Ils tripotent les chiffres COVID! Raoult dégoupille sa 1ère grenade 2022

Par Xavier Bazin. Sur Accueil – Xavier Bazin (xavier-bazin.fr)

La vérité sur ces « vaccins » commence à sortir, préparez-vous à un véritable feu d’artifices

Cher(e) ami(e) de la Santé,

Contre le Covid, les gouvernants occidentaux n’ont pas arrêté de prendre des mesures qui ne marchent pas dans la durée :

  • Confinements[1]
  • Masques
  • Vaccins

Et les mêmes gouvernants ont refusé, voire interdit les mesures qui marchent[2] :

  • Prévention (vitamine D, etc.) ;
  • Traitements précoces (protocole Raoult, ivermectine, etc.).

Ce n’est pas seulement le « crime du siècle », avec des centaines de milliers de morts évitables.

Ce qui s’est passé avec les vaccins est un des plus grands tours d’illusionnisme jamais réalisé.

On n’a pas arrêté de nous dire que ces vaccins étaient « la seule solution »…

…alors qu’il apparaît désormais que ces vaccins sont en échec total pour ralentir la circulation du virus.

Par chance, le Pr Raoult a décidé de siffler la fin de la récréation.

« Plus on vaccine, plus il y a de cas », a-t-il asséné ces derniers jours.

Oui, c’est bien ce qu’il a dit, chiffres à l’appui : dans le monde, « plus on vaccine, plus il y a de cas de Covid ».

Ce qui est précisément le contraire de ce qui était espéré avec ces vaccins qu’on nous avait vendus « efficaces à 95 % ». (sic)

Alors, d’où vient la tromperie ?

D’où est venue l’illusion d’une efficacité contre les contaminations ?

Il est temps de révéler l’un des secrets du « tour de magie » qui nous a été infligé.

En apparence, les vaccins ont l’air efficaces… de même que la comédienne sur scène a vraiment « l’air » d’être coupée en deux par David Copperfield…

Mais tout ceci était largement une illusion, un artifice.

Voici comment :

Regardez comment on transforme un vaccin de plomb… en vaccin en or (pour BigPharma)

L’ingrédient principal de « l’illusion » vient du choix des définitions.

On a défini comme « pleinement vacciné » celui qui est vacciné 2 semaines après la 2ème dose.

Cela ne paraît rien… mais avec ces vaccins-là, cela change TOUT :

Vous allez le voir, je vais réaliser maintenant devant vous le tour de magie en question[3].

Imaginez un vaccin d’eau salée – donc sans le moindre effet préventif.

Maintenant, imaginez que vous avez 200 personnes, dont :

  • 100 sont « non vaccinés » ;
  • et 100 sont double vaccinés (avec de l’eau salée).

Disons que chaque personne a environ 10 % de risques d’attraper le Covid toutes les 2 semaines.

Que se passe-t-il après un mois ?

  • Sur 100 non-vaccinés, 19 attrapent le Covid (10 ont le Covid les 2 premières semaines, puis 9 les 2 suivantes) ;
  • Sur 100 double vaccinés, même chose, 19 attrapent le Covid.

Tout cela est logique puisque dans mon exemple, le vaccin « eau salée » n’a pas d’effet.

Donc, les 2 groupes ont autant de chances d’être infectés : 10 %.

Et maintenant, mesdames et messieurs, préparez-vous à être ébahis.

Voici comment on transforme de l’eau salée en un vaccin « efficace ».

Il suffit de changer les définitions.

Maintenant, on ne compte les « double vaccinés » que 2 semaines après leur injection.

Les 10 infections des 2 premières semaines chez les « vaccinés » sont donc désormais attribuées aux « non-vaccinés » :

Et voici le résultat :

  • Non vaccinés : 29 infections (19 + 10) ;
  • Double vaccinés : 9 infections (19 – 10).

Tada !!!

Soudainement, votre vaccin paraît efficace : à peu près 3 fois moins d’infections (66 % d’efficacité) chez ceux qui ont reçu le « vaccin » !

Tout ça, alors qu’on n’a injecté que de l’eau salée !

Et ce n’est pas tout :

C’est bien pire que ça, car il y a un pic d’infections dans les 2 semaines qui suivent l’injection !

Dans mon exemple, j’ai fait comme si tout le monde (vaccinés et non-vaccinés) avait autant de risques d’attraper le Covid.

Mais avec les fameux vaccins Covid, ce n’est pas vrai.

Dans les premières semaines suivant l’injection, votre risque d’attraper le Covid explose !

Ce n’est pas nouveau : cela se voit depuis des mois, comme le nez au milieu de la figure.

En juillet dernier, je vous ai écrit une lettre intitulée : Tabou : plus de risques après la première dose.

Je vous avais aussi renvoyé vers une vidéo sidérante, qui montre une explosion des infections à chaque fois que les campagnes de vaccination ont commencé.

Évidemment, personne dans les médias n’en avait parlé.

Mais ces derniers jours, le Pr Raoult a décidé de cracher le morceau.

Pour lui, il ne fait plus aucun doute que les vaccins augmentent nettement le risque d’infection Covid, dans les premières semaines.

C’est ce que montrent notamment les données de l’État de l’Ontario, qui a révélé TOUTES les contaminations, jour par jour, après la vaccination :

« ILS ONT FAIT 10 MILLIARDS DE DOSES ET IL Y A PLUS DE CONTAMINATIONS COVID QUE JAMAIS »

 

 

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

8 réflexions sur “Ils tripotent les chiffres COVID! Raoult dégoupille sa 1ère grenade 2022

  • 20 janvier 2022 à 5 h 45 min
    Permalien

    Petit exercice de logique pour les vaccino-sceptiques et militants de clavier: si le vaccin aide à créer des variants (comme dit le professeur Luc Montagnier) et les variants sont de moins en moins dangereux, par leur adaptation à l’organisme humaine (selon le professeur Didier Raoult), il en résulte que le vaccin est bénéfique, puisqu’il aide à créer de variants moins dangereux de virus!

    Répondre
    • 20 janvier 2022 à 9 h 29 min
      Permalien

      @ PEDRO Michele

      1. La création de variants est un mécanisme naturel des coronavirus – avec ou sans vaccin tel est le sort du SRAS CoV-2 et des suivants. Le gaspillage de milliards de dollars à BIG PHARMA n’est pas requise.

      2. Notre opposition aux vaccins à ARN-messager porte sur les effets secondaires qu’apportent ces TRAITEMENTS GÉNIQUES EXPÉRIMENTAUX dans nos organismes. (Voir l’hécatombe de « personnalités » qui succombent depuis un mois et davantage).

      3. Que BIG PHARMA aillent faire ses expériences criminelles sur les animaux de laboratoires si ca vous chante mais pas sur nous et nos enfants.

      4. Voilà ce qu’un farouche militant anti « vaccin » expérimentaux meurtriers propose comme exercice de logique au trol du clavier Pedro Michele

      Robert Bibeau

      Répondre
      • 28 janvier 2022 à 23 h 35 min
        Permalien

        Big pharma a fait des expériences sur des animaux ceux-ci sont tous morts. Conclusion, il ne faut pas donner cela aux animaux; il me semble que c’est clair.

        Répondre
  • 21 janvier 2022 à 11 h 27 min
    Permalien

    Tout ce que dit Médiapart qui a une approche lamentable du coronacircus, sur Raoult, n’est pas faux.

    Il faut éviter d’aduler autant les hommes que les écrit, , fussent-ils l’évangile chrétien

    Il n’en est pas moins vrai que Raoult n’est pas totalement « anti-inject » et qu’il n’est pas du tout « anti-vax » en ayant encore de l’estime absolument infondée pour le magouilleur Louis Pasteur

    Or depuis 1879 il est démontré, par des esprits médicaux libres, avec les équipements de communication du moment qu’il est intelligent d’être « anti-vax ».Et déjà de ne pas considérer que nous serions tous pareils devant une agression virale ou microbienne et devrions tous nous voir imposer le même traitement classe d’âge après classe d’âge.

    Pour s’en convaincre il faut au moins survoler la seconde édition du livre (512 pages) de Michel GEORGET (décédé en 2019) « Vaccinations. Les vérités indésirables ; S’informer, Choisir , Assumer » (25 euros) . Sans omettre dans le survol de cette pépite explosive très/trop ignorée les précieuses pages 257 et 258 sur le soi-disant traitement contre la rage de ce triste sire de Louis Pasteur, le Prophète, sinon le dieu de l’ « Église du Sacro-Saint Vaccin Miraculeux, Indispensable et Irremplaçable ».

    En mémorisant bien dans l’introduction ce lamentable constat (page 12) « La plupart des médecins ignorent tout ce qui va suivre concernant les dangers spécifiques des vaccinations »

    Répondre
    • 29 janvier 2022 à 1 h 28 min
      Permalien

      En Espagne, il y a eu une étude, de ce que pouvait contenir le vaccin contre le covid-19. Les résultats ont été diffusés sur le net, sur plusieurs sites, à plusieurs jours. Récemment, l’armée espagnol s’est fait demander de se faire vacciner par son gouvernement. L’armée a vite répondu que la demande n’était pas sérieuse compte tenu de l’étude du contenu du vaccin qu’ils avaient en main. Je ne connais pas la suite. Je connais une autre histoire, le vaccinogate en Italie, une étude qui a coûté10,000 euro, payée par l’ordre national des biologistes du pays. L’étude du 26 oct 2018, connu le 27 juillet 2019, indique une fraude GSK serait impliquée, il s’agit de vaccins pour enfants ‘infamix hexa’ . L’article de cette histoire s’intitule ‘c’est à ça qu’on les reconnait’. Je pense que c’est plutôt criminel.
      Aujourd’hui, je considère les cies pharmaceutiques à leurs mérites, à leurs constances et intégrités.
      Mon évaluation actuelle pour les faux-vaccins covid-19: « c’est à ça qu’on les reconnait ». En plus c’est devenu POLITIQUE. Et peut-être encore criminel, vu le nombre de morts, d’handicapés et de menaces.
      Je pense que du côté professionnel médical, qui est très compliqué, ça ne fonctionne pas. Se comprenne-t-ils eux-mêmes? La perte de confiance augmente beaucoup. Arrêtez, dites-nous ce qui ne va pas, s.v.p.

      Répondre
  • 1 février 2022 à 6 h 43 min
    Permalien

    Preuves : leszarceleurs.blogspot.com

    Répondre
  • Ping : « Il n’est plus question de science, mais de soumission et d’obéissance! » Raoult dégoupille sa 2e grenade – les 7 du quebec

Répondre à Théophile KOIKILENSOI Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *