Le « Test » PCR est une escroquerie sanitaire, très lourd de conséquences

  Par eau-du-robinet (son site)

 

27 novembre 2020, un groupe très respecté de plus de 20 virologues, microbiologistes et scientifiques du monde entier a publié un appel à Eurosurveillance pour retirer l’article du 23 janvier 2020 du « Dr » Christian Drosten, l’inventeur du dit « test » PCR. Leur analyse minutieuse de la pièce originale est accablante. Le leur est un véritable « examen par les pairs ». Ils accusent Drosten d’incompétence scientifique « fatale » et de failles dans la promotion de leur test.

 

Cet article ne met pas en cause la méthode PCR inventé par Kary Mullis mais ledit « test » PCR inventé par le « Dr » Christian DROSTEN.

Le « Test » PCR est une énorme escroquerie sanitaire, très lourd de conséquences, … mise en place avec l’aide du « médecin » allemand « DR » Christian Drosten

Qu’est que signifie  PCR ?

L’amplification en chaîne par polymérase (ACP, PCR en anglais, le sigle français étant rarement employé) ou réaction de polymérisation en chaîne (Polymerase Chain Reaction en anglais) est une méthode de biologie moléculaire d’amplification génique in vitro.
source

A la base PCR est une méthode et pas un test !

La méthode PCR a été inventé par Kary Mullis en 1983, il est alors chercheur dans le domaine de la synthèse des oligonucléotides dans une petite entreprise de biotechnologies californienne, Cetus Corporation.
Il sera officiellement reconnu comme père de la PCR en 1993 lorsqu’il recevra, à 48 ans, le prix Nobel de chimie, « pour sa contribution au développement des méthodes pour la chimie de l’ADN et pour son invention de la PCR ». Il est décédé le 7 août 2019 avant la crise sanitaire du Covid-19.
source

Puis avec l’arrivé du Covid-19 un personnage clivant de la médecine allemande fait de nouveau parler de lui, le dit « Dr » Christian DROSTEN (virologue). C’est lui, qui en janvier 2020, a mis au point le test PCR du « Coronavirus » qui sert désormais de méthode standard dans le monde entier pour « détecter » le virus de la Covid-19.

Directeur de l’institut de la Charité à Berlin il est un conseiller très influent du gouvernement allemand et a participé en tant qu’expert a des nombreuses conférences de presse gouvernemental. Ainsi par ses analyses il a également influence de manière significative des décisions politiques de grande envergure, tel que le port obligatoire des masques, la suspension des cours régulier à l’école ou la fermeture de tout le secteur de la restauration, etc. !
Source

Le scandale du coronavirus éclate dans l’Allemagne de Merkel. Faux positifs et test PCR Drosten
Le modèle allemand largement salué du régime d’Angela Merkel pour faire face à la pandémie de COVID-19 est maintenant englouti dans une série de scandales potentiellement dévastateurs allant au cœur même des tests et des conseils médicaux utilisés pour déclarer des fermetures économiques draconiennes et ensuite, vaccinations obligatoires de facto. Les scandales impliquent un professeur au cœur du groupe consultatif corona de Merkel. Les implications vont bien au-delà des frontières allemandes – jusqu’à l’OMS elle-même et ses recommandations mondiales.
source

L’ensemble des arguments en faveur du confinement d’urgence mandaté par l’OMS des entreprises, des écoles, des églises et d’autres arènes sociales dans le monde repose sur un test introduit, étonnamment tôt, dans la saga des coronavirus de Wuhan, en Chine.

Le 23 janvier 2020, dans la revue scientifique Eurosurveillance, du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, le « Dr » Christian Drosten, ainsi que plusieurs collègues de l’Institut de virologie de Berlin à l’hôpital Charité, ainsi que le chef d’une petite société de biotechnologie berlinoise, TIB Molbiol Syntheselabor GmbH, ont publié une étude affirmant avoir développé le premier test efficace pour détecter si une personne est infectée par le nouveau coronavirus identifié les premiers jours à peine à Wuhan. L’article de Drosten était intitulé « Détection du nouveau coronavirus 2019 (2019-nCoV) par RT-PCR en temps réel » (Eurosurveillance 25 (8) 2020).

source

La nouvelle a été immédiatement approuvée par le directeur général corrompu de l’OMS, Tedros Adhanom, le premier médecin non médical à diriger l’OMS. Depuis lors, le test de dépistage du virus soutenu par Drosten, appelé test en temps réel ou RT-PCR, s’est propagé via l’OMS dans le monde entier, en tant que protocole de test le plus utilisé pour déterminer si une personne pourrait avoir le COVID-19, la maladie.

 

Le dossier (tenu secret) Christian Drosten

Autre lien de la vidéo (en cas de censure)

 

Lettre de plus de 20 virologues, microbiologistes et scientifiques du monde entier

Pour commencer, comme le révèlent les scientifiques critiques, le document qui a établi le test Drosten PCR pour la souche de coronavirus de Wuhan qui a ensuite été adopté avec une hâte indécente par le gouvernement Merkel avec l’OMS pour une utilisation mondiale – ce qui a entraîné de graves confinements dans le monde et une catastrophe économique et sociale – n’a jamais fait l’objet d’un examen par les pairs avant sa publication par la revue Eurosurveillance. Les critiques soulignent que :

« L’article de Corman-Drosten a été soumis à Eurosurveillance le 21 janvier 2020 et accepté pour publication le 22 janvier 2020. Le 23 janvier 2020, l’article était en ligne.  »

Plus incroyable encore, le protocole de test Drosten, alors qu’il avait déjà envoyé à l’OMS à Genève le 17 janvier 2020, a été officiellement recommandé par l’OMS comme test mondial pour déterminer la présence du coronavirus de Wuhan, avant même que l’article ne soit publié.

https://cormandrostenreview.com/report/

 

Un court extrait du rapport traduit en français / voir le lien haut dessus :

Cet article montrera de nombreuses failles graves dans l’article de Corman-Drosten, dont l’importance a conduit à un diagnostic erroné dans le monde entier des infections attribuées au SRAS-CoV-2 et associées à la maladie COVID-19. Nous sommes confrontés à des verrouillages stricts qui ont détruit la vie et les moyens de subsistance de nombreuses personnes, l’accès limité à l’éducation et ces restrictions imposées par les gouvernements du monde entier constituent une attaque directe contre les droits fondamentaux des personnes et leurs libertés personnelles, entraînant des dommages collatéraux échelle globale.

 

Un autre co-auteur de l’article Drosten qui a donné une couverture de crédibilité scientifique apparente à la procédure de PCR Drosten était le chef de la société qui a développé le test commercialisé aujourd’hui, avec la bénédiction de l’OMS, par centaines de millions, Olfert Landt, de tib-MOLBIOL à Berlin, mais Landt n’a pas révélé ce fait pertinent dans le document Drosten.

Il serait pertinent de savoir si Drosten, le conseiller scientifique en chef de Merkel pour COVID-19, obtient un pourcentage sur les ventes de chaque test vendu par Tib-Molbiol dans leur accord de marketing mondial avec Roche.
source


 

Cycles d’amplification

L’OMS et Drosten recommandent un Ct de 45 cycles et, semble-t-il, actuellement, les responsables de la Santé allemands le font également. Il n’est pas étonnant que, alors que le nombre de tests augmente au début de la saison grippale hivernale, les « positifs » PCR en Allemagne et ailleurs explosent. Comme le soulignent les auteurs critiques, si les autorités sanitaires devaient spécifier 35 cycles maximum, selon l’article de Jaafar à l’IHU à 35 cycles, il ne resterait plus que 3% de vrais positifs ! Ils notent, « un résultat analytique avec une valeur Ct de 45 est scientifiquement absolument dénué de sens (une valeur Ct raisonnable ne doit pas dépasser 30). Tout cela doit être communiqué très clairement.

Ceci a été confirmé par un jugement d’un tribunal portugais :

Les juges du Portugal soulignent la fiabilité « plus que discutable » des tests COVID-19

En effet, ils citent une étude qui suggère que seulement 3% des tests positifs déclarés par les autorités sanitaires peuvent être de « vrais positifs ».

Une décision de 34 pages sur un appel contre un bref d’habeas corpus déposé par quatre touristes allemands « illégalement confinés » dans un hôtel aux Açores au cours de l’été ne laisse aucun doute sur le fait qu’un test RT-PCR positif ne peut être pris pour argent comptant.

Posez-vous la question pourquoi les médias mainstream français ne parlent pas du jugement du tribunal portugais au sujet des dites « tests » PCR ?

Toute cette escroquerie monumentale de la confiscation de nos libertés repose sur ce dit « test » PCR de Mr DROSTEN !

C’est une erreur importante que l’article de Corman-Drosten ne mentionne pas la valeur Ct maximale à laquelle un échantillon peut être considéré sans ambiguïté comme un résultat de test positif ou négatif. Cette limite de seuil de cycle importante n’est pas non plus spécifiée dans les soumissions de suivi à ce jour. Les auteurs ajoutent :

 

« Le fait que ces produits de PCR n’aient pas été validés au niveau moléculaire est une autre erreur frappante du protocole, rendant tout test basé sur celui-ci inutile en tant qu’outil de diagnostic spécifique pour identifier le virus SARS-CoV-2.  »

 

En clair, tout l’édifice de la fondation Gates, du gouvernement Merkel, de l’OMS et du WEF ainsi que le cas des vaccins de facto forcés non testésrepose sur les résultats d’un test PCR pour le coronavirus qui ne vaut pas une « cacahuète ». Le test de Drosten et de l’OMS est plus ou moins de la merde scientifique.

source

Une absence de preuve de son doctorat ?

Cette critique dévastatrice de vingt-trois scientifiques de premier plan, y compris des scientifiques titulaires de brevets liés à la PCR, à l’isolement et au séquençage de l’ADN, et d’un ancien scientifique en chef de Pfizer, est accablante, mais ce n’est pas le seul problème auquel le professeur Christian Drosten est confronté aujourd’hui. Lui et les fonctionnaires de l’Université Goethe de Francfort, où il affirme avoir obtenu son doctorat en médecine en 2003, sont accusés de fraude au diplôme. Selon le Dr Markus Kühbacher, un spécialiste enquêtant sur la fraude scientifique telle que le plagiat de thèse, la thèse de doctorat du Dr Drosten devait être déposée à une certaine date auprès des autorités académiques de son université, qui signent ensuite un formulaire juridique, « Revisionsschein », avec une signature authentique, un cachet de l’Université et la date, avec le titre de la thèse et l’auteur, afin qu’elle soit envoyée aux archives de l’Université. Trois exemplaires originaux de la thèse devraient y être déposés.

Kühbacher accuse l’Université de Goethe d’être coupable de dissimulation en affirmant, à tort, que le Revisionsschein (formulaire juridique) de Drosten était au dossier. Le porte-parole de l’université a ensuite été contraint d’admettre qu’il n’avait pas été déposé, du moins pas qui soit localisable par eux. De plus, sur les trois copies de dossier obligatoires de sa thèse de doctorat, très pertinent compte tenu de l’importance mondiale du rôle de Drosten dans la gestion de la crise de coronavirus, deux copies ont « disparu » et la copie unique restante est endommagée par l’eau. Kühbacher dit que Drosten va probablement faire face à des poursuites judiciaires pour un titre de doctorat frauduleux.
source

Avocat allemand Dr Reiner Fuellmich : Tests PCR ou le plus gros scandale de la médecine

Citation de l’avocat Dr Reiner Fuellmich :

« Nous nous concentrons sur les tests PCR car si nous parvenons à convaincre un tribunal qu’il s’agit d’une entreprise frauduleuse, c’est-à-dire le test PCR étant commercialisé avec l’affirmation qu’il peut détecter des infections, si nous pouvons convaincre le tribunal qu’il s’agit d’une fausse déclaration alors tout le château de cartes vas s’écrouler, car c’est le seul outil qu’ils utilisent pour garder les gens en mode panic ! Il n’y a aucun fondement à cette panique, parce-que comme je viens de le souligner, même selon l’OMS qui ne pouvait pas vraiment échapper aux conclusions de John Ioannidis, la mortalité ou la létalité est à peux-près la même que celle de la grippe commune. … Il y a déjà l’immunité collective, çà été une autre chose qui été négligé ! Il n’y aucune raison pour un vaccin, sauf pour que l’industrie pharmaceutique gagne de l’argent et cause probablement beaucoup de dégât en termes de santé … et il y aura probablement beaucoup de mort aussi parce que ses vaccins n’ont pas vraiment été testé correctement … généralement il faut entre 5 et 7 ans pour développer un nouveau vaccin »

 

Covid-19 : une étude accuse le confinement d’avoir aggravé la contagion

Cette étude, publiée le 5 janvier 2021, signée par un grand épidémiologiste à Stanford, établit que le confinement n’est pas d’une plus grande utilité que les gestes barrières.
source

 

Le confinement aurait-il aggravé la situation sanitaire ? Alors que le conseil de défense sanitaire se réunit ce vendredi pour décider de restrictions sanitaires potentiellement plus strictes, le journal Les Echos a rendu compte d’une étude publiée par le « European journal of clinical investigation », une revue scientifique, qui critique sévèrement l’impact du confinement.

Signée du professeur et épidémiologiste John Ionannidis, l’étude souligne que le confinement et la fermeture des lieux culturels, bars et restaurants n’a été d’aucune utilité. Il n’aurait pas eu d’impacts sur le nombre de cas de contaminations et c’est même tout l’inverse. L’effet escompté par le confinement n’est pas là, selon cette étude, comme le révèlent les chiffres analysés par l’équipe de John Ioannidis.

Le confinement a favorisé les contaminations à l’intérieur des foyers

Pour arriver à ces conclusions, l’équipe de John Ioannidis a mis en place un protocole. Parmi les 10 pays analysés par l’équipe : la France. Les scientifiques ont mis le nombre de contaminations dans l’hexagone – à partir du moment où le confinement a été déclaré- et les entreprises fermées, en face de celles de pays où le confinement n’a pas été prononcé. Comme cela a été le cas en Suède ou en Corée du Sud. Le résultat est sans appel. L’effet des mesures restrictives n’a presque pas apporté d’avantages en termes de contaminations.

 

En revanche, ce qui est certain, c’est que le confinement coûte très cher à l’économie française. Selon Capital qui se fait l’écho de l’AFP, un confinement d’un mois amputerait le produit intérieur brut d’environ un point. Ce serait 20 milliards que la France perdrait en l’espace de quatre semaines de restrictions strictes, avec la fermeture des entreprises.

source

Si l’enjeu n’était pas si mortel pour l’humanité, tout serait de nature à être considéré comme une comédie absurde. Le tsar de la santé mondiale, le chef de l’OMS (Organisation mondiale de la Santé) Tedros n’est pas un médecin mais il conseille le gouvernement Merkel sur les mesures COVID-19. L’OMS est pour sa part financée en grande partie par la fondation Gates.

Dans son CV est indiqué ( Docteur en philosophie (PhD.), Santé communautaire )

Le gouvernement Merkel utilise le test PCR de Drosten et Drosten comme un expert « avec beaucoup de sagesse » pour justifier d’imposer des mesures aux conséquences économiques les plus draconiennes hors temps de guerre. Son ministre de la Santé, Jens Spahn, est un ancien banquier qui n’a pas de diplôme de médecine, seulement un passage en tant que lobbyiste pour Big Pharma. Le chef du CDC allemand, appelé Institut Robert Koch, Lothar Wieler, n’est pas un virologue, mais un médecin animalier, Vétérinaire (Tierarzt).

 


 

Chritian DROSTEN et ses faux pronostics

1ère prévision de Christian Drosten de 2003 / SRAS

« Si l’épidémie ne peut pas être endiguée dans un avenir proche il pourrait y avoir de nouveau des nouveaux cas répétés de SRAS. Si les épidémies de cette maladie pulmonaire devaient se produire régulièrement dans certains pays cela pourrait avoir des graves conséquences pour leur économie. On ne peut s’attendre à un vaccin efficace avant au moins deux ans.  »

Evolution réelle :

Selon l’OMS depuis le début de l’épidémie dit du SRAS en 2003 il n’y eu que 8096 cas de SRAS dans le monde avec 774 décès. En Allemagne, 9 cas au total et pas un seul décès !

2ème prévision de Christian Drosten de 2009 / Grippe porcine

« La maladie est une infection virale générale grave, avec des effets secondaires beaucoup plus grave que ce qu’on peut imaginer du pire vaccin !  »

Bien qu’il n’y pas d’information fiable sur le nombre des cas, Mr Drosten a exhorté les gens à se faire vacciner contre la grippe porcine !

Développement réel :

L’épidémie prévue ne ce n’est jamais produite, néanmoins les vaccins ont été commandés par les gouvernements occidentaux pour un coût de plusieurs centaines de millions d’euros, mais la grande majorité de la population les a rejetés, malgré la recommandation urgente de Drosten. Entre autres, les vaccins ont causé des dommages bien plus grave que la grippe porcine elle-même !

Conclusion :

Les pronostics effrayants de Drosten qui visait toujours la solution standard de la vaccination se sont révélés être des mauvaises estimations fatales, qui ont entrainé des dommages économiques gigantesques.

Comment est-il possible que Drosten avec ses pronostics d’horreur répétée continue d’apparaitre crédible comme le conseiller du gouvernement ?

Durant mes recherches sur internet j’ai trouvé un organe de presse qui avait commencé timidement à mettre en cause le dit « test » PCR

Votre test PCR est positif ? Cela ne signifie pas nécessairement que vous êtes porteur du Covid-19, ni contagieux

Les personnes asymptomatiques ne sont pas transmettrices du Covid-19. Les mesures de distanciation sociale se basent sur la fausse affirmation que les personnes asymptomatiques soient potentiellement transmettrices du Virus Covid-19 !

Les médias ont alimenté une phobie chez des gens qui croient maintenant que tout personne est un danger pour l’autre ! Distance au moins 2 mètres !!! Mais quelle folie !

 

C’est seulement quand le virus Covid-19 réussit à pénétrer les cellules que la personne devient transmettrice et c’est à ce moment-là que les premiers signes se présentent chez les gens infectés. C’est à ce moment que les personnes contagieuses devront passer en quarantaine, porter un masque, mais pas les gens en bonne santé !

 

Les tests PCR de dépistage du coronavirus, ceux où l’on fait un prélèvement dans la gorge et le nez, seraient-ils trop sensibles. Un peu partout dans le monde comme aux Etats-Unis, des voix s’élèvent parmi des experts de santé publique et des virologues, pour remettre en question cette méthode.

Pour comprendre cette escroquerie il faut s’intéresser de plus près à ce médecin allemand qui devrait être traduit en justice pour crime contre l’humanité avec toutes ses conséquences que lui et ses complices, car il n’opère pas seul, ont déclenché ! Mr DROSTEN est dans le viseur de l’avocat allemand Dr Reiner Fuellmich.

Dans la vidéo suivante (en allemand), l’avocat Dr Reiner Fuellmich mentionne le nom de l’avocat français Jean-Luc Duhamel qui mène des procès en France mais pas en recours collectif ( 29:06 )

 

Une plainte, action de nullité, sera également déposée, sur la base d’une coopération internationale, dans les semaines à venir, contre la Commission européenne pour avoir autorisé la mise sur le marché des vaccins ARN, considérés comme expérimentation génétique ! 30:50

 

Un noyau dur d’environ 50 Avocats dans le monde coopérant actuellement pour stopper cette escroquerie des « tests » PCR ! ( 31:25 )

32:15 ) En Septembre 2020 le CDC (Center for Desease Control) l’équivalent du RKI en Allemagne … avait déjà mentionné dans le passé que si un test PCR est positif cela ne signifie pas forcément la présence d’un virus infectieux. A l’époque le CDC avait déjà dit qu’un test purement positif ne peut pas dire s’il existe une infection !!!
Toujours selon le CDC avec le test (PCR) on ne peut pas exclure, malgré un test positif, s’il s’agit d’un autre agent pathogène qui a provoqué les symptômes. Ceci a été confirmé par Dolores Cahill qui avait étudié, par séquençage1500 tests PCR positif « Covid-19 » aux Etats-Unis pour savoir de quoi il s’agit et aucun virus Covid-19 parmi ses tests n’a été détecté. Tous les tests étaient soit influença A soit influença B !!!

Ceci laisse présumer qu’il s’agit d’une vague normale de grippe, comme ç’était déjà le cas avec la grippe porcine, ou les résultats ont été réétiqueté en pandémie, mais il peut aussi s’agir d’expériences avec d’autres virus, possiblement des armes biologiques, des expériences menées à Wuhan et qui ont conduit à une fuite des virus, mais quoi qu’il en soitcela ne change rien au résultat, ce qui est confirmé par l’OMS (WHO en anglais). La dangerosité de ce virus qu’il soit partiellement artificiel ou pas n’est pas plus grande que celle d’une grippe normale ! Le taux de mortalité se situe à 0,14% parmi les personnes infectées, taux qui s’avoisine à celle d’une grippe ordinaire.


 

Les raisons du recours collectif international contre les fabricants du test PCR

La commission d’enquête extra-parlementaire allemande sur la COVID-19 lance un recours collectif contre les criminels du Coronavirus et pas seulement contre les politiques des gouvernements et leurs conseillers, mais aussi directement contre les fabricants.

« Le PCR – Polymerase Chain Reaction est une technique utilisée pour « amplifier » de petits segments d’ADN qui, selon de réputés virologues du monde entier, est absolument inadapté pour dépister la COVID-19.

Un test PCR positif ne signifie pas avec certitude que vous êtes malade ou contagieux et ne justifie donc en rien votre isolement, c’est à dire l’assignation à résidence en ce qui concerne les gens en bonne santé.

Quand on « confine » les gens en bonne santé cela porte le nom assignation à résidence, ce qu’est une mesure liberticide qui doit être réservée aux malfaiteurs qui ont été auparavant jugé par un tribunal  !

Pour transmettre la maladie, vous devez héberger le virus entier, son génome complet et l’excréter. Or le test met en évidence non pas le virus capable de se reproduire, mais simplement des fragments de son ARN qui ne sont en aucun cas infectieux. Ce test manque donc souvent de spécificité en particulier lorsqu’il ne recherche qu’un marqueur (les chinois en recherchent 5 à 6).

Néanmoins, le test PCR a été et est toujours vanté et promu par l’OMS – et par d’autres institutions sanitaires de premier plan dans le monde occidental, comme le NIAID / NIH et le CDC des États-Unis, ainsi que par des chercheurs du Centre allemand de recherche sur les infections (DZIF) à l’hôpital Charité de Berlin. » il est utilisé en France comme la panacée.

La taille du marché mondial du diagnostic COVID-19 est évaluée à 19,8 milliards de dollars en 2020.

Coup double : aubaine politique pour les gouvernements qui souhaitent imposer des lois anti démocratiques (interdiction de se réunir et/ de manifester) et pactole commercial avec des centaines de millions de tests vendus par le monde.

De plus, la panique entretenue par les médias pousse beaucoup de personnes à se faire tester plusieurs fois (et peuvent également être comptabilisées X fois).  Les nombre de « cas » sont ainsi multipliés et instrumentalisés.

 

Le Dr Reiner Fuellmich, avocat de l’ACU, (Außerparlamentarischer Corona Untersuchungsausschuss ou ACU) explique dans sa première vidéo d’octobre 2020 comment le recours collectif pourrait mettre un terme à ces mesures destructrices et les inverser en dédommageant les personnes lésées et les petites et moyennes entreprises qui n’ont eu d’autre choix que de déclarer faillite et de licencier leurs employés.[vidéo en allemand sur odysee.com]
source

 

D’autres procès, recours collectifs, avec la collaboration internationales des avocats, pour dénoncer le détournement frauduleux de la technique PCR sont en préparation voire ont été lancés dans d’autres pays, Allemagne, États-Unis (New York), Canada, Australie, 3 collègues avocats du Dr Fuellmich à Israël font une étude pour voir s’ils vont attaquer les responsables en Allemagne…, Italie, France*, etc.

* Dans la vidéo suivante (en allemand) l’avocat Dr Reiner Fuellmich mentionne le nom de l’avocat français Jean-Luc Duhamel mais il ne s’agit pas un recours collectif ! ( 29:06 )

Le pire reste à venir, car les « vaccins » ARN dit anti-Covid-19 sont soupçonnés de fragiliser le système immunitaire permettant de créer la base pour le surgissement des vraies pandémies dans un proche avenir.

 

Imaginez-vous la catastrophe qui va arriver avec des centaines de millions de gens vaccinées et ayant leur système immunitaire fragilisé, surtout avec le personnel médical qui figure en haut de la liste des personnes ayant droit au « vaccin » ARN !

Dans la vidéo suivante le DR Simone Gold utilisé l’expression suivante à (18:40)

«  …cette facilitation de l’infection par des anticorps potentielle … »

Dr Simone Gold : hydroxychloroquine et Vaccin Experimental

Les fabricants ont conclu l’année dernière, en 2020, un contrat avec l’UE pour se décharger de leur responsabilité pour des affects secondaires.

 

 

La chaîne allemande Kla.TV à nouveau bloquée sur Youtube

Voilà le système emploi tous les moyens pour éviter que la vérité sur cette escroquerie monstrueuse soit portée à la connaissance des français, car rendant toutes les mesures liberticides caduques, décrédibilisant les médias mainstream pour leur manque d’investigation, sans parler de l’aveuglement du dit conseil scientifique voire ses conflits d’intérêts ! Des nombreux médecins, professeurs, scientifiques, etc. qui ne partagent pas la vision du dit conseil scientifique français sont censurés, ce qui est un autre scandale dans le scandale !

Le 24 décembre 2020, jour symbolique s’il en est, Le gouvernement s’est attaqué à la liberté d’expression des médecins en publiant un décret modifiant l’Article R. 4127-19-1 du code de santé publique afin d’interdire aux médecins d’exprimer des opinions divergentes de la doxa officielle (celle entérinée par le conseil de l’Ordre des médecins).
source

Triste France, pays où on ne tolère plus que les gens, voire même les médecins s’expriment librement, ou le pouvoir s’attaque, OUI, même aux médecins, qui eu aussi doivent passer par des médias libres pour pouvoir s’exprimer.

On se retrouve soudainement projeté des centaines d’années en arriéré ou Galilée avait découvert et annoncé que la terre est ronde et étant obligé de se rétracter pour sauver ça vie face à aux inquisiteurs. Il est condamné en 1633 à un emprisonnement indéfini et demeure en résidence surveillée jusqu’à sa mort en 1642.

Notre médecine est la victime d’une dérive totalitaire… et détournée au profit des gens qui veulent une fois pour toutes, l’occasion Covid-19 ainsi la panique soutenue par les médias mainstream est trop belle, confisquer définitivement toutes nos libertés fondamentales !

Ne restez plus passif et aidez-nous de mettre un terme à cette gestion catastrophique et liberticide de cette crise volontairement amplifiée et réposant sur des faux chiffres voire mal interprétés ! Informez votre entourage !

Oui, c’est un véritable HULD-UP par l’oligarchie, par Big-Pharma sur nos libertés essentielles qui se réunit chaque année à Davos pour prendre des décisions leur ayant permis, au fil du temps, de prendre progressivement de plus en plus de contrôle sur les hommes politiques, au grand bénéfice de leurs profits juteux et croissants, ceci aux dépens des populations du monde.

Je souhaite terminer cet article par une vidéo, témoignage d’un citoyen ordinaire exprimant la souffrance que nous vivons, un témoignage vrai, un témoignage auquel Macron et ses acolytes sont insensibles et répondent par l’arrogance et le mépris envers les français ordinaires en nous imposent des mesures plus folles les unes que les autres, en dépassant largement la limite de l’insupportable.

 

 

Ps. : La dernière vidéo du Dr Reiner Fuellmich (en allemand, non traduite en français pour le moment)

 

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

Une réflexion sur “Le « Test » PCR est une escroquerie sanitaire, très lourd de conséquences

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *