Verbiage nègre et mort de noirs

Verbiage nègre et mort de noirs

Entendre parler de nègre
A toujours un gout aigre
Mais quand une cyber-pègre
Se mêle d’en rajouter

Le dogme devient fort maigre…
Car ce verbiage de nègres
N’est jamais qu’un fielleux vinaigre
Qui nous pique le nez

Et si des penseurs intègres
Cadrent la notion de nègre
La cerne, la réintègre
En contexte historique

Faut-il alors les harceler
Aller les cyber-menacer
Quand ce mot de nègre, cité
N’a qu’une portée bernique?

Bon, il n’y a rien d’allègre
À désigner les nègres
De ce terme incongru…
Mais leur tirer dessus

Est cent-mille fois plus grave
Et nous sommes tous bien caves
De niaiser sur des mots
Tout en tournant le dos

À ces morts sans espoir
Ces meurtres banalisés
Calmement perpétrés
Sur de pudiquement nommés
Noirs…

Par Ysengrimus

2 pensées sur “Verbiage nègre et mort de noirs

  • 21 octobre 2020 à 20 h 52 min
    Permalink

    Hélas, c’est bien vrai!

    Répondre
  • 23 octobre 2020 à 21 h 04 min
    Permalink

    Sordide histoire que cette prof d’université suspendue pour utiliser le terme dans le cadre d’un cours !

    En réalité, on ne sait plus qui tire les ficelles de quoi ! le Canada a été transformé non pas en paradis multiculturel que certains prétendent, plutôt un enfer multiculturel, multiconfessionnel, multiracial, surtout multi griefs que les uns ruminent contre les autres par une foultitude de groupuscules radicaux de tous poils, ayant tous pour slogan en réalité, et aussi radicalement différents les uns des autres qu’ils sont : vive le capitalisme sauvage, vive la haine, vive les clichés, et que le plus hargneux, vicelard, méchant et opportuniste gagne ! et tant pis pour les autres ! :)))) Ainsi le racisme multi directionnel et multiracial et confessionnel et autres est à son comble lorsqu’il s’agit de s’exposer devant la galerie, mais on cultive en catimini une foultitude de complexes d’infériorité ou de supériorité, des égo démesuré et des haines et règlements de comptes a ne plus en finir ! Tout comme ces slogans de  »Black Life Matters » ou ches pas, qui se trouve être pas plus que du Marketing que certains utilisent a leurs avantage pour la galerie ! une époque de grand n’importe quoi, ou l’on a pas résolu 10% des problèmes économiques et sociaux et on en a nullement l’intention, sauf a promouvoir en réalité un capitalisme malsain ou blancs comme noirs, hindous comme asiatiques ou arabes comme latinos, aspirent tous à une futur encore plus cynique, en réalité a vouloir écraser autant leurs semblables que les autres autant qu’ils peuvent ! tout est question de savoir  »nager » dans cette désolation sociale, cultiver une hypocrisie hors du commun et garder la tête froide malgré tout !

    Ce pays est entrain de perdre son âme, qu’il a vendue au diable ou aux marchands de brols en tout genre, la vérité est que tu peux acheter tout le monde et vendre tout le monde ou presque pour une poignée de fric dans ce bazar ! hélas !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *