SIX DÉCEMBRE 1989 à 2019

Trente ans plus tard, on décide que la tuerie de Polytechnique était un geste anti féministe. Ce que toutes les femmes du monde entier savaient depuis 1989. Vous savez pourquoi ça  pris trente ans pour nous dévoiler ce petit détail? Parce que le féminisme était trop fort et trop politisée pour leur laisser la chance de s’exprimer librement à ce moment là.

L’establishment a plutôt misé sur l’Église Catholique, beaucoup plus accommodante, pour endormir le peuple. Les politiciens, les médias et la bourgeoisie ont habilement tenu à l’écart toutes ces femmes des milieux intellectuels qui en auraient eu long à dire sur la situation des femmes au Québec.

Maintenant qu’on a un mouvement féministe, beaucoup plus accommodant, on peu sortir la carte, beaucoup plus modérée,  du féminisme de l’an 2020, même si rien n’a changé depuis 1989! Les femmes gagnent toujours moins que les hommes, elles gagnent moins de quinze dollars l’heure (en moyenne) en élevant des enfants seules (car l’homme n’est pas obligé de payer une pension) et seulement 15% des ingénieurs québécois sont des femmes.

Voilà la triste réalité. Le mouvement féministe a été infiltré. Pour la tragédie de la Polytechnique, on s’est attaquée à la MÈRE de Marc Lépine? Et maintenant, on s’attaque aux femmes musulmanes qui souffrent déjà suffisamment. Pourquoi on ne s’attaque pas au sort dégradant des femmes en général?  Les femmes amérindiennes par exemple, qu’on ignore complètement?

John Mallette
Le Poète Prolétaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *