Martinique : Le directeur du CHU malmené par l’infirmière Valérie Adèle la Résistante

Benjamin Garel, le directeur du CHU de Martinique, a dû faire face le 11 octobre 2021 à l’infirmière Valérie Adèle (voir vidéo ci-dessous).

Droit dans ses bottes et sans se démonter — ou pas encore —, il dira à Mme Adèle que l’application du pass sanitaire « C’est la loi ! » Il n’en fallait pas plus à notre infirmière pour sortir les articles de loi de l’Union européenne – SESSION ORDINAIRE – 25-28 janvier 2021 :


  • 7.3.1. de s’assurer que les citoyens et citoyennes sont informés que la vaccination n’est PAS
    obligatoire et que personne ne subit de pressions politiques, sociales ou autres pour se faire
    vacciner, s’il ou elle ne souhaite pas le faire personnellement;
  • 7.3.2. de veiller à ce que personne ne soit victime de discrimination pour ne pas avoir été
    vacciné, en raison de risques potentiels pour la santé ou pour ne pas vouloir se faire vacciner;

Un fois le décor planté, Valérie Adèle dira au directeur « Personnellement, je viendrai travailler ». Mais loin de renvoyer Benjamin Garel dans les cordes, sans échappatoire, l’infirmière lui laissera une porte de sortie :  « Voici le courrier que vous allez recevoir en accusé de réception. Je soussigné exerçant en tant qu’infirmière déclare ne pas être consentante pour me faire inoculer une injection contre la covid 19 qui est actuellement en cours d’essais cliniques, avec une autorisation de Mise sur le Marché conditionnelle. Donc j’accepte de me faire vacciner parce que mon responsable hiérarchique me menace de licenciement ou de retenue sur salaire ou de suspension et me garantit que tout effet secondaire qui serait répertorié dans la liste de la pharmacovigilance française, européenne ou américaine sera automatiquement indemnisé comme un accident du travail sans que j’ai à faire la preuve du lien de cause à effet. Je déclare en outre que tout effet secondaire grave ou non fera l’objet d’une plainte civile contre l’établissement et d’une plainte pénale contre le responsable hiérarchique qui m’aura contrainte de participer à cet essai clinique contre ma volonté. »

Il n’y a plus qu’à signer…

 

Source de la vidéo originale sur KMT Télévision 

Marcel D. pour Le Média en 4-4-2

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

5 réflexions sur “Martinique : Le directeur du CHU malmené par l’infirmière Valérie Adèle la Résistante

  • 30 octobre 2021 à 12 h 49 min
    Permalien

    Quelque part en Bretagne sud, nous sommes aussi en présence d’un directeur d’hôpital dont la tyrannie vis-à-vis des soignants a déjà fait écho dans la presse depuis des années et des années maintenant… Avec l’alibi d’une pandémie, à l’évidence si l’on en croit les soignants malmenés, il s’est encore lâché davantage. Y aurait-il un centre de formation particulier pour ces individus qui sont probablement recrutés en fonction du degré de perversité et d’inhumanité dont ils seraient capables ? C’est juste une question !

    Répondre
    • 30 octobre 2021 à 17 h 39 min
      Permalien

      En Bretagne comme en Martinique et partout ailleurs ; il y a bien une méthode pour calmer ce genre de « personnalité » , le tout , c’est de vouloir la mettre en application !

      Répondre
  • 30 octobre 2021 à 17 h 41 min
    Permalien

    En Bretagne comme en Martinique et partout ailleurs ; il y a bien une méthode pour calmer ce genre de « personnalité » , le tout , c’est de vouloir la mettre en application ! Après tout , un accident est vite arrivé !

    Répondre

Répondre à Trafalgar Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *