Nous sommes en guerre: Le Covid/vaccination obligatoire ou la poursuite de la lutte des Classes?

Par Brigitte Bouzonnie.

Depuis mars 2020, le fait de faire basculer tout un Peuple dans l’obésité, l’alcoolisme, la dépression, le suicide, la pauvreté, l’empoisonnement par l’oxyde de graphène présent dans les “vaccins” anti covid, c’est, de la part de Macron, un acte de guerre délibéré contre son propre Peuple. Equivalent in fine par son ampleur à une avalanche de boulets de canon sur un champ de bataille au XIXème siècle. Et qui n’a d’autre mobile que sa haine de classe de dominant vis à vis du Peuple français.

Comment en est-on arrivé là ?

1°)-Pauwels montre que les Première et Seconde Guerres mondiales avaient essentiellement pour but d’écraser les mouvements révolutionnaires des masses

L’historien Jacques Pauwels a rédigé deux livres phares : 1914-1918, la grande guerre des classes, édition Delga, 2016. Le mythe de la bonne guerre. Incontournables. Qui, à rebours des mensonges dont nous gavent les médias aux ordres de l’OTAN, repensent complètement les causes de la première et de la seconde guerre mondiale. Son hypothèse stimulante est que la première et la Seconde guerre mondiale ont été sciemment, volontairement voulues, planifiées par l’élite, afin d’écraser les Peuples révolutionnaires de masse français et allemand.

1-1°)-Le déclenchement de la Première guerre mondiale :

Toujours invoquée dans nos manuels d’histoire, la cause officielle du premier conflit mondial “serait” l’assassinat à Sarajevo de l’archiduc François-Ferdinand d’Autriche et de son épouse par un nationaliste serbe de Bosnie le 28 juin 1914 : Gavrilo Princip. (Première Guerre mondiale , Larousse). Par le jeu des alliances, la France “serait obligée de déclarer la guerre à l’Allemagne”(sic).

Mais en réalité, nous explique Jacques Pauwels, la première guerre mondiale a deux dimensions :

a)-une dimension verticale, à savoir la rivalité des classes dirigeantes de tous les pays impérialistes à propos des empires coloniaux. L’objectif était de se repartager le monde qu’elles s’étaient, en vive concurrence, réparti, depuis la grande crise systémique de 1873.

b)-Une dimension horizontale :

Ces guerres étaient le meilleur moyen pour l’élite occidentale de faire face à la croissance des mouvements révolutionnaires, alimentés par des conditions économiques désastreuses et menaçant l’ordre établi.

Pauwels raconte que selon Nietzsche par exemple, « la guerre était la solution contre la révolution, car, dans une guerre, il n’y a pas de discussions, comme c’est le cas en démocratie. Dans une guerre, la minorité, l’élite, décide et la majorité, les prolétaires, obéissent. »

1-2°)- Officiellement, la Seconde Guerre mondiale était une bonne guerre, nécessaire pour étancher la soif de sang d’Hitler. Jacques Pauwels détruit ce mythe et révèle la nature brutale de l’élite occidentale.

L’irruption des États-Unis dans la Deuxième Guerre mondiale ne doit pas être considérée comme une croisade contre la barbarie nazie. La lutte du Bien contre le Mal. Jacques Pauwels brise le mythe. À ses yeux, les Américains étaient en effet très intéressés par les ressources économiques et la dimension géostratégique des régions qu’ils allaient libérer.

Ils débarquèrent donc avec une idéologie, des vues politiques, une conception des rapports sociaux à préserver et, bien entendu, avec l’idée qu’il fallait assurer les intérêts de leurs entreprises et du capitalisme américain. La crainte de l’expansion communiste fut évidemment capitale pour expliquer et comprendre cette philosophie interventionniste. Ce livre brise l’image d’Épinal du libérateur américain venant mourir sur les plages de Normandie dans un but philanthropique.

Selon la croyance populaire, les dirigeants occidentaux se sont portés à la défense de la démocratie, se sont engagés dans une guerre contre l’Allemagne pour sauver l’humanité du fascisme. Rien de plus faux. « Hitler a été soutenu par d’autres pays européens et les États-Unis parce qu’ils voulaient qu’il détruise l’URSS, le berceau de la révolution. »

En réalité, c’est l’URSS qui a vaincu l’Allemagne nazie, perdant plus de 20 millions d’âmes dans la bataille.

Les États-Unis ont même recruté les services des meilleurs scientifiques, techniciens et ingénieurs nazis après la guerre. Cette facette de l’histoire est appelée Opération Paperclip.

On donnera un seul exemple. Chaque 27 janvier de l’année, on célèbre la libération du camp d’Auchwitz par les troupes russes. Sur mon modeste mur Facebook, je ne manque jamais de célébrer cet anniversaire inoubliable. Et de suivre les commémorations. Le 27 janvier 2019, France Inter a eu le toupet incroyable de dire sans rire, que “c’étaient les américains qui avaient libéré le camp de Birkenau-Auchwitz” (sic) ! Une réécriture fallacieuse et scandaleuse de la fin de la seconde guerre mondiale. Et personne n’a moufté, comme si cette fausse lecture de l’Histoire était la Vérité “allant de soi”!

2°)-Depuis 2020, on observe une troisième guerre mondiale du Covid à dimension verticale et horizontale : une guerre féroce opposant le camp mondialiste de Biden et le camp nationaliste de Donald Trump. Une guerre des classes dirigeantes mondialistes contre leur propre Peuple, avec notamment Macron en guerre ouverte contre le Peuple français :

Jacques Pauwels définissait la première guerre mondiale comme une guerre impérialiste et de classes. Nous faisons l’hypothèse qu’il en est de même avec la troisième guerre mondiale appelée pandémie de Covid : guerre opposant des factions capitalistes rivales. Mais aussi guerre ouverte menée par les classes dirigeantes mondialistes, afin de mettre à mort massivement leurs Peuples respectifs.

En effet, cette guerre a une double dimension :

2-1°)-Une dimension horizontale :

Depuis 2016, l’armée américaine et une alliance mondiale de 17 Armées, dont l’armée française, dirigées par Donald Trump ont déclaré une guerre féroce au camp mondialiste : Biden, Macron, Johnson, Merkel, Trudeau, Premier Ministre australien..

Tous les évènements mondiaux actuels en découlent et sont étroitement liés…

Fraudes électorales massives ayant permis à Macron et Biden d’être nommés “Président” en 2017 et 2020. Pourtant, Macron, crédité le soir du premier tour (23 avril 2017) à 19 heures entre 6 et 9%, était largement mené par les candidats : Marine Le Pen, Fillon, Mélenchon. En novembre 2020, Biden était largement distancié par Donald Trump.

Guerre économique avec la domination de la République de Chine sur les Etats-Unis, et les efforts de Donald Trump pour torpiller économiquement la Chine. Sur ce sujet, on lira avec intérêt les articles rédigés par l’économiste marxiste Vincent Gouysse, publié sur le site : “Les 7 du Québec”. On se reportera aussi aux rumeurs disant que cette guerre économique pourrait déboucher sur une guerre tout court.

Toutes les Opérations militaires sont gardées ultra secrètes, afin d’éviter le chaos et des guerres civiles. Patience. L’Alliance gagne la guerre.

2-2°)- Une dimension verticale : la pandémie de Covid est une guerre ouverte pour tuer massivement le Peuple français.

L’hypothèse stimulante de Jacques Pauwels est que la première et la Seconde guerre mondiale ont été sciemment, volontairement voulues, planifiées par l’élite, afin d’écraser les Peuples révolutionnaires de masse français et allemand. De la même façon, nous posons que la pandémie de Covid est une guerre ouverte par Macron pour tuer massivement le Peuple français.

Mais le virus du Covid ne tue pas assez. La labo P4 de Wuhan n’a pas réussi à mettre sur le marché un virus suffisamment mortel analyse le lanceur d’alerte israélien Israel Adam Shamir dans son article : “La boite de Pandore”.

Les “morts du Covid” ne sont donc pas tous dus au Covid, mais surtout à la pandémie de peur volontaire répandue volontairement par la Macronie et les médias aux ordres. Celle-ci a fait basculé les français dans l’alcool, la surbouffe. La sédentarité contrainte : on rappelle que le premier confinement n’autorisait qu’une heure de sortie par jour. Résultat : on assiste à une explosion de l’hypertension, du nombre de crises cardiaques, du diabète. L’explosion aussi du nombre de suicides et des dépressions nerveuses : 15 millions de dépressions en 2020 rien qu’en France. Le scandale indicible, mais dont personne ne prend la juste mesure, des personnes âgées que l’on a laissé mourir de désespoir, sans les soigner, histoire de “faire du chiffre”. L’explosion de la pauvreté. L’interdiction absurde et criminelle de soigner le Covid avec de la Chloroquine, de l’Ivermective et des antibiotiques, dont la consommation diminue(1).

Le fait de faire basculer tout un Peuple dans l’obésité, l’alcoolisme, la dépression, le suicide, la pauvreté, l’empoisonnement par l’oxyde de graphène, c’est, de la part de Macron, un acte de guerre délibéré contre son Peuple. Equivalent in fine par son ampleur à des boulets de canon sur un champ de bataille au XIXème siècle. Et qui n’a d’autre mobile que sa haine de classe de dominant vis à vis du Peuple français.

Puis, trouvant que ces méthodes de mort de masse étaient insuffisantes, à compter de janvier 2021, Macron fait mettre sur le marché des vaccins/poisons tueurs contenant de l’oxyde de graphène. Résultat : une explosion du nombre de thromboses et de crises cardiaques sur des sujets jeunes et en bonne santé, comme les sportifs de haut niveau.

Par exemple, l’ex-championne de boxe âgée de 31 ans, Julie Le Gaillard est tristement décédée du Covid (voir photo ci-dessus). Son décès est scandaleux, indicible. Elle avait reçu deux vaccins Anti Covid, alors qu’elle souffrait préalablement d’une maladie orpheline.

Macron a été aidé dans son entreprise mortifère par des médias aux ordres, incapables de parler d’autre chose que du Covid et des vaccins.

Sans parler de la mise à mort sociale massive du Peuple français, basculant de plus en plus dans le chômage et la pauvreté. Et, depuis 2020, de la liquidation de la classe moyenne voulue par Macron, comme l’explique l’économiste Vincent Gouysse.

En effet, suite au premier confinement de 2020, on compte un nombre record de chômeurs (et donc de pauvres). L’AFPA parle d’ un million de demandeurs d’emploi supplémentaires en 2020. Mais ce chiffre a aussitôt été rayé du débat public. Remplacé par un “taux de chômage” menteur évalué à 7% de la population active, selon l’INSEE. Ce “chiffre” est obtenu en ne tenant compte que des seuls chômeurs sans emploi. Les demandeurs d’emploi ayant un petit boulot étant considérés comme étant dans leur “zone de confort”.

On le sait : nos élites sont malthusiennes. Or, Malthus, qui était membre de l’élite, pensait à la veille de la guerre de 1914 : “ la cause de la pauvreté, ce sont les pauvres eux-même. Il y en a trop. Par conséquent, le meilleur moyen d’éliminer les pauvres, c’est une bonne guerre qui tuera tous les pauvres” (cité par Jacques Pauwels). De la même façon et avec le même cynisme, Macron malthusien pense qu’une bonne pandémie de Covid, doublée d’une bonne pandémie de peur, doublée de vaccins tueurs “obligatoires” : c’est le meilleur moyen de lutter contre la pauvreté. Eliminer les 15 millions de pauvres de notre hexagone   (selon mes calculs) !  Capitalisme et population : Marx et Engels contre Malthus – les 7 du quebec  https://les7duquebec.net/archives/268166

Le Covid/vaccination obligatoire visent aussi à se débarrasser des Gilets Jaunes. La violente répression dont il faisait l’objet étant jugée insuffisante. En effet, le mouvement des Gilets Jaunes bénéficiait d’une couverture de presse excellente à l’étranger, avec des chiffres de mobilisation très supérieurs aux chiffres annoncés par les médias français. El Païs, Die Welt, Le New York Times, le Washington Post présentaient les G J comme des héros. Macron était peint comme un dictateur (cf Courrier international). Les Gilets Jaunes lui donnait donc une image détestable à l’étranger, dont il fallait se débarrasser à tout prix.

Il faudrait aussi parler du danger de la 5G, des faux tests, de la guerre de l’information, guerre climatique, etc…

Conclusion : Macron, c’est le mal absolu. On ne peut pas organiser la pauvreté de masse, la mort par Covid/vaccination sans vouer soi même son âme au diable. Le capitalisme mondialisé, c’est la mort en action incarnée contre les Peuples impuissants.

La pandémie de Covid/faux “vaccins” obligatoires est une horreur. La pandémie de Covid/faux “vaccins” obligatoires est une terreur. La pandémie de Covid/faux “vaccins” obligatoires est un crime ignoble commis contre les faibles et les innocents. Un crime commis dans et par l’indifférence générale. Un crime barbare perpétré pour sauver le taux de rentabilité des entreprises en chute libre. Honte à Macron ! Honte au Capitalisme absolu post-1989, à qui nos gouvernants “démocratiques” ont donné tout pouvoir ! Honte aux responsables de “gôche” corrompus, qui se taisent, et dont le silence a été tristement monnayé. Honte à notre pays, à son silence frileux, lui qui sut jadis défendre une certaine idée de l’Homme, et pour qui la vie humaine a cessé d’avoir de l’importance. Il faut que cela cesse. il faut appeler le crime par son nom.

Une seule solution : le départ de Macron et de ses commanditaires !

(1)-Toutes ces informations sont extraites de l’analyse lucide développée par Pierre Lescaudron, dans son article collector : “L’ineptie des «vaccin”s» à ARN pour «traiter» le Covid-19” publié le 1er février 2021 sur le site Réseau International (vous trouverez cet article remarquable sur ma lettre politique indépendante du 14 novembre 2021). Un être dégueulatoire comme Macron, responsable de 15 millions de pauvres en France! – les 7 du quebec

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

12 réflexions sur “Nous sommes en guerre: Le Covid/vaccination obligatoire ou la poursuite de la lutte des Classes?

  • 19 novembre 2021 à 12 h 53 min
    Permalien

    Ca serait nettement plus logique et didactique si vous disiez

    1/ LA covid quoiqu’elles soient très nombreuses fin 2021 et pas identiques pour tous

    2 / L’injection qui n’est pas une vaccination au sens habituellement compris pas les mougeons qui se sont laissés tromper aux dépens des non injectés auxquels certains injectés ont transmis non pas le virus Sard Cov 2 de l’automne 2019 « chinois » mais un des multiples variants de 2021, en France plus contagieux, mais moins virulents, sauf exception dont il faut alors chercher la vraie cause

    Le souci du juste mot pour la juste chose. Le souci des mots pesés pour éviter d’accroître, voire pour contribuer à réduire, les maux pesants.  C’est un combat militant qui en vaut d’autres, voire conditionne le succès des autres

    Répondre
    • 19 novembre 2021 à 15 h 48 min
      Permalien

      @ Sprilibre

      Vous avez raison sur ce point : le virus SARS CoV-2 apparu fin 2019 a muter en d’innombrables variant = qui je le soupçonne se comporte différemment – en terme de virulence de « contagionsité » ce qui entraine des développement différenciés d’un pays ou d’une région à une autre… comme le signale DO dans un autre article que nous avons publié ici.

      https://les7duquebec.net/archives/268370

      Qui a intérêt à tout confondre médicalement afin de nous faire avaler LE MÊME TRAITEMENT TOTALITAIRE ET POUR NOUS CASSER, NOUS LES RÉSISTANTS DE TOUS LES HORIZONS ???

      Il m’apparait évident que cette hystérie pandémique bidon constitue un exercice = un entrainement civil = en prévision d’une guerre virologique dont on dissimule le nom et dont nous la piétaille nous seront les premières victimes.

      Nous devons abattre ce régime mondialiste ou nous périrons tous

      Je vous invite à consulter les articles qui traitent de cette guerre en préparation ici sur Les7duquebec.net

      Robert Bibeau

      Répondre
  • 19 novembre 2021 à 15 h 17 min
    Permalien

    Chronique magistrale de Brigitte Bouzonnie.
    Un déroulement chronologique ajusté aux événements et dignitaires mais souvent acteurs des bouleversements générateurs de la désintégration sociétale. D’un intérêt concluant à parcourir. Merci..

    Répondre
  • 20 novembre 2021 à 8 h 32 min
    Permalien

    Une bonne chose avec le covid c’est qu’il nous a révélé que certain soit-disant grand sage (Chomsky, Onfray) étaient en réalité les pires des fascistes.

    Répondre
    • 20 novembre 2021 à 8 h 53 min
      Permalien

      Soyez indulgent pour Chomsky. Il est âgé et est affecté par l’usure du temps.
      Onfray ? … j’ai comme un doute.

      Répondre
        • 20 novembre 2021 à 10 h 34 min
          Permalien

          @ Alain

          Merci pour le lien.

          Sans vouloir vous offenser, le PS (entre autres L.M. Levy et Onfray) qui a servi de pouponnière à toute la Macronnie n’a de gauche que le nom, et Hollande a creusé le nid du coucou qui nous gouverne.
          Aucun des ténors et autres premiers de cordée, démesurément médiatisés et incapables de gérer même leur propre parti, n’a une réelle compétence, ni une réelle attirance.
          Ils (elles) sont devenu(e)s des repoussoirs avec leurs stratégies foireuses, cyniques, ou leur schizophrénie patente.

          Depuis plus de 10 ans, L.M.Levy affiche son animosité à l’encontre d’Onfray. Soit.
          Mais, avoir entendu le même Levy qualifier Jacques Attali de « placide », par opposition à Onfray, avait fini de m’illusionner sur le personnage.
          J’ai croisé jacques Attali (dans mon bureau où il était contraint de patienter) au début des années 80 à Paris. Son regard noir m’avait tout particulièrement interpellée.

          Avec de l’entraînement et un peu de talent, on peut apprivoiser sa gestuelle, son expression verbale, écrite, mais jamais son regard.
          C’est le reflet de l’esprit …

          Répondre
    • 20 novembre 2021 à 15 h 28 min
      Permalien

      @ ALAIN

      J’endosse à 100% des fascistes en effet

      roberto

      Répondre
  • 21 novembre 2021 à 10 h 16 min
    Permalien

    Excellent article, merci Mr Bideau pour ce partage, nous entrons dans des heures bien sombre, nous allons payer le prix fort à cause des cingles qui nous dirigent, et qui ne demandent aucun comptes à la Chine dont on ne nous parle plus, c’est elle qui a gagné sur tous les plans, elle continue à tout nous vendre, et ne semble pas subir d’hécatombe vaccinale elle, et tous nos pays qui l’ont aidé à développer leur laboratoire peuvent se réjouir ils ont armés biologiquement la Chine contre nous…
    Alors à moins de vouloir se tirer une balle dans le pied quel était l’objectif d’aider un pays communiste en ce sens, nous ne l’aurions jamais avec la Russie alors pourquoi avec la Chine ?

    Est ce parce qu’elle rachète nos dettes en échange des accès maritimes, de nos terres, de nos productions de blés, de nos vignobles etc…

    Répondre
    • 21 novembre 2021 à 13 h 36 min
      Permalien

      @ CERISE

      Tu dois prendre garde … tu développes la réaction que nos capitalistes occidentaux souhaitent ardemment.

      1) La crise COVID est la conséquence des recherches que TOUTES LES PUISSANCES MÈNENT pour développer de nouvelles armes de destruction massive dans leur guerre concurentielle perpétuelle
      2) Chine – Russie – USA – Union européenne dans le même sac – le Canada aussi .videmment
      3) La Chine ne rachète pas nos dettes et nos ressources = moi je ne possède rien de tout cela =
      4) les milliardaires chinois font des affaires avec des milliardaires occidentaux
      5) Tous ces potentats – ploutocrates – sont nos ennemis à nous petites gens quelque soient l’origine ethnique du milliardaire.

      La lutte en cours oppose les ouvriers – les travailleurs – aux propriétaires des capitaux internationaux
      et non pas les américains aux chinois ou aux russes ou aux peuples européens

      Robert Bibeau

      Répondre
  • 21 novembre 2021 à 13 h 01 min
    Permalien

    L’injection est en relation avec les ondes électromagnétiques, même fréquences au même moment, les gens perdront leur libre arbitre.

    Répondre

Répondre à Patrick Tiso Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *