Coup d’ État en Guinée Conakry

Par C .Allah.

Le Président Alpha Condé est destitué.

Les populations de Conakry , la capitale de la Guinée , pays de l’ Afrique de l’ ouest , ont été secouées , ce dimanche matin par des tirs nourris de militaires de l’ armée Guinéenne , notamment , ceux des forces spéciales dont le colonel Mamady Doumbouya , ancien légionnaire français , recruté en 2018 par le président Alpha Condé de la Guinée, en vue d’ aider à contrer les terroristes , déjà présents dans des pays frontaliers dont le Mali et le Burkina Faso; est le chef.

Le colonel Mamady Doumbouya , dont on parle , estimant que le peuple Guinéen souffre le martyr sous la gouvernance du président , Alpha Condé 83 ans , a pris ses responsabilités pour l’ écarter du pouvoir en l’ arrêtant purement et simplement ce dimanche 5 Septembre , tôt le matin.

On se rappelle que deux présidents de cette partie de l’ Afrique occidentale , ont modifié la constitution de leur pays pour se représenter à un troisième mandat fortement critiqué par leurs opposants. Heureusement ou malheureusement ( c ‘est selon ), ce dimanche matin , les fortes détonations, d’ armes lourdes , dans le quartier Kaloum de Conakry , la capitale de la Guinée , était un mauvais présage. La suite des événements , a donné raison à tous les hommes des médias qui suivent avec beaucoup d’ intérêt la situation conflictuelle en Côte d’Ivoire et en Guinée.

Mais des deux pays ,la Guinée était au centre des préoccupations des militaires et la liesse populaire dans les rues de Conakry , dénote la fragilité des régimes dictatoriaux , face aux soulèvements populaires .Notons que les putchistes , ont dissout toutes les institutions en vigueur actuellement en Guinée. Ils ont par ailleurs tenu une rencontre avec les officiers de l’armée guinéenne pour ensemble , travailler au maintien de la cohésion sociale et de l’ unité nationale.

Sous nos tropiques , les gouvernements dictatoriaux durcissent très souvent le ton face à leur opposition mais quand vient le moindre vent , leur régime , succombe aussi facilement. Nous y reviendrons.

C .Allah

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

2 réflexions sur “Coup d’ État en Guinée Conakry

  • 11 septembre 2021 à 16 h 36 min
    Permalien

    Alpha Condé le président destitué par le coup, lui qui a passé des décennies dans l’opposition a dénoncer la dictature de ses prédécesseurs et défendre  »le peuple » n’a pas hésité à modifier la constitution après deux mandats, pour se faire valider une autre couple de mandats…et ainsi de suite… Bienvenu en Afrique !

    Personne en tous cas ne saurait dire qui a pu donner sa bénédiction pour le coup d’état en question, est-ce les Français ? les anglo-australiens qui y possèdent les intérêts de Rio Tinto qui ont admis avoir remis plus de 10 millions de dollars en pots de vins au plus proche collaborateur du président destitué mais qui s’est sorti d’affaire en disant que son collaborateur aurait  »agi seul » ….:))) laissez-moi rire… dans un pays où tout est sous contrôle du régime et ou les intérêts miniers des multinationales sont scrupuleusement sous la loupe !

    la Politique africaine se résume à un spectacle bon enfant quasiment : Des tireurs de ficelles habiles puissants qui se remplissent les poches a tous les coups…et des présidents marionnettes qui s’agitent dans la galerie, se remplissent les poches tout autant mais doivent impérativement maîtriser l’art de redistribuer les restes aux proches collaborateurs et familles… s’ils veulent perdurer ….pendant que les peuples crèvent la dalle et prennent les barques de fortune pour l’exil…et finir souvent en ossements épars à vingt mille lieues sous les mers ! d’ailleurs il paraît que le capitaine Némo de Jules Vernes ne veut plus mettre le cap dans les mers autour de l’Afrique, tellement ces dernières sont bourrées d’ossements et de dentitions de jeunes enfants, et même de cadavres frais suspendus dans les eaux ou qui coulent à point en toute heure de la journée a l’année longue ces derniers temps ! ce qui représente un grave danger pour la navigation même sous marine…. hélas…

    Ce feuilleton ne fait que commencer et si les états puissants d’Afrique arrivent à rétablir le président otage pour l’instant… les Guinéens qui ont célébré le coup et ont dansé dans les rues de Conakry feraient mieux de plier bagage ou se construire des rafiots de fortune pour éviter les foudres de la vengeance du régime établi…. mais pour l’instant…le suspens continue… on verra !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *