Vient de paraître: Comment sauver la France

Par Marc Rousset, auteur du Livre : Comment sauver la France. Pour une Europe des nations avec la Russie, de Marc Rousset – Boulevard Voltaire (bvoltaire.fr)

You can read it in 5 languages on this webmagazine:
21.10.2021-Rousset-English-Italiano-Spanish

Comment concilier Nation et Identité avec Europe et Puissance ? Il y a urgence, plutôt que de prétendre sauver notre planète, à sauver la France, en réformant l’UE, en stoppant net l’immigration extra-européenne, en procédant à une révolution conservatrice et à un « Mai 68 à l’envers », en défendant la famille et la natalité européenne, en rétablissant la primauté du politique sur l’économique, en procédant à des réformes économiques structurelles, en augmentant le budget de la défense à 3% minimum, en mettant fin à la gabegie des dépenses publiques.

Une seule façon de réaliser l’Europe Puissance des nations de l’Atlantique à la Sibérie : une Confédération carolingienne des nations à l’Ouest qui se rapprocherait de la Russie. L’avenir de l’Europe est eurasiatique, pas euro-atlantique. La grande Europe ne va pas de Washington à Bruxelles, mais de Brest à Vladivostok.

La Russie est le chien de garde de l’Europe à l’Est face à la Chine, à la Turquie, au Caucase, au Moyen-Orient et au monde musulman de l’Asie centrale. L’Europe doit se considérer comme l’« Hinterland » de la Russie, cette dernière étant son « Far-East ».

Les nations de l’Europe de l’Ouest doivent quitter l’OTAN, constituer un puissant pôle de défense indépendant et mettre fin au libre-échange mondialiste. L’UE deviendrait une simple zone de libre-échange. A l’abri d’une protection douanière face à la Chine et aux pays émergents, d’une immense « forteresse Europe » de l’Atlantique au Pacifique, une Confédération carolingienne constituerait un pôle civilisationnel autocentré de puissance. Il ne peut y avoir adhésion des peuples à l’Europe que par la réalisation de nombreux projets concrets ambitieux impliquant la coopération de plusieurs États.

Le multilinguisme européen doit être préservé, chaque nation gardant son identité et sa langue. La langue commune des nations européennes ne peut être que le français ou l’espéranto, mais jamais la langue de l’Amérique et de Wall Street car ce contre-sens civilisationnel conduirait, de plus, à la disparition de toutes les langues européennes.

Sans réveil salvateur en sursaut, sans retour à la « Real Politik », au désir de Puissance et d’autonomie stratégique, à des Hommes d’État forts, énergiques et courageux, les États nations et la civilisation européenne, au lieu de continuer à rayonner, sortiront de l’histoire, disparaîtront de la carte du monde.


 

POUR COMMANDER LE LIVRE : https://www.editions-pantheon.fr/catalogue/comment-sauver-la-france/

Communiqué de Presse

Marc Rousset
Comment sauver la France

Comment concilier les concepts de Nation et d’identité avec la puissance 
européenne ? Dans cet ouvrage d’opinion, Marc Rousset propose de sauver la France avant de prétendre sauver la planète. Favorable à ce qu’il nomme un « Mai 68 à l’envers », il défend la primauté du politique sur l’économique et souhaite mettre un terme à la gabegie des dépenses publiques. Pour réaliser cette France et cette Europe qu’il appelle de ses voeux, allant de l’Atlantique à la Sibérie, il soumet l’idée d’une Confédération carolingienne des nations, qui se rapprocherait naturellement de la Russie. Quitter l’Otan, constituer un pôle de défense indépendant, mettre fin au libre-échange mondialiste et à l’immigration extra-européenne, s’opposer à l’hégémonie de l’anglo-américain, autant d’idées-force qui traversent cet essai engagé.

L’avis de l’éditeur

« Pour être libre, écrivait Bainville, il faut être fort ».
Ainsi s’ouvre cet essai, qui propose de quoi profondément redéfinir la trajectoire de la France.
Date de parution : 21 septembre 2021.
Prix public : 26,90€
Pages : 440
Collection : Essai
ISBN : 978-2-7547-5608-2

12, rue Antoine Bourdelle 75015 Paris – Tél. 01 43 71 14 72 – Fax 01 43 71 14 46 – www.editions-pantheon.fr
S.A.R.L. au capital de 40 000 euros – R.C.S. : Paris B 389 493 271 – T.V.A. : FR 74 389 493 271

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

10 réflexions sur “Vient de paraître: Comment sauver la France

  • 21 octobre 2021 à 15 h 32 min
    Permalien

    Voilà ce qu’on disait ! Extrême gauche = Extrême droite c’est kif kif ! je suis mort de rire … et je ne m’attendait pas a celle-la de Mr Marc Rousset ! Confédération Carolingienne…!!! et pourquoi pas fédération de cons carolingiens pendant qu’il y est ! :)) c’est incroyable comment même des gens qui tentent de préserver une certaine  »neutralité » en se faisant connaître dans un domaine ou une spécialité, peuvent être vulnérables aux idioties et autres mythes raciaux et racistes !

    Il a raté l’occasion de se taire… et ne pas publier un truc pareil en tous cas ! car il vient de multiplier par zéro toute son image, sa crédibilité et ses efforts pour  »nous expliquer » les graves crises économiques… vec un certain  »talent »….

    Non mais qu’est ce que je fous ici moi aussi ?!!… je me la raconte sûrement en pensant tomber sur un coin de gens raisonnables et raisonnés… mais de plus en plus, je me rend compte que je me fous le doigt dans l’oeil ! … sans vouloir remettre complètement en question cette présence… pas pour l’instant en tous cas !

    Si les  »Carolingiens » pouvaient rebâtir cette  »forteresse »… »Eurasiatique » en plus, ça fait longtemps qu’ils auraient réitéré et fait renaître le leg et le testament du chancelier Adolph Hitler ! … et cet opus ne fait que confirmer ce que je dis et répète dans tous mes commentaires : la prise de défense de la Chine est fausse et empreinte d’un racisme profond, et d’une crainte maladive de son nouveau  »impérialisme »…. même si les papiers en sa faveur semblent dire le contraire !

    Et puis admettons, yallah, que » la Confédération Carolingienne Eurasiatique » voit le jour et réalise tout ce que notre  »économiste » de la terreur, nous promet… cessera-t-elle pour autant de vouloir nous refourguer sa ferraille, et ses déchets, enterrer ses vieux pneus chez nous, ou ses déchets nucléaires ? cessera-t-elle de vouloir tirer ses matières premières chez nous ? pouvez-vous en fournir des garanties ? ou encore cessera-t-elle de vouloir nous refourguer ses armes, et son stock d’invendus ?!… je crois qu’une telle  »confédération » commencerait par nous zigouiller et zigouiller tout ce qui l’entoure… mais vous oseriez pas le dire clairement… on sent d’ailleurs chez vous cette fascination pour les ogives nucléaires russes, et la barbarie russe en la matière… comme en Syrie… ou la Russie tente de se faire passer pour l’héroïne et ne cesse de compter sur l’extrême gauche et l’extrême droite dans ce sens !

    Je vais désormais reconsidérer mes choix de lectures dorénavant… et je n’en ai rien a cirer de ce que peuvent en penser les éditorialistes a deux sous ! car lorsqu’on joue aux intellos, il faut au moins assumer ses positions, et si on est d’extrême droite il faut oser le brandie haut et fort ! Yallah y’en a marre de cette plaisanterie !

    Répondre
  • 21 octobre 2021 à 16 h 20 min
    Permalien

    Lorsque la  »Confédération Carolingienne Eurasiatique » verra le jour… elle cessera sûrement de piller la planète, ses richesses, ses minerais, son or et ses diamants, et donc… juste pour  »sauver la France », la Confédération se mettra a genoux devant cette dernière et demandera aux Européens et Eurasiatiques  »débarrassés » de leur musulmans et autres bougnouls, de faire de même  »il faut sauver la France »… mais quel conneries qu’on ne lit pas …! c’est quasiment un pamphlet d’un gosse de 15 ans qui a grandi chez les Le pen on dirait… et c’est encore pire que tout ce qu’on peut imaginer ! et ça se croit  »progressiste » en plus !  »économiste » de surcroît…peut-être… mais pas au point de nous expliquer l’économie ! maintenant on sait pourquoi !

    Ce racisme et cette haine entretenue chez des vieux cons et par les vieux cons en vérité, est encore plus coriace que tout ce que vous pouvez imaginer ! c’est la haine originelle, la source du mal et son véhicule ou son héritage légué a la jeunesse en plus ! une jeunesse contaminée par ces vieux… c’est la ou se trouve le problème et nullement ailleurs !

    Même les Le pen, les Zemmour et leurs copains ou semblables de ce monde ne seraient jamais rendu aussi loin pour  »sauver la France »… comme quoi, il faudrait remercier le ciel qu’ils soient la maintenant et non pas passer la journée a les blâmer d’exister ! bref… du grand n’importe quoi !

    Je confirme cette fois donc, moi-même qui en a toujours douté….que l’occident est sur la pente de son auto-annihilation… c’est certain cette fois…et c’est pas pour rien ! la gauche qui subsistait en son sein comme élément d’équilibre pour ne pas sombrer dans le chaos n’existe plus… le fascisme l’a complètement submergé comme un cancer généralisé…et inévitable… et ce n’est qu’un début !

    Yallah, demandez à Poutine de sortir la grosse artillerie…cette fois, qu’on en finisse…, et on verra comment il s’en servira contre vous tous.. et contre lui même… avant d’effacer sa propre population de la carte ! et se faire zigouiller par les yankees comme il a pas encore idée ! … si vous voulez vraiment qu’on en parle de ce scénario en tout cas !

    « Carolingiens »… lol… je suis mort de rire, et pendant qu’on y est, les poissonniers celtes, les druides gaulois, les tailleurs de menhirs… et le chien d’obélix…lol… y a pas de doute, il fume de la bonne Monsieur Rousset ! :))))))))))))))))))))))))))))))))))

    Répondre
  • 21 octobre 2021 à 17 h 02 min
    Permalien

    @ Divers

    Je ne désespère pas d’un jour comprendre les illusionnistes qui perdurent à croire que le monde est divisée en GAUCHE et DROITE .

    Il y a dix ans de cela j’ai enfin compris que je ne comprendrais jamais le monde et la société humaine qui l’habite si je m’obstinais à classifier tout en GAUCHE et DROITE sur une ligne continue – sans rupture – qui va de l’extrême – gauche – au centre puis à l’extrême droite ou chacun puisse se caser benêt.

    La classification compréhensive du monde d’un point de vue économique – politique – idéologique se dessine entre BOURGEOISIE et PROLÉTARIAT.

    Au sein de la classe bourgeoise j’ai noté que les gens – les intellectuels notamment – ont tendance à se répartir – à s’agglutiner – en un continum qui va de l’extrême-gauche à l’extrême-droite – libre à eux de le faire et d’y croire.

    Mais selon vous qu’est-ce qui différentie fondamentalement le RN, le LR, LREM, le PS, le PCF, la LIGUE COMMUNISTE des autres partis politiques français ???

    Réponse : différentes nuances de brun. M. Rousset et M. Sam représentent deux nuances de brun.
    Qu’ils aillent en paix et nous laissent en paix.

    Nous restons de notre côté de la barricade de classe et nous nous réservons le droit d’examiner ce qui se passe de l’autre côté.

    Robert Bibeau

    Répondre
  • 21 octobre 2021 à 17 h 14 min
    Permalien

    Alors la ! c’est vraiment pas très honnête de votre part Robert de m’attribuer a moi aussi quelque nuance de brun… et faire diversion avec cette réponse poudre aux yeux…qui ne veut strictement rien dire et n’explique rien !

    M’enfin, vous êtes chez vous… et je me retire en silence… vous ne vous en porterez que mieux ! depuis toujours on dirait…

    Yallah… que la paix vous accompagne vous aussi !

    Répondre
  • 21 octobre 2021 à 18 h 10 min
    Permalien

    Bon…chers amis,

    je retire, sincère, loyal et franc…sans regrets ni détours et sans la moindre mauvaise foi, mon méchant  »éditorialistes a deux sous » dans mon premier commentaire…. c’est que chuis humain après tout… et je il m’arrive de péter un coche…

    Et puis Roberto… c’est un peu mon gentil parrain gaulois et carolingien au grand coeur…qui possède une grosse vache normande dotée de gros seins…bourré de bon lait… et chuis pas encore arrivé au stade de sevrage… je continue de têter…et lui de s’amuser et se payer ma tête….:)))

    Yallah…. la vie reprend son cour…et il faut dire… on peut même pardonner cette fois à M. Rousset le Carolingien… a cause de la vache a lait…uniquement d’ailleurs…. et puis allez savoir qu’est ce qu’il a reçu sur la tête lui aussi… pour écrire des trucs pareils ! :)))

    Retour au bercail ! :)))

    Et Merci tonton Roberto !

    Répondre
  • 30 octobre 2021 à 21 h 13 min
    Permalien

    Lorsque le « Malin » s’offre un « bal masqué » planétaire ritualisant Éros et Thanatos, il est du devoir des Esprits libres d’interrompre la fête.
    Il résulte de l’actuelle subversion du pouvoir politique et institutionnel une omnipotence de l’État doublée d’une centralisation abusive, deux manifestations hostiles au développement harmonieux de l’espèce humaine. L’excès de centralisation nuit ontologiquement à la diversité culturelle humaine. L’omnipotence étatique nuit quant à elle à la liberté, à l’intégrité et à la créativité des individus. Ces deux nuisances ayant pour effet direct et indirect une disparition des notions d’équité, de justice et in fine de civilisation.
    Le pouvoir économique actuel, caché derrière des hommes politiques de paille interchangeables, est structurellement hors de tout contrôle ; une collectivité ne peut mettre en œuvre des contrôles que sur un pouvoir dont elle connaît l’existence, l’origine et la nature. Les collectivités humaines ne sont pas en capacité de lutter contre un ennemi caché, qui reste non identifiable. La première condition du renouveau civilisationnel consiste donc à faire apparaître juridiquement la réalité, qui transparaît derrière l’anonymat des capitaux, au grand jour.
    Quel est donc cet ennemi anonyme ?
    La carence de la plupart des analyses géopolitiques vient du fait que le paradigme d’étude ne prend, le plus souvent, pas en compte la réalité des acteurs en présence. Les rapports de forces sont, la plupart du temps, considérés au regard des seuls États. Or, depuis plusieurs siècles, s’est développé, dans l’ombre, un acteur géopolitique nouveau, anonyme et de nature privé, que nous appelons du terme générique de « banquiers-commerçants ». D’un point de vue méthodologique, cet acteur, nouveau, est déroutant à plus d’un égard. Premièrement, il est anonyme, ce qui rend difficile son appréhension précise et la mesure de sa puissance, relative comme absolue, par rapport aux traditionnels États. Ensuite, cet acteur ne répond pas aux mêmes règles d’engagement, pour employer une terminologie militaire, que les États. D’une part, les « banquiers-commerçants » sont des acteurs privés, et non publics, qui répondent donc à des intérêts d’ordre strictement catégoriel, en aucun cas à un quelconque « intérêt général ». Mais, comme par essence ils sont anonymes, on a du mal à discerner leur présence autrement que par des déductions (intervention de la capacité logique) et recoupements d’informations (faisceau concordant d’indices). C’est ici que les questions méthodologiques peuvent apporter une importante plus-value aux analystes et géopolitologues. D’autre part, et peut-être surtout, ces acteurs, qui ne sont pas géographiquement délimités (pas de contraintes géographiques), ne fonctionnent fondamentalement pas selon la même logique que les États traditionnels. Alors que les États, quelle que soit leur taille, sont limités par des frontières et répondent à une logique d’ordre sédentaire, ces nouveaux acteurs politiques (que d’aucuns, tel que Peter Scott Dale, nomment État profond) répondent à une logique de type nomade. Or, les grilles d’analyses des géopolitologues sont très largement issues de concepts développés au sein des États dans une logique sédentaire. C’est la raison pour laquelle les analystes politiques ont du mal à concevoir le phénomène nomade élevé au rang d’acteur géopolitique.
    Comprendre ce phénomène, nouveau dans son ampleur, car sa création remonte loin dans le temps, est pourtant fondamental car il permet de percevoir que ce nouvel acteur géopolitique a, in fine, un seul ennemi mortel : la présence d’États au sens politique du terme, c’est-à-dire d’États souverains. Ainsi, dans le contexte d’un rapport de force et de puissance, les États sont, par construction, les pires ennemis des « banquiers-commerçants ».
    Rappelons qu’après 1789, la France est passée d’une monarchie qui avait pour contre-pouvoirs tous les corps intermédiaires, à une oligarchie financière dénuée de tout contre-pouvoirs, le tout sous le vocable trompeur de démocratie. La démocratie est le vêtement dont se pare le pouvoir sous le prétexte qu’existe une représentation populaire. Mais cette représentation est, dans les faits, c’est-à-dire concrètement, catégorielle et non pas populaire parce que contrôlée par des partis politiques sous influence des puissances d’argent.
    Aujourd’hui, d’une façon générale, les choses se présentent donc de la façon suivante : le rapport de force acquis entre l’intérêt privé de la caste des « banquiers-commerçants » et l’intérêt général, politiquement représenté, est extrêmement défavorable aux populations.
    L’avenir doit donc être envisagé, au niveau collectif, dans les termes suivants :
    Les peuples veulent-ils continuer à aller dans cette voie ?
    La question, qui reste ouverte au niveau international, reçoit, en France, un commencement de réponse avec le mouvement populaire des Gilets Jaunes. Car, à l’évidence, la seule réelle revendication de ce mouvement est de récupérer le contrôle politique que les français, certains d’entre eux, de plus en plus nombreux, ont compris avoir perdu. La seule revendication des Gilets Jaunes est de récupérer leur droit politique à s’autodéterminer en fonction de leurs différents intérêts collectifs, et de leurs intérêts communs.
    Les Gilets Jaunes français sont l’antidote au futur gouvernement mondial dictatorial et prédateur.
    Suite : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/

    Répondre
  • Ping : La guerre d’Ukraine et les aspirations de la faction « souverainiste » du capital – les 7 du quebec

  • Ping : La Russie, premier pays à s’attaquer frontalement au monopole du dollar – les 7 du quebec

  • Ping : Vers un nouveau krach boursier en 2022 ? – les 7 du quebec

Répondre à Annwn Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *