LES NOUVEAUX VIEILLARDS

LES NOUVEAUX VIEILLARDS

On ostracise les vieux.
Signe irréfutable
Perte progressive
De ma destinée
Découvrir l’évidence
Grand-papa n’a jamais été aussi jeune,
N’a jamais payés tans d’impôt!

Heureusement, les poètes n’ont pas d’âge.
Ils émeuvent l’éternité.
Protagonistes romantiques
Aux destins tragiques.

Grand-maman n’a jamais été jeune fille.
C’est un tour de force d’être jeune.
Les vieux cumulent tous les âges,
Empoissonnés par le présent.
Leurs regrets et leurs amertumes
Sont des personnages qui récriminent
Qui attendent la mort au CHSLD !

On aime les faire taire,
Même s’ils cherchent
Désespérément
D’avoir raison.

Car notre époque mouvementée
Est riche en bouleversements,
Où les questions de privilèges
Et de lutte des classes
Tiennent le haut du pavé.

Hantés par le complot,
La dictature n’est pas loin
Quand on perd des droits
Et l’ampleur des inégalités
Dans un monde sans âme.
Renaître de la crise.
La pandémie ouvre des yeux.

Personne ne leurs répond
À cette génération
Qui ne veut pas vieillir.
Vélo, patins ou ski,
Rien à notre épreuve.
Nous, on prend des risques
Déguisés en jeunes.
On fonce, on bouleverse…

Les nouveaux vieillards !

Le Poète Prolétaire

Par Benoîte Groult
et John Mallette

2 pensées sur “LES NOUVEAUX VIEILLARDS

  • 27 août 2020 à 5 h 40 min
    Permalink

    Ô temps des vieux poètes…
    Une vieille qui botterait bien le cul des jeunes ConVidiot(e)s du village ;

    Détournement du poème de Martin Niemöller écrit en 1942, par mézigue le 18 août 2020

    « Lorsque les Brigades de Contrôle Sanitaire sont venues chercher les COVID+,
    je n’ai rien dit,
    je n’étais pas POSITIF.

    Lorsqu’ils ont enfermé les ANTIVAXX,
    je n’ai rien dit,
    j’attendais qu’on trouve un VAXX.

    Lorsqu’ils sont venus chercher les ANTIMASK,
    je n’ai rien dit,
    je portais le mien en attendant le vaccin.

    Lorsqu’ils sont venus chercher les Théoriciens du Complot,
    je n’ai rien dit,
    je n’étais pas complotiste.

    Lorsqu’ils sont venus me chercher,
    il ne restait plus personne
    pour protester. »

    Version PDF à claquer aux museaux des ConVidiens de la Terre, qui ont mutés en ConVidORDURES ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/08/tract-aux-covidiots-de-la-terre-pdf-1.pdf

    Ah, un scoop ! Nous allons tous mourir, vu que c’est le principe même de la vie !
    C’est ballot, hein ?
    Signé : une petite vieille qui se tient debout (enfin pas droite vu que je n’ai plus de rotules) et non masquée !
    JBL1960

    Répondre
  • 27 août 2020 à 14 h 50 min
    Permalink

    De toute façon, le temps est bien subjectif, n’est-ce pas grand-papa?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *