LA GUERRE DES…MAUX!

          OUI ! Il y a guerre. Contre la bêtise, la politique de la peur. Avez-vous votre masque? Il n’y a pas eu de manif l’autre jour ?!? Tout est devenu illégale ! Réunion de famille à l’Action de Grâce, HALLOWEEN, restos, bistros, bowling… oubliez ça!

               On est CONFINÉS et MASQUÉS. Comment est votre moral? Et celui de vos enfants et de vos vieux parents? Les psys ne fournissent plus à $ 200/ l’heure.  Le déguisement en mouton ne va pas à tout le monde! On lutte pour garder notre cerveau intact en fermant la télé. Mais le « Fake News » est partout !

Même nos organismes de défenses, comme la FADOQ, nos syndicats spéculateurs depuis la création des fonds de solidarité, nos églises et nos clubs de marche. L’étrange cohabitation s’est mobilisée derrière Legault et Trudeau pour contribuer à démotiver et appauvrir la classe ouvrière.

Une personne sur sept au Canada utilise une banque alimentaire! Une augmentation de 50% depuis mars et la demande continue d’augmenter.  Tous ces centres manquent d’aliments. L’obscure combat d’arrière-garde mené par une petite poigné de notables qui vont s’enrichir à nos dépend restent intouchables… pour le moment!.

Police stop drivers at a checkpoint.

Qui nous protège contre ce régime policier? Contre ce virus qui rend fou ! Contre ce numéro de cirque ! Même les partis politiques de l’opposition sont d’accords avec ces abus de pouvoir. Laissés à nous-mêmes, on chemine tranquillement vers une rationalisation des choix. Nous sommes la force du progrès.

Rétablir la démocratie, voila la solution. Et comme toujours, ça commence dans la rue qui nous appartient.

 

John Mallette. Le Poète Prolétaire

3 pensées sur “LA GUERRE DES…MAUX!

  • 19 octobre 2020 à 0 h 50 min
    Permalink

    C’est exactement ça.
    Et les preuves d’une évidente conspiration globale « masquée » façon « crise sanitaire » , si toutefois il y en avait encore besoin, sont la synchronisation et la similitude des scripts et scénarii dans nos pays respectifs. Voilà à quoi servaient notamment les G 20 et Cie …

    Nous sommes de plus en plus nombreux à l’avoir observé, même s’il faut convenir qu’une partie non négligeable de la population reste toujours persuadée que dirigeants et institutions les protègent d’un vilain-méchant.

    Dans un premier temps, la question est : comment se sortir de ce cauchemar avant l’effondrement économique général ?

    Répondre
    • 19 octobre 2020 à 10 h 05 min
      Permalink

      @ Nadine

      Sorry Nadine IL N’Y A AUCUN = NUL = MOYEN de s’en sortir car le prolétariat n’a aucun pouvoir dans ce mode de production – et cette société formattée par le capitalisme où le grand capital international (matérialisé par 2400 milliardaires apatrides) monopolise tout le pouvoir via ses intendances (conseils de direction des entreprises et conseils exécutifs gouvernementaux).

      Mais rassure toi aussi certainement qu’ils se dirigent malgré eux vers l’effondrement de leur monde décadent = aussi assurément que le prolétariat = l’unique classe révolutionnaire = sera obligé de se soulever pour assurer l’avenir de l’humanité.

      CONCLUSION = nous devons être de plus en plus attentif à toutes les manifestations de résistance au terrorisme d’État et des entreprises capitalistes.

      Robert Bibeau

      Répondre
  • 19 octobre 2020 à 10 h 45 min
    Permalink

    @ Robert

    Bien sûr que le prolétariat entraînera dans sa chute une partie non négligeable des acteurs du monde capitaliste, Soros et autres Gates peut-être épargnés, quoique je ne vois pas bien comment ces premiers « couteaux », bien acérés, pourront continuer à amasser leurs gains en tous genres si ceux qui y ont contribué disparaissent.

    Tel dans le monde des fourmis, la Reine n’est rien si la colonie cesse de l’entretenir.

    En ce qui concerne un soulèvement du prolétariat, j’aimerais tellement pouvoir nourrir le même optimisme que toi mais je reste perplexe sur son engourdissement, sa prostration, sa naïveté et sa crédulité.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *