Robert Bibeau

Auteur et éditeur

7 réflexions sur “Contre la thérapie génique (vaccin ARNm) chez les 5 à 11 ans

  • 30 novembre 2021 à 10 h 53 min
    Permalien

    Merci pour cet exposé judicieusement exprimé «  par un maudit Frinçais »expatrié en termes assez simples, quoique scientifiques et pas scientistes. Malheureusement il n’est pas terminé par une synthèse dans ou sous la vidéo pour gens de bonne volonté manquant de temps.

    A côté de cela , étant considéré le culte du vaccin et de ce triste sire, pour rester correct, de Louis Pasteur qu’on nous a inculqué dès l’école primaire, il serait didactiquement largement préférable, face aux bregeons et autres mougeonnes naïfs qui pensent s’être faits quasi tout simplement « vaccinés », de prendre soin justement de mettre au minimum des guillemets écrits ou visuels (et plutôt huit que quatre) à « « vaccins »», mais d’utiliser plutôt le mot « injecté » pour interloquer et bien faire conscientiser la différence.

    Vous êtes vous exprimé aussi pertinemment sur les 11 vaccins obligatoires « abîmant  » peu ou prou et inutilement les bébés avant leur 18 mois avec l’interrogeante « bénédiction de Christian Perronne qui n’a sans doute même pas seulement survolé la seconde édition du livre (512 pages) de Michel GEORGET (décédé en 2019) « Vaccinations. Les vérités indésirables ; S’informer, Choisir , Assumer » (25 euros) . On y trouve dans l’introduction (page 12) cette affirmation probablement fondée « La plupart des médecins ignorent tout ce qui va suivre concernant les dangers spécifiques des vaccinations »

    Encore merci

    Répondre
  • 30 novembre 2021 à 23 h 53 min
    Permalien

    Le virus, plus il mute et deviens contagieux plus il est inoffensif, Le nouveau variant African Omicron est aussi inoffensif qu’un chaton. — Il faut absolument croire ceux qui affirment que plus on vaccine en pleine période de pandémie, et plus nous créons de variant. je l’ai appris dans mon cursus d’infectiologie en 1987. mais il parait que cette donnée a disparu des cursus de formations toutes spécialtés confondues. Quand les gens comprendront que plus on se vaccine,plus on développe de variants, alors on aura fait un grand pas ! s’il y a eu un nombre élevé de mutations , alors il est devenu aussi dangereux qu’un rhume ….. les épidémiologistes disent que plus un virus mute, moins il est dangereux. CQFD. Donc pas besoin de vaccins c’est déjà une bonne chose . Il n’est déjà pas fiable pour le Delta, donc … On arrive à se demander si quelqu’un n’essaie pas de jouer au Dieu derrière tout ça?. Et ça prends environ 7 ans pour que le système immunitaire soit fort chez un enfant et vous lui injectez un supposer vaccin qui va réécrire l’ADN avec l’ARNm, ce qui va rendre l’enfant plus vulnérable a attrapé touts virus, bactéries et les agents allergènes et pathogènes.
    Autre chose plus vous allez vaccinés plus vous allez créés des variants et aussi des variants croisés indéfiniment. on appelle ca l’effet domino mais à l’infini. Ironiquement, c’était une évidence AVANT cette plandémie.
    Vacciner en pleine exposition au virus est TOUJOURS une mauvaise idée. Et lorsque l’on utilise un « leaky vaccine » , comme c’est le cas présentement, ça devient HYPER risqué.!
    Variants, éclosions, hausse des cas, ADE.
    D’ailleurs, on voit passer beaucoup de décès que les médias rapportent comme étant mort ‘foudroyante’ du Covid. 🙄
    Tempête inflammatoire, déficit immunitaire systémique, tempête de cytokines, etc. Ce n’est PAS le Covid, mais une ADE causé par la vaccination, lorsque confronté au virus. L’ADE se produit lorsque les anticorps générés au cours d’une réponse immunitaire et se lient à un agent pathogène, mais ils sont incapables de prévenir l’infection. Au lieu de cela, ces anticorps agissent comme un « cheval de Troie », permettant à l’agent pathogène de pénétrer dans les cellules et d’exacerber la réponse immunitaire. L’ADE – Dans ce scénario, les anticorps générés par le vaccin aident en fait le virus à infecter un plus grand nombre de cellules qu’il n’en aurait eu seul. Dans cette situation, les anticorps se lient au virus et l’aide à pénétrer plus facilement dans les cellules qu’il ne le fera seul. Le résultat est souvent une maladie plus grave que si la personne n’avait pas été vaccinée. L’EIM peut survenir après la maladie et a parfois été identifié après la vaccination. Tout vaccin qui s’est avéré avoir causé l’EMA a cessé d’être utilisé ou, plus récemment, comme décrit ci-dessous pour le vaccin contre la dengue, a été recommandé uniquement pour les personnes qui ne seront pas affectées par l’ADE .Des preuves d’ADE est apparue pour les vaccins COVID-19, même si des inquiétudes ont été émises.

    Répondre
    • 1 décembre 2021 à 10 h 47 min
      Permalien

      Monsieur Bouchard

      Au vu de votre commentaire LA QUESTION devient : pourquoi politiciens larbins – aristocrates médicaux (ou alors ignares médicaux) et ploutocrates pharmaceutiques poursuivent-ils leur tactique criminel du TOUT VACCIN POUR TOUS QUOI QU’IL EN COÛTE ???

      Ou ces crétins nous conduisent-ils mondialement ????

      Merci de votre avis

      Roberto

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *