L’inflation ne sera pas transitoire : vers le krach et l’explosion du système!

Par Marc Rousset. Auteur du Livre : Comment sauver la France. Pour une Europe des nations avec la Russie, de Marc Rousset – Boulevard Voltaire (bvoltaire.fr)

 

L’inflation ne sera pas transitoire, contrairement à ce qu’affirment la BCE, la Fed et les banques centrales, car les masses monétaires ont déjà augmenté, entre 2008 et 2020, d’un indice de 64,7 à 146,8 aux États-Unis, et de 85,5 à 130,1 dans la zone euro. Aux États-Unis, les taux d’intérêt des obligations américaines à dix ans ont augmenté de 0,62 %, en juillet 2020, à des niveaux de l’ordre de 1,50 % aujourd’hui. Le poids des intérêts d’emprunts dans le budget de la France commence, de nouveau, à augmenter et à renchérir la charge de la  publique française (37,1 milliards d’euros).

 

Certains commencent déjà à prédire un krach obligataire en raison de la hausse des taux, en même temps qu’un effondrement des actions en Bourse avec, à la clé des faillites bancaires et des États en banqueroute, dont l’Italie et la France de Macron. En cas de remontée des taux d’intérêt, l’Italie de Mario Draghi sera le premier pays européen à faire la bascule. Quant à l’inflation, l’augmentation des prix sur un an, de juin 2020 jusqu’à juin-août 2021, selon les produits, devrait nous mettre en garde : +32 % sur le blé, +25 % aux États-Unis pour les voitures d’occasion, +55 % pour le baril de Brent, entre 10 % et 20 % pour les puces électroniques du leader mondial TSMC. Et l’évolution récente ne fait que confirmer ces chiffres…

 

Bob Prince, un directeur du fonds géant américain Bridgewater, vient de déclarer au Financial Times que « ça commence à ressembler aux années 70 et aux chocs pétroliers ». Les banques centrales seront impuissantes à contenir l’inflation en augmentant les taux d’intérêt sans que l’économie s’écroule et sans que les États comme la France soient en banqueroute car, précise-t-il, « l’augmentation des taux d’intérêt n’augmentera pas l’offre en pétrole ».

 

L’offre en produits est limitée avec des contraintes d’approvisionnement, plus particulièrement en provenance de Chine, qui connaît des problèmes inextricables d’énergie électrique et de manque de charbon, tandis que la demande post-Covid repart allégrement. On remarquera, également, qu’« emmerder les Français », comme disait Pompidou, avec de coûteuses, polluantes et affreuses éoliennes, en réduisant le nucléaire français qui ne produit pas de CO2 (gaz carbonique), tandis que le CO2 chinois va reprendre de plus belle avec le charbon, relève de l’inconscience la plus totale, toutes ces politiques d’énergies nouvelles dans l’Union européenne contribuant à ruiner le contribuable et à entretenir l’inflation.

 

La Norvège a déjà commencé à augmenter les taux ; elle sera probablement suivie par le Royaume-Uni en décembre (+0,15 %). Mais il est certain que tous les pays européens comme la France et l’Italie préféreront l’inflation, voire l’hyperinflation, à l’inacceptable banqueroute de la  publique car, à un certain stade, ils ne pourront plus payer les taux d’intérêt.

 

La situation politique en France, avec la montée de Zemmour et le « Polexit » judiciaire de la Pologne, peut aussi alourdir le climat politique en Europe et augmenter les tensions. Il est donc probable qu’un de ces jours, le prix de l’or va exploser. Il est ahurissant que les investisseurs institutionnels américains préfèrent, actuellement, le Bitcoin, sans valeur intrinsèque, à l’or pour se protéger contre l’inflation. À se demander s’il n’y a pas des pressions du gouvernement américain pour défendre le dollar…

 

Notre sentiment est que l’or va bientôt exploser, que l’or sera réévalué. Le métal jaune sera, à terme, le seul élément sérieux constitutif pour évaluer les réserves d’un pays. L’or et les seules monnaies convertibles en or prendront la place du dollar dans un nouveau Système monétaire international plus proche que certains pensent.

 

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

4 réflexions sur “L’inflation ne sera pas transitoire : vers le krach et l’explosion du système!

  • 19 octobre 2021 à 9 h 41 min
    Permalien

    tout ca pour gagner un milliard de plus quand ils en ont déja des dizaines! quelle tritesse!! j’ai presque pitié pour eux…

    Répondre
  • 19 octobre 2021 à 16 h 30 min
    Permalien

    On touche du bois…. il paraît que la majorité des  »Medium » et voyantes…, notamment un qui soit très  »respecté et craint » en Chine par la communauté d’affaires prévoit un véritable cataclysme économique, social et un chaos sans précédent en 2022… et que ça ressemblerait a l’Apocalypse !… tout autant que les Cheikhs barbus islamistes d’Arabie et du Levant qui jurent depuis un bout que tous les ingrédients sont réunis pour  »Al Fanaa » ou l’apocalypse…. mais eux, c’est une autre histoire, ils attendent l’apparition du  »Mahdi » en même temps :)) je sais que c’est pas marrant… mais autant en rigoler..!

    Quelque soient les prévisions, la queue devant la soupe populaire, ou l’aménagement de foyers et  »Shelters » collectifs semblent de plus en plus inévitables… pour certains pays en tous cas… les gouvernements sont tout simplement rendu à mentir effrontément sur les réalités économiques, sur le chômage, sur l’aggravation des inégalités et sur l’impasse en solutions pour affronter tous ces défis… avec un prix de pétrole comme dit l’article qui est sérieusement en lice pour doubler… et que les pays l’opep voient comme une issue de secours…alors que ce n’en sera rien… déjà aujourd’hui, les pays non producteurs n’ont plus les moyens de faire face a la facture énergétique, qui ne sert pas seulement pour les véhicules et les engins mais pour produire l’électricité encore… tout ceci a un moment ou la pression sur l’eau potable, sur l’eau d’irrigation surtout et sur les nouveaux problèmes des cultures et de l’agriculture sont en plein essor….et sont derrière la raréfaction des denrées et l’explosion de leur prix !

    Pourquoi attendre 2022 ? nous pourrions être frappé dès le mois de décembre… et voir les phénomènes d’instabilité et de catastrophe se multiplier !

    Enfin, depuis 2008, j’ai lu et vu plein de trucs sur la multiplication de projets abandonnés, et de résidences abandonnées aussi… sans parler des résidences de luxe de magnats de l’industrie abandonnées aussi comme celle au nord de l’ontario et qui existe sur Youtube, d’un ex magnat du bois d’oeuvre qui a tout laissé tomber en 2008 alors que 70% de la finition avait été faite sur son rêve surdimensionné de résidence qui ressemble a un vaisseau spatial de 65000 pieds carrés ! un truc de malade, avec du marbre, du verre et de la pierre de quoi rebatir un quartier, et des pompes a chaleur ultra neuves par dizaines abandonnées sur place…. Je crois qu’on devrait laisser les gens aller squatter ce genre de maisons et résidences en cas de catastrophe majeure…au moins… il y a des milliers de maisons et appartements condos pleinement habitables et complètement abandonnées et fermées à double tour dans toutes les villes américaines par exemple et depuis 2008 uniquement ! et le phénomène ne concerne pas les USA uniquement ! ….

    Répondre
    • 25 octobre 2021 à 4 h 27 min
      Permalien

      bonne analyse mais on s’een fout des méiums et des voyants qui n’ont rien à voir avec l’économie…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *