Le faux débat sur le vaccin obligatoire!

Par Brigitte Bouzonnie.

 

Mené tambour battant depuis une semaine, le débat sur le vaccin obligatoire amuse la galerie. Encombre les “une” de JT, talk shows, murs de Facebook et Tweeter. Mais je le dit tout net : le vaccin obligatoire (ou pas) est un faux débat. En effet, il ouvre une dialectique, un champ des possibles étriqué, misérable, entre d’une part, les partisans du vaccin. D’autre part, les partisans du vaccin obligatoire. Autrement dit, entre les DuponD et les DuponT du débat Politique, petits ayatollahs à deux neurones, étroits, sectaires, bornés, défendant de façon tranchée une position aux microscopiques dissemblances.

 

Le débat sur les vaccins est un faux débat, car il occulte toutes les véritables questions essentielles dans lesquelles sont embourbées la Macronie. C’est tout simple : pendant que l’on parle des vaccins, on ne parle pas des bienfaits de la Chloroquine, Ivemectine, zinc, vitamine D : autant de remèdes éprouvés depuis des décennies, afin de lutter contre toute forme de pneumonies, en particulier le coronavirus. Ni surtout les conséquences incroyables du refus par la Macronie d’utiliser ces médicaments.

 

1°)- L’occultation des bienfaits de la Chloroquine et ses immenses conséquences politiques :

 

En effet, ce faux débat occulte deux choses : comme écrit mon ami Gérard Luçon : “ce n’est pas un vaccin mais une thérapie génique; la phase de test sur les animaux avant d’envisager de piquer l’humain a été « shuntée »; les laboratoires ont été payés à l’avance et déchargés de toute responsabilité ; … j’ai du mal à appeler cela « un faux débat » (sic). On est bien d’accord avec Gérard, cette vaccination est une saloperie de première.

 

Ce faux débat occulte aussi l’utilisation souhaitable de la Chloroquine contre le Covid-19, exonérant de prendre l’un de ces vaccins tueurs : Pfizer, Astrazeneca et Moderna. Comme par hasard, ce débat sur le vaccin obligatoire fait la “une” des journaux, au moment précisément (27 juin 2021), où Donald Trump formule un discours dans l’Etat de l’Ohio, où il a prend fermement la défense de l’Hydroxychloroquine.

 

Ce faisant, Trump ouvre la boite de Pandore. Car, si la Chloroquine est efficace à soigner le Covid, alors tout ce que nous avons vécu, tout ce que nous avons bavé depuis mars 2020, c’était pour rien. On a dérouillé pour pas grand chose en retour : confinements stricts avec une heure de sortie par jour entre le 15 mars et le 11 mai 2021. Si on désobéissait, on avait une amende de 135 euros, comme cette vieille dame se rendant au cimetière. On a subi un second confinement au mois d’octobre 2020, puis un troisième confinement au mois d’avril 2021. On a eu la peur au ventre de mourir, alors que, sous notre nez, il y avait un médicament bon marché, efficace à portée. Mais, du jour au lendemain, après 50 ans d’usage, la Chloroquine a été cyniquement interdite de vente par Buzyn et Macron.

 

On a fait des dépressions nerveuses en pagaille : rien que l’année 2020 compte 15 millions de français dépressifs. On a enduré le chômage de masse, avec en 2020 un million de chômeurs et de pauvres supplémentaires : conséquence directe du confinement et de l’arrêt brutal de l’économie.

 

On nous a imposés une vaccination avec des injections avec ARN dangereuses et mortelles. On n’a pas oublié le décès subi d’un jeune étudiant en médecine de 24 ans à Nantes. Ni celui d’’une jeune femme enceinte à Toulouse. D’un monsieur de 62 ans à Chambéry. Ni de Mauricette, 74 ans, résidant dans un EPHAD, vaccinée la première sous les feux de toutes les caméras, dont depuis, on n’a plus jamais entendu parler.

 

Postuler l’efficacité de la Chloroquine revient à poser publiquement le problème de la responsabilité morale et politique de Macron devant le Peuple français. Inversement discourir jusqu’à plus soif sur la vaccination obligatoire (ou non) contre le Covid-19 permet de brouiller le jeu. Désorienter les consciences. Mentir comme un arracheur de dents aux français, tristes victimes de ce virus + vaccin mortels : autrement dit, fromage ET dessert.

 

Et alors que Macron continue de vaquer à ses occupations quotidiennes, sans être inquiété le moins du monde. Une liberté d’aller et de venir rendue possible, car la Macronie a opposé la mention “Secret défense”, à tous ceux qui voulaient enquêter sur les origines du Covid (cf excellent article intitulé : “le service santé de l’armée connait les origines du Covid” rédigé par Jean-Michel Morizet, publié le 28 juin 2021 dans cette lettre politique indépendante).

 

Mais ce n’est pas tout. Ce qui compte chez un homme ou une femme politique, un ou une journaliste, ce n’est pas ce qu’ils disent : mais surtout ce qu’ils ne disent pas. Regardez bien ce dont ne parlent jamais Macron, Le Pen, Darmanin, Dupont-Moretti, Barbier, Elkrief, Zemmour : et vous trouverez les “vrais” problèmes du moment. Outre la question du chômage et de la pauvreté de masse, dont nous essayons modestement de parler dans cette lettre, se déroule aussi depuis novembre 2020 une guerre inexpugnable et clandestine (dont les médias ne parlent jamais), entre le camp mondialiste et le camp nationaliste.

 

2°)-Le débat sur le vaccin obligatoire permet de ne pas parler de la guerre opposant le camp mondialiste et le camp nationaliste :

 

Les élections présidentielles américaines ont été grossièrement truquées par le camp démocrate. Les serveurs Dominion utilisant un algorithme très favorable à Biden (1,25 contre 0,75 pour Trump), ont permis la “victoire” officielle du camp démocrate. Dans un premier temps, Donald Trump a saisi la Cour suprême, mais elle s’est avérée être aussi corrompue que les politiques démocrates. A la fin du mois de novembre 2020, Trump a déclaré la loi martiale. Ont commencé les arrestations et les jugements des responsables démocrates, acteurs de Hollywood, PDG américains. Puis cette guerre s’est exportée dans les autres pays, notamment les pays de l’Union Européenne. Les hélicoptères américains ont débarqué à Dunkerque le 15 mars 2021, et mon amie Marie-Luce les a entendus survoler Maintenon (Eure-et-Loire). Et moi Paris le soir même. Des Boeing B22 sillonnent la France. L’armée américaine avec l‘aide de l’armée française se sont emparées d’une ferme de la CIA à Nice, responsable des élections présidentielles truquées de 2017.

L’armée américaine, française aurait le contrôle. Toutes ces informations, je les ai lues sur VK.

 

On analyse l’offensive médiatique sur le vaccin obligatoire, balancée dans tous les médias à la fois, durant toute la semaine, comme la tentative de la Macronie de faire croire aux français qu’elle détient encore le pouvoir. Nul doute qu’elle a un pouvoir d’inertie et de tromperie de la population bien réels. Et de faire encore trainer les choses…!

 

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

2 réflexions sur “Le faux débat sur le vaccin obligatoire!

  • 8 juillet 2021 à 4 h 59 min
    Permalien

    Le mensonge du COVID est à l’époque moderne ce que l’invention du DIEU unique était au moment de la création des trois grandes religions monothéistes :
    Le moyen de mettre en place un pouvoir autoritaire (fameux « Grand Reset »), sacerdotal hier, laïc aujourd’hui, ferment de discordes entre les hommes et de désunions entre les peuples, entretenues par des conflits permanents, et sources d’un asservissement pour les plus nombreux, et d’un enrichissement pour la petite élite oligarchique dégénérée qui traverse les âges.
    Comme dit Hayao Miyazaki : « Nous sommes arrivés à un moment de l’histoire où nous devons d’urgence redéfinir le sens de la civilisation. »
    Blog : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *