ADULTOPHOBIE: l’expression sans concession de l’épouvante lancinante de mon imaginaire de parent

Et il y a aussi tout ce que nous imaginons et qu’aucune image ne peut capter, et qui accroît notre sentiment d’impuissance…

(Michaëlle Jean, Gouverneure Générale du Canada, commentant le séisme en Haïti – janvier 2010)

.
.

YSENGRIMUS — Dans ce roman de 175 pages que j’ai publié en 2010 chez Écrire, Lire, Penser, en format papier et numérique, trois enfants, Jeannette Simon, douze ans, Luc Simon, onze ans et Manon Simon, huit ans, sont capturés par deux pédophiles inconnus, l’Homme Doux (qui les apprivoise sur la plage, les drogue, les enlève) et l’Homme Rude, qui séquestre l’aînée des trois enfants, loin du lieu de leur enlèvement, et la violente à répétition, sur quelques mois. Nous suivons le sursis sans espoir de Jeannette, l’aîné des trois enfants Simon, après le meurtre rapide de son frère et de sa sœur, par l’Homme Doux. La survie de Jeannette dépend de son aptitude à plaire à son tortionnaire. Jeannette, qui a la capacité de «voir» ce qui arrive même en des lieux où elle ne se trouve pas, observe tout et «témoigne», en quelque sorte. Sa douloureuse agonie survient à la suite d’une série de brutaux sévices sexuels, fondement du sursis sans espoir dont elle est l’involontaire bénéficiaire. Comme dans toutes situations d’abus profond, seul le refuge de son imaginaire permet à Jeannette de tenir le coup dans cette inexorable descente sans retour. Ce qui est exposé dans mon roman, c’est un cheminement anormal, cruel, criminel et c’est absolument sans espoir.

Voici où nous en sommes arrivés, dans la civilisation actuelle, avec nos enfants. Mon roman est l’histoire honteuse, affreuse de ce que nous leur avons fait, involontairement mais inexorablement. Nous sommes tous, à des degrés divers, impliqués dans la hantise cruelle de cette question insoutenable: que feraient-ils à mon enfant avant de le faire disparaître? Les deux pédophiles sans noms mis en scène dans mon texte sont impondérables, impalpables, insaisissables. Inhumains, ils sont pourtant profondément enfouis en chacun de nous. Ils sont ce que nous ne pouvons plus éviter, ou contenir. Ils sont banalisés. Ils sont ce qui transforme l’illusoire paradis moderne de l’enfance en un insoutenable enfer. Ils sont désormais un des nombreux avatars du monde adulte que l’enfant contemporain subit, envisage, affronte, contourne ou évite. La seule différence est que cet avatar là détruit l’enfant, le broie, le nie. Nous avons perdu quelque chose de profond, de crucial et cette perte, c’est notre enfant qui la subit. Et ce qui lui arriverait, ce qui lui arrive, est décrit dans mon récit, sans concession, du point de vue, douloureux et calme, de l’enfant. La pédophilie et le sursis sans espoir qu’elle impose cruellement engendre son tragique contraire: l’adultophobie.

Adulto-Berger

Mes lecteurs et mes lectrices, ici et sur le site d’Écrire, Lire, Penser, me demandent, atterrés: qu’est-ce qui t’a poussé à écrire une histoire pareille? Pas simple et pas marrant de répondre ouvertement à cela. Car il est vrai qu’Adultophobie ne ressemble à rien de ce que j’ai écrit précédemment. D’habitude, dans mes histoires, romans ou nouvelles, il y a une sorte de jubilation prométhéenne, un plaisir de l’être qui affronte et qui vainc, presque en se jouant. Ici, c’est le contraire quasi-diamétral. Je campe le cheminement cuisant d’un désespoir insondable, d’une dégringolade douloureuse et injuste face à laquelle j’exprime la plus hargneuse des révoltes impuissantes. Adultophobie est la toute dernière chose que j’aurais jamais cru écrire: un roman cruel mais aussi, fondamentalement, un roman moral, un roman qui juge explicitement le comportement qu’il raconte et le condamne, sans réserve et sans appel. Adultophobie ne porte pas sur ce qui est arrivé (quoi qu’il s’inspire, hélas, de faits dont nous subissons tous et toutes l’omniprésence, depuis au moins une bonne génération maintenant) mais sur ce que j’ai si souvent imaginé, dans la terreur permanente de ma toute ordinaire parentalité. Cet ouvrage concrétise l’expression de l’épouvante lancinante de mon propre imaginaire de parent de jeunes enfants. Il met en forme et codifie le lot malsain de pensées paniques et morbides qui m’ont tant roulé dans la tête, en attendant, quand l’après-midi devient inexorablement le soir, un enfant ayant quelques heures de retard sur l’horaire préalablement convenu… Maintenant que mes fils arrivent à l’aube de l’âge adulte, je peux enfin me délester, me décharger, oh, en partie seulement, du ballot, du faix, du fardeau d’écoeurement, de révolte et de terreur que me suscite notre époque, fausse modernité puante et veule qui en est venue inconsciemment, comme insidieusement, à banaliser le plus immonde des crimes. Pendant la rédaction du synopsis du récit, une petite québécoise, comme il y en a tant, joyeuse, toute simple, a été enlevée en plein jour et nul indice sur son sort n’a encore fait surface. Pendant que je rédigeais le roman même, une petite ontarienne sans histoire a été brutalement assassinée, dans un patelin sans histoire, par deux epsilons sans histoire, un jeune homme et une jeune femme. Malgré la collaboration des accusés, il n’a même pas été possible de retrouver son corps. Inutile d’épiloguer. Aucun pays, aucune communauté ne semble épargnés par ce qui arrive ici, implacablement. Les gens, les témoins-symptômes, les champignons vénéneux indicatifs qui commettent ce genre de destructions immondes ne sont en rien des Jack l’Éventreur fascinants ou des Landru mystérieux. Ils n’ont rien de spécialement extraordinaire ou romanesque. Ce ne sont pas des boucs émissaires non plus, du reste. Ils n’ont rien de spécifique, d’anormal ou d’idiosyncrasique, non plus. Ce sont, en fait, des individus quelconques, comme les points quelconques d’une fonction mathématique. Des individus représentatifs de leur monde et de leur temps… Un peu nous tous, en fait… C’est purement et simplement atterrant.

Je le redis: nous en sommes là. Alors, que voulez-vous, il faut en parler, le formuler, l’exprimer artistiquement (au mieux), le crier, sans concession. Je vous assure que mener ce projet d’écriture à terme fut particulièrement éprouvant. J’ai, de fait, écrit ce roman dans la tristesse la plus opaque et l’horripilation la plus écrue, sans joie, sans plaisir, scribe las, estafette éclopée de notre temps. Ce récit, fielleusement explicite par moments (avis aux âmes sensibles), est le compendium de tout ce qui me répugne, me mine, me tue. Il est le plus douloureux des témoignages, celui que dictent cet imaginaire aux abois, cette épouvante ordinaire, cette peur névrotique, si crucialement historicisés, qui déterminent en profondeur la trajectoire intérieure contemporaine de quiconque a pris la (désormais) douloureuse et inquiétante décision de donner la vie.

Ancienne maquette, conçue par madame Nolia Gervais, artiste graphiste rattachée à Écrire, Lire, penser.

.
.
.

7 réflexions sur “ADULTOPHOBIE: l’expression sans concession de l’épouvante lancinante de mon imaginaire de parent

  • 8 octobre 2021 à 1 h 47 min
    Permalien

    Votre billet en tous cas plaide en votre faveur et suscite un intérêt réel pour le sujet qui change un peu de ce qu’on a l’habitude de lire, voir et imaginer….car j’imagine qu’aborder un sujet pareil comme roman comporte des risques et pas des moindres, celui d’être confondu par le public avec les très nombreux nouvellistes ou romanciers qui exploitent ou ont exploité le sujet jusqu’à la nausée…, ceux qui ont banalisé le sujet quoi ! … et y en a plein ! du côté du cinéma et des séries TV aussi on l’a surexploité a fond on dirait…adaptés de romans ou de genres spécifiques pour l’écran… surtout chez les américains à des fins commerciales…au point d’en arriver à une névrose sociale, psychologique et même judiciaire autour des enfants… et parfois au point d’accuser quiconque approche un enfant, un ou une prof de garderie, un éducateur, un entraîneur de sport et quiconque qui s’occupe d’enfants de tout et n’importe quoi et détruire des gens et leur familles dans ce sillage….

    La Pédophilie fait partie depuis toujours hélas du lot de risques, de drames..et d’anomalies sociales d’adultes désaxés et dérangés…ou d’horreur carrément car elle subsiste à différents degrés de gravité parmi nous et dans toutes les sociétés j’imagine, qui vont de pulsions sexuelles incontrôlées de certains et certaines…. même sans jamais passer a l’acte, a beaucoup plus grave…et a la cruauté ultime… parfois en plus, par les propres parents de l’enfant…et même pas par l’étranger du coin ! Lorsqu’on lit des articles policiers réels sur la pornographie juvénile par exemple, on en a la chair de poule, puisqu’on apprend qu’en temps réel, c’est a dire en tout temps, juste aux états-unis par exemple, les unités spéciales chargées de traquer ce genre de crimes nous apprennent qu’à toute heure de la journée et de la nuit, des fichiers informatiques comportant de la pornographie juvénile se partagent et sont visualisé par des dizaines de milliers de gens sur le territoire du pays de l’oncle Sam ! sans parler de ceux qui livrent les enfants chez les clients…. une autre catégorie qui exploite un  »filon » qui donne du fil a retordre aux flics du monde entier…notamment en Asie…un pays comme la Thaïlande ou les Philippines remportant la palme a ce sujet ! et pas plus tard que le mois dernier je voyais une série allemande dont je ne me rappelle pas le titre qui parlait justement des parents ordinnaires et parfois cadres d’entreprises qui font subir ensemble (Père et mère) des sévices a leur propre bébés ! bref… on touche du bois !

    Aussi loin que je me souvienne, lorsqu’on était enfant, ce risque là était aussi partout dans les zones peuplées…et surtout dans les campagnes qu’on nous disait enfants, souvent des  »instituteurs religieux dans les villages a qui on confiait les enfants pendant le jour »….nos  »curés a nous » quoi…et dans les villes, souvent de vieux commerçants célibataires dans leur boutiques et dans les quartiers populaires, qui abusaient et  »touchaient des enfants »…sans jamais se faire prendre… jusqu’à ce qu’un parent les prenne en flagrant délit…et fasse témoigner son enfant ! il y a surtout les cas de clochards désintoxiqués qui commettent les crimes sexuels et les meurtres en même temps… quoique, pas plus tard que l’année dernière, une grosse affaire a Tanger a bouleversé le pays, lorsqu’un type dans la vingtaine qui ne se drogue pas et qui a l’air tout a fait normal, a commis l’horreur et l’impensable sur un jeune Enfant  »L’affaire Adam » du nom de la victime, il l’a attiré dans un logement et en plus de le molester sexuellement, l’a décapité ! et lorsqu’ils l’ont pris, interrogé puis jugé cette fois et pour la première fois de notre histoire a la perpétuité, pendant que la rue s’est mobilisée réclamant le rétablissement de la peine de mort…. il arretait pas de dire qu’il est innocent, et a même tenté plusieurs suicides en prison…. et donc je je vous épargne le laxisme de notre justice tiers-mondiste la-dessus avant cette affaire, un pédophile qui passe à l’acte et commet un crime aussi et un meurtre, s’en sortaient jusqu’a il y a deux ans et avant  »Adam » avec un 2 a 7 ans de prison ! devant l’indignation de la rue et des manifs qu’on disperse avec des bâtons ! ce genre de crimes est tellement courant dans mon pays en tous cas, que c’en est devenu banal ! et les violeurs tueurs d’enfants en série ont tellement sévi et pris quelques années a peine, sont toujours libéré et recommencent…. qu’a ce jour encore, il n’y a ni registres de pédophiles, ni  »Alerte Amber », ni bracelets electroniques, ni quoique ce soit, et c’est uniquement au tapage que font les médias sociaux a chaque fois que les  »autorités » bougent un peu dans ce sens comme pour  »Adam »! Nous avons même eu a ce titre le fameux monstr Espagnol d’origine Irakienne  »L’Affaire Galvan », honteuse et surréaliste, qui a violé pas moins de 14 a 30 enfants pendant des mois, enfants d’un seul et même quartier presque d’une ville industrielle et polluée et surpeuplée, certains avec l’accord même de leur parents et contre rémunération, que lorsqu’on l’a coffré… le roi d’Espagne est intervenu auprès du roi du Maroc pour le faire libérer car le type est aussi un espion espagnol, et il a été  »gracié » en 24 heures, l’ont acheminé en catimini vers l’Aéroport et a pu quitter le pays… ! les manifs extraordinaires qui ont suivi auraient pu bazarder la monarchie bien plus que toutes les manifs politiques de l’Histoire du pays… on les a réprimés avec les CRS, mais cette fois le roi  »timide » qui ne communique jamais avec personne même pas les journalistes de son pays, est sorti avec un communiqué pour dire  »qu’on m’a induit en erreur et présenté son nom dans les listes de graces des fêtes musulmanes…et que je vais virer tout le monde dans mon appareil répressif et corrompu pour te le prouver » ! et c’est ainsi qu’il a effectivement géré l’affaire… sans jamais qu’on dise officiellement que c’est le roi corrompu d’espagne qui a réclamé sa libération ! …. bref, ça ce n’est que la partie visible de l’Iceberg, puisque mon pays a servi de lupanar pédophile pendant des décennies a la crème de politiciens, gens de la mode et du show biz, etc de la france en particulier et de beaucoup de pays Européens ! … En 2014, un groupe de journalistes Italiens se sont rendu a Marrakech et ont filmé en cachette comment on peut vous livrer des enfants a consommer pour le sexe moyennant $50 ou $100 la nuit ! ils se sont fait prendre et confisquer leur matos, mais ils ont pu sauver l’un des mini disques durs et ont pu tout de même diffuser ce qu’ils ont filmé ! … il faut aussi comprendre que dans les économies mafieuses comme les nôtres, la prostitution qu’elle soit juvénile ou quelconque, c’est comme un business de l’état, comme en Thailande, les touristes et les prédateurs séxuels ont l’impression que le pays est un dépotoir où tout est permi, mais en réalité, tout est surveillé, tout est rapporté, et c’est les proxénètes qui sont aussi des mouchards de flic et leur complices, au point que lorsqu’un touriste se fait voler un portefeuille ou son téléphone portable (rare tout de même)… les flics peuvent appréhender le criminel en moins de deux heures grâce aux réseau de surveillance de rue assurée par des citoyens ordinaires ! ils sont champions pour arrêter les candidats au terrorisme, les meurtriers ou résoudre les affaires les plus complexes de la même manière…, et si vous voulez jouer au justicier enquêteur sur la prostitution ou la corruption ou la pédophilie… vous ne passerez pas 48H sur le territoire, c’est certain ! bref, Le sujet aussi de la pédophilie a été longuement abordé dans la littérature (francophone) et le cinéma au Bled, a commencer par  »le pain nu » de Mohamed Choukri, dont il a été la victime et l’acteur principal pendant son enfance misérable à Tanger et qu’il raconte, et sinon, si vous voulez un cinéaste qui aborde toutes ces facettes noires du bled, il faut voir les films de Nabil Ayouch…. qui remporte plusieurs prix a chaque film qu’il sort…et aborde une autre pédophilie dans  »Ali Zaoua », celle entre enfants de rues…(moi j’aime pas ses films, ils sont trop sombres et noirs pour moi… même s’il a fait autre chose…)…

    Ici au Canada par contre, il m’arrivait de suspecter les flics de ne pas bien faire leur boulot a ce sujet…avant en tous cas… et j’imagine que ça a beaucoup changé maintenant concernant les disparitions d’enfants… ! On ne peut hélas que compatir avec les parents de fillettes et garçons disparus ou assassinés et ayant subi les pires sévices… c’est effectivement le pire cauchemar auquel peuvent-etre confronté des parents !

    j’ai d’ailleurs déjà suivi une émission célèbre anglophone  »the fifth estate » il y a des années, et ils rapportaient des crimes jamais résolu en Ontario ou tout porte a croire qu’on les a toujours couvert en haut lieu (meurtres d’adultes cette fois)

    Merci pour le billet…

    Répondre
  • 8 octobre 2021 à 2 h 13 min
    Permalien

    Du coup et juste avant d’aller au pieu, ce sujet me remémore un documentaire incroyable sur l’un des plus grands tabous de la société Afghane,  »musulmane rigide » nous dit-on, et qui n’est autre que le commerce d’enfants, de petits garçons, achetés par des commerçants très jeunes, et utilisés comme  »compagnons de solitude », de danseurs travestis ou  »danseuses » dans les assemblées dans les villages, ou juste des hommes barbus sont autorisés a  »apprécier le spectacle » avec la musique locale en plus ! je crois qu’il existe sur Youtube…

    et ceci me renvoie aussi a une certaine tradition bédouine des Arabes de l’Est du golf persique qui relève du tabou aussi, ce sont la aussi des garçons d’un jeune âge qu’on travesti pour danser dans les mariages bédoins et des villages du desert….et qu’on  »consomme » depuis toujours j’imagine aussi ! mais ceci est un autre sujet quasiment… un qui soit à cheval entre  »Pédophilie » moderne ou  »occidentale », et travestissement des garçons qui grandissent ainsi, depuis la période ante islamique, a pu traverser l’islam, et a survécu a ce jour, j’ai oublié leur nom local qu’on leur donne, bref, une pratique courante et  »ancestrale » qui se pratique depuis l’inde aux pays Arabes de l’est de la péninsule arabique depuis la nuit des temps… fut de tout temps  »acceptée »…et dont on retrouve des traces aux Émirats Arabes unis encore….

    la littérature arabe elle aussi regorge d’exemples comme ceux-la qu’on a du taire et camoufler en période islamique…. et son meilleur représentant, ne fut nul autre qu’un célèbre poid lourd de la Poésie Abasside  »Abu Nuwas »… ses poèmes explicites circulent encore chez les  »aficionados » du genre poétique… avec tout de même beaucoup de reserves…. et je peux vous assurer que ça a de quoi  »décoiffer » un occidental ! il parait même que l’un des fils du fameux prince (Emir des croyants) Haroun Arrachid, fut  »homosexuel depuis sa tendre enfance »… alors qu’il a dû succéder a son père au trône, sa mère ayant tout fait pour lui faire aimer les filles n’hésitait pas à lui organiser des bals de danse et de chants par des filles habillées en garçon, et lorsqu’il devint Émir a son tour, s’enticha d’un enfant, un garçon qui servait à cet effet…., et ce qui marqua son règne et les historiens de son époque, c’est surtout le fait il parait que ses humeurs et tout son règne furent calqué sur l’humeur de son amoureux et bien plus jeune que lui ! lorsque ce dernier était content… tout allait bien dans le royaume… et lorsque ce dernier était en colère, les foudres du ciel s’abattaient sur le gouvernement et sur le peuple :))) …. Et après, on vient nous dire que le monde arabe n’est pas un hôpital psychiatrique ! …. si je trouve les ref de ces histoires, je vous les posterai…

    Yallah bye…

    Répondre
  • Ping : ADULTOPHOBIE: l’expression sans concession de l’épouvante lancinante de mon imaginaire de parent « Le Carnet d'Ysengrimus

  • 8 octobre 2021 à 15 h 47 min
    Permalien

    Ouf ! … juste par curiosité, j’ai voulu jeter un coup d’oeil sur ce que dit Wikipedia sur la pédophilie…. qui m’a renvoyé aussi lire sur la  »Pédérastie » toujours chez Wikipédia….:))) et entre vous et moi, ces  »savants » et documentaristes amateurs ou volontaires qui se proposent de rédiger le contenu Wikipédia… résument à eux seul les contradictions et les  »tourments » d’occidentaux en tous cas sur tout et rien… et sur ce sujet dans ce cas-ci…! Bien que le développement soit solide et se base sur tout ce qui se dit, s’écrit et se fait du côté de la littérature, l’histoire, la biologie, la science, la médecine, la psychiatrie ou encore la justice aussi… le tout soulève bien des questions à ce sujet et sur toutes les  »perceptions », les  »avancées » et les  »conventions » dans ce domaine ! Rien que l’article Wikipédia sur la pédophilie, il faudrait y passer une journée ….et y a de quoi faire un bouquin ! et d’affirmer des trucs du genre  »seulement 7% des pédophiles, se contentent exclusivement de relations sexuelles avec des enfants, car ils ont des relations sexuelles normales avec des adultes »… »hétéro ou homo »…etc et vous êtes pas sorti de l’auberge ! Mais Bordel de merde ! commencez par expliquer aux gens et au public en termes simples et clairs le phénomène, et n’ajoutez pas plus de confusion aux esprits plus qu’ils ne soient déjà confus !!!…. franchement !

    En plus, rien de tout ceci ne présage rien qui soit bon ou véritablement utile ou constructif ! on a l’impression en effet, que l’on tente de justifier toutes les perversions sexuelles adultes de toutes orientations sexuelles possibles et imaginables, devenues tout a fait  »acceptables », coquines ou  »Kinky » en anglais…voir  »sociales »… mais attention, rien de tout ceci ne doit se dérouler en dessous de l’âge de la majorité ou 18 ans ! ça tient un peu à ça…! le monde entier a décidé de mettre une barrière psychologique et utilise un  »âgisme » ringard et insignifiant en fait… pour justifier toutes les perversions sexuelles on dirait ! :)))… il y a de quoi  »comprendre ou excuser » certains pédophiles en tous cas… comme les  »militants de la pédérastie qui ne veulent pas être associés aux pédophiles » !!! :))) ou encore celle-la c’est la meilleure  »la pédophilie n’est pas une orientation sexuelle, c’est en revanche une Paraphilie »…. :)))  »selon l’association Américaine de psychiatrie… bref, on est pas sorti de l’auberge !

    Au fond, on peut aussi comprendre et excuser surtout certaines religions  »rétrogrades » et certains  »conservateurs » de tout poil… devant le déploiement de milliers d’excuses et de justifications fantaisistes et inutiles qu’on utilise aujourd’hui en occident comme  »normes » et  »standards » légaux ou sociaux pour justifier ce qu’on veut et condamner ce qu’on veut à travers des sélections sémantiques et n’importequoitistes qui ne tiennent même pas la route ! tout ceci pendant qu’en termes de séxualité, on encourage une exposition inévitable a la pornographie chez les enfants….aujourd’hui autonomes et disposant de smartphones et d’ordinateurs, et dont certains s’enferment dans leur chambres et sous prétexte de jouer aux jeux vidéo et y être accro, sont en ralit confronté a tout ce qui se trouve dans le Web comme pornographie ou même pas, juste des  »suggestions » par d’autres ados et émissions ou médias sociaux pour enfants… a approcher la séxualité  »differament » et dans toutes les directions possibles et imaginables !

    Lorsqu’on était de jeunes ados au Bled et au lycée au secondaire, je me souviens très bien de jeunes nanas un peu nympho  »précoces » et ados, qui prenaient un malin plaisir à allumer élèves et professeurs comme un phénomène bien ordinaire déjà a l’époque ! y’en a même quelques unes qui ont attiré des profs mariés ou pas dans leur piège, et sont allé aussi loin que coucher avec eux…pour des histoires de notes ! mais personne, n’en a jamais parlé ! on a même entendu parler bien plus tard, de jeunes garçons des ados et mineurs en tous cas intoxiqués ou drogués ou sous l’effet de l’alcool, qui se jetaient sur des hommes adultes qui ne leur ont rien demandé car portaient en eux tous les germes d’une homosexualité précoce eux aussi….! a une époque ou l’exposition à la pornographie était encore très limitée et quasi nulle…! car les moeurs libérées et les chamboulements sociaux déjà à l’époque faisaient bien des ravages chez les adultes et les enfants ! je me souviens même qu’il était quasiment banal, de trouver au détour d’une ruelle déserte de mon quartier très clean et calme, des amants venu de loin et des quartiers populaires, pour s’envoyer en l’air en cause de la crise de  »Piaules » encore d’actualité chez la jeunesse… et il était fréquent de prendre en flagrant délit des couples avec une différence d’âge notable sinon abyssale… comme phénomène tout a fait  »ordinaire »… dont on se mêlait surtout pas… et on ne faisait que raconter le lendemain aux copains et amis !

    Le revers de la médaille dans tout ceci et que les psy et autres spécialistes autant que les juristes ou législateurs tentent d’ignorer royalement, est qu’aujourd’hui la sexualité est devenue  »un problème » plus qu’autre chose pour les ados et les jeunes adultes on dirait… ce sont des adultes qui ont introduit la sexualité avec une agressivité sans pareil chez les enfants surtout, et après on s’étonne que des mouvements comme les homo, les LGBTQ et autres deviennent des victimes de violences, de meurtres et de persécutions, soient rejetés aussi jeunes que 12 et 14 ans par leurs familles, et pa qu’eux, même des fillettes qui tombent amoureuses de leurs jeunes hommes et revendiquent ce droit et n’y accèdent ​pas… et donc se retrouvent dehors, doivent vivre dans la rue de prostitution et être liquidés par toutes sortes de criminels à la fleur de l’âge dans un nombre croissant de pays en tous cas, dont les états-unis, l’amérique latine, l’Afrique, les pays Arabes ou en Russie et dans les pays de l’Asie centrale… parfois on les brûle vivants, on leur fait subir des tortures, on les retrouve sur le bord des autoroutes ou dans les champs, mutilés et massacrés ! ce qui n’a rien de différent des crimes pédophiles… et n’en soit pas moins grave ou moins sérieux !

    il faudrait donc pour commencer essayer de simplifier les choses a tout le monde, aux parents et aux acteurs sociaux en particulier, quelles orientations sexuelles sont reconnues et quelles libertés sexuelles sont permises et à partir de quel âge, indépendamment de l’âge légal ou la majorité de 18 ans… et arriver convaincre une majorité de gens dans toutes les cultures et coins de la planète… et le législateur aussi, car les tabous d’hier fonctionnaient bien mieux on dirait que les pathologies criminelles et sexuelles que nous avons inventé et permis d’exister parmi nous aujourd’hui ou imposé à nos propres enfants ! Ce serait un bon début ! Mais continuer de fonctionner dans un bordel comme celui qu’on voit, et fabriquer des détraqués en série qui s’attaquent a des enfants… ensuite utiliser ou exploiter ce phénomène a outrance… pour  »déresponsabiliser » les enfants, les agresser ou les isoler et s’attendre a ce que nos adultes dysfonctionnels et irresponsables y remédient… c’est un peu comme souhaiter que le désert se transforme en pâturages verdoyants, ou pisser dans le sable comme on dit !

    Bref…. je plains surtout les parents qui se retrouvent malgré eux et à notre époque avec des enfants souffrant de toutes sortes de pathologies et problèmes de santé qui font qu’ils ne soient pas considérés comme  »normaux » par leurs pairs et par la société, et je pisse sur les spécialistes qui se moquent de la gravité de ces phénomènes devenus de plus en plus fréquents pourtant, et affectant des enfants autant sur le plan psychologique que morphologiques que métaboliques…et autres… car au final, avec toutes les saloperies qui circulent et la pollution environnementale et psychologique aussi…c’est pratiquement tous les enfants qui soient concerné presque et ce n’est pas la société encore machiste et hyper séxualisée que nous avons qui va solutionner quoique ce soit !

    Répondre
  • 8 octobre 2021 à 18 h 15 min
    Permalien

    Je ne sais plus où j’ai lu il y a quelques temps déjà, a travers un lien d’article de presse une espèce de rapport d’un sous organisme onusien, ou du genre en tous cas, qui parlait et décrivait en détail les disparitions et parfois assassinats barbares d’ados, d’enfants et de jeunes adultes partout à travers le monde, et qui soient maquillé par les flics, ou jamais rapporté… ni suscitant l’intérêt de médias… on parle de milliers de victimes par année…et on parle de victimes associées malgré elles à la prostitution, au trafic humain, et au rejet de la société dans les pays émergents et pauvres surtout….et ils disaient que les derniers en date sont les homosexuels et LGBTQ de même âge… souvent rejetés par leur familles, ou assassinés par elles ou par un membre de la famille, et parfois par les parents…pères et mères !

    un phénomène grandissant et très inquiétant, qui fait passer la pédophilie classique, ressassée et présentée comme ultime drame, celle dont les parents sont connus et médiatisés…. pour de la petite bière en tous cas ! l’article disait par ailleurs que le viol de fillettes et de garçons dans certaines parties instables du monde, dans les guerres, les crises de réfugiés et autres, n’en étaient que totalement ignorés par la presse internationale et par les autorités de ces pays la ! Ainsi par exemple, les camps de réfugiés en Afrique, ceux de Syriens en Jordanie et en Turquie et ailleurs, et partout où les réfugiés ou les migrants mineurs sont entassé, commencent alors un business des plus classiques, la vente d’enfants et d’ados par le biais de toutes sortes d’intermédiaires… destinés à un marché sexuel en premier lieu… et encore plus macabre que ce dernier, celui du trafic d’organes et de tissus humains, qu’on prélève parfois sur des sujets vivants….avant de les jeter ou les enterrer… bien pire que le scandale qui secoua l’Ukraine récemment et que j’ai lu dans la presse française une fois, et qui parlait de directeurs de morgues de l’état Ukrainiens, qui faisaient commerce de tissus, d’os et d’organes humains dans le monde entier pendant des années, et qui se soient fait prendre… sauf que dans ce que relate l’article, on parle d’enfants et d’ados vivants pour la plupart destinés à ce trafic ignoble et inimaginable ! et pas plus tard qu’en 2018-2019, un scandale qui allait secouer les pays arabes du golf et la Turquie, a révélé qu’il existait des mecs du coin qui  »achetaient » des fillettes syriennes dont les parents dans les camps n’ont rien a manger ou nourrir le reste de la fratrie et vendaient eux-mêmes leurs fillettes… bref, ces fillettes parait-il finissent aussi et très souvent dans les cabarets et les réseau de prostitution dans tous ces pays la ! ….ou encore plus insolite, des dizaines de familles et de femmes riches des pays du golf, utilisaient des rabatteurs de mecs beaux et réfugiés souvent ados dans les camps, pour leur vendre des mariages blancs fictifs, mais les utilisaient surtout pour  »ensemencer » et engrosser des nanas riches parfois avec la présence de leur parents, et qui n’ont pas d’enfants ou dont les maris sont stériles ! en s’assurant de donner un  »bakchich » à leur victime puis reprendre l’avion et disparaître le lendemain ! l’une de ces histoires avait fait la une de journaux arabes et turcs d’ailleurs ….

    En Amérique latine surtout et en Asie d’après le même rapport ou article, en plus de l’existence de ces phénomènes obscures de trafic d’organes, les enfants, ados et jeunes adultes qui se retrouvent dans les réseaux de la prostitution malgré eux, toutes orientations sexuelles confondues, et qui sont souvent assassinés de la pire manière, sont souvent rejetés par leur familles, ne veulent même pas de leur dépouilles, et les autorités s’empressent d’effacer ou falsifier leur identités, interdisent lorsqu’ils le peuvent aux médias de s’y intéresser de plus près… et se contentent de leur dire qu’il s’agit de SDF retrouvé morts de causes naturelles ou d’overdoses de drogues… Bref, tout ça a fini par pousser de nouveaux organismes et associations a fleurir et dénoncer les pratiques autant des familles que des autorités !

    Franchement, j’en suis même pas étonné de tout ça… et je ne serais pas étonné si demain on m’apprenait que même au Bled d’où je viens, que toutes ces choses là existent aussi depuis belle lurette et que personne en parle ! car a ce stade-ci de la décomposition du monde, et au vu des disparités sociales abyssales et cruelles qui se multiplient, la pédophilie classique et aussi cruelle ou barbare soit-elle devient quasiment un  »fait divers » de bourgeois ! hélas ! ….

    Répondre
  • 9 octobre 2021 à 21 h 17 min
    Permalien

    Petit aperçu sur l’impact ou l’intérêt médiatique que suscitent les cas de pédophilie dans mon bled d’origine…aujourd’hui, 09 Octobre 2021, une autre dépêche ordinaire d’un journal arabophone pourtant lu tout le temps… mais qui soit loin de susciter un tollé :  »Un instituteur de la ville de Errachidia écope de 20 ans de prison pour crimes pédophiles sur une douzaine de ses élèves au primaire. l’instituteur exerçait dans le cycle du primaire pendant les dix dernières années, et le tribunal qui a jugé l’affaire, a rendu son jugement en rapport avec le fait de la situation d’autorité qu’exerçait l’accusé sur ces élèves. Rappelons que l’instituteur a commis des viols avec violence sur une douzaine d’enfants qu’ils attirait à son domicile, et que la justice s’est saisie du dossier suite aux plaintes répétées des parents munis de certificats médicaux qui attestent les méfaits, »

    Fini…! ça s’arrête la ! pas plus détails ou de développements, ni que quiconque reviendra sur cette affaire…, et si vous ouvrez d’autres journaux, je vous garanti que rien que cette semaine, vous trouverez pleins de dépêches similaires, sur d’autres cas de viols d’enfants, qui n’ont rien avoir les uns avec les autres l…bref, dans le même journal aujourd’hui… une autre dépêche encore plus courte, parle de  »Agitation chez la police de Fes suite à la disparition de deux fillettes… »… bref, c’est ainsi tous les jours… et je suis vraiment navré de devoir rapporter des exemples aussi désolants et tordus sur mon propre Bled… mais c’est ainsi ! …

    il faut dire aussi que le foisonnement de nouvelles graves tous les jours, est  »compensé » par les  »bonnes nouvelles » qui concernent le régime, la classe politique et les décisions politiques et économiques (catastrophiques mais bien maquillées)…en tous cas, toute cette presse aux ordres est sommé de faire ainsi, en plus de carrément faire des articles de temps en temps qui insultent le lectorat et les gens et leur reprocher d’être trop  »négatifs »… et c’est ainsi qu’on a découvert durant les dix dernières années surtout une nouvelle  »trouvaille » journalistique et éditoriale qui se spécialise dans les messages empoisonnés, très audacieux et insolents, qui s’adressent aux refuseniks et aux  »pas contents » qu’on traite tous les jours de  »Losers » surtout dans une presse électronique foisonnante qui reçoit ses subsides directement du ministère de l’intérieur ou des caisses noires des services de renseignements ! ….c’est que le plus important dans mon bled…c’est bien entendu l’arrivisme, et l’affichage des signes de  »réussite’, ou de  »richesse »…. pendant que tout le monde est sommé de fermer sa gueule ou se voir embarquer et juger pour un truc qu’il a jamais fait ou connu et auquel il ne s’attendait vraiment pas.

    Bon Weekend tout de même !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *