Projet de loi bloqué, et solutions au racisme

photo le Devoir

CAROLLE ANNE DESSUREAULT :

Le projet de loi 61

Parfois, je me demande si les partis de l’opposition ne s’amusent pas systématiquement à bloquer un projet présenté par le gouvernement en place dans le seul but de lui faire de l’ombre.

On a tous entendu parler du projet de loi 61 du gouvernement de François Legault qui a été bloqué par les trois partis de l’opposition à la fin de la semaine dernière. Les partis n’ont même pas accepté le principe du projet de loi. La raison : l’opposition a des craintes sur les larges pouvoirs qui seraient accordés à la CAQ. On craint aussi que les évaluations environnementales ne soient pas respectées. On craint le non respect des règles. On craint la corruption. Oups !…. Venant du Parti libéral, il y a de quoi rire. Quiconque a suivi la saga de la Commission Charbonneau a bien vu que ce parti ne s’enfarge pas dans les fleurs du tapis.

En fait, pour une fois qu’un politicien prend action et propose des changements, j’aurais bien aimé que l’opposition collabore. Collaborer ne devrait pas être perçu comme une faiblesse, mais une pulsion à réaliser un but pour le bien de l’ensemble.

Le projet de loi 61 aurait permis d’accélérer la relance de l’économie québécoise. Il s’agit de 202 projets dans les secteurs de la santé, des infrastructures, des commerces et des écoles.

Il aurait permis, a expliqué le président du Conseil du trésor, Christian Dubé, de régler le fameux problème d’expropriation lié au prolongement de la ligne bleue du métro à Montréal, et qui traîne depuis des années. Le projet de loi prévoyait de rendre impossible toute contestation d’expropriation, sauf le montant des dédommagements. M. Dubé a dit qu’il fallait oublier la ligne bleue pour le moment car sans l’adoption du projet de loi, il ne se passera rien avant deux ans.

François Legault dénonce nos façons de faire au Québec. C’est trop long, les processus doivent être revus. Il y a des évaluations environnementales qui prennent de douze mois à des années. Pour chaque projet, ça prend de sept à huit ans, c’est carrément insensé ! ll est convaincu qu’on peut faire mieux sans négliger la rigueur des procédures qui elles peuvent être assouplies. Donc, on ne réduit pas les exigences, mais on réduit le délai. Il faut réduire le délai et il est certainement possible de trouver des balises pour réduire les écarts d’accomplissement.

 Il a aussi précisé qu’il n’est pas question dans son gouvernement de donner des cadeaux à des bandits pour obtenir des contrats. Il croit qu’il est possible de faire des projets dans des délais raisonnables sans tomber dans la corruption, et ce, tout en respectant les règles environnementales. Toutefois, il aurait aimé qu’on profite de l’été pour redémarrer la construction sur les grands projets, rénovation de certains hôpitaux vétustes, d’écoles, des routes, construction des maisons pour les aînés et rénovation des CHSLD. Il faudra attendre à l’automne pour démarrer tous ces projets.

Groupe d’action pour lutter contre le racisme

M. Legault a annoncé lundi à son point de presse la création d’un groupe d’action pour lutter contre le racisme. Ce groupe est formé d’élus qui sera coprésidé par deux ministres, Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux services sociaux et Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie. Les autres membres du groupe sont la ministre Sylvie D’amours et les députés caquistes Ian Lafrenière, Isabelle Lecours, Denis Lamothe et Christopher Skeete.

Étaient présents avec lui à son point de presse Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie, et Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux services sociaux, et Sylvie D’amours, ministre responsable des Affaires autochtones.

M. François Legault considère que même si la majorité des Québécois ne sont pas racistes, on ne peut nier qu’il y en a au Québec. Le groupe des sept élus travaillera à trouver des pistes de solutions pour réduire le racisme dans plusieurs sphères, dont la sécurité publique, l’emploi, les logements, la justice, les lieux de travail et les écoles.

Le mot important est ACTIONS. Ainsi, il a demandé à ses délégués de lui revenir avec des actions et solutions à proposer d’ici l’automne.

François Legault ne veut surtout pas qu’on importe le climat d’affrontement qu’on voit actuellement aux Etats-Unis.

Mme Girault a expliqué qu’il s’agit de transformer les enjeux et les drames en opportunités vers le changement. Et de faire respecter les droits de la personne au même titre que les droits hommes-femmes. Au dire de Mme Girault, c’est un rendez-vous avec l’histoire.

Quant à Lionel Carmant, chaque personne, selon sa culture et ses orientations, a droit au respect. Il faut en arriver à une acceptation de l’autre sans jugement. Il a terminé en disant que le meilleur endroit au monde pour élever une famille était ici au Québec.

Enfin, François Legault a mentionné qu’il allait demander aux gens de l’Opposition d’offrir leurs idées pour des actions à poser.

Lorsqu’un journaliste lui a demandé pourquoi il n’y avait pas de représentants de l’Opposition dans le groupe d’action contre le racisme, il a clairement dit qu’il a créé un groupe qui sera capable d’arriver rapidement et concrètement à des résultats.

Enfin, à un autre journaliste qui voulait faire dire au Premier ministre que le racisme au Québec était systémique, il a finalement dit « Pas selon moi, mais peut-être selon vous. » Il a réaffirmé son désir qu’on ne se perde pas dans les définitions d’un mot, mais qu’on travaille pour arriver à un résultat concret. Il y a encore du racisme, donc il veut qu’on s’attaque à ce problème et qu’on y apporte des solutions.

 

Sources – point de presse de François Legault et Wikipedia

6 pensées sur “Projet de loi bloqué, et solutions au racisme

  • 18 juin 2020 à 1 h 29 min
    Permalink

    Bonsoir Carolle

    Je vais être franc, sans accuser quiconque…mais juste pour mettre la lumière sur les faits,

    Sur le projet de loi 61 : Dans l’état de fonctionnement des institutions et lois au Québec, et dans le contexte des abus commis par tous les gouvernements successifs sans exception, Libéraux, PQ… et au final, au regard de ce qu’on a fait de la commission Charbonneau, et pas que, multiples affaires jamais réglées, Commandites, et enfin l’UPAC qu’on as enterré, l’opposition à mille fois raison de bloquer ce projet sans pour autant la créditer d’une quelconque intégrité ! M. Legault et les cadres de la CAQ n’ignorent rien de ceci, et c’est trop facile de vouloir s’approprier le crédit de la relance économique de tous ces chantiers dans un contexte ou personne, je dis bien personne de tous ces politiciens n’est digne de confiance en réalité ! même si on doive créditer ‘M. Legault exceptionnellement, il n’y a pas plus de 4 mois avant le confinement et la covid19, les journalistes lui ont sorti pourtant l’affaire du co fondateur de la CAQ et millionaire Charles Sirois et des prêts en millions de dollars allongés par investissements Québec pour rénover un hôtel et lancer d’autres projets qui requièrent l’approbation du PM ou M. Legault de toute façon ! réponse de M. Legault : c’est une honte de m’accuser d’une telle chose ! et on ne parle même pas des subventions hors prêts dont les  »tinamis », héritent quelque soient les partis au pouvoir !

    Vous allez me dire que c’est le cas dans tous les pays du monde ! je vous dirais Oui certainement, mais est-ce une raison pour en faire une règle ! bref

    En politique personne n’est dupe ni vraiment naif ou innocent aujourd’hui que ce soit ici ou ailleurs ! les calculs que font les politiciens ne sont jamais anodins ou naifs même si on doit leur prêter les meilleures intentions ! car la CAQ c’est pas uniquement Legault, comme les Libéraux c’était pas uniquement Charest ou Couillard, et au PQ ce n’était pas un uniquement Marois ! il y a des forces et des intérêts énormes en jeu, et des milliards aussi de fonds publics dont une partie finira de toute façon dans les poches d’entrepreneurs et politiciens corrompus !

    Alors c’est quoi la solution ? Garantir l’indépendance des institutions, du législatif comme de l’exécutif, de la justice, de la police comme l’UPAC, et apporter la preuve à la population que la démocratie fonctionne ! et là je vous dis tout de suite que aucun de ces politiciens n’a vraiment intérêt à ce que ça se joue ainsi ! les enquêtes sérieuses par dizaines bloquées à l’Upac et son démantèlement presque à complètement miné la crédibilité des institutions (pire que la commission charbonneau qui a débouché sur beaucoup de non lieu) ! et c’est pas moi qui le dit, ce sont les Juges, les avocats, les politiciens honnêtes, et même les gens d’affaires qui observent de loin tout ceci et se disent que c’est pas possible !

    Et aujourd’hui on nous annonce qu’ils ont déjà passé des accords avec une banque privée Desjardins pour faire quoi ? pour financer à coup de milliards et confier au gouvernement et à cette banque un projet de blockchain pour une identité unique pour chaque citoyen d’ici 2025 qui gère aussi bien son compte en banque que ses impôts, son permis de conduire, son assurance maladie, et sans consulter ni l’opposition, ni le peuple !!!!!! et confier le projet à qui ? à Desjardins qui n,a pas fini de payer les pots cassés du scandale des fuites dont elle s’est rendu responsable à cause du laxisme et des procédés de sécurité défaillants qu’elle avait en place ! imaginez qu’ils ont commencé à financer ce projet à coup de 42 millions pour un début, et prévu des milliards de dépenses plus tard, sans même consulter personne !!!!! en plus de l’atteinte aux liberté, et le flicage des gens et leurs compte en banque ! voyez les réactions encore des profs d’université ou des avocats aujourd’hui ! ils sont horripilés, ils ne trouvent même pas les mots pour qualifier ce truc ! en plus ils ont choisi des partenaires comme secure Key pour ça probablement sans appel d’offres comme d’habitude ! les spécialistes de l’informatique ce matin en rigolaient car ils n’ont même pas choisi les noms établi dans le domaine, mais ont choisi une banque et des partenaires immatures pour l’envergure d’un tel marché ! :))) je crois que ça ne passera jamais et tant mieux !

    Sur le racisme systémique : Mr Legault à bien entendu le droit de dire ce qu’il veut, et penser ce qu’il veut ! mais personne en réalité ne s’attend à ce qu’il accomplisse de miracles même s’il le voulait ! le Québec est rendu depuis au moins deux décennies comme un gros gâteau que se partagent des parties plus ou moins reliées à des partis politiques dont ils sont les clients ! et cette histoire de non transparence dans les affaires et la politique et des marchés de gré à gré est au cœur de l’histoire du racisme (économique) devenu institutionnel et  »systémique » justement (c’est pour ça qu’on l’appelle comme ça, par les spécialistes qui ont mené des dizaines d’enquêtes, vous pouvez en lire quelques unes sur le site de la commission des droits de la personne), bref ! à

    Or le plus marrant est que Mr Legault ne semble pas comprendre la signification de systémique, car pour lui, c’est accuser les Québécois de racisme ! mais c’est totalement faux ! Systémique cela veut dire institutionnalisé ! toutes ces sociétés en commandite, ses sociétés d’état, hydro et dans l’énergie, ou dans les autres secteurs, en plus du ministère du travail et autres commissions, non seulement ne recrutent pas des immigrants, sauf en très très minuscule nombre, mais en plus, même ceux qui y sont admis ne sont pas promus ! il y a bien entendu en dehors de cette institutionnalisation du racisme, des gens à tous les paliers qui veillent à ne pas recruter d’immigrants issus des minorités aussi ! dans les ressources humaines surtout ! et je vais vous dire, si vous êtes une minorité, vous pourriez être recommandé et pistonné par des Québécois de Souche, que vous n’aurez jamais le poste même lorsqu’ils recrutent 100 personnes d’un seul coup, car les salaires y sont élevés, et commencent dans les 30 ou 33 de l’heure pour les postes au plus bas de l’échelle tout simplement !

    La liste de ces organismes est très longue et la loi du silence est très bien préservée afin justement de parachuter les enfants gâtés des élites aux postes de présidents et autres postes supérieurs parfois à peine âgés de 30 ans ! et ce qui mine d' »ailleurs le Québec et sa crédibilité économique c’est que même des organismes comme la caisse de dépôts et de placement , les banques, les sociétés d’énergie comme Hydro ou Energir (gazx metro) et autres, poursuivent la même politique, et parfois se retrouvent avec des PDG qui touchent 4 salaires en plus car on leur donne d’autres postes dans d’autres organismes semi étatiques ou même privés juste pour faire tourner les affaires ! c’est carrément surréaliste ! et si ça se passait en France je peux vous assurer que les syndicats et les partis d’oppositions forceraient les démissions et les poursuites en justice quasiment que ce soit pour les politiciens, ou pour ces cadres supérieurs protégés !

    le drame de tout ceci, c’est même pas une histoire des minorités qui sont ghethoisées au bout du compte, mais c’est 40% de la population d’italiens, d’irlandais, d’anglais, de latinos, d’européens de l’Est qui sont exclus ! bref, une diversité admise que dans les slogans politiques, mais surtout pas dans les faits ou pour donner accès à tous ces gens là accès ne serait qu’à une petite portion de la richesse nationale ! Mais rassurez vous ceci est devenu aujourd’hui universel, c’est de pire en pire, et lorsqu’on a goûté à l’argent facile des fonds publics dans toutes ces sociétés modernes, il faudrait quasiment une guerre civile pour arriver à changer les choses ! :)))

    Vous ne pourriez pas imaginer comme un jour en 2006 je me souviens, un ingénieur, entrepreneur, 100% montréalais de la haute society et anglophone d’un age respectable en plus, extrêmement humble et sympathique, et qui possédait déjà deux usines à Montréal, beau père d’un ami, chez qui j’étais invité au Nord dans les laurentides pour un Weekend, se lança ce soir là dans une très longue explication de comment, sous prétexte de souveraineté et de défense de la culture francophone, des politiciens, des hommes d’affaires québecois qui ne possédaient rien, et surtout des gens non qualifiés sont boosté partout dans l’administration et les entreprises étatiques juteuses pour exclure les autres, même les Québecois de souches défavorisées, les européens et les anglophones pauvres de Montréal ! il nous disait que les Québecois ne sont même pas ainsi, mais une racaille d’entre eux qui s’est faufilée aux affaires et dans la politique ont tout chamboulé ! et je crois qu’il a raison ! le pire est qu’aujourd’hui ce cancer à pris de telles proportions que ni Legault, ni Trudeau, ni quiconque et même l’ONU, ne pourront défaire ce système !:))) J’ai un ami Québécois qui me raconte les mêmes histoires depuis 15 ans, même si lui vient d’un milieu bourgeois, il a pas eu à faire de grandes études lui non plus ou sa femme aussi, et ils vivent comme des millionaires grâce aux coups de pouces…et il a aucune gêne à l’admettre ! :)))

    Comme beaucoup de peuples entre hier et aujourd’hui, Les Québecois étaient un peuple pacifiste et tranquille et pas snob pour un sou, mais mondialisation oblige, en plus de la corruption, de l’explosion du coût de la vie, beaucoups de gens finissent par devenir haineux ! c’est même pas du racisme pur, c’est du racisme économique comme je dis toujours ! c’est une course de qui a droit au gâteau presque, mais c’est sûr qu’avec le temps cette histoire finira par s’estomper !

    Répondre
    • 18 juin 2020 à 8 h 33 min
      Permalink

      Bonjour Sam,

      Merci pour votre franchise. Vos dernières phrases reflètent malheureusement la dure réalité de monsieur tout le monde qui finit par devenir haineux – racisme économique. C’est bien triste. Moi, je ne veux pas devenir haineuse parce que c’est perdre complètement le seul pouvoir qu’il me reste et qui est inviolable, celui de ma pensée. Même dans la « pourriture » je peux me permettre de regarder les fleurs, la beauté du monde, écrire, créer. Michel Fugain dans sa chanson « Bonjour Monsieur le Monde, chapeau pour les montagnes, les lacs, etc…. » Je suis reconnaissante d’avoir un pays, oui, je dis bien avoir un pays, même imparfait, c’est le mien, et comme les humains, il doit progresser à travers les êtres bien imparfaits et conditionnés qui le dirigent et qui l’assimilent.

      En parlant de l’UPAC, c’est désolant pour tout le monde, c’est un fait. Lorsque vous écrivez « C’est pas moi qui le dit, ce sont les Juges, les avocats, les politiciens honnêtes, et même les gens d’affaires qui observent de loin tout ceci et se disent que c’est pas possible ! » – donc, vous confirmez qu’il y a des juges et des avocats et des politiciens qui sont honnêtes ! Ces quelques honnêtes dans notre système pourraient peut-être en intégrer d’autres dans leur camp, les convaincre ? Je regardais lundi au point de presse le visage de Madame Dariault, ses traits harmonieux. Quelque chose me dit que c’est une personne avec de l’éthique. Est-ce que tous les politiciens sont pourris ? Je ne sais pas, peut-être sont-ils enchaînés dans un système qui incite au favoritisme, j’en suis bien désolée,Il y a une phrase qui me fatigue, c’est de faire une guerre civile. Est-ce que le peuple veut la guerre ? Est-ce que les gens veulent voir leurs maisons bombardées, leurs enfants mourir, souffrir, vivre le désespoir ? Est-ce que les gens comprennent l’idéologie derrière une guerre ? NON. Le peuple préfère un peu de favoritisme à la guerre et qu’on le laisse vivre, qu’on le laisse en paix pour vivre sa petite vie quotidienne, c’est bien son droit. De surcroît, la guerre contient son lot de corruption et de saletés, d’abus de pouvoirs, d’actes inhumains.

      Faire la guerre, renverser le système par la force, fait partie d’un système de croyances. C’est une façon de réagir. C’est jeter le bébé avec l’eau du bain. Je comprends que l’eau est sale, mais ce n’est pas nécessaire de jeter le bébé, on le sort du baril.

      Cher Sam, je vous souhaite une belle journée, et merci encore d’éclairer mes points de vue.

      J’ai de la sympathie pour notre Premier ministre François Legault. Il veut changer les choses, il veut des résultats, il veut des solutions. Le pourra-t-il ? On verra.

      Répondre
  • 18 juin 2020 à 10 h 14 min
    Permalink

    @ tous

    Super man Legault risque d’en décevoir plusieurs j’en ai peur…

    Ce qu’il faut bien comprendre c’est que le gouvernement Legault n’avait pas besoin de cette loi 61 pour effectuer les emprunts de milliards de dollars qu’il a déjà commencer à effectuer ni pour lancer les subventions aux multinationales et aux entreprises « nationales » qu’il fait déjà depuis le début du confinement meurtrier. Pas plus qu’il n’a présenté de projet de loi pour IMPOSER le CONFINEMENT MEURTRIER à 8 millions de québécois les privant de leur liberté de circulation, de manifestation, de réunion, d’éducation, de soin de santé (des milliers d’opérations et de traitements médicaux reportés) de socialisation, d’expression bref, 8 millions de prisonniers soumis à la baguette d’un insignifiant petit médecin incompétent sans que l’opposition parlementaire ne rechigne – pire elle en redemandait défendant la fermeture des régions isolées sans échanges commerciaux dont elles ont aujourd’hui tant de mal à se remettre …. et ça ne fait que commencer. Ce ne sont pas les études environnementales qui ont stopper toute activité économique dans le Québec, le Canada et le monde occidental … ce sont les décisions autoritaires des gouvernements totalitaires qui ont approfondit la crise économique déjà en cours.

    Dis-moi chere Carolle que serait-il advenu si les cas de coronavirus avérés (ou simulés ??) avaient perdurer encore 6 mois ou un an ??? Que serait-il advenu de la petite bourgeoisie du Lac Saint-Jean – Alcan ayant fermé ses cuves d’électrolise et Domptar ses moulins à papiers et 2 millions de péquenots – travailleurs au chômage pour une année ???

    Alors quel est le but de cette loi 61 ridicule ? Comme Legault le nono s’est dissimulé derrière le débile Arruda pour nous imposer des mesures de confinement fasciste – anti-démocratique comme dirait un petit-bourgeois – aujourd’hui qu’il s’apprète à essaimer des milliards de dollars – qu’il devra EMPRUNTER puisque les recettes de l’État se tarissent sous L’ENFERMEMENT MEURTRIER – Legault demande la complicité de l’opposition parlementaire pour se disculper de ses responsabilités

    Rassure toi Carolle – toutes ces dépenses sur emprunt se feront de toute façon et les milliards de dollars (argent de monopoly imprimée par la Banque du Canada pour le bénéfice de Trudeau aussi bien que Legault et leurs patrons) seront essaimés.

    La question que l’on devrait tous se poser est QUI ET COMMENT SOUS UN CHÔMAGE DE 10% VA REMBOURSER-PAYER – pour ces déficits milliardaires de plus en plus drastiques ????

    IL faut voir au-delà de son nez même masqué (:-))

    Robert Bibeau

    Répondre
    • 18 juin 2020 à 11 h 44 min
      Permalink

      Cher Robert,

      Il n’y a pas de doute, ta connaissance dans les remous politiques et les tractations du système économique est énorme, si vaste que je m’y noie, sans doute par ignorance.

      Toutefois, ceci ne m’empêche pas d’avoir du discernement, jusqu’à un certain point, car l’objectivité parfaite est une denrée rare. Je sais qu’on a tendance à mêler nos valeurs avec nos idées et nos émotions, tout s’y engouffre.

      Bon, je reviens à certains points commentés.

      LES ÉVALUATIONS ENVIRONNEMENTALES – il est louable de vouloir accélérer les processus d’évaluations, d’expropriations, et de construction. Lorsque je travaillais dans un parc technologique, on a fait face à beaucoup de problèmes de retard concernant les expropriations, les évaluations, les décisions du ministère de l’Environnement, les propriétaires avant d’aller de l’avant – les choses traînaient en longueur et ma foi les avocats de chaque partie faisaient beaucoup d’argent. Je peux dire que les rapports et les comités ne manquaient pas. À mon humble avis, il y a trop de monde qui lisent les même rapports, et qui après, ont besoin d’un autre rapport fait par un autre spécialiste. Quelle que soit la cause de l’absence de collaboration ou d’incapacité à s’entendre entre partis, si François Legault ne réussissait qu’à réduire les écarts de délais et à simplifier les règles (pas besoin que ce soit compliqué, complexe mais simplifié) dans l’exécution des projets, il aurait fait un grand pas .

      LE CONFINEMENT – je n’ai pas été choquée par le confinement imposé. Il m’a semblé justifiable. En Corée du Sud, le confinement était très sévère jusqu’à mettre des cadenas sur les portes des maisons, mais le résultat a été positif. À d’autes endroits, l’absence de confinement a aussi été favorable, à d’autres endroits défavorables. Une chose certaine, je ne crois pas que la volonté du gouvernement était d’utiliser le confinement pour manipuler la population. Si oui, on devrait accuser tous les dirigeants de la planète, ceux qui ont pris au sérieux le virus. Tort ou raison ? Seul l’avenir nous le dira. Nous sommes en pleine expérimentation.

      LES DÉBILES – franchement, Robert, je te trouve sévère quand tu qualifies Arruda de débile. C’est un jugement abusif. Pour moi un débile c’est le psychopthe De Rocca qui a découpé en morceaux son amant il y a une dizaine d’années. Et puis, ton expression « confinement fasciste » …. n’oublie pas que grande majorité était satisfaite de cette décision. Néanmoins, confinement ou déconfinement, j’aurais lu les mêmes critiques parce qu’on peut toujours comparer avec ceux qui ont agi différemment, ce qui donne de la matière pour critiquer – mais j’ai tendance à ne pas me fier aux jugements péremptoires.

      CONFINEMENT À LONG TERME AU QUÉBEC – Robert, je ne sais pas ce qui serait arrivé si les cas de coronavirus avaient perduré ou augmenté – exemple au Lac St-Jean avec les fermetures d’Alcan, de Domtar, et la conséquence du chômage. Sans doute cette situation aurait été une catastrophe. Mais, heureusement, les autorités n’ont jamais envisagé un confinement à long terme, je crois même qu’il y aurait mécontentement et protestations de la part de la population, s’il y avait eu un tel confinement.

      REMBOURSER-PAYER – la question que tu poses sur le QUI VA REMBOURSER-PAYER les déficits en milliards est la même question que je me pose souvent. Je comprends qu’à l’horizon nous attend un poste de péage.

      Dans ma grande sagesse – hum, ne ris pas – j’essaie de me concentrer sur le présent. Mon climatiseur est en panne depuis trois semaines. Il fait 35-36 degrés dans mon bureau, alors ma vision en est un peu affectée.

      Merci, Robert, pour tes commentaires.

      NOTE – c’est une bonne idée de voir au-delà de son nez même masqué !

      LA CRITIQUE – elle est nécessaire, elle est bienvenue quand elle est exemple de jugements péremptoires.

      Répondre
  • 18 juin 2020 à 12 h 51 min
    Permalink

    Moi ce qui me fait marrer dans cette histoire de racisme, c’est encore les  »bienveillants » chroniqueurs du journal de Montréal qui saisissent encore l’occasion pour ratisser large et tenter de semer la confusion et la haine encore en prétendant que les  »fondamentalistes intégristes religieux musulmans » sont derrière cette histoire d’accuser les québécois de racisme :)))) bref, racisme systémique pour eux aussi équivaut à racisme systématique ! mais pas de chance cette fois, au vu du nombre peu élevé d’irréductibles commentateurs, il n’y a que quelques ou très peu de fidèles lobotomisés à la ceinture fléchée qui les croient encore et commentent ou les approuvent ! Bref, le foutage de gueule est presque fini on dirait…et c’est bon signe :)))

    Répondre
  • 18 juin 2020 à 21 h 03 min
    Permalink

    Le métier de journaliste a aussi ses excès. On ne peut se passer d’une presse. Ce qui ne m’empêche pas de trouver qu’il y a beaucoup de postures d’ego dans la profession.

    Tant mieux si le foutage de gueule – comme vous le dites – est presque fini…. passons au prochain sujet qui aura la vedette !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *