« Je suis consterné par l’indécence de l’agression américaine envers la Syrie »

Le monde à la croisée des chemins – Troisième table ronde (visioconférence internationale organisée par l’Institut Schiller – 24 mars 2021)*

Par le colonel Richard H. Black (cr), ancien sénateur de l’État de Virginie. Ancien chef de la Division du droit pénal de l’armée au Pentagone.

 

J’aime mon pays. Je suis un colonel à la retraite qui a servi en uniforme pendant 32 ans. J’ai effectué 269 missions de combat au Vietnam en tant que pilote d’hélicoptère chez les Marines. J’ai atterri en catastrophe après la destruction de mes commandes de vol par des tirs de mitrailleuses. J’ai effectué 70 patrouilles de combat en tant que contrôleur aérien au sol pour la 1ère division des Marines. J’ai été blessé et mes opérateurs radio sont morts au combat à mes côtés.

 

Cependant, je suis consterné par l’indécence de l’agression américaine envers la Syrie.

Le 17 mars, le secrétaire d’État (américain) Tony Blinken a réprimandé nos invités chinois à Anchorage, en Alaska, en déclarant qu’ils n’avaient pas respecté « l’ordre [international] fondé sur des règles », sans lequel le monde serait « beaucoup plus violent ».

 

Mais quel est donc cet « ordre fondé sur des règles » que nous vantons sans cesse ? Il semble que ces règles soient celles que les États-Unis décident de suivre à tel ou tel moment. De quel droit saisissons-nous les navires d’autres nations en haute mer ? Selon les règles, c’est un acte de guerre. Mais nous ne sommes pas en guerre, alors les règles disent que ce sont des actes de piraterie.

 

Quelles règles nous permettent d’imposer des blocus navals à la Syrie, à l’Iran, au Venezuela ? Ne s’agit-il pas d’actes de guerre ? Quel « ordre fondé sur des règles » nous permet de dire à l’Allemagne que nous la punirons si elle construit un gazoduc pour s’approvisionner en Russie ? Quelles « règles » nous permettent de dicter le commerce de toute nation souveraine ?

 

La marche de conquête américaine s’étend sur toute la planète. Nous avons envahi des pays souverains comme la Serbie, l’Irak, la Libye, le Yémen et la Syrie, les laissant tous dans des ruines fumantes. L’« ordre fondé sur des règles » n’interdit-il pas les guerres d’agression ? N’avons-nous pas poursuivi les nazis à Nuremberg pour de tels actes ? Quelles « règles » font des guerres d’agression des crimes pour les nazis, mais pas pour nous ?

 

On nous dit que nous menons une « guerre contre le terrorisme », mais ce n’est pas le cas. Nous sommes alliés à des terroristes, comme Al-Qaïda, dans une quête sans remords pour détruire les civilisations arabes dans tout le Moyen-Orient.  Peu d’Américains peuvent seulement donner un nom à nos guerres : Serbie, Irak, Libye, Syrie, Yémen, Somalie, Ukraine. Aucun de ces pays ne nous a attaqués, c’est nous qui les avons tous attaqués.

 

Prenons simplement le cas de la Syrie. Rappelez-vous ce qu’était la Syrie autrefois. Elle avait une économie bien équilibrée ; elle produisait la plupart de ses biens industriels, son carburant et ses produits agricoles. Il y avait peu de pauvreté et le commerce était florissant. Elle était financièrement fiable.  Elle était en paix avec Israël depuis 40 ans. La Constitution rédigée sous le président Assad garantit aux femmes l’égalité des droits. Elle garantit la liberté de religion en trois passages différents de son texte. La Syrie est un modèle pour d’autres États arabes, notamment pour l’Arabie saoudite, qui n’a pas de Constitution du tout.

 

Nous qualifions le président syrien de dictateur, mais en 2014, il a été élu à une écrasante majorité lors d’une élection juste et libre. L’Amérique prétend que les élections n’ont jamais eu lieu, mais de nombreux Syriens ont été tués par des rebelles soutenus par les États-Unis alors qu’ils tentaient de voter. Après dix ans de guerre, aucun chef rebelle ne s’est imposé comme une figure populaire auprès du peuple syrien. L’Occident aime les terroristes que le peuple syrien méprise. On nous apprend à détester le président Assad parce qu’il a réprimé les émeutiers en 2011 et parce qu’il a « gazé son peuple ». Mais ce n’est pas vrai, car nous avions déjà pris la décision d’attaquer la Syrie dix ans auparavant.

 

En 2001, le secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld a ordonné au Pentagone de rédiger des plans pour renverser les gouvernements de sept pays du Moyen-Orient, en commençant par l’Irak, puis la Syrie, le Liban, la Libye, la Somalie, le Soudan et pour finir, l’Iran [1] .

 

Aucun d’entre eux n’avait fait de mal aux États-Unis.

En 2006, l’ambassade des États-Unis à Damas a exposé des plans détaillés pour déstabiliser et renverser la Syrie.

C’était bien avant les manifestations en Syrie de 2011, dont nous avons toujours prétendu qu’elles étaient la raison de notre opposition au président Assad. En mars 2011, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont attaqué et renversé le gouvernement libyen, et ont exécuté brutalement le colonel Kadhafi [2].

 

Les États-Unis ont doté la Turquie d’un aérodrome pour transporter les armes libyennes capturées à l’aide d’avions qataris. Ces armes ont été livrées aux terroristes en Syrie.

En 2011, pendant le « printemps arabe », le très secret « Centre d’activités spéciales » de la CIA a envoyé des équipes paramilitaires en Syrie pour identifier, former, équiper et diriger des terroristes contre le gouvernement syrien.

Note 3 : https://en.wikipedia.org/wiki/Special_Activities_Center#Syria

 

En 2013, Barak Obama a officialisé notre soutien de longue date aux terroristes anti-syriens, en autorisant secrètement le programme « Timber Sycamore » de la CIA [3]. Dans le cadre de ce programme, la division des opérations spéciales de la CIA a entraîné, armé et payé des milliers de terroristes pour combattre la Syrie. L’OTAN et les États-Unis ont entretenu une intense campagne de propagande contre la Syrie. Les attaques au gaz sarin qui ont tué des civils ont été imputées au président Assad. Mais pas un seul journaliste n’a demandé pourquoi Assad utilisait du gaz contre des enfants et pas contre des brigades blindées de terroristes qui fonçaient sur Damas.

 

Le secrétaire à la Défense James Mattis a admis, en 2018, que les États-Unis n’avaient aucune preuve qu’Assad avait utilisé du gaz sarin [4]. Deux députés turcs ont été accusés de trahison pour avoir révélé comment une cellule d’Al-Qaïda avait fait entrer dans le pays 2,2 kilos de gaz sarin pour l’utiliser contre la Syrie.

 

Pourquoi attaquons-nous la Syrie ? Les États-Unis cherchent à s’emparer des routes du pétrole et du gaz qui desservent l’Arabie saoudite et le Qatar. En plus de l’accès aux pipelines, l’Arabie saoudite veut imposer un islam wahhabite à des Syriens qui vivent dans l’harmonie religieuse.

 

De nombreux groupes terroristes ont juré de décapiter tous les chrétiens et les alaouites et de faire de leurs femmes et de leurs filles des esclaves sexuelles. Un djihadiste a conduit au combat son véhicule blindé de fabrication américaine, avec une esclave nue attachée à son pare-brise, sachant que les soldats syriens ne lui tireraient pas dessus pendant qu’il attaquait.

 

Les marchands d’armes américains profitent immensément de contrats lucratifs tels que les 600 missiles antichars BMP-71 que la CIA a envoyés en urgence à Al-Qaïda en 2014, juste à temps pour qu’ils attaquent à travers la frontière turque, franchissant les lignes syriennes pour décapiter les chrétiens arméniens dans l’ancienne ville de Kessab.  En 2015, les troupes américaines ont envahi illégalement le nord de la Syrie et se sont emparées illégalement du pétrole syrien. Nous avons autorisé une compagnie pétrolière américaine à construire une raffinerie et à forer pour trouver davantage de pétrole sur des terres syriennes souveraines.

 

Avant la guerre, la Syrie n’a jamais eu besoin d’importer du carburant, car elle était autosuffisante en pétrole et en gaz naturel. Mais maintenant, l’héritage de la nation a été volé, laissant les Syriens mourir de froid en hiver, alors que nous volons leur carburant. Cette région est aussi le grenier à blé de la Syrie. Elle en produisait suffisamment pour nourrir la nation. Ce blé a également été volé, et les Kurdes l’expédient aux marchands turcs, tandis que les paysans syriens meurent de faim.

 

Pour resserrer l’étau sur la Syrie, le secrétaire d’État Mike Pompeo s’est vanté de couper la Syrie de ses sources de devises et de bloquer les pétroliers en provenance d’Iran. Nous avons ainsi causé un grand nombre de morts, de maladies et de souffrances aux pauvres Syriens. On rappelle régulièrement aux citoyens Américains qu’en Syrie, « nous ne visons pas le peuple, seulement les dirigeants ». Balivernes !

 

Nous volons la nourriture, le carburant et les médicaments aux pauvres. Nous bloquons les fournitures pour la reconstruction, de sorte que les jeunes Syriens doivent se battre pour vivre, ou mourir de faim. Si nous mettions fin au blocus, ils pourraient travailler à la reconstruction du pays. Dans la situation actuelle, le seul travail est le combat, qui se poursuivra tant que nous continuerons à l’alimenter. Le monde doit rejeter ces guerres sans fin. Cela fait 10 ans que nous nous battons contre les Syriens, et nous opprimons le peuple irakien depuis 30 ans, en le bombardant alors même que nous occupons le pays.

 

Cette folie doit cesser.


Notes

[1« Seven countries in five years »

[2French secret service killed Gaddafi on Sarkozy’s orders, says report

[3Timber Sycamore

[4US has no evidence of Syrian use of sarin gas, Mattis says

*Source: Institut Schiller

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

8 réflexions sur “« Je suis consterné par l’indécence de l’agression américaine envers la Syrie »

  • 1 avril 2021 à 11 h 12 min
    Permalien

    Merci Monsieur Richard H. Black de restituer un état des lieux conforme à une réalité autrement plus tragique que l’inqualifiable propagande déversée depuis des lustres par les puissances politico-médiatiques occidentales.

    Je formule le même voeux que le vôtre, sans pour autant être en mesure de pouvoir le faire aboutir.

    Répondre
  • Ping : « Je suis consterné par l’indécence de l’agression américaine envers la Syrie » | Boycott

  • 1 avril 2021 à 15 h 48 min
    Permalien

    Le monde a l’envers ! lol ! Malheur et accusations de terrorisme a celui ou celle qui osera questionner ce genre de sortie et de discours d’un  »très respectable » ex Sénateur Américain et  »militant anti guerre »,  »ex pilote et héros de la guerre du Vietnam » qui aurait effectué selon lui, 269 sorties…sûrement pour liquider les peu de vietcongs et de civils vietnamiens qui échappaient aux douches de napalm….et une fin en torches humaines vivantes… Le Colonel a fait son examen profond de conscience on dirait sur le tard, sans questionner pourtant  »ses sorties héroiques » sur le Vietnam !

    Ceci est un exemple édifiant et imbattable qui démontre à quel point le double discours est l’arme ultime des impérialistes pour semer la confusion et soutenir les despotes sur les points qui les arrangent, ou encore, les condamner lorsqu’ils ne travaillent pas réellement pour leur intérêts… Or que depuis 5 ou 6 ans c’est encore plus grave, la tendance est au blanchiment des despotes dans tous les cas, et l’accusation et le salissage des peuples à la place ! Et pour résumer : Les peuples arabes ne méritent plus aucune attention ni la moindre tentative de discernement auquel il ont eu droit il y a encore qq années entre courants laics et autres conservateurs ou religieux, ce sont tous des terroristes islamistes sunnites en puissance, vouloir les défendre c’est se retrouver en flagrant délit de collaboration avec Al Qaida ! une belle vision evangéliste d’extrême droite et bien sûr d’extrême gauche qui célèbrent ensemble la montée du fascisme en occident et le maquillent ou le travestissent pour le présenter comme l’ultime  »délivrance » des peuples d’occident… et de pseudo justice aux orientaux arabes et autres !

    Peu importe, du côté de la néo propagande atlantiste ou celle du Bloc de la Russie ou ce qui en reste, Lorsque le régime de Bachar al Assad torturait des enfants, des adolescents et leurs parents, des étudiants et des étudiantes en leur enlevant la peau avec des rasoirs, les mutilaient vivants jour après jour, leur coupaient les seins ou leur enfonçait des bris de verre dans les yeux, dans les parties et cavités génitales, comme le témoignage sur la mort d’une étudiante syrienne laïque de la même façon en 2013 sur l’une des bases aériennes utilisés par le régime pour torturer et assassiner au moins 40.000 civils Syriens depuis 2010, il faut en effet se ranger avec la philosophie du régime ! Notre ex  »héros du Vietnam » et respectable ex sénateur n’était sans doute pas présent non plus lorsque pour faire éclater la guerre confessionnelle dans l’espoir de détourner la guerre qui fonctionna a merveille, il a suffit a son excellence le Président respectable et innocent de lâcher pour la première fois des  »Chabihas » chiites sur un village entier de  »sunnites » et égorger intentionnellement femmes et nourrissons dans une nuit de terreur qui allait justement mêler le sectarisme a la guerre !

    Bref, je suis néanmoins d’accord avec ce colonel, puisque nulle justice il y a eu et il n’y en aura point… que les morts du Vietnam ou de Syrie sont bel et bien morts et enterré… souvent dans des fosses communes et qu’on ne risque plus d’entendre gémir quiconque… et que tel est le voeux en réalité des faucons des régimes occidentaux et du régime Russe, rendons donc a Bachar son aura d’hier et remettons lui quelques milliards pour blanchir son nom à jamais de tout ceci !  »sauvons le peuple Syrien » ou ce qui en reste de la profonde haine et mépris que les deux blocs impérialistes lui vouent depuis toujours de toute façon au même titre que tous les bougnouls de l’hemisphère sud ! et au diable les nourrissons, les enfants et leurs mères déchiquetés, au diable les vieillards et les p’tites vieilles qui ont brûlé vivants et affamés … et dont le seul tort fut fort probablement d’être nés  »sunnites » ou  »musulmans majoritaires » en Syrie, et que la mort a en effet fort soulagé de leurs souffrances aussi terrible qu’elle fut ! Je suis d’accord pour  »réhabiliter » Bachar et son régime. le blanchir totalement lui, ses oncles, ses frères et son clan au pouvoir de tous les crimes de guerre contre les civils, et je propose que lorsqu’on y parvient, qu’on fasse appel à cet ex sénateur afin de lui remettre les honneurs devant le peuple Syrien, et pourquoi pas un Nobel de la paix, et même une décoration posthume du gouvernement Vietnamien cette-fois ci pour son héroïsme et son long engagement pour la  »justice » dans le coin ! ….

    Impérialistes US ou Russes ou Chinois, évangélistes, extrêmistes orthodoxes chrétiens ou terroristes islamistes, despotes arabes ou tortionnaires de tout poil, même combat ! et que vive le nouveau règne du fascisme, vive l’extrême droite, vive l’extrême gauche, et A bas les peuples ! :))) hélas….

    Répondre
  • 1 avril 2021 à 22 h 54 min
    Permalien

    De toutes ces pathologies modernes qui se propagent comme la peste depuis 40 ans, il y a celles de la pathologie moderne de la mémoire sélective, et celle plus grave qui soit érigée elle en pandémie moderne, celle de la  »conscience selective ». cette dernière hier commune uniquement aux psychopathologies notoires de criminels en puissance a trouvé un moyen de se faufiler dans la conscience moderne des peuples, surtout lorsqu’elle bénéficie de toute une logistique et entreprise idéologique des plus racistes et des plus abjectes qui l’alimentent en continu !

    Ces phénomènes ont commencé à faire des ravages lors de la chute du mur, véritable cataclysme pour certains, et pain béni et signe des cieux pour d’autres… pour que s’enclenchent des guerres fratricides, ou locales en tous cas comme le conflit Yougoslave, un pays qui ne tenait en un seul morceau en réalité comme on saura plus tard, que grâce au népotisme et à la dictature du communisme… voulant effacer chez ces peuples leur identités et leur cultures, et qui au lendemain de sa chute, a vu exploser des haines enfouies depuis fort longtemps et ayant conduit a la plus inimaginable des horreurs au coeur de l’Europe ! Encore aujourd’hui, le carnage et génocide mené par des ultra nationalistes Serbes a l’encontre de leurs voisins bosniaques n’a aux yeux de beaucoup d’Européens et d’occidentaux, jamais eu lieu ! conscience selective, aveuglement ou mémoire sélective aussi, la honte qu’une telle tragédie suscite est a peine imaginable dans la conscience enfouie de ceux qui ont porté les génocidaires au pouvoir sans jamais réaliser leur méfait ! la Yougoslavie ne tarde pas à éclater en mille morceaux, elle devient le terrain de règlements de comptes sanguinaires et destructeurs entre voisins, collègues ou amis d’il y a a peine quelques mois, ou années, le tout étant largement savamment alimenté en charges haineuses inouïes par le clan soviétique qui venait de perdre sa base la plus avancée en Europe, et plus tard par le wahabisme Saoudien, ou encore les ultra orthodoxes et évangélistes de tout poil… réclamant tous une interdiction  »d’ingérence » de l’otan ou des occidentaux ou autres,  »laissez-nous en découdre, transformer la région en fleuve de sang, et apaiser enfin nos coeurs bourré de haine et d’appels a la vengeance » !

    Ce premier terrain de confrontation, de haine, d’horreur et de destruction sera en effet et en réalité le terreau principal sur lequel se mettra en place le  »nouvel ordre mondial », celui du retour en force du fascisme en Europe et en occident dans lequel on baigne tous aujourd’hui, et celui qui formera un dénominateur politique et une cause commune depuis le caucase, la bielorussie, en passant par les balkans en s’exportant en masse vers l’Europe occidentale et l’Amérique du Nord ! Et depuis cette date, il réussira sans le moindre problème à s’imposer dans un occident en décrépitude sociale et économique ! l’Europe de l’Est en effet, n’ayant jamais pu relever la tête depuis des siècles, autrefois sous le joug des empires Austro-hongrois, Tsaristes russes ou Ottomans, la chape de plomb et le déni religieux qu’a constitué le communisme soviétique depuis près d’un siècle enfin allait en effet renforcer l’aliénation de ces peuples et catalyser leur colère pour exploser comme des volcans !

    Depuis que cette ombre noire du fascisme plane sur les peuples occidentaux, faisant perdre la boule et la tête a de nombreux ressortissants de ces pays, leur politiciens et leurs extrémistes de tout poil, l’extrême droite et l’extrême gauche avancent en réalité main dans la main ! l’ordre totalitaire des gouvernements qui n’ont pas encore totalement basculé dans le lynchage raciste des minorités les exaspère au plus haut point, des expressions comme  »la dictature des minorités » ont commencé a faire leur apparition partout, et pour se donner bonne conscience, et mieux  »vous l’emballer m’sieur dames », la colonisation de la Palestine, ensuite l’invasion de l’Irak de 91 ou celle de 2003, ou encore la lutte du régime Iranien contre ses ennemis occidentaux, sont tous érigés en  »causes des peuples » pour mieux entretenir le discours ! bref, le plus dangereux dans ce fascisme aujourd’hui, est qu’il utilise les causes de  »régimes’, et peuples opprimés du moyen orient pour mieux distiller ses idées et ses poisons et maquiller le tout sous de fausses revendications pour ces peuples… misant a fond sur les phénomènes de  »mémoire sélective » ou encore  »conscience séléctive », lorsqu’en réalité le sort de ces peuples n’intéresse nullement les tireurs de ficelles de ce néo fascisme érigé en doctrine des opprimés !

    Aujourd’hui donc après avoir laissé faire un régime en Syrie, qui a bénéficié de soutiens directs de Poutine et autres insoupçonnables et indirects d’administrations occidentales, tout en foutant la merde et fabriquant des  »terroristes » qui allaient cette fois sceller une bonne foi pour toute l’image d’une religion et ses adeptes (en théorie puisque personne ne peut dire qui la pratique), et considérer que toutes les pertes humaines dans cet espace sont avant et après tout attribuables à des idéologies religieuses….! fin de l’histoire, on ne passera pas une éternité a tergiverser la-dessus !

    du coup la Syrie est devenue on dirait le théâtre de mise en application de toutes les théories foireuses du néo fascisme, de l’impérialisme, du néo colonialisme, de ces phénomènes de mémoire et consciences sélectives, une sorte de labo frankenstein et refouloir de ces hordes de fascistes en fureur, qui se foutent éperdument de ce peuple ou des ses fillettes Syriennes sur la photo avec sa pancarte, et qui exercent leur cerveau a ces nouveaux paradigmes du néo fascisme et leurs univers confus, en tentant justement de mettre tout sur le dos des  »islamistes » ou d’un Erdogan… et c’est ce qui donne ce genre d’appel lancé par ce respectable ex sénateur qui tombe à point et comme une chance inespérée tombée du ciel dans le moulin des extrémistes de droite et de gauche… de tout poil.

    Enfin, Je réitère donc que puisqu’il faut en arriver la ! mieux vaut faire les choses jusqu’au bout alors ! je réclame moi aussi un blanchiment total du régime d’Assad, ses oncles, ses frères et ses services secrets, une annulation de toutes les poursuites et accusations en crime de guerre, et une annihilation de ce qui reste en Syrie de populations civiles opposées a lui ! quelque un ou deux, trois ou quatre millions de civils ne font aucune différence (quelques fosses communes feront l’affaire amplement) en plus des groupes armés par la Turquie et les américains ou les saoudiens ! il faut donc suivre ce raisonnement et permettre au néofascisme pour une fois de valider et corroborer ses thèses et lui donner raison ! je propose que Monsieur Vladimir Poutine ne soit plus injustement sanctionné par l’occident et qu’il prenne la tête de l’OTAN ! rien que ça ! et qu’une solution finale et une nouvelle feuille de route soit trouvés pour solutionner tous les problèmes de ce trou de merde du moyen orient ! …. en espérant que cette fois, j’arrive a convaincre enfin les tenants des théories foireuses de l’extrême gauche du bien fondé de mon alignement  »révolutionnaire », et de toute ma bonne foi !

    Et rigolez pas s’il vous plaît, déjà que ce ne soit pas marrant, mais il faudra bien s’aligner un jour ou l’autre sur le néofascisme dominant si je veux  »sauver a peau » et  »apaiser ma conscience » moi aussi !

    Yalah bye (c’est tout ce que j »ai pu trouver pour commenter un truc pareil… il faut dire qu’on y peut plus rien, c’est ainsi hélas !)

    Répondre
  • 1 avril 2021 à 23 h 57 min
    Permalien

    Et qu’on ne vienne pas me chauffer les oreilles sur mon commentaire s’il vous plaît, le régime Assad est lui même qui déclara très tôt que : mieux vaut garder une Syrie avec des citoyens loyaux et qui résistent à l’ennemi…. ou encore, une Syrie de patriotes face a une Syrie de traîtres… etc

    il déclara aussi très tôt à l’attention des pays du golf et de la Turquie : que si vous vous en prenez au régime Syrien, nous mettrons toute la région à feu et à sang ! … ce qu’il fit effectivement !

    Voici une une toute petite entrevue avec un écrivain libanais sur la Syrie qui explique un peu pourquoi les occidentaux ne se sont jamais réellement solidaris. avec la population syrienne… (datant de Juin 2011 sur l’orient le jour)

    https://www.lorientlejour.com/article/895068/-le-regime-dassad-a-reussi-a-occulter-le-peuple-syrien-.html

    Yallah Bye !

    Répondre
  • Ping : L’impact dévastateur de la guerre de dix ans orchestrée par les États-Unis en Syrie – les 7 du quebec

Répondre à Robert Bibeau Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *