La machine infernale lancée depuis 2008 finira sa course contre un mur

Par Marc Rousset.

La Bourse de New York a fini la semaine sur une note positive, vendredi, espérant un accord sur un soutien à l’économie, avec l’élection présidentielle en arrière-plan. Après plus de deux mois de négociations, Trump a finalement mis 1.800 milliards de dollars sur la table, espérant ainsi un accord avec les démocrates avant les élections. Les 2.200 milliards votés fin mars ont déjà été presque complètement dépensés ; les démocrates réclament une rallonge de 2.200 milliards, alors que Trump voulait la limiter à 1.600 milliards.  (1.800 + 2.200 USD = 4.000 Milliards USD !)

On assiste à un grand écart entre les marchés dopés par l’expansion monétaire et l’économie réelle. En réalité, l’effondrement de l’économie et l’hyperendettement sont masqués par une création monétaire par les banques centrales sans précédent. Selon l’économiste suisse Marc Faber, « la question se pose aujourd’hui de savoir si l’on se rue dès à présent dans les canots de sauvetage ou si l’on attend encore un peu dans l’espoir que le capitaine offre une tournée gratuite ».

Depuis le début de la pandémie, le bilan de la Fed a fait un bond spectaculaire, passant d’environ 4.000 milliards de dollars, en janvier, à environ 7.000 milliards, fin août, soit environ 30 % du PIB des États-Unis. En Europe, alors que le bilan de la BCE était d’environ 5.000 milliards d’euros, en mai dernier, il devrait atteindre 6.500 milliards, d’ici fin 2020, soit environ la moitié du PIB de la zone . Pour l’investisseur helvète, en raison de ces sombres prévisions, la planète pourrait même être livrée à de fortes turbulences. Marc Faber envisage des flambées de , voire des révolutions.

La situation de l’emploi, qui ralentit plus fortement que prévu aux États-Unis, n’est pas bonne ; la reprise se poursuit à un rythme plus lent que prévu car les mesures de relance du gouvernement ont fortement diminué. La présidente de la Réserve fédérale de San Francisco demande une aide fiscale accrue pour sortir l’économie du fossé, alors que le gouvernement américain devrait déjà finir l’année avec un déficit record de plus de 3.000 milliards de dollars. Pour la première fois dans l’histoire des États-Unis, la barre de 6.000 milliards de dollars de dépenses publiques a déjà été dépassée. Autrement dit, l’Oncle Sam dépense deux fois plus d’argent qu’il n’en gagne, d’où le nouveau record de la dette fédérale des États-Unis à 27.000 milliards de dollars !

Le professeur de Yale Stephen Roach envisage même un « effondrement du dollar » et une chute de 35 % par rapport à l’or, d’ici fin 2021. Les dernières estimations du bureau du Budget du Congrès (CBO) concernant le déficit fédéral américain estimé à 16 % du PIB en 2020 ne prêtent effectivement pas à l’optimisme pour l’avenir du dollar. Et selon Michael Kelly, économiste senior de la Fed, son institution devra lancer un nouveau « QE » de création monétaire de 3.500 milliards de dollars afin de maintenir en respect à leur niveau bas actuel les taux des obligations américaines. Ce sont ces taux proches de zéro qui ont permis à Apple de devenir le premier titre coté avec un ratio démentiel cours/bénéfice de 120 et une capitalisation boursière de 2.000 milliards de dollars, d’où un dividende de seulement 0,7 % par an.

En France, Pierre Moscovici, président de la Cour des comptes, remarque que « la dette a autant augmenté en quelques mois qu’au cours des dix années précédentes » et que « sans un retour à une maîtrise de la dépense publique, la dette française pourrait atteindre à terme 140 % du PIB annuel ». Il met également en garde les rêveurs qui croient à une annulation de la dette publique car ce serait catastrophique pour les épargnants, (voilà l’arnaque que prépare le grand capital international à son corps défendant disons-le franchement. Les règles de l’économie politique capitaliste l’y poussent tout naturellement. Et les épargnants ce sont les payeurs de taxes et d’impôts dont les 2400 milliardaires et  les autres bourgeois qui scient la branche spéculative sur laquelle ils sont assis. NDLR) ainsi que sur les limites de la monétisation par la BCE, et rappelle qu’«une dette doit être remboursée». Moscovici est également très inquiet sur la soutenabilité de la dette sociale française : il faudra aussi rembourser les déficits sociaux de 50 milliards d’euros à l’horizon 2025, non pris en compte actuellement dans la dette publique. Selon la Banque de France, l’hôtellerie, la restauration et les transports sont les secteurs les plus touchés. L’INSEE table, désormais, sur une croissance nulle au quatrième trimestre 2020, contre une hausse de 1 % dans une précédente estimation.

Les gouvernements n’ont plus le choix qu’entre l’effondrement immédiat ou continuer le petit jeu de l’endettement public, avec toujours plus de création de fausse  jusqu’à l’explosion finale du Système, avec écroulement des monnaies et envol à la verticale du prix de l’or comme seule réserve de valeur monétaire dans le monde.

 

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

4 pensées sur “La machine infernale lancée depuis 2008 finira sa course contre un mur

  • 13 octobre 2020 à 13 h 15 min
    Permalink

    Merci pour la qualité de votre analyse. Bon courage

    Répondre
  • 14 octobre 2020 à 0 h 05 min
    Permalink

    Ce décalage de plus en plus catastrophique entre l’économie réelle et les considérations macroéconomiques et monétaires selon les interprétations et autres lectures qu’en font divers économistes et non économistes, est en fait un véritable trou noir dans lequel se précipitent tous les théoriciens, les bureaucrates et les politiciens aussi qui raisonnent en terme de statistiques et d’impacts majeurs par secteur, et font tout pour permettre à la roue de tourner en apparence, notamment via l’endettement publique illimité et le recours à la planche à billets …. Mais ils ne font que mentir et se mentir à eux mêmes pour les plus ignares d’entre eux, enjoliver, maquiller, et faussement représenter la réalité économique !

    Exemple frais tiré de l’actualité, les opérateurs du secteur immobilier et des vendeurs de voitures, disent qu’ils se portent très bien, et qu’ils assistent en pleine crise du coronavirus à une explosion incroyable de leurs secteurs respectifs ! encore aujourd’hui les concessionnaires toutes marques confondues au Québec ont annoncé que leurs chiffres de ventes sont en hausse par rapport à l’année dernière, et encore mieux pour les opérateurs immobiliers, ils soutiennent aussi qu’ils entrevoient une croissance exponentielle de leur secteur et ont besoin de gens qualifiés pour soutenir cette croissance ! En réalité, et selon ma modeste compréhension de de ces deux phénomènes, les secteurs de l’Immobilier résidentiel et celui de la vente de voitures sont intimement liés à l’arrivée de nouvelles générations de Milleniums et autres fin vingtaines, début trentenaires sur le marché de l’emploi dans les secteurs technologiques qui n’ont pas eu à souffrir des mêmes maux que l’ensemble des secteurs de l’économie ! la publicité maladive et le marketing ambiant aidant, en plus du maintien du prix du baril au seuil bas ou il est, fait que ces deux secteurs justement sont à la tête des secteurs de consommation et des transactions qui ciblent les jeunes dot beaucoup d’entre eux arrivent aussi a démarrer avec l’aide financière des parents… bref, par contre, il est aussi certain que les spéculateurs sur le marché de l’immobilier et celui des autos d’occasion, adultes et bien avancés dans l’äge cette fois, se portent a merveille eux aussi !

    En réalité, les gouvernements irresponsables qu’on a n’ont pas besoin de plus ou de prévision détaillées et sectorielles cette fois pour se sentir mieux et gonfler le thorax, ou demander des rallonges de fric via la planche a billets en prétextant que les perspectives sont  »super bonnes au contraire », et qu’il faut soutenir cette  »croissance extraordinaire » ! Les gouvernements irresponsables qu’on a avaient déja pris de mauvais plis ou mauvaises habitudes en falsifiant les chiffres du chômage et rendant cette pratique banale et tout a fait normal aujourd’hui ! car les chiffres sur le plein emploi masquent en réalité l’explosion du travail temporaire même chez les cadres, ou le travail précaire chez les employés !

    Il faut souligner au final que si du côté de l’europe les banques ont serré la vis aux emprunts des particuliers et des entreprises avec des conditions de plus en plus élevées, une mise de fonds ou contribution personnelle beaucoup plus élevée, que ce soit pour l’Immobilier, les autos, les autres emprunts, ici en Amérique du Nord, les vannes sont encore grandes ouvertes pour ne pas paniquer la population surendettée a des niveaux qui seraient inacceptables partout en Europe ! la réalité est donc que le seuil d’endettement des Nord Américains a atteint un point tel pour aussi bien les ménages que les célibataires qu’il faudrait des miracles qu’ils puissent s’en sortir un jour même en travaillant et remboursant toute leur vie ! Ceci est donc le véritable visage de cette croissance si chère aux politiciens surtout en temps de crise totale ! Mais il est vrai aussi que si demain les politiciens commencent a dire la vérité au peuple, ils créeraient des grands mouvement de panique, des insurrections et de l’instabilité !

    Il n’y a pas le moindre doute à avoir la-dessus, le peuple de moutons Nord Américain a besoin de consommer et de s’endetter continuellement pour se sentir  »Libre » !!! Aujourd’hui Apple a sorti son iphone 12, et vous verrez les gens qui paient pas leurs factures ou leurs responsabilités conjuguales ou familiales se ruer dessus pour s’acheter un téléphone a Mille dollars ! même chose pour les autos, et encore pire pour les maisons, le proprio de Pizzeria a côté de chez moi me disait que tout l’immense quartier de nouveaux riches face a lui, ne lui commande pas 30% de pizzas qu’il se faisait dans des coins plus populeux et plus populaires ! Je lui ai répondu : Ah mais tu ne savais pas !? je peux te présenter untel mon ami qui habite une maison de presque 1 million, il dépense moins qu’un célibataire en bouffe par mois, et cuisine les dimanche avec son épouse a l’avance tous les repas de la semaine, tout est chronométré, tout est compté et il n’y a pas un seul dollar qui soit dépensé de travers ! :))))) il en revenait pas !

    Je crois que nous nous dirigeons surtout vers un inconnu, car les entreprises technologiques ont commencé a générer plus de chiffre que le PIB des états, et qu’elles sont a l’oeuvre pour modifier la société de fond en comble, je crois que les gouvernement qui s’associent de plus en plus avec eux et réalisent le fossé immense de richesse entre ces nouveaux multimillionaires et milliardaires et le le peuple, fait que ils leurs remettront les clés sous peu ! je crois en effet que dans moins de 5 ans, on commencera à voir les Bill Gates et les noms hindous et autres de la technologie, prendre en charge une grosse partie de la gouvernance des états ! il est devenu aujourd’hui clair et limpide que ce sera le cas, en plus de voir le secteur privé aussi dans la santé prendre en charge l’administration de la santé ! voici vers quoi on se dirige sûrement et sans le moindre doute !

    Répondre
  • 14 octobre 2020 à 18 h 56 min
    Permalink

    La Planche à billets 💵 💵💶💶💴💴 tourne à plein régime,
    Comme disait Voltaire “ les monnaies fiduciaires retournent toujours à leur valeur intrinsèque c’est à dire ZÉRO “
    L’Argent métal est la Vraie monnaie et le reste n’est qu’une illusion.
    Selon Egon von Greyerz l’hyperinflation va emmener l’once de Silver à 600$, à 25$ aujourd’hui il est temps de charger votre mule afin de protéger votre capital et votre famille. À bon entendeur salut.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *