Très belle mobilisation des Gilets Jaunes. La Police a violenté les manifestants

Par Brigitte Bouzonnie.

 

Hier, les Gilets Jaunes ont fait ce que tout le monde croyait impossible. Rentrer dans Paris, malgré l’interdiction formelle décrétée par le sieur Macron. Les blindés antichars de Lallemand. Il y a 40 portes autour de Paris, toutes n’étaient pas surveillées par des CRS. A titre personnel, hier matin, j’ai croisé quatre motos de gilets jaunes venues de la porte de Rungis.

1°)- Des manifestations majestueuses, imposantes, déterminées :

 Les Gilets Jaunes ont fait ce que tout le monde croyait impossible : faire des manifestations monstres parties de la Place d’Italie. Du Ministère de la Santé. Du métro Alésia et de Palais-Royal. Et surtout un rassemblement sur les Champs Elysées, comme il n’avait pas été possible de le faire depuis longtemps. La photo ci-dessous montre l’une d’entre elle rejoignant le métro Nation : défilé impressionnant, majestueux, déterminé.

Les Gilets Jaunes/anti pass sanitaires-vaccinales en sont à leur 52ème manifestation contre Macron depuis le 17 novembre 2018. Avec de très beaux rassemblements historiques comme la manif du 17 août 2021, où ils était 3, 8 millions de manifestants ; chiffre obtenu par le site antipasssanitaire calculé avec l’aide de la technologie de la reconnaissance faciale et 500 bénévoles sur le terrain.

En chemin, à Limoges, Lyon, Orléans, les gilets jaunes ont été accueillis comme des héros, par des applaudissements, une Marseillaise reprise par tous, voire un feu d’artifice. Ce qui montre combien les Gilets Jaunes/anti pass sanitaires sont légitimes dans les têtes et dans les coeurs. Ils forment, avec les militants de contre information, une opposition extra parlementaire à Macron : la seule représentative des problèmes de fin de mois et de refus légitime à l’obligation vaccinale avec des produits tueurs, que subit le Peuple français.

De façon hyper politicienne, jeudi dernier, sur France 2, Mélenchon a essayé de récupérer, notre beau mouvement, en parlant de pouvoir d’achat et de levée de la contrainte de l’obligation vaccinale. Lui qui n’a pas dit un seul mot durant tout le quinquennat sur la défense du pouvoir d’achat. Et qui s’est allongé craintivement face à la gestion crapuleuse de la pandémie de covid par Macron depuis mars 2020 : silence sur l’absence de masques. Silence sur les confinements générateurs de 15 millions de dépressions nerveuses. Silence sur les frontières laissées scandaleusement ouvertes. Silence sur les vaccinations obligatoires. Corbière disant même publiquement qu’il était pour les vaccins Pfizer, Moderna et Astrazeneca.

 

2°)- Malgré la consigne d’absence de violences, la Police a violenté les manifestants, en frappant à la tête plusieurs gilets jaunes :

Hier encore sur BFM-TV, il fallait les entendre les journaleux aux ordres, comme Anne Saurat-Dubois dire en substance : “il faut les neutraliser sans les tabasser. Attention à des images de violences à deux mois du premier tour”(sic). Bref, à l’écouter, les policiers devaient se conduite comme des nounous de jardins d’enfants. Las, ce ne fut que gazage, y compris des touristes. Tirs en cloche. Et malheureusement un blessé grave frappé à la tête, comme le raconte Laurent Denave, gilet jaune depuis la première heure, sur la manif sur les Champs Elysées : “Du gaz à volonté, des charges dans tous les sens, des blessés dont un grave (une rumeur a circulé pendant un moment, on l’a cru mort, mais j’espère que ce n’est pas le cas) et des interpellations pour rien du tout…”(sic). Sans parler des brutalités de la Police à Montpellier, comme le montre la vidéo ci-dessus.

 

Ce qui montre à quel point la Macronie est à bout de souffle : n’ayant plus rien à répondre aux doléances des manifestants que la matraque abjecte, malgré les consignes de non violence….Le manifestant frappé à la tête, c’est une faute politique terrible de Macron, car je ne crois pas une seule seconde à une “bavure” personnelle.

Par ailleurs, le site ¨Police et libertés” monte une vidéo qui a choqué les internautes de Tweeter : un policier braque une voiture avec son arme. La police casse la jambe d’un manifestant.

En résumé, on allait voir ce qu’on allait voir : pas de Gilets jaunes dans Paris. Une manif sans violence. On a eu droit à tout le contraire. Tellement Macron ne sait rien faire d’autre qu‘abîmer, esquinter, trépaner le Peuple français, comme le montre le documentaire sorti récemment sur les Gilets Jaunes intitulé “Quand la Police est force de désordre” réalisé par Yanis Mhamdi, pour le site “Les Crises.”

 

À consulter:

DES GILETS JAUNES FRANÇAIS AUX TRUCKERS CANADIENS – L’ÉVOLUTION DU MOUVEMENT POPULAIRE INTERNATIONALISTE – les 7 du quebec

 

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

Une réflexion sur “Très belle mobilisation des Gilets Jaunes. La Police a violenté les manifestants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *