De la nécessité d’une contre- propagande: covid-19 ne justifie pas toutes ces mesures

Par Fred Boutet. Sur : Puissance-Plume.

This news is available in 5 languages on this webmagazine:
28.09.2020-bOUTET-ENGLISH-ITALIANO-SPANISH

De la nécessité d’une contre- propagande : covid-19 ne justifie pas toutes ces mesures meurtrières

Préambule

En constatant de quoi parle cet article, vous allez peut-être, de manière quasi-automatique, m’attribuer le qualificatif de « complotiste ». Bien. Permettez-moi de raconter notre histoire à tous. Entre 1942 et 1945 s’est déroulé un des plus grands projets industriels et civilisationnels de tous les temps : le projet Manhattan [Voir le livre de Jean-Marc Royer [1]]. D’un coût estimé à 56 milliards de dollars 2012, impliquant les plus grands trusts industriels de tous les secteurs (Bell Telephone Laboratories, Du Pont de Nemours Company, General Electric Company, M.W. Kellogg Company, Monsanto Chemical Company, Standard Oil Development Company, Tennessee Eastman Company (Kodak), Union Carbide and Carbon Corporation, Westinghouse Electric and Manufacturing Company), établi sur 4 sites industriels secrets (Hanford, Los Alamos, Oak Ridge, et Université de Chicago), mobilisant au minimum 145000 avec une pointe à 500000 travailleurs, ce projet fût piloté par Leslie Groves, un militaire du génie qui avait auparavant supervisé la construction de ce qui reste aujourd’hui le plus grand ensemble de bureaux au monde : « le Pentagone ». Les équipes de scientifiques dirigées par Robert Oppenheimer comprenaient plusieurs centaines de chercheurs et techniciens. Ce projet était assez secret pour que : – Harry Truman le vice-président ne savait rien, – quand le président Roosevelt est mort le 12 avril 1945, Groves a mis dans la confidence Harry Truman devenu président, – les sénateurs américains ont appris l’existence du projet le jour de l’explosion de la bombe atomique sur Hiroshima, le 6 août 1945. Si vous appelez cette histoire un « complot », alors effectivement, vous allez appeler notre histoire contemporaine : un « complot ». Si par contre, vous constatez simplement comme moi qu’un tout petit nombre de gens aux sommets des grands trusts et des hiérarchies militaires peuvent faire basculer l’équilibre du monde par la peur de leurs foudres, alors vous l’admettrez peut-être : qu’on l’appelle complot ou pas : la réalité est là, et bien là, sous nos yeux, certes sidérés.

Réalité n°1 : Le masque ne sert à rien contre covid-19

Mi-mars 2020, le Ministre de la Santé Olivier Véran déclarait : « J’insiste : l’usage du masque en population générale n’est pas recommandé, n’est pas utile ». Certes, dans une rame de métro bondée, le port du masque est utile. Mais en situation générale, il n’est pas logique de le rendre obligatoire pour protéger la population d’un virus.

« Cela ne sert absolument à rien. Cela pourrait juste être utile si un patient atteint du coronavirus se mettait à vous éternuer dessus à moins d’un mètre. Mais si chacun respecte les mesures barrières d’un mètre de distance, il n’y a pas besoin de masque pour faire ses courses ! », s’insurge le président du conseil scientifique de la Société française d’hygiène hospitalière [2].

Techniquement, les aérosols passent au travers de la plupart des masques et toujours sur les côtés [Voir la vidéo avec la vaporette [3].

Si vous voulez vous faire une idée de ce qu’il faut vraiment pour se protéger des virus, allez voir les tenues des personnels en tapant « Virologie laboratoire » dans votre moteur de recherche préféré (DuckDuckGo j’espère !)[Voir le témoignage d’un chirurgien à propos du masque en bloc opératoire [4]]. Enfin : deux chirurgiens affirment qu’en milieu scolaire, le port du masque obligatoire constitue un acte de maltraitance [5].

Réalité n°2 : Comme la grippe, covid-19 ne mérite pas tant de peurs

Covid-19 est mortel pour des personnes ayant au moins deux pathologies graves au-delà de 80 ans (moyenne d’âge des morts en France : 84). Si à cette âge-là ceux qui vont mourir bientôt ne peuvent pas mourir du covid ou de la grippe, où va-t-on ? Vers le transhumanisme ? « Vaincre la mort ? ». Peut-on empoisonner la vie de 63 millions de Français sous la croyance (fausse !) que grâce à cela, des vieux vont mourir à 85 ans au lieu de 84 ? Peut-on détruire une économie, provoquer une crise sociale si grave pour si peu de résultats escomptés ? Et obtenus !?

Je parle de santé publique, à l’échelle du pays. Je parle des mesures liberticides qui sont faites à tout le monde, des atteintes à la dignité de l’espèce humaine toute entière qui sont faites au motif fallacieux de « protéger nos vieux » et qui génèrent exactement l’inverse : la disparition accélérée de nos aînés dans la détresse et l’isolement de leurs familles.

Réalité n°3 : Nous ne sommes pas en guerre

Ce coronavirus ne mérite rien d’autre que son acceptation. Arrêtez de croire à une guerre et de « flipper » en conséquence. Arrêtez de culpabiliser d’être le vecteur qui va contaminer vos proches : ces derniers vont mourir de toutes façons, vous allez mourir, tout le monde meurt ! C’est ainsi depuis la nuit des temps, ce n’est pas une propagande qui va nous enlever cette conscience quand même ? Autant l’accepter et l’organiser au mieux : pouvoir rendre dignement visite à ses proches en fin de vie, les toucher ! Covid-19 est notre destin. Acceptons-le.

À propos de la deuxième vague : le 11 Septembre Laurent Toubiana disait : « 97% des tests sur les 8 Millions réalisés, ce qui est monstrueux, sont négatifs, globalement l’épidémie ne circule pas ! » (France Inter) [6]. Quelle guerre ? Ce virus ne mérite pas qu’on lui fasse « la » guerre.

Réalité n°4 : L’OMS n’est pas indépendante

En premier lieu, il faut vous rappeler que dans sa constitution, il est écrit que l’OMS ne peut pas publier une recommandation sur le nucléaire sans l’accord des états possédant la bombe atomique. Ce fait établi est documenté et condamné par l’association « Independent WHO » [Voir son site [7]].

En second lieu, l’OMS a reconnu qu’elle n’avait pas recommandé le port du masque pour des raisons sanitaires mais pour des raisons politiques :

« L’OMS a admit à la radio anglaise BBC que sa recommandation du masque datant de juin 2020 était plus justifiée par du lobbying politique que par des évidences scientifiques. « Nous avons été informés par diverses sources que les comités de revue n’avaient pas montré que le port obligatoire du masque était justifié mais qu’ils le recommandaient à cause de lobbying politiques. Ce point a été évoqué devant l’OMS qui n’a pas nié » [(D. Cohen, BBC Medical Corresponent) [8]]. »

Enfin, l’OMS est financée par Bill Gates [Extraits d’un documentaire Arte « L’OMS sous influence ? » [9]].

Réalité n°5 : La médecine est sous influence des trusts pharmaceutiques

Contre Didier Raoult, contre son programme expérimental de faire baisser la charge virale du covid-19 à l’aide d’hydroxychloroquine (HCQ) et d’Azytramicine, la réaction du corps médical institutionnel a été extrêmement violente. À un moment donné, j’ai comparé l’affaire Raoult à l’affaire Dreyfus : de nombreuses similitudes m’ont sautées aux yeux.

  • « La Palme d’or [des médecins financés par Grosse Pharma] revient au Pr François Raffi de Nantes. 541.729 €, dont 52.812 € de Gilead. Est-ce un hasard si on nous apprend que le coup de téléphone anonyme pour menacer Didier Raoult, s’il persistait avec l’hydroxychloroquine, est parti du téléphone portable du service d’infectiologie du CHU de Nantes, dont François Raffi est chef de service ? Sûrement une pure coïncidence. »[France Soir 24 juin 2020 [10]]
  • « La SPILF (Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française) a porté plainte contre Didier Raoult l’accusant d’utiliser sans preuves d’efficacité son fameux traitement à base d’hydroxychloroquine et d’azithromycine contre la Covid-19. Cette société a touché 610000 euros de labos en 3 ans dont 80000 de Gilead. » [11]

Et voici un graphique montrant la létalité de codiv-19 en fonction de l’utilisation de HCQ :

En rouge à gauche, les pays qui interdisent l’HCQ, en jaune au centre les pays qui ont une politique nuancée, en vert à droite les pays qui l’utilisent. En ordonnée, le taux de mortalité du virus. [12] Notez : la France est le pays au monde où l’on meurt le plus du virus covid-19 !

Que la médecine soit financée par les trusts pharmaceutiques, on le sait déjà, surtout chez les médecins : c’est la carotte. Mais il y a aussi le bâton. L’Ordre des Médecins a une arme très puissante à sa disposition : la radiation. C’est facile pour cette institution de radier un médecin « gênant ». C’est pourquoi en partie on voit peu de médecins généralistes ouvrir leur grande bouche, mais il y en a. Exemple : Patrick Bellier, pneumologue, refuse d’examiner les patients s’ils portent un masque [13].

Réalité n°6 : Les mesures officielles ont tué plus qu’elles n’ont sauvé  (https://les7duquebec.net/archives/258778)

Une équipe de chercheurs indépendants a observé la mortalité en France depuis 1945. Ils avancent que le pic covid ne peut pas être assimilé à un pic annuel de charge virale comme il y en a tous les ans [Voir l’article [14]] : ce ne peut pas être « naturel ». Ils suggèrent que :

  1. la quarantaine de masse et l’isolement strict sans précédent des personnes âgées malades et en bonne santé, ensemble et séparément, a tué beaucoup d’entre elles,
  2. que cette quarantaine et cet isolement sont la cause de l’événement « pic COVID » que nous avons quantifié,
  3. et que le mécanisme médical expliquant ce pic passe principalement par le stress psychologique et l’isolement social des personnes vulnérables au niveau de leur santé.

Des articles de synthèse décrivent un véritable désastre dû aux mesures de santé publique prises par le Ministère de la Santé [Le Grand Soir [15], [16]].

Les professeurs Jean-François Toussaint, Christian Perronne, Didier Raoult, le chercheur Jean-Dominique Michel, l’épidémiologiste Laurent Toubiana, se sont mobilisés dans les médias pour rétablir la vérité [bande annonce du film hold-up [17] et une conférence de C. Perronne [18]]. Des témoignages ont transcrit la détresse humaine dans laquelle les mesures gouvernementales ont plongé des milliers de personnes fragiles et la problématique des soignants devant faire face à cette situation.

Réalité n°7 : l’hypothèse d’un virus échappé du labo est plausible

La chercheuse Limeng Yan maintenant installée aux U.S.A. se lâche : elle dit que covid-19 ne vient ni d’un pangolin, ni d’une chauve-souris, il vient du laboratoire P4 de Wuhan [Interview de Miss Yan [19]]. Elle dit que c’est là qu’il a été fabriqué. C’est ce qu’explique également le professeur Luc Montagnié [Interview Pr Montagnier [20]].

Et puis il y a ceci :

« Les Français ont fourni la conception, l’ingénierie et l’architecture du site Wuhan P4. Le Dr Shi (qui dirigeait le programme sur les coronavirus) est diplômé d’une école française. » [21]

Réalité n°8 : Supprimer les nations, instituer un gouvernement mondial

Attention, « mon complotisme » commence ici ! En 2014, j’avais repéré cette publication de PMO : « le 4è Reich sera cybernétique » [Voir l’article [22]]. Sous ce titre provocateur, il y a un texte d’analyse signé par Philippe Godard intitulé « Échapper au nouvel âge digital » qui examine les déclarations du PDG de Google, Eric Schmidt et de son collège Jared Cohen PDG de Google Ideas dans leur livre commun : « Le nouvel âge digital ; Refaçonner le futur des peuples, des nations et des affaires ».

Ces messieurs le disent ouvertement : il « faudra » supprimer les États Nations, instaurer une nouvelle citoyenneté mondiale, sinon ce sera « l’anarchie ». Bien entendu ils confondent anarchie et chaos : ils disent le premier mais pensent le deuxième. A l’époque j’avais mis cet article dans un coin de ma tête. Parce que ni hier, ni même encore aujourd’hui, nul ne peut aujourd’hui arriver et dire : « bon, écoutez-moi, vos États Nations là, c’est fini, on va vous faire une carte d’identité mondiale ». De but en blanc, ça ne marcherait pas ! Alors j’avais fait ma grenouille dans ma marmite.

Mais cet été, j’ai réalisé que la brèche par laquelle ceci pourrait arriver, ce serait cette pandémie, un choc de terreur suite à l’annonce tapageuse d’un virus mortel (mais en réalité pas plus mortel qu’une grippe) : hop il faut vacciner tout le monde et surtout le faire par-delà les frontières. D’où l’instauration d’une carte d’identité unique pour chaque personne sur terre, avec leurs données de vaccination. C’est justement le projet ID2020 [Digital Identity [23]] notamment financé par Microsoft et Rockfeller. C’est aussi le projet TrustStamp[leur site web [24]].

À savoir : 194 États ont ratifié le RSI (Règlement Sanitaire International) de l’OMS[Téléchargez ce document [25] ] : en cas de pandémie, ils suivent les consignes qui sont données par le « Conseil Mondial »[Voir sa définition lors de sa création par l’OMS [26]].

Le World Economic Forum [Voir leur site [27]] ne se cache pas : c’est le club des gens qui se réunissent à Davos. Et ils programment ceci : une gouvernance mondiale. Ils programment d’organiser de manière déterministe tous les secteurs de la vie dans leur monde du futur. Voir également les hypothèses avancées par le « Saker francophone » [28].

Ce transfert de gestionnaire d’identité vers les multinationales des GAFAM arrive dans nos vies au fur et à mesure que nous utilisons leurs services. J’ai appris récemment que mon fils de 13 ans possède un compte Google en tant que collégien. Ce compte a été créé par le département de la Corrèze et il inclut une adresse en Gmail (Google mail). Ces fonctionnaires ont donc donné au trust privé les données de mon fils et de ses camarades de classe !

Réalité n°9 : ils sont pas prêts de nous lâcher

Il suffit de voir cette vidéo où Bill et Mélinda Gates rigolent en vous disant que la deuxième vague arrive à l’automne 2020 [Vidéo Bill et Mélinda Gates [29]].

Il suffit de voir que dans le collège de mon fils, on se prépare visiblement à passer tous les élèves à la PCR. Après le masque obligatoire, le test sera obligatoire, et puis le vaccin sera obligatoire ! C’est clair comme de l’eau de roche non ?

 

Réalité n°10 : Plus on attend plus ce sera difficile

J’ai interpelé des gens pour refuser le masque en argumentant « après ce sera le vaccin ». Ils me répondaient souvent « le vaccin je n’y crois pas ».

Je crois moi qu’il ne faut pas attendre qu’on vous dise que le vaccin est obligatoire pour le refuser. Il faut refuser le masque, le test, le vaccin, il faut tout refuser maintenant puisque toute cette logique est totalement inutile face au covid.

Face à un tsunami qui arrive, plus on attend pour regagner l’intérieur des terres, plus il est certain qu’elle nous engloutira. Plus on attend pour contrer les propagandes, plus on risque de ne plus pouvoir surmonter leurs conséquences. Chaque jour compte, chaque heure compte. Nous vous invitons à passer un message de contre-propagande à vos proches : non le virus n’est pas mortel, il n’y a qu’une chose à faire : accepter le virus avec sagesse. Et aussi refuser toutes les mesures gouvernementales qui sont indignes de l’espèce humaine, qui nous dégradent nos conditions de vie.

Réalité n°11 : Nécessité et diverses façons de contre-propagander

Il y a plusieurs propagandes : il y a celle des grands trusts [voir le film sur Edward Bernays « Propaganda ; la fabrique du consentement » [30]] et de l’État. Il y a aussi la propagande des gens qui croient vraiment que covid-19 est dangereux et que nous, qui disons le contraire, sommes des dangereux complotistes manipulant – ou se faisant manipulés – par l’information.

Le plus important pour moi, c’est:

Accepter le virus  Obtenir le droit officiel de refuser les mesures liberticides
La contre-propagande s’impose en tant que « rétablir la vérité » ; on peut prendre exemple sur le travail du professeur Toussaint [31]. Contre-propagander, c’est aussi faire en sorte que celui qui a peur cesse d’avoir peur, et puisse se mettre à penser par lui-même. Donc : rassurer.

Les policiers et les gendarmes font peur, c’est normal, c’est fait pour ça. Mais sachez que certains policiers demandent au président Macron d’arrêter le port obligatoire du masque [lettre des policiers [32]]. Si je prend une amende pour non port du masque, pas de panique, je ne paye rien, je la contesterai parce que je suis dans mon droit de refuser ces mesures.

Seul, et/ou en groupe, j’essaie de refuser. Je teste mes limites.

Je m’habitue à rentrer en conflit avec les gens qui défendent ou exécutent ces ordres sans recul. Je ne vais pas jusqu’à être violent, je surveille de ne pas m’énerver : c’est contre-productif. Si mon esprit est agité, je ne vais pas ajouter des tensions, je patiente pour des moments plus calmes.

Je prépare mes conflits. J’apprend à expliquer calmement pourquoi je refuse de porter un masque. Je prend confiance de plus en plus.

Mon imagination est en marche : je me cherche des moyens à moi, des moyens collectifs pour lutter contre la propagande, pour entraîner les autres à refuser aussi les mesures indignes. J’ai écrit et préparé ce papier.

Tout ceci n’inversera pas forcément le cours des choses : on ne peut pas prédire le résultat. Mais être dans la concordance avec la réalité telle qu’elle est améliore mon intérieur et rayonne sur mon entourage.

La vérité : covid-19 n’est pas un virus assez mortel pour justifier des mesures liberticides et maltraitantes. Cela n’empêchera pas le personnel médical de porter des masques « canard » car en même temps, il nous faut préserver la liberté des pratiques professionnelles [33].


[…]
pour avoir défendu en souvenir de la vôtre
la liberté des autres

[…]
Jacques Prévert, Étranges étrangers

 


Notes

[1Jean-Marc Royer « Le monde comme projet Manhattan. Des laboratoires du nucléaire à la guerre généralisée au vivant. » Préface Annie Thébaud Mony Postface Anselme Jappe – Ed. Le Passager Clandestin 2017 ; un résumé peut être consulté ici : https://jeanmarcroyer.files.wordpre…

[5G. et N. Delépine « Le port obligatoire du masque pour les enfants, c’est de la maltraitance ! » 21 août 2020 – http://www.francesoir.fr/opinions-t…

[8Are Face Masks Effective ? The Evidence. 30 juillet 2020 – https://swprs.org/face-masks-evidence/

[10Revenus versés par BigPharma. A partir de 12 on a un foyer épidémique de conflits d’intérêts ? 24 juin 2020 http://www.francesoir.fr/societe-sa…

[14Les 7 du Québec « Évaluation de la virulence du SRAS-CoV-2 en France et en Amérique » – 14 septembre 2020 – https://les7duquebec.net/archives/257603

[15Le Grand Soir « Le confinement, tout ce que l’on ne vous a pas dit : aberration humaine, sanitaire, économique » – 5 juin 2020 http://www.francesoir.fr/le-confine…

[16Le Grand Soir « Crise du coronavirus en France : épidémie terminée versus panique organisée. Pourquoi ? » – 31 juillet 2020 – http://www.francesoir.fr/opinions-t…

[17Holdup – Bande annonce https://www.youtube.com/watch?v=Ax1…

[18Conférence de C. Perronne et M. Wonner 6 septembre 2020 https://www.youtube.com/watch?v=EE8…

[21Réseau International « La France à la tête d’un scandale international ? » 20 avril 2020 https://reseauinternational.net/la-…

[24Technologie brevetée d’identification électronique globale : TrustStamp https://truststamp.ai/

[26Création du Conseil Mondial de l’OMS mai 2018 : https://www.who.int/fr/news-room/de…

[28Le Saker francophone « Décryptage de la Pandémie de Covid-19 » septembre 2020 https://lesakerfrancophone.fr/decry…

[30Jimmy Leipold « Propaganda la fabrique du consentement » Documentaire Arte 2017 http://www.entelekheia.fr/2018/06/0…

[31Professeur Toussaint « le conseil scientifique sort totalement de son rôle » 11 septembre 2020 https://www.dailymotion.com/video/x…

[33Écran Total « Des lits, pas des applis ! » https://sniadecki.wordpress.com/202…

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

8 pensées sur “De la nécessité d’une contre- propagande: covid-19 ne justifie pas toutes ces mesures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *