Lettre du Général Dominique Delawarde à propos des élections américaines

Par Dominique Delawarde.

 Source : https://reseauinternational.net/elections-aux-usa-lettre-du-general-francais-2s-dominique-delawarde-a-ses-amis/

 Mes chers amis.

Nombre d’entre vous m’ont demandé quelle était mon opinion sur les événements qui se sont déroulés aux USA entre le 3 novembre et ce jour dans le cadre de l’élection présidentielle américaine. Ma double casquette d’expert du renseignement et de spécialiste des États-Unis m’a valu de nombreuses questions que je résumerai en deux grandes séries:

 

1 – Y-a-t-il eu fraude électorale et l’hypothèse d’un coup d’état visant à inverser le résultat de l’élection est-elle crédible ?

 

2 – Si Biden devait être élu le 8 décembre prochain et intronisé le 20 janvier 2021, quelles conséquences faudrait-il attendre de sa prise de pouvoir.

Je vais m’efforcer de répondre clairement à ces deux questions dans les lignes qui suivent.

 Conflits d’intérêt de l’auteur ?

Il est important pour chacun d’entre vous de savoir, avant d’entamer la lecture de ma lettre, si son auteur a un quelconque conflit d’intérêt pouvant orienter son propos sur le sujet traité.

 Ma réponse est non. J’ai bien vécu aux USA, dans le Kansas, sous administration démocrate (Clinton) entre 1995 et 1998, époque dont je garde un excellent souvenir. J’ai effectué de multiples autres séjours aux USA, avant et après cet épisode professionnel, pour rendre visite à ma nombreuse famille proche qui compte 3 de mes sœurs et 48 de leurs descendants directs, tous citoyens américains et résidant dans divers états gouvernés tant par les démocrates que par les républicains. J’ai visité 46 des 50 états de l’Union. La «Meritorius Service Medal» US m’a été remise à l’été 1998 dans un pays sous leadership démocrate. Je ne suis membre d’aucun des principaux partis politiques français (LR, PS, RN, Insoumis, LREM-Modem, EELV).

Si ma sévérité s’exerce parfois avec véhémence sur les «gouvernances» américaines, démocrates ou républicaines, elle ne s’adresse jamais au peuple américain qui, comme beaucoup d’autres peuples, est plutôt généreux et sincère, mais naïf et manipulé.

Je suis devenu très réservé, voire hostile à l’OTAN, ayant constaté ses dérives depuis 1990, dans le cadre de mes fonctions :

Mon expérience du renseignement m’a conduit à n’accorder qu’une crédibilité de plus en plus faible à l’énorme majorité des agences de presse et des médias mainstream, occidentaux en particulier.

 

Je n’apprécie pas l’action et/ou «l’influence puissante et nocive des lobbies» transnationaux sur la marche du monde, que ces lobbies soient financiers, médiatiques, communautaires, ou de toute autre nature. L’auteur ayant mis les choses au clair, passons au vif du sujet.

 

Contexte pré-electoral de la présidentielle américaine

 

Depuis l’échec de Hillary Clinton à l’élection de 2016, les USA se sont profondément divisés en 2 camps irréconciliables, qui se détestent et sont désormais engagés dans un combat «à mort». Contrairement à ce que les gens pensent en France ou en Europe, ces deux camps ne sont pas les camps républicain et démocrate qui ne constituent que les parties émergées de l’iceberg. Ces deux camps sont les tenants de deux conceptions du monde opposées : les «souverainistes» et les «mondialistes». On retrouve les représentants des «mondialistes» majoritairement chez les démocrates, mais on en trouve aussi, en moindre proportion, chez les républicains.

 

A la tribune de l’Assemblée générale de l’ONU, le 24 septembre 2019, Donald Trump a clairement choisi son camp, exprimé sa vision du monde et déclaré la guerre aux mondialistes en déclarant : «Comme mon pays bien-aimé, toutes les nations présentes dans cette enceinte ont une histoire, une culture et un héritage qu’elles chérissent et qui méritent d’être défendus et célébrés, et qui nous donnent une force et un potentiel particulier. Le monde libre doit embrasser ses fondations «nationales». Il ne doit pas chercher à en faire table rase et à les remplacer…»

 

Il a ajouté quelques secondes après : «Si vous voulez la liberté, soyez fiers de votre pays, si vous voulez la démocratie, accrochez vous à votre souveraineté, si vous voulez la paix, aimez votre nation. Les chefs d’état avisés font toujours passer l’intérêt de leur propre pays en premier. L’avenir n’appartient pas aux mondialistes, l’avenir appartient aux patriotes. L’avenir appartient aux nations indépendantes et souveraines qui protègent leurs citoyens, respectent leurs voisins et acceptent les différences qui rendent chaque pays spécial et unique».

 

Chacun peut comprendre qu’un tel discours puisse susciter l’adhésion d’une large part de la population américaine: plus de 73 millions de votes « Trump » comptabilisés en novembre 2020 soit 10 millions de plus qu’en 2016 où il avait obtenu moins de 63 millions de suffrages)….. Pour tous ceux qui croyaient que Trump était en perte de vitesse, ce +15% est une immense surprise, comme en 2016.

 

Le camp des mondialistes ne peut évidemment pas accepter un tel «discours-programme». Il va donc faire tout ce qui est en son pouvoir pour barrer la route de la ré-élection au président sortant. Majoritaire dans «l’état profond US» (deep state), contrôlant la finance et les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazone, Microsoft et Tweeter), contrôlant aussi la quasi-totalité des médias mainstream et des agences de presse anglo-saxonnes et européennes, le camp des mondialistes va coordonner l’action de ses «bras armés» pour tenter de sortir Donald Trump de la présidence des USA.

 

Le président Trump, de son côté, n’est ni stupide, ni seul. Il dispose d’un très fort soutien populaire, d’une majorité au Sénat, à la Cour Suprême et 27 des 50 gouverneurs des États de l’Union sont républicains. A la chambre des représentants, il vient de réduire l’écart qui séparait son camp républicain du camp démocrate de 12 sièges (pour l’instant…) Il a mis en place une administration fédérale qui lui est majoritairement fidèle (pas totalement …). Il a changé une majorité des juges fédéraux. Il a résisté victorieusement à deux tentatives de l’état profond et des démocrates de le destituer (L’affaire du Russiagate montée de toute pièce dès 2016 et qui a fait flop ….. parce qu’elle était «bidon» et que les enquêteurs, les juges et l’opinion publique US ont fini par s’en apercevoir, et la tentative de destitution par la Chambre des représentants qui a tourné court au Sénat en 2019.

 

Par ailleurs Trump est lucide lorsqu’il dit dans son dernier discours électoral du 2 novembre 2020, en Caroline du Nord : «S’il y a une chose que j’ai faite au cours de mon mandat, c’est de mettre en évidence la malhonnêteté des médias». Les médias mainstream US ont toujours suscité et soutenu les actions anti-Trump.

 

C’est donc dans ce contexte de tensions extrêmes et au terme d’une campagne électorale au cours de laquelle tous les coups les plus tordus ont été observés, de part et d’autre, que survient le scrutin du 3 novembre 2020.

 

Les médias et les instituts de sondage américains ont-ils été honnêtes, lors de la campagne électorale ou ont-ils cherché à manipuler l’opinion ?

 

Les médias mainstream US, tout comme les médias européens d’ailleurs, ne brillent pas par leur honnêteté, leur pluralité et leur impartialité. Contrôlés par une poignée de milliardaires, ces médias défendent les causes et les intérêts qui sont ceux de leurs «patrons», membres actifs ou simples collaborateurs de l’état profond. Tous les moyens sont bons, y compris, les mensonges les plus éhontés. On met en évidence tout ce qui porte préjudice à l’adversaire (Trump), on occulte tout ce qui pourrait porter préjudice au camp que l’on défend (Biden). Les journalistes ne peuvent faire carrière que s’ils se soumettent et/ou s’autocensurent. On se trouve aujourd’hui dans une situation de « guerre de l’information » électorale :

Le commun des mortels a beaucoup de difficultés à s’informer correctement.

 

Depuis 4 ans déjà, ces médias US, parfaitement relayés par les médias «frères» européens n’ont eu de cesse, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, de noircir l’image du président Trump dans l’opinion publique US, occidentale et mondiale. Dans les mois précédant l’élection, ils se sont appuyés sur des sondages largement biaisés pour faire croire au peuple américain et au monde, comme en 2016, que l’élection était « pliée » et qu’une grande vague démocrate allait submerger le pays. Pour ne donner que l’exemple de la Floride, une forte majorité des sondages dans les 4 jours précédant le scrutin donnait Biden gagnant de 1 à 5 points. C’est Trump qui l’a emporté de 3,4 points. Les écarts constatés entre ces derniers sondages et le résultat du scrutin sont tels qu’ils ne relevaient pas de la marge d’erreur, mais du mensonge manipulateur, intéressé, et … éhonté. Ces sondages et articles mensongers ont été appliqués à la quasi totalité des états de l’Union. Les scores de Trump et du parti républicain, au jour de l’élection, ont révélé l’ampleur de ces «mensonges-manipulateurs» médiatiques et sondagiers pré-électoraux.

 

L’Hypothèse d’une fraude importante appliquée à quelques états clefs le jour du scrutin est-elle crédible ?

 

Mon intime conviction me dit que oui car il y a, à mes yeux, trop d’indices concordants pour permettre à la meute « médiatique » occidentale, dont nous savons qui la contrôle, de me convaincre du contraire. Les présidents chinois et russes ne s’y sont pas trompés en attendant la proclamation du résultats officiels, qui n’interviendra que le 8 décembre, avant de féliciter le vainqueur, lorsqu’il sera vraiment connu.

 

Voici les éléments qui me font douter de l’honnêteté du scrutin.

1 – Il y a eu cette précipitation curieuse, voire suspecte de la meute médiatique US, suivie par la meute «sœur» de l’UE dont nous savons qui la contrôle, à vouloir imposer un vainqueur alors que les résultats officiels de 5 ou 6 états ne sont pas encore connus. Nous savons tous que ces médias US sont «partisans» et qu’ils sont les plus farouches adversaires de Trump. Nous connaissons leur habitude récurrente à vouloir critiquer, contester, modifier, ne pas reconnaître, remettre en cause tous les résultats électoraux qui ne leur conviennent pas sur la planète (Syrie 2014, Venezuela 2018, Bolivie 2019, Biélorussie 2020 pour n’en citer que quatre). Nous connaissons aussi leur propension à vouloir promouvoir, voire imposer le candidat qui leur convient même lorsque celui-ci est très minoritaire dans le pays (France 2017, Bolivie 2019, Biélorussie 2020, Navalny qui ne représente strictement rien en Russie, mais qui nous est «vendu», par nos médias, comme le challenger numéro un de Poutine.)

 

2 – Il y a ces actions très inhabituelles de Google, Facebook, You tube, Twitter censurant purement et simplement le Président en exercice des États-Unis, en agissant de concert et simultanément. Cette collusion évidente de ces grandes sociétés de service, dont nous savons qui les contrôle, n’est tout simplement pas « naturelle », ni démocratique.

 

3 – Pour la première fois dans l’histoire des USA, le vote par correspondance a été massivement utilisé puisque plus de 42% des électeurs qui se sont exprimés l’ont fait par correspondance (plus de 64 millions). Il est mondialement reconnu que ce type de vote favorise la fraude électorale.

Le vote par correspondance a d’ailleurs été supprimé en France en 1975 parce qu’il était jugé propice à la fraude électorale.

 

Il est, soit dit en passant, étrange que des députés de la majorité LREM cherchent aujourd’hui à rétablir, en France, le vote par correspondance, en profitant de l’opportunité «Covid».

 

Auraient-ils l’intention, eux aussi, de rouvrir plus largement les possibilités de fraude en France et de faire bourrer les urnes de leur circonscription pour se faire réélire au prochain scrutin ?…

 

Prétendre aujourd’hui qu’il n’y a pas eu la moindre fraude électorale aux USA avec 64 millions de votes par correspondance n’est tout simplement pas crédible.

Sans reprendre à mon compte l’ensemble des fraudes dénoncées par les républicains, et énumérées dans cet article :

 

Je retiendrai, tout de même, un seul exemple, reconnu par les deux partis, démocrate et républicain, et qui est donc ni contestable, ni contesté.

Selon son propre aveu au New York Times, Abigail Bowen, la greffière des élections du comté de Shiawassee dans le Michigan a ajouté, par erreur selon elle, un zéro en trop au décompte des voix de Joe Biden. Au lieu d’entrer 15 371 voix en faveur du démocrate, son équipe a ajouté 150 371. La touche 0 n’étant pas, sur un clavier d’ordinateur, voisine de la touche 5 ou de la touche 3, plaider l’erreur involontaire paraît bien étrange …. Elle ajoute avoir été notifiée de l’erreur 20 minutes plus tard et l’avoir corrigée ensuite. (Heureusement que quelqu’un s’est aperçu de cette erreur dont tout semble indiquer qu’elle était volontaire…..)

 

C’est très bien que cette erreur ait été rectifiée, mais cela pose tout de même questions :

Combien « d’erreurs » de 0 de ce genre ont-elles été commises, volontairement ou non ?

Combien « d’erreurs » de ce genre ont elles été repérées, notifiées et corrigées ?

Combien de ces « erreurs » ont-elles été validées dans le décompte final?

Un candidat, démocrate ou républicain, est-il fondé ou non à demander un recomptage lorsque l’écart dans le résultat est dans la marge des 1% dans un des États de l’Union ? Cela ne se fait-il pas dans toutes les démocraties dignes de ce nom ? Est-ce aux médias de proclamer un vainqueur sans disposer de résultats validés ?

 

J’observe que, dans cette marge de 1%, se trouvent les résultats de 5 états qualifiés de swing states : L’Arizona, la Georgie, le Wisconsin, la Pensylvanie et le Nevada.

 

Dans ces 5 états, Trump était en tête mais Biden aurait repris l’avantage de quelques milliers de voix dans tous ces états grâce à l’arrivée opportune, miraculeuse, massive et soudaine, en fin de dépouillement du scrutin, de votes par correspondance qui lui auraient été très, très, très favorables.

 

Vous l’aurez compris le vote par correspondance est, pour moi, la porte ouverte à la fraude. Lorsque ce vote par correspondance est massif, la fraude peut être importante et largement suffisante pour inverser un résultat dans la marge des 1%. Il est infiniment peu probable qu’il n’y ait pas eu de fraudes. Je me garderai bien de dire à qui cette fraude a profité et je ne suis pas sûr qu’on puisse en avoir un jour toutes les preuves. Je dis simplement que les médias mainstream «bisounours» US et européens qui aimeraient refuser à Trump le droit aux recomptages, aux enquêtes et aux vérifications mais qui, lorsqu’il s’agit d’autres pays, sont très regardants sur les comptages, et crient facilement «à la fraude électorale» ne se grandissent pas. Nous savions que la France et ses journalistes qui se moquent du perdant présumé, parce qu’il s’appelle Trump, donnaient l’image d’une « médiocre’atie », mais doit-elle devenir aussi une média’cratie qui tente de nous imposer nos Présidents et tout ce qu’il faut penser, sur tous les sujets ?

*

Abordons maintenant le deuxième objet de ma lettre.

 

Si le « mondialiste » Biden devait être élu le 8 décembre et intronisé le 20 janvier 2021 quelle évolution peut-on en attendre pour la planète, l’Europe et la France ?

 

Biden est un homme âgé, dont chacun sait qu’il n’a plus toute sa tête (Il sera dans sa 79 ème année le 20 janvier prochain). Pour cette seule raison, s’il devait être élu, il serait sous influence et ne prendrait ses décisions que sur les conseils et le «contrôle étroit» de son entourage proche, émanation du «Deep State» et composé de « mondialistes » purs et durs. C’est d’ailleurs cet entourage qui l’aura aidé à l’emporter, c’est cet entourage qui gouvernerait, en fait, les USA.

 

Parce qu’il est d’obédience « néoconservatrice », cet entourage est résolument pro-Israël et pour le maintien d’une hégémonie absolue des USA sur la planète. L’étude approfondie de cet entourage (Biographies, ascendances, réseaux et communauté d’appartenance) serait très révélateur mais, hélas, peu surprenant. Nous avons les mêmes chez nous. Il faudrait donc s’attendre à une multiplication des ingérences agressives US aux Proche et Moyen-Orients (Liban, Syrie, Irak, Iran), au profit d’Israël bien sûr, mais aussi aux frontières de la Russie, en Mer de Chine et en Amérique du Sud. Cette nouvelle équipe de gouvernement, bras armé du « Deep State », créera les prétextes s’ils n’existent pas et instrumentalisera la nébuleuse terroriste, comme elle l’a toujours fait dans le passé, pour l’aider à justifier ses ingérences.

 

Trump a réussi à réduire graduellement et considérablement les bombardements US sur la planète (47 000 bombes en 2017, 16 000 en 2018, 12 000 en 2019 et 928 en janvier + février 2020 (dernières données connues).

 

Il a rapatrié dans son pays nombre de ses soldats déployés, notamment aux Proche et Moyen-Orients. Sous son premier mandat, la coalition occidentale a tué beaucoup moins de monde que sous les mandats de son prédécesseur. Si une équipe mondialiste s’empare de la maison blanche, des tendances inverses pourraient se remettre en place dès le printemps 2021….et le sang se remettre à couler ….. L’OTAN n’a toujours pas compris qu’elle devrait et aurait intérêt à mettre un terme à ses dérives.

 

La mauvaise nouvelle est qu’une administration Biden chercherait aussi à impliquer l’OTAN, le Royaume Uni, la France et l’Union Européenne dans tous les coups tordus que ses stratèges néoconservateurs pourront imaginer.

 

La mauvaise nouvelle pour la France est que sa dépendance économique (dette et CAC40) et la servilité grandissante à l’égard des USA de ses élites, formées pour ça, ne lui permettront pas de refuser toutes les invitations US à se joindre à ses coalitions de circonstance pour des causes douteuses.

 

La bonne nouvelle tient dans le fait que, de part et d’autre de l’Atlantique, les peuples commencent à ouvrir les yeux. Que ça plaise ou non à nos médias, à nos politiques et à notre opinion publique manipulée, le « souverainiste » Trump a obtenu 15% de voix de plus qu’en 2016 (73 millions). Ses partisans tiennent la Cour Suprême, le Sénat, une majorité d’États et s’approchent de la parité à la Chambre des représentants. Ses partisans tiennent aussi les campagnes états-uniennes. Les démocrates ne tiennent vraiment que les grandes villes…

carte du vote 2020 (vote Trump en rouge), (vote Biden en bleu).

 

Il ne sera donc pas simple de gouverner les USA et de faire n’importe quoi dans ces conditions d’autant que l’économie US est en berne et la dette abyssal

Il ne sera pas simple non plus de gouverner une UE de l’Ouest en faillite, avec des populations au bord de la révolte, des PIB en recul et des budgets de défense qui seront, qu’on le veuille ou non, sinistrés.

 

Dans ces conditions, la sagesse devrait consister à s’occuper correctement de ses affaires avant de vouloir jouer les shérifs sur la planète. Elle devrait aussi consister à ne pas vouloir s’ingérer partout dans les affaires d’états souverains sous le prétexte fallacieux de la lutte contre un terrorisme que nous avons largement contribué à créer et à entretenir par une politique étrangère calamiteuse (Libye, Syrie, Irak, Yemen, Iran, Russie, Biélorussie, Venezuela, Brésil, Bolivie entre autres) et par des prises de position officielles irresponsables « perçues » comme insultantes par des dizaines de pays sur la planète (caricature).

 

Tôt ou tard, une coalition occidentale gouvernée par des mondialistes agressifs, se prendra un grand coup sur le museau, s’étonnera, redescendra de son piédestal, et fera moins la fière. Ses populations multiplieront les marches blanches, les cérémonies de funérailles, les manifestations bruyantes et ostentatoires contre un ennemi qu’on aura provoqué. Elles compteront et pleureront leurs morts. Il suffit d’observer la brillante campagne conduite par les gouvernances des pays membres de cette coalition dans «la guerre contre le coronavirus», pour pressentir que nous ne gagnerons pas non plus la prochaine…

Dominique Delawarde

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

19 pensées sur “Lettre du Général Dominique Delawarde à propos des élections américaines

  • 17 novembre 2020 à 19 h 47 min
    Permalink

    S’attaquer au système, c’est avoir les médias du système contre soi.
    Leur puissance est énorme. Ils ne reculent devant rien. La finance internationale est derrière eux.
    Elle tient tous les secteurs de la société. Ceux qui les affrontent, comme Trump, sont rares. Il s’appuie sur une population massivement motivée .
    Mais aujourdhui les mondialistes s’attaquent à l’économie des pays pour faire dévisser les populations motivées.

    La multinationale controversée BlackRock a été engagée par la Commission Européenne pour prodiguer ses conseils dans le domaine de la «supervision bancaire».
    Elle sera notamment chargée d’éclairer l’UE sur la «finance durable».
    C’est un coup à plusieurs milliards de frais qui seront payés par nos impôts.
    N’y a-t-il pas assez de prix Nobel d’économie en Europe pour devoir faire appel aux Américains dont on sait où mène leur idéologie économique ?

    « Au nom de l’état d’urgence, le gouvernement français a accéléré la mise en place du Health Data Hub, une plateforme devant centraliser la quasi-totalité de nos données de santé.
    Dans un avis, la CNIL relève, notamment, que le contrat « mentionne l’existence de transferts de données en dehors de l’Union européenne ». La directrice du projet dément ».

    Mais le 10 juin 2020 …
    Health Data Hub : « Le choix de Microsoft, un contresens industriel ! »

    ENTRETIEN. Pour Bernard Benhamou, la décision du gouvernement de confier l’hébergement de nos données de santé au géant américain pose des questions de souveraineté.

    https://www.lepoint.fr/technologie/health-data-hub-le-choix-de-microsoft-et-un-contresens-industriel-10-06-2020-2379394_58.php

    Après avoir discrètement confié la gestion de la trésorerie européenne à « BlackRock » (Georges Sorros fait également la pluie et le beau temps à la Cour Européenne des Droits de l’Homme ), vous pouvez constater comment les Etats-Unis mettent le grappin sur l’Europe.

    Enfin, pour en revenir à la « liberté de la presse » …

    (New York,  25 septembre 1880 – John Swinton,  journaliste) .
    ( Source : Labor’s Untold Story, by Richard O. Boyer and Herbert M. Morais, published by United Electrical, Radio & Machine Workers of America, NY, 1955/1979.)

    Lors d’un banquet new-yorkais auquel avaient été conviés le gratin des journalistes et éditorialistes et alors qu’un invité proposa de lever un toast à la « liberté de la presse », le célèbre John Swinton, rédacteur en chef du New York Times et invité d’honneur, s’était agacé des contorsions sémantiques de confrères obséquieux  :

    « Il n’existe pas, à ce jour, en Amérique, de presse libre et indépendante. Vous le savez aussi bien que moi. Pas un seul parmi vous n’ose écrire ses opinions honnêtes et vous savez très bien que si vous le faites, elles ne seront pas publiées.
    On me paie un salaire pour que je ne publie pas mes opinions et nous savons tous que si nous nous aventurions à le faire, nous
    nous retrouverions à la rue illico.
    Le travail du journaliste est la
    destruction de la vérité, le mensonge patent, la perversion des faits et la
    manipulation de l’opinion au service des Puissances de l’Argent.
    Nous sommes les outils obéissants des Puissants et des Riches qui tirent les ficelles dans les coulisses. Nos talents, nos facultés et nos vies appartiennent à ces hommes.
    Nous sommes des prostituées de l’intellect. Tout cela, vous le savez aussi bien que moi ! ».

    Cent quarante ans plus tard, ce sont tjrs les mêmes personnes qui sont conviées sur les plateaux télés. Non pas pour leur intelligence ou leur culture du sujet mais pour leur positionnement idéologique et surtout  leur allégeance à la « Secte ». 

    Répondre
  • 17 novembre 2020 à 20 h 13 min
    Permalink

    BALLADE POUR UN PIED.

    L’infortuné raisonnait comme un pied,
    Captif cocufié et embastillé 
    Dans une structure de généralités, 
    Pied-à-terre de fugitifs égarés.

    De roi, de biche, à coulisse, de nez,
    Ce pied habile ne fait rien à moitié,
    Quand d’aucuns, loin, l’emploient pour mesurer,
    L’essentiel est qu’il soit bien assuré.

    Tournure tragique s’il faut le lâcher,
    Le perdre, le prendre ? A vous de juger.
    Revers juré si avec vous jouez,
    Sagesse évite de se faire moucher. 

    Casse-pied effronté, imposteur né,
    Postulant invétéré à l’acmé,
    Si d’aventure vous rêvez de siéger,
    Prenez bien garde où vous mettez les pieds.

    (Nadine Goossens – Costa Adeje/Tenerife, avril 2014)

    Répondre
    • 18 novembre 2020 à 2 h 11 min
      Permalink

      Dis donc Nadine !!! :)))) je ne vous connaissais pas ce talent de poétesse !!!! quelle belle surprise …. quoique je ne suis pas surpris… il y a toujours une note ou touche poétique dans vos commentaires ma chère :))) je suis mort de rire … tu lui a bien arrangé le portrait a ce pied de cochon ! :))) Je seconde !

      quoique… ta poésie… c’est le pied ! :))) on s’éclate ! :))))

      Répondre
      • 18 novembre 2020 à 3 h 14 min
        Permalink

        Merci Sam … et un grand coup de pied dans la fourmilière ! 🦶

        Répondre
  • 18 novembre 2020 à 1 h 55 min
    Permalink

    Général qui pose en uniforme de l’ère coloniale, ni l’uniforme ni le casque n’ont changé même légèrement de ceux des résidents généraux des colonies françaises d’il y a un siècle et demi ! Tout comme Trump, son public d’extrême droite le réclame, le supplie de la ramener et ouvrir grand sa sale gueule, et lui demande son avis sur les élections Américaines, et il répond rempli d’orgueil, d’assurance et de souvenirs ,comme un facho digne de la clique à Pétain…. il ment et prétend même sans sourciller que Trump est anti Israel et que Biden est Pro Israel ! :)))) Oui en effet mon général, c’est pas Trump qui a livré la Palestine, Jérusalem et le tout le moyen Orient sur un plateau en or a l’extrême droite Israélienne ! Trump a appelé à la 3ème Intifada et on le savait pas :))), Trump selon ce Général fasciste français qui nous sort a chaque année ses billets et ses analyses à deux sous, est l’héritier de Patrice Lumumba, Trump est le  »Mahdi » attendu par les terriens qui va précéder la résurrection du Christ, et l’apocalypse qui va tout emporter sur son passage ! Allelouya ! Allah o Akbar ! Trump qui dort sur un magot d’au moins 10 milliards de dollars et dont les victimes financières aux quatre coins de la planète ne se sont jamais relevées, en plus de ses propres compatriotes Américains qu’il a ruiné à la pelle, est le messie, et Poutine encore et toujours (il faut toujours qu’ils nous sortent celui-la ces fachos) sera la faucheuse qui l’accompagne dans sa mission de nettoyer la terre de ses parasites : les blacks, les latinos, les arabes, les asiatiques et même les canadiens tiens ! pourquoi pas ! :)))

    le bruit de bottes du véritable fascisme bien plus sérieux que celui du national socialisme que le chancelier Adolf ne pouvait même pas rêver, se fait entendre partout sur la planète on dirait ces dernières années ! certains tentent de l’expliquer par le déclin de l’économie, alors que la réalité est beaucoup plus sombre, et claire en même temps, la haine est a son paroxysme, une grande partie de l’occident ne sait rien faire d’autre que hair on dirait ! la haine est plus que palpable, elle est omniprésente, elle est omnisciente, elle est aiguisée comme un rasoir et tranchante, elle s’impatiente, elle hurle sa peine profonde et sa douleur de ne pouvoir se manifester, elle veut éradiquer la moitié de la planète mais on la retient on dirait !

    Ce type c’est le genre d’officiers de carrière que la france coloniale a promu depuis la fin 19ème a ce jour! ils ont pas changé d’un iota ! le genre qui gonfle le torse et se laisse pousser la moustache et qui aime bien raconter comment ils ont cassé du noir et de l’arabe en 50 ans de carrière !:))) celui qui se tape presque 10.000 euros de retraite mensuelle sur le dos du contribuable français sans jamais avoir rien accompli d’utile ou de bienfaisant dans sa foutue de vie de caporal, et qui se fout de son public dont plus des trois quarts ont même pas de quoi se payer à dîner, un public qui n’y voit que dalle, car la haine les unit, comme l’amour, ils sont aveuglé par elle, ils ne voient plus rien, ne distinguent rien, ne comprennent rien et ne voient que l’ombre maléfique qui les habite et qu’ils poursuivent …! il faut vraiment être totalement idiot pour appeler ou qualifier ce genre de torchon d’analyse !

    Ce genre de type sont ceux qui ont mené la France a sa ruine ! mais elle ne le sait pas encore ! ni les français qui l’écoutent ! … la France qui a rétrécit de son empire coloniale d’hier au point de réduire ou rétrécir à sa véritable taille enfin dans laquelle elle étouffe justement et veut exploser car ne peut plus se permettre son train de vie de princesse sur le dos des bougnouls ! c’est fini cette époque hélas, et Trump qui lui a enfoncé en plus sa quenelle jusqu’au trognon comme il a fait à toute l’europe, se fait traiter de héros par cet imbécile en képi ! …. on ne sait plus si on doit en rire ou en pleurer !

    Pauvre France…comme disait l’écrivain…  »Pleure Ô pays bien aimé »!

    Répondre
    • 20 novembre 2020 à 13 h 18 min
      Permalink

      @Nadine, je connaissais cette remarquable citation de Swinton. Merci de la rappeler.
      @ Sam, je partage votre (triste mais ô combien réaliste) constat : ce sont des phalangistes et des suprémacistes maquillés en « dissidents » voir même en « progressistes », qui, des deux côtés de l’Atlantique, se mettent aujourd’hui en avant pour représenter les intérêts nationalistes et protectionnistes (ultra-réactionnaires) de larges couches petites-bourgeoises en souffrance, dans la lutte contre une élite mondialiste qui a piteusement failli et sacrifie aujourd’hui les intérêts immédiats de son propre peuple. Chez eux, il n’y a effectivement guère de complaisance pour les peuples colonisés, et les patriotes algériens, malgaches ou indochinois qui ont, dès les années 1945 et suivantes, payé de leur vie, par dizaines puis centaines de milliers, la rente coloniale qui a permis les « trente glorieuses » de De Gaulle (avec la complicité du P »C »F de l’époque)… Ces proto-fascistes (que les élites mondialistes tolèrent car ils vont les aider à détourner la colère populaire grandissante dans des conflits inter-ethniques et interconfessionnels) sont persuadés que Trump a été floué de « son » élection, alors que l’aile mondialiste de la bourgeoisie US et ses médias ont « seulement » habillement manœuvré malgré une tête d’affiche usée… intelligemment contrebalancée par une vice-présidente qui a attiré à elle le vote des femmes et des minorités ethniques économiquement et spatialement ségrégées. Pour ces dernières populations, il y aura évidemment des désillusions (encore davantage dans les conditions actuelles), comme avec deux mandats Obama qui n’ont rien réglé au racisme et à la ségrégation systémiques. Mais comme vous, j’exècre encore davantage l’idéologie nauséabonde des partisans de Trump qui s’inquiètent de voir la « race blanche » disparaître et qui voient du « communisme » et du « collectivisme » dans l’idéologie de la bourgeoisie mondialiste occidentale qui a eu besoin à un moment non seulement d’une main-d’œuvre étrangère à bas coût pour ses usines et la construction, et d’un « brain drain » des ingénieurs et scientifiques étrangers pour consolider son monopole industriel et scientifique… Un jour, le communisme fera disparaître la « race blanche », comme toutes les autres « races » d’ailleurs, et ne restera plus qu’une humanité métissée quand elle se sera affranchie de toute forme d’exploitation. Je suis un communiste « français blanc », mais mes enfants sont métis…

      Répondre
      • 21 novembre 2020 à 0 h 33 min
        Permalink

        @ Vincent

        Merci pour ce précieux et précis témoignage qui remet les pendules à l’heure pour ceux en tous cas tentés ou séduits par ce terrible et redoutable fascisme qui réussit si bien à se fendre dans la masse et se déguise en agneau ou pseudo  »dissident » comme vous dites par les temps qui courent ! d’ailleurs il y a un nombre impressionnant de gens naïfs et pourtant loin d’être idiots en occident je trouve, qui se sont laissé prendre ou sont tombé la tête première dans ce piège à cons ! aujourd’hui, ils sont tiraillé et ne savent plus quoi penser… et même si leur intelligence, leur vécu et leurs conditions sociales les mettent en garde tous les jours afin de ne pas glisser sur cette pente trop voyante et trop facile, les Delawarde de ce monde sont la justement pour les ramener sur cette voie ! et c’est franchement ça qui soit triste et révoltant ! Nous pensions en fait qu’il n’y avait que nous les ressortissants du Sud qui étions pris entre le marteau et l’enclume, mais c’est qu’on avait pas idée de ce que les pauvres ressortissants des pays occidentaux subissent chez eux ! des dizaines de millions de  »blancs » innocents cette fois et leurs rejetons sont bel et bien instrumentalisés par cette nouvelle et redoutable  »cause » que s’évertue à construire méthodiquement, subtilement et calmement le fascisme et son agenda diabolique … au point que le message du fascisme est partout ! il s’est incrusté dans la culture, les médias, le cinéma et la télé, et dans la consommation grand public, dans les canons, les modèles et les phénomènes de mode, dans les réseaux sociaux et même dans les programmes scolaires et bien entendu dans ce discours politique qui cherche à se poser en  »dissident » BCBG et se fendre dans les causes aussi diverses que quelconques de la société ! le national socialisme des années 30 peut aller se rhabiller, on est ici dans une autre dimension de la manipulation de masse, qui use cette fois d’outils aussi vicieux et pernicieux que la psychanalyse des masses, exploite les peurs, les angoisses et la menace économique permanente , les phénomènes politiques et sociaux et les facteurs d’instabilité, et investit autant la vie publique que privée, et sème le désordre et le doute chez les plus résilients ! l’internet est d’ailleurs le véhicule par excellence sur lequel tout est basé, et dans le topo vous pouvez qualifier ceux qui utilisent Internet comme nous, comme des parasites qui vocifèrent dans le coin, des marginaux, des  »imbéciles » qui n’ont rien compris diront certains… et tant pis pour ceux qui sont broyé par la machine, de plus en plus nombreux, et qu’on exploite aussi et utilise pour menacer les récalcitrants qui soient tenté de remettre en cause ce que le fascisme tente d’imposer !

        Je vous dirais qu’à ce jeu et a la longue, on a fini par comprendre que l’occident vide le tiers monde de ses cerveaux et sa population pour cette même cause, on rallie le maximum de ressortissants du Sud a la cause occidentale, on les intègre a cette transe de consumérisme et de capitalisme, on leur fait miroiter les dollars, les euros et les devises, et on leur fait couper leur liens avec leurs bleds d’origine, afin qu’ils se retournent contre les leurs ! afin que le pillage Nord Sud soit légitimisé qq part, et afin que le Sud devienne rien d’autre qu’un réceptacle de misère infinie et de problèmes insolubles,  »des pays trou de merde » comme disait Trump, un enfer pour les humains qui le peuplent ou ne s’en sortent que les plus dépravés et les plus vicieux aussi ! et le tour est joué… pour permettre à la machine de continuer de fonctionner dans ce sens, pomper les ressources du Sud pour maintenir le train de vie du Nord… et forcèment, tous ces bougnouls qu’on a ramené n’ont et ne seront jamais les bienvenu, le jour viendra ou on leur fera la peau dans les règles, comme dans une production hollywoodienne de zombies ou film d’horreur…. c’est d’ailleurs prévu lorsque toutes les bulles vont éclater…et si vous l’évoquez souvent dans vos analyses, c’est pas pour rien, car cela devient de plus en plus évident !

        le tiers-monde  »émergent » qui se la pète qq part avec ses nouveaux gratte-ciels , ses armées d’arrivistes occidentalisés et sa consommation effrénée de produits de l’occident pour mieux creuser les écarts de classe…. n’est pas du tout outillé pour faire face à ce qui l’attend, il n’y a même de de moins en moins lieu de parler d’états et encore moins d’états de droit, c’est de plus en plus la jungle et la loi du plus fort, les lois de l’arbitraire et une  »fascination » pour l’occident qui ne voit ps plus loin que le bout de son nez !

        Bien entendu et heureusement c’est pas tout le monde en occident ou dans le tiers-monde qui soit tombé dans la trappe, ce qui justifie d’ailleurs pourquoi l guerre fait rage, il y a même de très nombreux ressortissants et organes du Nord et du Sud qui ont compris le manège et essaient de s’entraider… mais c’est presque peine perdue, au vu de comment on tente d’accélérer les déséquilibres, creuser et élargir le fossé et précipiter le dénouement catastrophique qu’ils espèrent…car aujourd’hui c’est pratiquement les trois quart des ressortissants du Sud qui rêvent de rejoindre le Nord ! c’est aussi grave et indigne que cela ! hélas…

        Merci Vincent pour votre sincère commentaire.

        Répondre
        • 21 novembre 2020 à 5 h 16 min
          Permalink

          Merci Sam pour vos appréciations et votre vécu. Le problème du fascisme est qu’il est pandémique depuis des décennies et qu’il revêt en fait plusieurs formes : pacifiques quand les esclaves ont le ventre plein, consomment et sont dociles, et plus autoritaires quand les conditions économiques en viennent à se dégrader comme aujourd’hui…

          Et le fascisme est en fait systémique depuis bien longtemps pour les « démocraties » occidentales dans leur politique extérieure : qu’est-ce que le colonialisme (fut-ce-t-il « justifié » par de fumeux prétextes « démocratiques »), sinon du fascisme ?

          Le fascisme, c’est le pouvoir direct du Capital financier. En France, la « droite » comme la « gauche » rentrent dans ce cadre. Aux USA, les deux grands partis aussi. Le fascisme, ce n’est pas que la forme extrême que l’on a retenu du nazisme, qui avait d’ailleurs plusieurs facettes : ce n’était pas que la brutalité physique ouverte et généralisée… Il a aussi une dimension psychologique, d’ailleurs depuis longtemps dominante en Occident.

          « Plus un mensonge est gros… plus il a de chances d’être cru ! Mentez, mentez, mentez, encore et toujours, il en restera bien quelque chose ! »

          « Je veux qu’on ne tourne actuellement pour les français que des films légers, superficiels, divertissants, mais stupides… Le peuple français s’en contentera sûrement ! »

          (Joseph Goebbels, diplômé de philosophie et de psychologie, et chef de la propagande nazie durant la Seconde Guerre Mondiale…)

          Effectivement, le nazisme peut aller se faire rhabiller. Notre réalité contemporaine fait de ses moyens de coercition idéologiques un … nain ou un amateur !

          Et face à cette montée des formes fascistes de plus en plus agressives, il ne faut pas baisser les bras et faire de notre mieux. Car « ceux qui luttent, ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu » (Berthold Brecht)

          Répondre
        • 29 novembre 2020 à 17 h 10 min
          Permalink

          @ TOUS

          JE me faufile dans la conversation – excusez-moi larrons en foire…
          Je lis ceci plus haut : « pomper les ressources du Sud pour maintenir le train de vie du Nord… et forcèment, tous ces bougnouls qu’on a ramené n’ont et ne seront jamais les bienvenu, le jour viendra ou on leur fera la peau dans les règles, comme dans une production hollywoodienne de zombies ou film d’horreur…. c’est d’ailleurs prévu lorsque toutes les bulles vont éclater…et si vous l’évoquez souvent dans vos analyses, c’est pas pour rien, car cela devient de plus en plus évident ! »

          Ca fait un siècle que la gauche progressiste-humaniste-réformiste et anti-révolutionnaiire reprend cet anthiène des encycliques pontificaux sans se demander comment se fait-il qu’étant à gauche nous nous retrouvions parmi la droite la plus réactionnaire ??? Delawarde ne renie pas une telle assertion mes amis.

          Les prolétaires révolutionnaires rejettent cette assertion qui divise le monde en Orient et Occident, en riches et pauvres, en GAUCHE généreuse humanitaire culpabilisatrice accusatrice des prolétaires profiteurs et DROITE cruelle, déshumanisante, exploiteuse et culpabilisatrice accusatrice de prolétaires occidentaux profiteurs des pauvres.

          NOUS pensons que l’exploitation de classe frappe d’abord la classe prolétarienne la plus AVANCÉE = LA PLUS EXPLOITÉE LA PLUS PRESSURÉE = LA PLUS ALIÉNÉE SOCIALEMENT.

          En aucun cas le prolétariat du soi-disant NORD n’exploite le prolétariat du soi-disant SUD

          Seul la capital a la capacité d’exploiter – d’aliéner et de déshumaniser le prolétariat au Nord-SUD-EST-OUEST avec la complicité asservie du Capital du NORD-SUD-EST-OUEST

          L’HISTOIRE DE L’HUMANITÉ EST L’HISTOIRE DE LA LUTTE DES CLASSES

          Robert Bibeau

          Répondre
  • 21 novembre 2020 à 15 h 37 min
    Permalink

    @ Vincent

    Votre commentaire a suscité ma curiosité pour faire un tour dans les films français pendant l’occupation allemande, et j’en ai trouvé un qui plairait sûrement au Général Delawarde :))))  »Forces Occultes » commandité par l’organe de propagande de Goebbels  »la Propaganda-Abteilung Frankreich » auprès de réalisateurs français de l’époque, les nazis tentaient de convaincre les Français en fait que le monde est géré et dominé par les francs maçons et les juifs ! discours qui est repris comme deux gouttes d’eau par une branche de l’extrême droite et du fascisme d’aujourd’hui …. je vous laisse le lien Wikipedia

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Forces_occultes

    Merci pour ce rappel autour des films de propagande nazie qu’on oublie souvent! :)))

    Et il n’y a pas que les occidentaux lambda qu’on tente d’endoctriner aujourd’hui, comme je l’ai dit une fois ici, et c’est franchement pas pour laver un linge sale ou faire état de ragots pourtant, ou parler dans le dos des autres, encore moins par  »jalousie » dont on pourrait m’accuser, ….j’avais un grand copain compatriote que je considérait comme un frère et pour qui je me suis sacrifié pas mal pendant des années, qui du jour au lendemain a mis une croix sur nos relations, lorsqu’il a su que je postais des commentaires sur ce site et à saveur prolétarienne ! :)))) et qu’il a qualifié de  »perte de temps et de médiocrité totale »… il a prit peur, et choisit son camps, lui le fils pourtant du peuple de la base qui passait des soirées à disserter sur les inégalités, sa femme aussi, sont donc devenu  »bourgeois Canadiens » qui n’ont aucun problème a vivre et ingurgiter un tas de conneries qui vont des pires théories de l’extrême droite à celles des islamistes, un islam de façade auquel ils tiennent pour  »absoudre leurs péchés de bourgeois capitalistes » j’imagine depuis qu’ils ont mordu avec des dents de requins bien aiguisés pour le fric, la carrière, le m’as tu vu et l’arrivisme a deux sous dans lequel le pays d’accueil les a projeté … A peine hier, ils avaient pas de quoi finir le mois, et arrêtaient pas de faire la morale ! lol … je ne regrette en fait que leurs petites filles mignonnes et innocentes pour qui j’avais la plus grande affection et qui me le rendaient bien, un peu comme  »l’oncle » titre dont elles m’affublaient ! … bref, je passe l’éponge, un jour, ils comprendront !

    A l’autre extrême, j’ai eu un autre copain compatriote aussi, linguiste, bardé de diplômes du Maroc et d’universités Canadiennes, un très ancien compagnon de pêche en mer, mordu de pêche, ex travailleur bosseur infatigable avec des principes que le Canada a transformé à 180 degrés, il a préféré remiser ses diplômes et les opportunités en or qu’il a obtenu d’universités Canadiennes, (a même eu des propositions d’universtés du Commonwealth Australie et Nouvelle-Zélande avec gros incitatif pour s’y installer) a préféré donc troquer une carrière professionnelle universitaire respectable pour camper dans l’aide sociale… ! et faire plusieurs rejetons ! le type a tourné presque escroc, a préféré la maison de l’aide sociale gratuite, grosse baraque avec jardin dans une province anglophone, il a jamais payé un loyer, et depuis, vivait la plupart du temps au Bled ou il multipliait les acquisitions immobilières et foncières, s’achètait des 4×4, pendant que l’aide sociale et probablement différents programmes sociaux versaient les chèques, et que lui faisait  »du commerce de bazar » jusqu’à ce qu’il ait les reins assez solides pour ne plus réclamer les aides sociales ! Aujourd’hui, il considère encore les  »imbéciles » dans mon genre, donc les travailleurs et prolétaires, devenu es principaux clients pour leur refourguer sa marchandise, comme de pauvres cons qui se tuent à la tâche,  »qui vivent dans la souffrance » il s’est un jour délecté… car  »idiots » selon lui… pendant que lui ses enfants  »ont fait médecine »… et il a jamais dépensé un rond pour ça ! …. c’est pas marrant et hormi le fait que ce soit grandement dégoûtant, ca donne une idée sur la réactions qu’ont certains ressortissants du sud lorsqu’ils mettent les pieds en occident… le type pas con je répète, fin connaisseurs des théories chomskystes et autres, répétait souvent :  »c’est pas moi ou toi que l’occident a attiré chez lui, il en a rien a cirer, l’occident s’intéresse à nos rejetons, il en a grandement besoin, il est prêt a payer le prix pour les avoir, et il nous a jamais demandé de bosser comme des esclaves pour lui, je n’aurais jamais pu avoir tout ce que j’ai eu si j’avais fait le choix de travailler » ! glacial, ça me donnait la chair de poule, je l’ai envoyé paître et ne lui dit encore bonjour qu’avec un sourire jaune a cause de ses enfants qui me réclament encore lui aussi ! :)))

    En fait, plus on joue au con et au pion dans ce système, plus on gagne, plus on fait table rase de ses principes, et on ne se mêle surtout pas de politique, on ne se sent jamais concerné par la politique, et on marche sur son propre orgueil et fierté, le système fait tout pour vous ! pourvu que vous jouez le jeu, que vous choisissez la voie la plus simple, et que vous validez le fascisme et le capitalisme en se comportant comme un affamé, vous aurez pas de problème…. pas même de conscience ! l’idéologie, la propagande et les tourments c’est destiné aux prolétaires qui saignent à la tâche, les imbéciles qui ont de la peine à payer les factures, les gueux qui n’ont même pas de quoi s’acheter un manteau d’hiver, et qui subissent leur sort en silence, en plus des maladies et autres malheurs qui s’abattent sur eux !

    le fascisme en effet a besoin de sang neuf, et il utilise l’immigration bien entendu dans ce dessein…autant qu’il utilise les  »blancs » pour maintenir un climat de haine, de lutte de classes, de compétition, de racisme, qui font son affaire en parfaite symbiose avec le capitalisme, et si par malheur vous avez la peau perméable, si vous êtes pas du genre a avoir la peau glissante et cirée, il vous pénètre d’une manière ou d’une autre… et vous rallie a ses rngs quelque soit votre couleur de peau !

    je ne cesse de rêver du jour ou je pourrais mettre les voiles et retourner auprès de mon arbre ou j’étais heureux :)))

    amicalement !

    Répondre
  • 22 novembre 2020 à 4 h 44 min
    Permalink

    Cher Sam, cet échange m’a déterminé à rédiger un petit texte sur le fascisme ancien et actuel. Je le soumettrai au camarade Robert.

    Répondre
  • 22 novembre 2020 à 4 h 59 min
    Permalink

    @ Sam @ Vincent

    Je suis avec beaucoup d’intérêt vos échanges …

    Répondre
    • 22 novembre 2020 à 5 h 50 min
      Permalink

      @ Nadine : content que cela vous intéresse et n’hésitez pas à apporter votre pierre à l’édifice… 😉

      Répondre
    • 22 novembre 2020 à 16 h 38 min
      Permalink

      Nadine 🙂

      soyez pas gênée, postez toujours en commentaire… on a hâte de lire votre plume la-dessus !

      Répondre
      • 22 novembre 2020 à 18 h 00 min
        Permalink

        Aucune gêne de ma part Sam et je me sens à l’aise dans le salon de Robert.
        Ooooh Robert, elle est où la machine à café ?

        Sinon, un même mot ne veut pas forcément dire la même chose pour un homme et pour une femme. D’où l’intérêt de laisser une discussion cheminer entre deux gars …

        Nous sommes à un carrefour de civilisations face à une chute du capitaliste confronté à sa plus grave contradiction : devoir s’adapter à un système qu’il continue à détruire s’il ne veut pas mourir.
        Le remettre aux mains des financiers qui ne pensent qu’à se faire des martingales d’enfer en dit beaucoup sur les gens qui nous gouvernent et qui rament exactement en sens contraire du courant. 
        La violence animée un peu partout, quels que soient les prétextes, n’est pas de bonne augure, et la déliquescence généralisée des Institutions en fait partie.

        Enfin, pour rebondir sur la citation de Bertolt Brecht proposée par Vincent : « ceux qui luttent, ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu » , j’en propose une autre, du même auteur, et dans la même veine :
         » Le fascisme n’est pas le contraire de la démocratie mais son évolution par temps de crise « .

        Je boycotte toutefois l’idée de « fatalité » à laquelle il faudrait s’adapter, d’où la question qui s’impose : comment faire ?

        …. et ne n’ai pas la réponse…

        Répondre
        • 22 novembre 2020 à 19 h 35 min
          Permalink

          Je seconde ! et perso, je pense que le capitalisme est arrivé à un tournant ou nos conceptions de de la société ont déjà changé, il nous a divisé pour mieux nous dominer et il y a réussi sans grande peine ! mais cet individualisme et égocentrisme rampants qui en découlent se dirigent dans une voie sans issue et nous commençons à en prendre conscience que cette dislocation sociale, de communautés, de familles, de couples, le célibat aussi comme choix de vie mais déconnexté des autres, comme les familles monoparentales aussi, ont tous été des divisions qui ont bien servi les intérêts des capitalistes et des fascistes, ceux qui nous refourguent des objets  »individualistes » aussi, ceux qui nous susurrent à l’oreille que l’intimité est le gage de notre bonheur ! intimité je veux bien, mais pas au point de s’enfermer chez soi lorsque les deux tiers de tes voisins crèvent la dalle, ou sont sans emploi, et sans perspectives comme maintenant ! d’ailleurs le confinement a rendu les individualistes égoïstes heureux, ils ont jamais été plus heureux on dirait !

          la démocratie est un concept qui se réinvente par le peuple, c’est le peuple qui a travers ses actions et ses responsabilités a délimité la démocratie, mais il a succombé à la tentation des marchands du temple ! la religion de demain devra devra être la solidarité sociale et la responsabilité individuelle et collective selon moi, une religion de progressisme social de collectivisme, de pacifisme et de promotion du capital humain, capital le plus précieux que nous possédons en réalité ! sinon, un fascisme brutal nous attend au tournant, encore plus brutal que ceux que nous avons connu ! on ne peut plus se balader en touristes comme il y a 50 ans avec un appareil photo à la main, aujourd’hui un téléphone intelligent muni de 3 caméras de 20 millions de pixels, pour photographier les  »indigènes », ou les miséreux ou les manifestants hier et aujourd’hui encore, ….ensuite pour se faire des selfies maintenant jusqu’à la nausée de soi et indéfiniment ! il y a de plus en plus d’occidentaux qui font le choix radical de vivre dans l’hémisphère sud, en thailande, au Vietnam, en Afrique, et ailleurs car ne se sentent plus en phase avec le capitalisme ni le fascisme de l’hémisphère nord ! ils changent de cadre de vie, de régime alimentaire et de train de vie, ils ne s’identifient même plus à leur identités et nations d’origine sauf pour leur côtés positifs, et je suis optimiste là-dessus, car même ceux qui restent en occident sont tannés de ce désordre mondial, sont dégoûtés par leur propres conditions sociales, et sont révolté contre les faiseurs de pluie et de beau temps et les tireurs de ficelles !

          Vous pouvez me croire, lorsque les peuples à travers l’histoire identifient un ennemi comme aujourd’hui on identifie les financiers et les boursicoteurs et les manipulateurs, comme les principaux ennemis du peuple, on peut s’attendre à des révolutions de velours qui sapent ces crocodiles et ces rapaces et leur tirent le coussin en dessous des fesses sur lequel ils sont assis ! même si une large portion du peuple paumé continue de résister et suivre ces tendances capitalistes a la con, ils ne feront pas long feu a long terme ! hier c’était la religion et ses temples qu’on a démantelé, demain ce sera les temples du fric comme la city ou wall street qu’on a déjà dans le collimateur !

          d’ici la, le résistance continue, on ne baissera pas la garde ! on défendra les humains, on défendra le droit a la vie des animaux, des espèces, et notre droit de préserver notre planète pendant que des imbéciles comme Elon Musk nous trompent en nous disant qu’il faut qu’on colonise Mars ! quel con ce type :))))

          Mes amitiés ma chère !
          PS : (eh dis donc Nadine, vous ne seriez pas Belge ou hollandaise d’origine par hasard….et sans indiscrétion … attention je connais le plat pays de jacques Brel et j’y ai vécu :))) .. je suspecte que vous ayez fui la grisaille pour le paradis de Tenerife :))) … et vous avez raison !)

          Répondre
          • 23 novembre 2020 à 5 h 12 min
            Permalink

            @ Sam

            « PS : (eh dis donc Nadine, vous ne seriez pas Belge ou hollandaise d’origine par hasard….et sans indiscrétion …  »

            Mon ADN révèle des origines anglaise, écossaise, galloise, suédoise, française et germanique … avec une forte migration vers Terre-Neuve, le Labrador, puis le Michigan aux 18e et 19e S.
            (Ce qui explique le nombre d’homonymes – même orthographe – installés dans ces pays et notamment au Canada et Québec).

            Il faut reconnaître que l’Europe a été un formidable brassage de cultures pendant des siècles. Un « métissage » qui a incontestablement produit une richesse ethnique et culturelle inestimable.
            D’où l’abominable et inacceptable virus de la bêtise humaine qui défait l’Occident aujourd’hui.

            Quant aux Canaries, c’est encore une autre histoire … en pleines turbulences politiques et économiques pour le moment.

            PS : J’adore Brel. L’artiste bien sûr, mais aussi l’homme disparu trop tôt.

            Amitiés itou Sam.

          • 28 novembre 2020 à 17 h 08 min
            Permalink

            Merci Vincent, J’ai aussi lu votre billet dessus et commenté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *