Arrachons leurs masques aux entreprises pharmaceutiques

Par James Howard Kunstler – Le 18 février 2022 – Source kunstler.com

This article is available in 5 languages on this webmagazine:
8.03.2022-Laboratoire-English-Italiano-Spanish

Circuit Canada Montreal : Beautés du Grand Nord canadien

Nous sommes au milieu d’un formidable changement de l’opinion publique. L’hiver n’est pas terminé mais la vérité bourgeonne maintenant en mille endroits.

Le Canada, le Grand Nord blanc, qui plane quelque part au-dessus des chutes du Niagara, est un pays de merveilles hivernales, et l’un des grands plaisirs de la saison là-bas, apparemment, pour le Premier ministre Justin Trudeau, est de patiner sur une glace bien fine. Pourquoi cela ? Peut-être que dans tous ces cris, vous avez oublié comment Mister T. a déclenché une guerre civile : en imposant à la classe ouvrière de son pays des injections obligatoires d’un prétendu « vaccin » qui ne fonctionne pas et qui nuit aux gens, à la fin d’une épidémie mondiale que les scientifiques des laboratoires canadiens ont peut-être contribué à créer.

 

Le grand convoi de camionneurs qui a convergé vers la capitale du Canada, Ottawa, a exposé l’horrible vérité au cœur de ce moment historique pour la société occidentale : les gouvernements ont déclaré la guerre à leurs propres citoyens. Il se trouve que le premier ministre Trudeau représente le Parti libéral de son pays, qui est « soudainement » le parti du pouvoir gouvernemental incontrôlé interférant dans la vie des citoyens, le parti de la suppression de la parole, de la gestion des informations, des vaccinations dangereuses forcées et de la saisie des biens des citoyens en dehors de toute procédure légale.

En vertu de la Loi sur les urgences, la police de M. Trudeau a maintenant arrêté les chefs de la révolte des camionneurs, Tamara Lich et Chris Barber, sous l’accusation de « conseil pour commettre un méfait » (Oh, mon cher… !), et a saisi leurs comptes bancaires, tout en gelant également les comptes bancaires de tous ceux qui ont donné de l’argent à la cause des camionneurs. Cette action a naturellement entraîné la ruée vers les grandes banques canadiennes, ce qui a conduit à la fermeture des banques mercredi – What !?… à quoi s’attendre lorsque les autorités envoient le message suivant : votre argent n’est pas en sécurité dans les banques canadiennes, et pourrait même ne pas être votre argent si nous disons qu’il ne l’est pas ?

Et maintenant tout le monde – y compris les citoyens alertes qui observent depuis de nombreux autres pays – attend de voir quelles seront les prochaines actions. Notons également que ce ne sont pas seulement les camionneurs qui se révoltent contre les obligations insensées du gouvernement ; c’est aussi au moins la moitié de la population du Canada qui se range derrière les camionneurs et contre la nouvelle mode de la tyrannie dans ce qu’on appelait autrefois l’Ouest libre. Je me risquerais à penser que le prochain mouvement sera une grève générale qui paralysera le Canada et obligera son parlement à annuler la loi d’urgence et à se débarrasser du premier ministre Trudeau.

Pendant ce temps, comme un coronavirus, le mouvement de protestation des camionneurs a infecté l’Amérique. Un « convoi du peuple » se rassemble autour de Barstow, en Californie (la capitale du désert de Mojave, où il y a beaucoup de place pour se rassembler), avec une date de lancement fixée au 23 février, mercredi prochain, destination : Washington DC. Ne sera-ce pas… intéressant ? Que va faire le gouvernement de « Joe Biden » ? Invoquer une sorte de pouvoirs d’urgence ? Déclarer une nouvelle « insurrection » comme le 6 janvier 2021? Mettre à mal les comptes bancaires des camionneurs et ceux des personnes qui les soutiennent ? Veulent-ils inspirer une ruée sur les banques américaines à un moment où l’extrême fragilité du système bancaire mondial menace de faire exploser les marchés financiers ? Je me tiens prêt pour cela.

Le gouvernement américain, comme celui du Canada, est également en guerre contre ses citoyens. Au moins la moitié du pays s’est éveillée à cette réalité peu appétissante – même si un peu moins de la moitié du pays suit encore de manière catatonique tous les diktats idiots que la bureaucratie despotique crache. Pourquoi, par exemple, tant de gens continuent-ils à porter des masques, même lorsque les réglementations locales sont levées ? (Et surtout à la lumière des preuves accablantes que les masques ne fonctionnent pas ?) Réponse : pour signifier qu’ils sont toujours contre Trump, le Léviathan maléfique que l’on dit responsable de tous les malheurs et de toutes les injustices du monde et qui menace leur « sécurité », c’est-à-dire leur statut de victimes opprimées de la « suprématie blanche », y compris les Blancs gauchistes coupables et pénitents. Oui, c’est aussi simple que cela, car nous sommes dans un épisode épique d’hystérie sociale humaine.

Sauf que l’hystérie est en train de se dissiper pour tous, à l’exception des plus psychotiques ou des plus acculés politiquement en raison de leurs antécédents de perfidie et de mauvaise foi – les David Frums, Max Boots et Rachel Maddows de notre monde, les chaînes d’information par câble, la hiérarchie du parti Démocrate, les porcs psychopathes criminels qui dirigent les agences de santé publique américaines, et les médecins lâches qui ont assassiné des patients sur l’ordre du Dr Anthony Fauci & Company. Malgré les efforts constants pour supprimer les données (ô, les données sacrées !) sur l’échec de leurs « vaccins », la vraie nouvelle est en train de sortir : les « vaccins » n’empêchent pas la transmission ou l’infection du Covid-19, et ils ont des effets secondaires mortels pour les vaccinés. Voilà, en clair. Et pourtant, « Joe Biden », président putatif des États-Unis, continue de dire au pays de « sortir et de se faire vacciner, de se faire booster » – ? ???

Les entreprises qui ont produit les « vaccins » sont même en fuite. Pfizer a retiré sa demande d’autorisation d’utilisation d’urgence en Inde, où l’agence de santé publique a insisté pour voir les dossiers de sécurité que Pfizer était tenu de fournir – et a refusé de le faire. L’Inde est un marché important pour les produits pharmaceutiques, environ 1,39 milliard. L’action de Pfizer a chuté de près de 10 % au cours des deux dernières semaines. À propos, certains États de l’Inde sont connus pour avoir combattu la Covid-19 par la distribution massive de kits de traitement précoce contenant des antiviraux bon marché tels que l’ivermectine, l’hydroxychloroquine, la vitamine D, etc. Ce programme a connu un succès célèbre en réduisant le nombre de décès dans cette région.

Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, a vendu 400 millions de dollars de ses propres actions dans la société et a supprimé son compte Twitter à la suite de rumeurs selon lesquelles les décès toutes causes confondues signalés par les compagnies d’assurance-vie américaines montrent une augmentation choquante et mystérieuse de la mortalité qui pourrait être attribuée aux « vaccins » provoquant des accidents vasculaires cérébraux, des crises cardiaques, des cancers et des défaillances du système immunitaire. (L’action de Moderna est également en baisse.) Ni les grands médias ni les agences de santé publique américaines ne font le moindre effort pour enquêter sur cet événement désormais bien documenté.

Nous sommes au milieu d’un énorme changement de l’opinion publique. L’hiver n’est pas terminé mais la vérité bourgeonne maintenant en mille endroits. Le peuple a fini de s’agenouiller doctement pour être réduit au silence et tué. Ils ne laisseront pas ce pays, et de nombreuses autres nations du club de la civilisation occidentale, être détruits sans se battre. Les démasqués démasquent leurs antagonistes masqués. Attendez, maintenant, pour découvrir qui est derrière tous ces méfaits mortels. Nous allons arracher leurs masques et l’état de droit sera restauré.

James Howard Kunstler

 

Pour lui, les choses sont claires, le monde actuel se termine et un nouveau arrive. Il ne dépend que de nous de le construire ou de le subir mais il faut d’abord faire notre deuil de ces pensées magiques qui font monter les statistiques jusqu’au ciel.

Traduit par Hervé, relu par Wayan, pour le Saker Francophone

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

2 réflexions sur “Arrachons leurs masques aux entreprises pharmaceutiques

Répondre à Luis Júdice Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *