Quel avenir, après la pandémie nihiliste et le confinement meurtrier?

«Bientôt, vous devrez choisir entre la liberté et l’esclavage»

This article is available in 5 languages on this webmagazine:
24.06.2020-aPRES-English-Italiano-Spanish
This article is available in Portuguêse on this blogue:
https://queosilenciodosjustosnaomateinocentes.blogspot.com/2020/06/que-futuro-depois-da-pandemia-niilista.html

La conseillère en placement et ancienne secrétaire adjointe au logement dans le gouvernement américain, Catherine Austin Fitts affirme que très bientôt, les américains vont se retrouver face à un dilemme cornélien: «Malheureusement, il y a beaucoup de gens qui se disent, oh, mon dieu, si je suis une personne qui n’a rien à se reprocher, alors ils me laisseront tranquille. Mais la réalité, que d’ailleurs beaucoup de gens ne comprennent toujours pas (les «citoyens» menacés par la destruction des services de santé notamment. NDLR) c’est qu’à un moment donné, vous allez devoir choisir entre deux options: soit la ‘liberté’, soit ‘l’esclavage’ et la soumission totale. Mais de toute façon, tout le monde devra faire un choix! Il est impossible de passer de l’un à l’autre ou d’hésiter. Un abonné m’a demandé: que devrais-je faire? Investir dans l’immobilier ou dans les métaux précieux? Je lui ai répondu que s’il n’avait pas déjà diversifié son épargne, peu importe où il placera ses actifs, il finira par tout perdreVoilà une limite à cette ‘liberté’ que préconise Madame Fitts.

 Il y a plusieurs mois que nous vous mettons en garde chers lecteurs. Comme en témoigne cette technocrate américaine, la guerre pour la succession au poste de direction de l’empire est déjà engagée et si elle a d’abord pris la forme d’une guerre commerciale, diplomatique, politique, technologique, puis la forme d’une guerre bactériologique et virale, elle prendra bientôt la forme d’une guerre financière totale (boursière et monétaire) https://les7duquebec.net/archives/255908  avant de prendre finalement la forme d’une guerre militaire mondialisée.

Un nouveau système monétaire ou un retour à celui de Breton Woods ?

 Catherine Fitts ajoute ceci: «Ils veulent passer à un nouveau système monétaire. Ils veulent passer à un nouveau système où plus de 7 milliards de personnes sur toute la planète seront littéralement interconnectées les uns aux autres en permanence, grâce à un système entièrement numérisé et satellisé par lequel ils pourront accorder ou refuser un crédit à n’importe quelle entreprise ou individu. C’est donc un système qui contrôlera tout, et si vous les écoutez parler de la façon dont ils vont vous injecter des puces RFID sous-cutanée, je peux vous dire que cette nouvelle technologie High Tech va vous rendre complètement esclave de ce système. Je vous rappelle qu’il s’agit de puces informatiques qui seront placées à l’intérieur de votre corps. J’ai toujours prévenu les gens que Bill Gates avait mis en place un système informatique (Windows) très élaboré à l’intérieur de votre ordinateur personnel, ce qui lui a permis de tout savoir sur vous (notamment, vos habitudes de consommation. NDLR), et sur votre mode de vie, sans compter le fait que vous êtes amenés à le remettre à jour très régulièrement. »

« Souvent l’excuse a été de dire qu’il y avait un virus informatique dans l’air. (Les virus pour justifier des intrusions dans la vie privée et contrôler ne datent pas d’hier. NDLR).  Eh bien, je pense qu’ils vont faire la même chose, mais cette fois-ci avec votre corps… Je veux parler d’un système très au point qui, grâce au tout numérisé à travers la planète satellisée, peut totalement gérer vos comptes bancaires à distance. (…) Voilà ce qu’ils essayent de faire maintenant. Ils essayent de prolonger la durée de vie du dollar… et de connecter tout le monde sur un «cloud computing», ce qui leur permettra d’avoir un accès tout particulier à toutes vos données, via le net, à partir d’un fournisseur privé. Ce sera la fin de vos libertés», gémie Catherine Fitts.

 Même si ces soi-disant libertés sont très illusoires, au moins, quand nos données personnelles sont éparpillées et dissimulées elles sont plus difficiles à manipuler, à contrôler, à formater pour nous faire faire ce que le grand capital mondialisé souhaite. Voilà l’étroite limite de ces soi-disant ‘libertés’ que nous perdrons selon Madame Fitts :  https://les7duquebec.net/archives/255274

 

Lorsque l’on entend que le nouveau projet d’Amazon veut transformer vos mains en cartes de crédit

 

 Catherine Fitts conclut que: «Ce à quoi nous assistons est une réingénierie du système financier mondial, comme si tout était normal. On a vu également beaucoup d’argent sortir des marchés dans les hautes sphères en janvier et en février 2020. Ensuite, nous avons vu comment la police et le système de santé ont participé activement à la mise à l’arrêt complet de toute l’économie, partout sur la planète. À partir de ce moment-là, les petites entreprises et les petites exploitations agricoles ont fermé partout et plusieurs de ces petites entreprises nationales se sont retrouvées piégées par un endettement sans précédent. Nous observons désormais une catastrophe économique jamais vue, à savoir ce piège lié à la dette mondiale qui s’est développée dans tous les pays, et je peux vous dire qu’il va y avoir une transformation radicale du système financier aux États-Unis. Et ça, ce n’est vraiment pas une mince affaire

De fait, cette transformation radicale du système financier a été amorcée en 2009 – la dernière grande récession. C’est simplement que toutes ces transformations mises en place progressivement arriveront à terme prochainement comme le rétablissement de l’étalon or et la déchéance du dollar comme monnaie de réserve s’adossant à l’économie américaine en décrépitude. https://les7duquebec.net/archives/255865  la pandémie bidon et le confinement policier meurtrier vous paraîtront dérisoires – tout comme les peurs virales de madame péquenot affamée, écrasée sous la pluie nucléarisée.

Catherine Fitts, la conseillère financière ajoute: «l’or va vivre une année mémorable. Son véritable envol est pour très bientôt.»

Pour nous prolétaires ?

Évidemment, ces spéculations de boursicoteurs et de banquiers sur les devises et sur les métaux précieux ne nous concernent pas nous prolétaires de la misère qui n’avons que notre force de travail à offrir sur le marché de l’emploi anémier par le confinement policier meurtrier. https://les7duquebec.net/archives/255339

Cependant, nous devons comprendre que plus l’échéance de leur déchéance approche et plus le grand capital mondial (deux milliers de multimilliardaires environ) précipite l’établissement d’une économie de guerre – le rationnement et le confinement notamment – accélère l’armement (y compris bactériologique et viral) et leurs préparatifs de guerre. https://les7duquebec.net/archives/255871

Irons-nous à la guerre quand ils nous le commanderont? Sinon, aujourd’hui, il faut résister au confinement meurtrier comme le font des millions de jeunes dans la rue et les travailleurs pauvres en Afrique et en Amérique latine. https://les7duquebec.net/archives/255893

 

 

 

9 pensées sur “Quel avenir, après la pandémie nihiliste et le confinement meurtrier?

  • Ping : NÉGOCIATION COMMERCIALE ARMÉE – les 7 du quebec

  • Ping : Quel avenir, après la pandémie nihiliste et le confinement meurtrier? | Raimanet

  • 24 juin 2020 à 22 h 55 min
    Permalink

    Quelle avenir? Il n’aura pas… De plus en plus, l’humanité sera minable et ça, grâce au progrès!

    Répondre
  • 26 juin 2020 à 13 h 38 min
    Permalink

    @ Robert Bibeau

    Cette Catherine Fitts, contrairement à l’auteur de l’article, sait à peu près de quoi elle parle, même si c’est pour amener ses lecteurs à elle dans son business d’ « étalon or » bidon :

    Catherine Fitts… : « Ils veulent passer à un nouveau système monétaire. Ils veulent passer à un nouveau système où plus de 7 milliards de personnes sur toute la planète seront littéralement interconnectées les uns aux autres en permanence, grâce à un système entièrement numérisé et satellisé par lequel ils pourront accorder ou refuser un crédit à n’importe quelle entreprise ou individu. C’est donc un système qui contrôlera tout, … »

    « Ensuite, nous avons vu comment la police et le système de santé ont participé activement à la mise à l’arrêt complet de toute l’économie, partout sur la planète. À partir de ce moment-là, les petites entreprises et les petites exploitations agricoles ont fermé partout et plusieurs de ces petites entreprises nationales se sont retrouvées piégées par un endettement sans précédent. Nous observons désormais une catastrophe économique jamais vue, à savoir ce piège lié à la dette mondiale qui s’est développée dans tous les pays, et je peux vous dire qu’il va y avoir une transformation radicale du système financier aux États-Unis. Et ça, ce n’est vraiment pas une mince affaire. »

    De fait, cette transformation radicale du système financier a été amorcée en 2009 – la dernière grande récession. »

    Ici, in fine, M. Bibeau essaye donc de se raccrocher à des éléments d’analyse cohérents, mais c’est aussitôt pour embrayer sur l’arnaque « aurifère » de Catherine Fitts :

    « C’est simplement que toutes ces transformations mises en place progressivement arriveront à terme prochainement comme le rétablissement de l’étalon or et la déchéance du dollar comme monnaie de réserve s’adossant à l’économie américaine en décrépitude. »

    …alors que la partie « sensée » de l’analyse de cette Catherine Fitts s’arrête précisément au projet réel et évident du système banco-centraliste : celui d’une nouvelle monnaie « virtuelle » qui soit à la fois une monnaie « Banques Centrales » et une monnaie de réserve internationale en remplacement du dollar.

    Ce nouvel accord monétaire inclura nécessairement la Banque Centrale de Chine, (PBoC), qui est déjà au contrôle du capitalisme financier, sur place, et qui négocie de fait le taux de change Yuan/Dollar au jour le jour depuis des décennies…

    Il n’y aura donc pas de conflagration mondiale nucléaire ( … sauf « accident de presse-bouton », mais depuis les fusées de Cuba en 1962, on espère que ce genre de problème technique a été résolu !) , mais simplement l’achèvement de la mise en place du pouvoir des Banques Centrales, contrôlant, directement ou non, le monopole de toutes valeurs d’usage en ce monde, des plus nécessaires aux plus futiles.

    Question choix entre « liberté » et « esclavage », la question vient déjà d’être posée, avec le confinement, et le constat, simplement évident, est que la très grande majorité a d’ores et déjà choisi l’esclavage.

    Est-ce un choix sans appel ?

    En tous cas ce n’est pas avec les cris d’orfraies d’un M. Bibeau qu’il sera remis en cause… !

    Confrontés à de tels « visionnaires » les Lagarde, Powell & Co peuvent dormir tranquillement…

    « Merveilleux » Monde d’Après : face à l’émergence du banco-centralisme, quelle forme de Résistance?
    https://tribunemlreypa.wordpress.com/2020/06/11/merveilleux-monde-dapres-face-a-lemergence-du-banco-centralisme-quelle-forme-de-resistance/

    Luniterre

    Répondre
  • 26 juin 2020 à 14 h 19 min
    Permalink

    @ LUNITERRE

    Merci pour ce post qui a le mérite de traiter du sujet de l’article.

    Je reprends ici une partie de ta conclusion : « mais simplement l’achèvement de la mise en place du pouvoir des Banques Centrales, contrôlant, directement ou non, le monopole de toutes valeurs d’usage en ce monde, des plus nécessaires aux plus futiles. »

    1) Je sais que tu fais campagne à propos d’un soi-disant coup d’État des banques centrales. Ce qui me semble impossible et de toute façon sans intérêt à débattre si l’objet du débat est la RÉVOLUTION PROLÉTARIENNE — seul débat qui m’intéresse du moins.

    2) Les banques — toutes les banques — sont un maillon de la chaine de valorisation et de reproduction du capital total. Elles ont un rôle à jouer et ce rôle n’est pas de « contrôler » la valeur d’usage (une expression n’ayant aucun sens soi dit en passant) mais de rendre fluide la représentation monétaire (capital virtuel) de la valeur d’usage = marchandises = (capital réel – concret – tangible).

    3) Les banques rendent le capital plus ou moins fluide (dans le dessein de contribuer à le valoriser-reproduire-accumuler) à l’aide d’instruments financiers que Mme FITTS décrit correctement mais en prétendant que ces instruments sont nouveaux et qu’ils entrainent une RÉINGÉNÉRIE du système bancaire capitaliste sans renverser le capitalisme — ce qui est, tu le sais, le summum du rêve petit-bourgeois RÉFORMISTE = Le capitalisme exploiteur sans exploitation mais en gardant le capital qui est exploitation par son essence même.

    4) Tu as raison Mme FITTS veut vendre de l’or en fin de compte. ET la-dessus je lui donne raison = pour ceux qui en ont les moyens financiers l’OR et les diamants sont la seule option pour sortir de la crise qui s’en vient pas trop amochés … et durant cette crise les banques feront faillites c’est tout ce qu’il y a à dire à leur propos. Une banque manipule le capital argent = si l’argent se dévalorise (même s’il se transige et circule sous forme numérique cela n’a aucune incidence sur sa fonction) alors la banque dévalorise sa fonction… elle ne fait pas un coup d’État ni un coût d’éclat.

    5) Comme je le dis en conclusion NOUS PROLÉTAIRES RÉVOLUTIONNAIRES n’avons rien à foutre de l’argent de monopoly — de l’or — de la bourse et des banques tous des instruments au service du capital que nous devons abattre (le capital international) et en fin de compte 2000 milliardaires qui possèdent les moyens de production — de commercialisation — de communication qui produisent la valeur d’usage = la marchandise sous le capitalisme moribond.

    6) Plus de capitalisme = plus de capital = plus de marchandise = plus de monnaie même pas numérique pour commercer la valeur d’usage qui redeviendra ce qu’elle doit être des biens sans valeur marchande ne servant qu’a satisfaire les besoins humains.

    A plus

    Robert Bibeau https://les7duquebec.net

    Répondre
  • 26 juin 2020 à 14 h 56 min
    Permalink

    @ tous 

    La confusion de LUNITERRE est propre à l’ensemble des économistes bourgeois.

    Tous s’imaginent que parce que les banques émettent du crédit à profusion, des milliers de milliards de dollars = c’est donc elles  — ces banques — qui achètent les obligations d’épargnes des États troufions et les actions des firmes privées et publiques — et donc elles détiennent la propriété et le pouvoir absolu sur tout ce qui existent = sur toute les marchandises.

    Acceptons cette prémices : Qui possède l’argent de Monopoly possède les marchandises 

    Nous avons vu en 2008-2009 une manifestation à échelle réduite de cette prémices aux États-Unis d’Amérique.

    Des millions de consommateurs américains  détenaient une hypothèque hypergonflèe par rapport non seulement de la valeur réelle de leur marchandise=maison = mais surtout par rapport à leur revenu = leur capacité de payer.

    Le taux d’intérêt des banques augmente d’un demi point (presque rien)

    Des millions d’hypothèqués ne peuvent plus payer leur mensualité … ils déclarent faillite .

    Les banques propriétaires de ce capital hypothécaire (contrat d’emprunt et maison-propriété) récupère ces millions de maisons dont elles ne savent que faire = qui tout à coup n’ont plus aucune valeur commerciale parce que aucune valeur d’usage puisque le consommateur ne peut l’acheter, ni l,occuper faute d’argent. 

    Résultat ; les banques ont du accepter de renégocier les hypothèques (non sans avoir détruit un certain nombre de maisons) avec les ex-propriétaires — réhypothèquées

    Du capital qui ne peut produire de profits (quel qu’en soit la forme) est du capital mort = inexistant et le fait que des monceaux de papiers dollars soient dans les coffres de la banque sous une forme ou une autre n’a aucune importance. 

    Robert Bibeau

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *