Vaccin anti-covid, Linky, Centrale nucléaire… même obligation, même déni !

L’existence détermine la conscience

http://mai68.org/spip2/spip.php?article9640

Bonjour à toutes et à tous,

Les ouvriers qui travaillent dans les centrales nucléaires prétendent le plus souvent qu’elles sont sans danger.

Les gens qui ont accepté Linky chez eux lui trouvent souvent des avantages.

Les gens qui ont accepté le vaccin anticovid refusent souvent de croire que les problèmes de santé qu’ils ont après sont peut-être dus vaccin.

Pourtant, très souvent, dans les trois cas, avant d’être obligés de travailler dans le nucléaire (on est bien obligés de travailler n’est-ce pas ? et quand la seule usine du coin est la centrale nucléaire…), avant d’être obligés d’accepter Linky, avant d’être obligés de subir le vaccin anti-covid, les mêmes personnes étaient très réticentes envers ces diverses obligations que le pouvoir leur a imposé.

Conclusion : L’existence détermine la conscience.

C’est bien pourquoi les médecins qui ont incité leurs patients au vaccin anti-covid seront, la plupart du temps, très réticents à admettre que celui-ci a provoqué une maladie ou un accident chez un de leurs patients.

Bien à vous,
do
http://mai68.org/spip2

De toutes façons, c’est pas les gens qui vous ont incité à vous faire vacciner contre le covid qui vont vous dire ensuite que si vous avez une emmerde, c’est dû au vaccin ! Ils trouveront toujours une autre cause !

3 réflexions sur “Vaccin anti-covid, Linky, Centrale nucléaire… même obligation, même déni !

  • 15 septembre 2021 à 10 h 24 min
    Permalien

    Centrales nucléaires … Compteurs Linky… »Vaxxins »… ??

    Il m’apparaît évident que nous évoluons dans un siècle de fortes turbulences, mais faire une combinaison entre ces trois fonctions n’a pas de sens en soi.

    En ce qui concerne la thérapie génique expérimentale, communément qualifiée de « vaxxins », savoir que des médecins – et ils (elles) sont nombreux(ses) – poussent à la consommation de ces ptoduits, posent problème à défaut de poser questions.
    En effet, et pour rester dans le registre praticiens/consommateurs, les toubibs sont les premiers informés quant aux éventuelles conséquences ou effets secondaires des médicaments qu’ils (elles) prescrivent.
    Mais voilà, il y a ceux qui honorent la médecine et la science et ceux qui célèbrent leur(s) compte(s) en banque et accessoirement les visiteurs médicaux qui les chouchoutent (caisses de champagne, excellents crus, réceptions, balades exotiques et autres joyeusetés …).

    En ces temps incertains, et dans la crise qui agite la planète tout entière, il faut bien reconnaitre que le chef d’orchestre a du mal à gérer ses partitions et que la cacophonie généralisée règne … Pour l’instant.

    Répondre
  • 16 septembre 2021 à 18 h 29 min
    Permalien

    Et voici quelques temps le déni a faillit l’emporter (masques au graphène)

    Répondre
  • 17 septembre 2021 à 2 h 57 min
    Permalien

    @ ALAIN

    En plus ! … et la presse mainstream ne s’est pas époumonée sur le sujet.

    Ce qu’il faut retenir :

    – 17 millions de masques FFP2 contenant du graphène ont été rappelés.
    – La plupart des masques avec graphène ont été distribués au plus fort de la pénurie de masque aux soignants français.
    – Les lots rappelés sont à consulter sur le site Rappel Conso.
    – Le graphène est une nano particule qui est susceptible d’entraîner une difficulté respiratoire.

    Ayez confiaaaaance … qu’il disait le serpent

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *