LE COMPLOT

Le complot se réalise sans qu’on s’en aperçoive. Tout le monde bien rangé derrière son panier d’épicerie dans l’allée numéro un à sens unique. Tout le monde confiné dans son petit cube à regarder sa télé, à se faire bombarder de messages bien prescrits pour nous faire peur.

Et ça marche! L’excitation, la neuroperformance, qui mène à l’esclavage volontaire.  Respectez le deux mètres. Réclamez un vaccin qui va probablement être muni d’un miniature pacemaker cervical? La cerise sur le gâteau. Souscrire volontiers à un générateur sous-cutané qui donne des stimulations électriques.

Vous allez être commandé par un smart phone quelque part dans le bureau de votre employeur. La technologie du futur? Peut-être? Le 1% contrôle déjà 90% de la planète, mais pas nos cerveaux, donc, ils ont décidé de tenter leur chance.

Toutes ces choses existent déjà, dans la recherche pour contrôler certaines maladies comme l’Alzheimer  et le Parkinson. Et naturellement, le 1 %, les gouvernements et les militaires financent ces recherches.

Pour instaurer ce système de concentration de TOUS les pouvoirs, il faut une crise. Et ensuite les autorités souveraines, appuyées par la force publique,  installe la loi des Mesures de Guerre. Et là, tout est permis. Vous n’avez plus de droits!

Je rêve? Peut-être? Je viens de lire un livre écrit par Guillaume Musso, « CENTRAL PARK », o toutes ces choses sont mentionnées et utilisées. Fascinant n’est-ce pas?

John Mallette
Le Poète Prolétaire

3 pensées sur “LE COMPLOT

  • Ping : LE COMPLOT | Raimanet

  • 28 novembre 2020 à 15 h 04 min
    Permalink

    Hello John,

    La technologie qui permet à un boss de surveiller ses employes a travers un implant ou une puce insérée sous la peau du dos de la main existe depuis au moins 3 ans et des tests ont été validés sur des employés volontaires par des syndicats en Europe ! Certaines compagnies qui oeuvrent dans des technologies  »sensibles » ont depuis bel et bien adopté cet outil sur la base d’une adhésion volontaire et même obligatoire de leurs employés… mais personne n’est en mesure de le confirmer puisque pour l’instant ceci relève du secret professionnel et ce sont des profils pointus d’employés qui ont apparemment accepté de se prêter a cette pratique dans ces industries ! demain, la chose va commencer a se banaliser et se généraliser sous le prétexte du  »domaine sensible » et du secteur d’activité de ces entreprises.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *