde !

    Merci Nadine ! c’est presque un  »soulagement » de savoir que ça se passe de la même manière de votre côté aussi ! on est dans la même barque ! et comme le dit un proverbe arabe :  »tout le monde vend le singe et se fout de la gueule de celui qui l’a acheté ! » :))))

    Répondre
  • 1 juin 2020 à 3 h 21 min
    Permalink

    @ Sam … et les autres commentateurs

    Je ne sais pas si l’humanité a besoin de plusieurs dieux , mais elle n’a jamais manqué de prophètes.
    Et ceux là, en règle générale, courent après le pognon, le pouvoir et le sexe.

    Soljenitsyne, dans son discours d’Harvard (8 juin 1978) décrivait brillamment le déclin du courage dans le monde occidental. 

    « Ce déclin du courage est particulièrement sensible dans la couche dirigeante et dans la couche intellectuelle dominante, d’où l’impression que le courage a déserté la société tout entière ». 

    Quand la forme rectifie le fond … ça fait du bien à lire ou à entendre.

    Répondre
  • 1 juin 2020 à 9 h 20 min
    Permalink

    @ Nadine,

    Ce  »Déclin du courage » décrit par Soljenitsyne, même lui, ne résume pas vraiment la chose d’un point de vue philosophique et moral, car ce qui manque le plus à l’être humain en général et pas qu’aux élites, et qui soit à la base des rapports tordus que les humains entretiennent les uns aux autres, et qui finit donc par engendrer toutes les horreurs et l’indignation…dont l’impérialisme, le colonialisme, le capitalisme indécent, les rapports de domination et autres humiliations…. dans toutes les cultures et sociétés depuis toujours d’ailleurs… est une notion beaucoup plus simple, plus basique à mon avis, et plus fondamentale à la base, et qui soit en rapport avec l’ego et la perception de soi ou des autres et c’est donc le : LE RESPECT ! tout simplement…! A la base de toutes les injustices, même des crimes, du préjudice, ou de l’exploitation ou l’humiliation des autres, il y a au fond cette notion d’irrespect de l’autre, de sa personne d’abord, ensuite seulement de ses droit et le reste !

    Autrement dit, quelque part, lorsque vous montrez du respect envers certaines personnes, elles ne vous le rendent pas, le prennent comme une faiblesse, vous méprisent et vous marchent dessus ! aussi bête et triste que cela ! De même, remarquez que parfois lorsque vous essayez de faire preuve de respect envers quelqu’un qui se retrouve du jour au lendemain en position de force, un mentor, un modèle, un chef, un élu… qui n’a pu se retrouver là que grâce à vous, et parfois même un proche ou ami, il suffit qu’il ressente qu’il est avantagé par rapport à vous, que son petit pouvoir lui monte à la tête, que son ego commence à gonfler…, et vous perdez son respect ! même dans les relations de couple, de partenariat en affaires ou d’entreprise commune, il y a toujours au fond et à la base, un manque de respect d’une partie envers l’autre ! c’est comme si vous diriez que les humains sont conditionnés ou pire condamnés à exercer ces rapports de domination et d’irrespect les uns envers les autres ! hélas ! et donc la première notion il me semble qui manque à tous ces imbéciles qui nous gouvernent, c’est encore cette histoire de ne pas nous respecter ! J’ai aussi observé depuis toujours, que même les plus proches personnes envers qui vous pouvez faire preuve de respect, que vous pouvez aussi soutenir, supporter, et même aider à gravir l’echelon social et se rendre plus loin, un jour ou l’autre, ils finissent par ne plus vous respecter au même titre que vous les respectez ! c’est caractéristique dans les rapports sociaux, familiaux et bien entendu politiques, vous en avez toujours un ou une, qui prend du galon, et se met à ne plus vouloir respecter les autres !

    ça me renvoie d’ailleurs au livre de sagesse d’un auteur perse du 8ème siècle, considéré comme un chef d’oeuvre de la littérature et de la prose Arabe  »Kalila wa Dimna » ou Kalila et Dimna, de son auteur prestigieux Ibn Al Muqafaa, (le précurseur sans commune comparaison si vous voulez des fables de la fontaine), traduit en réalité du Perse, et dont la version originale vient de l’inde, et qui utilise donc des fables allégoriques à travers les figures animales pour dévoiler, critiquer, se moquer aussi bien des rapports politiques que sociaux que nous entretenons dans nos sociétés humaines…l’auteur exceptionnel de ce bouquin (et d’autres livres considérés comme des bases de la littérature arabe), finira d’ailleurs exécuté à l »âge de 36 ans par le Calife Abasside, comme d’autres, pour rien d’autre que son excellence qui a toujours irrité en haut lieux et considéré ses écrits comme subversifs ou les visant…

    Et donc, lorsque vous vous rendez compte que ceux que vous respectez, ne vous respectent pas, ce qu’il faut faire un jour ou l’autre tout simplement, c’est leur tirer le tapis sous les pieds, leur ôter les privilèges qu’ils ont amassé grâce à vous et aux autres entre autres, et ne pas hésiter à leur couper les ailes, leur dire aussi en face de ce qu’ils représentent en réalité, et leur rappeler d’ou ils viennent et ce qu’ils sont en réalité ! et c’est je crois une autre notion fondamentale en politique que de voir les peuples se soulever à l’encontre de ces régimes, systèmes ou d’élites qui ne les respectent pas !

    Bon Lundi à vous Nadine !:)))

    Répondre
  • 1 juin 2020 à 14 h 53 min
    Permalink

    Merci … et très bonne fin de journée à vous Sam

    La Perse, sa civilisation et son empire ont légué un trésor inestimable à une bonne partie de l’humanité, avant de s’endormir et de rétrécir…

    Répondre
  • 3 juin 2020 à 11 h 56 min
    Permalink

    @ Sam

    « …/… car il y a surtout on dirait une connivence des médias depuis le début, une confusion aussi il faut dire, et une manip sans précédent qu’on arrive pas à situer !… »

    Oh que oui, et jusqu’à la nausée.
    Dans le cadre des questions/réponses destinées à bien informer le public, voici quelques reprises de questions capturées les 10 derniers jours de mai 2020 sur le site « Le Parisien ». Ceci dit, ce genre de prouesses sémantiques était généralisé.

    « Un homme a toussé à 1 mètre de moi, suis-je en danger ? »

    « Puis-je accompagner mon mari en voiture à plus de 100 km de chez nous ? »

    « Déconfinement. Les familles sont-elles séparées dans les trains ? ».

    « Si je garde quelque temps mes masques dans un sac, sont-ils débarrassés du virus ? »

    « Les grands-parents peuvent-ils faire plus de 100 km pour garder leurs petits-enfants ? »

    « Puis-je me rendre chez mon notaire à plus de 100 km ? »

    « Mon médecin peut-il me prescrire un séjour dans ma résidence secondaire, »

    « Puis-je aller faire de l’entretien dans ma résidence secondaire ? »

    « La limite de 100 km signifie-t-elle 50 km à l’aller et 50 km au retour ?  »

    « Que va-t-il se passer pour les asymptomatiques non testés ? »

    Etc …
    Quel(le) feuilletoniste a pu noircir des colonnes d’une telle niaiserie, sans avoir été préalablement modéré(e) par un rédacteur en chef ?

    Répondre
    • 24 octobre 2020 à 15 h 31 min
      Permalink

      en Allemagne après 1933, le salut hitlérien est devenu obligatoire. Les allemands s’y sont conformés là aussi très docilement et très rapidement !…
      Et ils posaient des questions telles que : « je suis amputé du bras droit, ai-je le droit de lever le gauche ? »
      Jusqu’à présent les gens lisant l’histoire de l’Allemagne se demandaient « mais comment se fait-il que les allemands aient accepté de se conformer à des habitudes aussi extravagantes et humiliantes sans aucune difficulté ?! » Ben maintenant on comprend !

      Répondre
      • 25 octobre 2020 à 11 h 06 min
        Permalink

        « …/… mais comment se fait-il que les allemands aient accepté de se conformer à des habitudes aussi extravagantes et humiliantes sans aucune difficulté ?! » .

        Euh… comment dire … le « sans aucune difficulté », m’apparait plutôt dissonant.
        Combien de milliers de morts déjà, du côté des Allemands qui n’ont pas accepté ?

        Répondre
  • 4 juin 2020 à 1 h 24 min
    Permalink

    @ Nadine

    lol ! Vous êtes une perle ma chère ! je suis très content d’avoir une commentatrice de votre trempe pour justement amener de la vie et un peu d’humour ici…. ou faire oublier mon style ampoulé car un peu découragé d’écrire des commentaires dans des billets qui nous renvoient souvent à la case départ ! :)))

    mais bon ceci n’est pas une critique du site ou des choix du site de publier toutes les opinions, les plus discutables aussi, ça fait partie du jeu aussi !

    Bref, Le Parisien…porte bien son nom !:))) quoi de plus chiant et de plus chichi, plus emmerdant et plus gaga que ce Parisien et une bonne partie de ses lecteurs…:))

    Merci Nadine… et j,espère un jour pouvoir traverser l’Atlantique pour, vous permettrez de, vous payer un pot sur l’île volcanique qui risque de péter encore plus que ce monde de fous, à tout moment ! :))) au moins, si les Canaries pètent au moment ou on prend notre verre, on fera partie pour une fois de feu d’artifice !:)))

    Mes amitiés !

    Répondre
  • 24 octobre 2020 à 15 h 24 min
    Permalink

    le terme anglais « control » en parlant d’une maladie, veut dire en français « juguler » , même « éradiquer », mais certainement pas « controler » !! (qui correspond à l’anglais « to check » !) en français contrôler c’est vérifier en suivant une liste !
    to control est un faux-amis basique de l’anglais que le moindre collégien connaît ! pas besoin d’être licencié en anglais pour connaître ce piège parmi tant d’autres, que le moindre collégien apprend par coeur par pages entières durant sa scolarité !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *