Qui sont ces ténors autoproclamés du Hirak algérien?

Par Mehdi Messaoudi (Algérie54)

«Qui sont ces ténors autoproclamés du Hirak algérien ?», un livre-enquête de l’universitaire Ahmed Bensaada, consacré au Hirak, mouvement populaire de contestation et ses leaders «autoproclamés» et l’implication d’organisations étrangères dans la vie politique et associative en Algérie, a été publié dernièrement.

Paru aux éditions Apic, cet ouvrage de 136 pages, enquête sur le parcours d’acteurs ayant fait l’actualité, pour certains inconnus des Algériens, et qui ont émergé de la houle du Hirak pour en devenir «des ténors de ce mouvement» de contestation populaire, né le 22 février 2019, «une prise de conscience collective qui a permis la réappropriation de l’espace public et une reconquête de la scène politique ». L’auteur a focalisé son enquête sur plusieurs «célébrités du Hirak», « proposées peu de temps après les manifestations populaires par certains organismes étrangers et agitateurs professionnels ». L’objectif, analyse l’auteur, étant de «récupérer ce soulèvement populaire en vue de le dévier de sa trajectoire» et de le «mettre au service d’un plan étranger inavoué».

Selon lui, ces « acteurs » ont été proposés pour « constituer une instance de transition et exercer les prérogatives d’une présidence collégiale » qui devra nommer, un « gouvernement provisoire et préparer les élections présidentielle et législative ».

Le livre-enquête lève voile sur ces «ténors autoproclamés» du Hirak et leurs liaisons «dangereuses» avec des puissances étrangères et organismes américains dont NED (National Endowment for Democracy), qui finance des organisations  s’activant en Algérie. Dans sa préface, Majed Nehmi note que cette enquête est une «contribution majeure pour la compréhension des jeux et enjeux qui se cachent derrière les postures nihilistes des puissances étrangères vis-à-vis de l’Algérie».

Très documenté, l’ouvrage consacre un grand espace aux extraits de rapports d’organismes étrangers.

Chercheur et enseignant, Ahmed Bensaada est auteur de plusieurs ouvrages dont « Arabesque- enquête sur le rôle des Etats-Unis dans les révoltes arabes» (2015) , son premier livre d’investigation édité au Canada, en Belgique et en Algérie.

« Qui sont ces ténors autoproclamés du Hirak algérien ? », un livre-enquête signé Ahmed Bensaada – Algerie54

 

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

3 pensées sur “Qui sont ces ténors autoproclamés du Hirak algérien?

  • 5 juin 2020 à 23 h 10 min
    Permalink

    En espérant que ce ne soit pas un autre plaidoyer en faveur de l’ancienne garde et ténors vieux croûtons dont les dinosaures du FLN et autres haut gradés militaires qui ont détourné une grosse partie de la richesse du pays dans les banques Européennes et les paradis fiscaux ! l’Algérie l’a échappé belle on dirait car si Poutine pouvait se le permettre il y aurait concocté un scénario à la Syrienne, avec l’extrême gauche de mes deux et les spécialistes de la purification ethnique qui leur servent de stratèges…en plus des BHL et autres ténors du chaos du côté Atlantiste !

    Les Maghrébins sont plus intelligents et futés que l’appareil redoutable et impitoyable d’embrigadement de l’extrême gauche, ou celui tout aussi têtu et empoisonné du camps Atlantiste qui voudraient tous les deux voir le Maghreb s’enflammer et sombrer dans la guerre civile et leur servir de terrain de confrontation encore et toujours ! mais pas de chance cette fois ! les Algériens tiennent bon et ne laisseront pas de tels scénarios se produire ! autant que les autres maghrébins aussi ! n’en déplaise aux prêcheurs de haine et idéologues démagogues qui pullulent par ces temps-ci surtout dans le monde arabe !

    Répondre
  • 8 juin 2020 à 14 h 59 min
    Permalink

    En Libye, Poutine fait semblant qu’il n’est pas au courant ni qu’il soit impliqué dans l’envoi depuis de la Russie et la Syrie de mercenaires Russes et militaires Syriens par millers au Service du Général Haftar, ce transfuge qui bosse pour qui paie le mieux depuis qu’il était exilé aux états-unis sous le règne de Kadhafi, et qui reviendra pour  »la révolution pour faire tomber le Turan Kadhafi » ! Bref, sous prétexte de combattre les frères musulmans, Al Qaida et Isis en Libye, le Général reçoit l’appui des Émirats Arabes-Unis, de L’Arabie Saoudite, et de la Russie depuis ! l’objectif n’étant rien d’autre que de faire échouer le gouvernement de coalition ou GNC Congrès Général National élu par le vote des populations, et encore sous prétexte qu’il combat les islamistes, avec lesquels pourtant il entretient les meilleures relations avec certains groupes salafistes, le but du Général ou plutôt de ses commanditaires Russes qu’il allait rencontrer à Moscou, et autres Arabes du Golf et marionnette Égyptien Al Sissi (autre général parachuté au pouvoir), est de le placer comme leur pion, Général président à vie pour leur intérêts dans le coin, dont le gel de tout rôle indépendant du pays sur le plan géo-stratégique sur la base du pétrole ou hydrocarbures Libyens et s’assurer enfin de mettre le pays à genoux et soumis aux décideurs Arabes du Golf et leurs ententes avec Poutine, Israel, les États-unis et les autres!

    Bref, Certains peuvent se demander que fait Poutine là-dedans, que font ses satellites orbitant sur la Libye, ses navires de guerre et son matériel lourd en plus des mercenaires russes et soldats Syriens là-dedans aussi ! la réponse est simple pourtant : la Libye est la porte d’entrée que veut utiliser Poutine en Afrique subsaharienne et au Maghreb, notamment l’Algérie toute proche et frontalière !

    Cette fois, Poutine vise plus haut, il voit plus grand ! s’il arrive à infiltrer tous ces pays du Sahel et créer assez de tensions politiques en Algérie pour justifier des soulèvements violents des populations, l’Afrique du Nord deviendra sa prochaine conquête après la conquête Syrienne ! il ne rêve que d’une chose, affaiblir ses alliés Arabes des pays du Golf (Arabie, Émirats, et Égypte aussi) et s’assurer qu’ils se ruinent dans le conflit Libyen qu’il ne finance surtout pas, car tout est payé par les arabes du golf, afin de contourner le proche orient par l’Ouest cette fois, en profitant aussi de la faiblesse d’un Trump préoccupé surtout par le retrait de ses troupes du coin, et ne voulant plus financer aucune guerre, et par les Européens qui assistent en spectateurs sur le déroulement des hostilités en donnant leur appuis au GNC !

    Vladimir Poutine, ce chien galeux du KGB, ce serpent Taipan du désert et ce spécialiste de la purification ethnique célébré à la fois par l’extrême gauche occidentale désuète et galeuse aussi, et par l’extrême droite occidentale aussi, finira donc d’une manière ou d’une autre par tirer profit de la décrépitude et de la faiblesse des acteurs dans la région, et ceux de la maison blanche préoccupés par la montée de la Chine surtout, afin de remanier les cartes et imposer un nouvelle ordre en Afrique du Nord et au Moyen orient cette fois après l’échec des Américains sous Trump dans le coin ! Et qui dit Trump, dit course contre la montre car Trump n’est pas éternel, et il faut en profiter pendant qu’il est à la présidence pour remodeler toute cette région ! Un remodelage qui n’hésitera pas à traiter tous les habitant du coins qui ne s’alignent pas sur sa politique d’islamistes, d’al Qaida et de Isis !

    Or que Poutine n’a pas les moyens de cette politique ou de ses rêves dans le coin ! il n’est ni la Chine, ni les États-unis, il a peine quelques Kalchnikovs, des S400 et autres joujoux et un peu de liquidités pour espérer financer sa politique et ses rêves, et il compte surtout utiliser l’argent des autres ! il temporise, il fait semblant de pas être impliqué, il  »conseille », il inspire, et surveille surtout et donne les ordres à ses services de renseignements pour orienter les opinions publiques dans les médias sociaux ou renflouer l’extrême gauche et l’extrême droite occidentales afin de venir en aide à ses visées !

    Les Plumitifs Algériens qui continuent de louer sa politique sont hélas encore nombreux, ils ne se doutent pas un instant que lorsqu’il entrera dans leur pays, ce ne sera jamais avec des uniformes Russes, ou une admission officielle de sa part qu’il soit relié à cette incursion, mais ce sera encore des mercenaires, des  »chabiha », des locaux quoi, et quelques milliers de mercenaires, superbement armés et équipés pour le Chaos si les rennes de l’Algérie venaient à lui échapper un jour, et qui pour l’instant sont encore entre  »de bonnes mains » Algériennes qui font semblant de revendiquer la légitimité du Hirak ou de faire partie des révoltés !!!!

    Mais encore, il lui faudra compter sans la vigilance des Maghrébins, qui connaissent maintenant ce p’tit jeu par cœur, et ou il risque de laisser justement sa peau politique et signer la fin de son règne impérialiste sanglant et sans précédent depuis Staline !

    Répondre
  • 8 juin 2020 à 15 h 01 min
    Permalink

    correction au premier paragraphe :  »pour faire tomber le Tyran » et non le Turan !:)))

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *