Contre Sibeth N’Diaye, en défense de l’esprit de résistance d’une infirmière (vidéos)

http://mai68.org/spip2/spip.php?article6397

Si bête qu’elle a trahi sa couleur de peau
En se mettant au service d’un État colonialiste

Vidéo de 3’42 extraite du Dimanche en politique
De France 3 le 21 juin 2020 vers 12h15

Cliquer ici pour télécharger la vidéo

49 secondes pour répondre à la question de Sibeth N’Diaye :
« Que dire à son père CRS qui a reçu une pierre en pleine gueule ? »

Cliquer ici pour télécharger la vidéo

Notes de do :

-1) La vidéo de réponse à Sibeth N’Diaye est extraite d’une autre vidéo sur les violences policières en mai 68, visible à la fin de l’article. Si vous ne l’avez jamais vue, vous devriez la regarder au moins une fois !

0) Remarquons que si l’infirmière dont il est question a jeté quelques cailloux sur des flics ; et d’une ces cailloux ne devaient pas être bien gros, mais qu’en plus aujourd’hui les keufs sont de véritables robocops avec trois centimètres d’épaisseur de kevlar sur le corps, des casques conséquents sur la tête et des boucliers impressionnants. Ils n’ont donc certainement pas reçus une grosse pierre en plein visage, comme le dit Sibeth N’Diaye : les jets de cailloux de l’infirmière étaient purement symboliques. Elle leur aurait jeté des éponges, ça leur aurait fait le même effet.

1) Remarquons aussi, puisque Macron a parlé de « résistance », que les flics ont massivement collaboré avec les nazis. Qu’ils ont fait la rafle du Vel D’hiv, etc. Il n’y a donc aucun honneur à prendre leur défense.

2) Remarquons que De Gaulle n’a jamais rien privatisé, que quand il a fait quelque chose, c’était toujours pour nationaliser. Peu de personnages politiques sont donc « gaullistes » ! Ce sont à peu près tous des « épigones », comme dirait Sibeth N’Diaye. À commencer par elle-même et tous les gouvernements depuis Mitterrand.

Remarquons bien que la France a tellement dérivé vers la droite, que, non seulement elle ne sait plus reconnaître sa gauche de sa droite ; mais qu’en plus, si De Gaulle revenait, il se ferait traiter de « sale communiste ».

Remarquons bien qu’en réalité, De Gaulle était pourtant un fasciste qui, avant guerre, a servi de bras droit à Pétain pendant 20 ans, et qui l’a gracié de la peine de mort après guerre. Qui a aussi nommé Maurice Papon préfet de Paris, sachant très bien qu’il était le livreur des Juifs de Bordeaux aux nazis. Et qui est arrivé au pouvoir en France le 13 mai 1958 par un coup d’État militaire.

 

 

 

 

 

 

 

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

_______________________________________

Coronavirus – Manif soignants – Infirmière trainée par les cheveux par la flicaille (vidéo 2’14)

http://mai68.org/spip2/spip.php?article6376

 

Manifestation du 16 juin 2020 à Paris

Cliquer ici pour télécharger la vidéo

Terribles images d’une infirmière de 50 ans, ayant travaillé pendant toute la crise du Covid (et l’ayant même attrapé). Tirée par les cheveux par un policier. Elle finira évacuée le visage en sang tout en réclamant à plusieurs reprises sa Ventoline. A ceux qui pensent qu’il s’agit d’une Black Bloc ou Gilet Jaune déguisée en soignante, sa fille a publié sur twitter ce témoignage :

« Cette femme, c’est ma mère. 50 ans, infirmière, elle a bossé pendant 3 mois entre 12 et 14 heures par jour. A eu le covid. Aujourd’hui, elle manifestait pour qu’on revalorise son salaire, qu’on reconnaisse son travail. Elle est asthmatique. Elle avait sa blouse. Elle fait 1m55. »

________________________

Spécialement pour celles et ceux qui prennent la défense de la police (vidéos)

Quant au prétendu rôle de la police qui serait destiné à prendre la défense de la veuve et de l’orphelin, seuls les naïfs peuvent y croire. D’ailleurs, si la police était là pour empêcher les vols, les viols et les assassinats, alors on pourrait dire qu’elle a une efficacité quasi-nulle. Par contre, pour empêcher la révolution, son efficacité est totale. C’est bel et bien là qu’est son véritable but : prendre la défense des exploiteurs contre les exploités, empêcher la révolution !

Article complet :

http://mai68.org/spip/spip.php?article8605

________________________

Police, Milice ! Flicaille, Racaille ! (vidéo 1’40)

http://mai68.org/spip2/spip.php?article535

________________________

Mai 68 – Témoignages sur les violences policières (vidéo d’époque 20’) :

Cette vidéo est un ensemble de témoignages d’époque très poignants et très révélateurs sur les violences policières en mai 68. Ces témoignages sont entrecoupés de scènes de guérilla urbaines. Il s’agit d’un montage réalisé à partir d’extraits de l’excellent film de Jean-Luc Magneron « Mai 68, la belle ouvrage » :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1829

_________________________________________________

Bien à vous,
do
http://mai68.org/spip2

 

2 pensées sur “Contre Sibeth N’Diaye, en défense de l’esprit de résistance d’une infirmière (vidéos)

  • 24 juin 2020 à 12 h 19 min
    Permalink

    De Gaulle nommé général de brigade en 40 n’a jamais eu ce grades homologué, il est donc resté colonel et a usurpé son titre de général. Il a réinstauré la franc-maçonnerie en 45 avec le décret Crémieux ce qui nous a mené à ce que l’on vit aujourd’hui. Sur sa carrière de militaire lisez plutôt le livre de Philippe Ploncard-d’Assac avec touts les sources et références…un must pour connaitre De Gaulle.t

    Répondre
  • 24 juin 2020 à 19 h 10 min
    Permalink

    @ do
    @ jean restayn

    Général ou pas, adulé ou haï, comment expliquer qu’aujourd’hui encore, de Gaulle ne laisse pas indifférent ?

    Toujours est-il qu’ils sont nombreux à se revendiquer de son … fantôme. On a les dieux qu’on peut.

    Un petit clin d’oeil vachard à la marche du siècle et à cette Ve République.
    G. Pompidou, successeur de De Gaulle, est passé, notamment par l’ENS (Ecole Normale Supérieure), par le Lycée Henri IV à Paris (enseignant en classe prépa littéraire), par la Banque Rothchild (Directeur Général).
    Un parcours qui n’est pas sans rappeler celui d’un certain E. Macron, néanmoins différent quant au succès à chaque étape.

    De Gaulle/Papon ? … pas sûre.

    Je pense que Papon et son parcours sont plus nébuleux que ça. Et ils étaient nombreux à ne pas être très clairs parmi ceux qui gravitaient dans les arcanes du Pouvoir de l’époque.
    Il serait plus juste de dire « les arcanes des Pouvoirs » – ce qui avait fait dire au ministre Georges Mandel (de son vrai nom Louis Rothchild) « qu’il valait mieux avoir à faire à des ennemis qu’à des traîtres ». C’est pas faux !
    Après coup, ils furent nombreux à se revendiquer de la Résistance.

    Bref …. Papon fut sous-préfet à Bordeaux en 1942, préfet du Lot en 1943, des Landes en 1944, et enfin successivement Directeur de cabinet de Cusin, de Soustelle puis de Bourgès-Maunoury.
    En sa qualité de fonctionnaire ayant servi sous Vichy, ses nominations furent contestées, puis reconfirmées.

    Il est nommé préfet de Corse en 1946, puis à la préfecture de Constantine en 1949.
    En 1954, Mendès France le nomme au Maroc d’où il sera dégagé vers 1956.
    Il retournera à Constantine où il « aurait » jouer un grand rôle pendant la guerre d’Algérie jusqu’en 1958.
    Enfin, c’est sur recommandation de Maurice Bourgès-Maunoury, alors Ministre de la Défense, que Papon a été nommé Préfet de Paris en 1958. Les deux hommes s’étaient bien connus à Bordeaux en 1945.

    En revanche, c’est de Gaulle qui décore Papon de la croix de commandeur de la Légion d’honneur en 1961.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *