Voter en France: Peut-être, mais pour qui ? 

Par Claude Janvier.

This article is available in 5 languages on this webmagazine:
5.04.2022-Bouzon-Boucha-Janvier-English-Italiano-Spanish

Une trop grande portion de la population se laisse bercer par le bla-bla lénifiant orchestré par les médias main stream, les politiciens, les financiers et la plupart des économistes. Trop d’abstentionnistes d’une part, et manque de jugement d’autre part, font que les résultats sont à la mesure de ce que l’on mérite, à savoir, d’être dirigés par des nuisibles. Une analyse des faits, des actions et des programmes de chacun est nécessaire avant de se rendre au bureau de vote.

Les abstentionnistes ne comprennent pas que bouder les urnes, fait le jeu des politiciens en place. En effet, leurs militants fidèles les propulseront toujours au pouvoir, sans états d’âmes. Être de droite ou de gauche est devenu un débat stérile depuis François Mitterrand, où les cohabitations successives nous ont amené plus d’impôts, – Nicolas Sarkozy a réussi le tour de force d’imposer aux français une taxe sur les abris de jardins, que François Hollande s’est empressé de conserver -, plus d’inflation, plus de charges, plus de lois liberticides et de moins en moins de pouvoir d’achat. Nous avons dépassé le point de non-retour. Le changement, c’est maintenant ou jamais !

Passons donc en revue rapidement chaque candidat :

Emmanuel Macron : Bradage de nos industries à commencer par Alstom, privatisations à tout crin, hausse du carburant, hausse des denrées alimentaires et des matières premières, hausse des impôts. Liste non exhaustive.  (Le Coronavirus, comme la guerre en Ukraine, ne sont responsables en rien de la crise économique). Il est évident que ces deux crises ne vont pas contribuer à juguler l’inflation, mais comme nous l’avons largement démontré dans notre ouvrage « Le virus et le président », coécrit avec mon ami Jean-Loup Izambert, IS édition, l’effondrement de notre société était déjà bien réelle.

Gestion calamiteuse de la crise sanitaire – pas de masques, hôpitaux sous-équipés, réduction drastique des budgets, cliniques privées pas sollicitées ni réquisitionnées pour aider les hôpitaux publics,  prescription totalement écartée de médicaments efficaces pour enrayer le virus au profit de l’obligation presque obligatoire pour tout le monde de se faire injecter des liquides expérimentaux encore en phase 3 d’essai clinique, et répression sanglante des gilets jaunes. – pour rappel : 13 morts, 27 personnes ont perdu un œil, plus de 150 blessés graves, plus de 1500 blessés et, cerise sur le gâteau, des gens emprisonnés pour leurs convictions politiques -.

Dette abyssale de la France, planche à billet qui tourne toujours à fond alors qu’il n’y a jamais le moindre euro pour augmenter le Smic et les retraites. 15,8 millions de pauvres sur 32 millions d’actifs, plus de 200 millions de cadeaux fiscaux aux grands patrons du CAC 40 chaque année… Une catastrophe. 5 ans de règne sans partages, sans dialogues et sans compassions. Un vrai cauchemar. Fuyez-le.

Valérie Pécresse : Invisibilité de son patrimoine et de ses actifs financiers. Soupçonnée de prise illégale d’intérêts. Dans un article publié le mardi 18 janvier 2022, le média Blast dévoile la façon dont la présidente de la région Île-de-France s’est organisée pour transférer les actions Alstom que le couple Pécresse détient dans une fiducie. (dont le nom est inconnu). Collusion avec Emmanuel Macron dans l’affaire Alstom. Son époux a été vice-président et directeur général d’Alstom puis président d’Alstom Renewable Power. Depuis 2016, il est Président Directeur Général de GE Renewable Energy.

Pendant le mandat de Nicolas Sarkozy, elle a été Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, puis son porte-parole. Rappelons que Nicolas Sarkozy a détruit la Libye et assassiné son président Mouammar Kadhafi avec l’aval de l’ONU, qu’il a trahi les Français en  2005 en disant oui au  traité de Lisbonne, alors que les Français avaient dit non, et qu’il s’est empressé de remettre la France dans l’OTAN. Valérie Pécresse avait donc accepté de servir un président félon. Fuyez-la.

Anne Hidalgo : Maire de paris depuis 2014. Les Parisiens doivent être  « maso » pour l’avoir réélue. En effet, depuis sa nomination à la tête de la capitale, l’endettement de cette dernière explose. De 2014 à 2021, le montant cumulé de la dette passe de 3,4 à 7,7 milliards d’euros, soit une augmentation de 110 %. Camps de migrants omniprésents, coincés entre des bretelles de sortie du périph et le périph lui-même, quartiers de Paris où le deal de drogues est devenu au fil du temps une véritable industrie, rien n’est sérieusement fait pour résoudre ces graves problèmes.

Paris est devenu une ville de plus en plus sale et mal entretenue. Au pieds de nombreux arbres, – dans le 7ᵉ arrondissement par exemple -, les herbes folles non coupées côtoient les canettes et les papiers gras. Mais c’est écolo… D’ailleurs, en septembre 2019, The Guardian décrit Paris comme « l’homme sale de l’Europe ». L’article souligne que, malgré les 550 millions d’euros dépensés tous les ans par la ville pour débarrasser les trottoirs des déchets et excréments ainsi que pour vider les 30 000 poubelles publiques, la capitale est toujours surnommée « Paris poubelle ». Selon plusieurs élus, le budget propreté de la ville est en réalité en baisse. En réponse, Anne Hidalgo incite les Parisiens à se prendre « en charge » pour lutter contre la saleté. Sans commentaires…
Elle vient d’imposer la vitesse de 30 km/h dans Paris et multiplie les radars. Les PV pour excès de vitesse dans Paris coûtent 135 €. Il faut bien réduire l’endettement… Elle a fait aussi peindre les passages piétons du quartier du Marais aux couleurs du drapeau LGBT. Ca coûte une blinde et en finalité, ça ne sert strictement à rien, à part tenter de s’attribuer les bulletins de votes de cette communauté. Vu comment elle gère Paris, elle ne doit, en aucun cas, gérer le pays. Fuyez-la.

Marine Le Pen : Une présidentielle de plus pour Marine Le Pen, la troisième. La première de ses 22 mesures pour 2022 concerne l’arrêt de l’immigration incontrôlée en donnant la parole aux Français par référendum. Le problème avec elle est le sabordage contrôlé ou incontrôlé de dernière minute. Nous avons encore en mémoire le débat avec Emmanuel Macron en 2017 qui était un bide total. À se demander si elle ne l’avait pas fait exprès. Pour le Frexit, elle penche pour une  renégociation des traités européens, n’envisageant ensuite que par défaut d’y désobéir unilatéralement ou de se retirer de l’UE. Conclusion, si nous ne sortons pas de l’hégémonie de Bruxelles, des USA et de l’OTAN, ça ne sert à rien. À vous de voir.

Jean-Luc Mélenchon : À noter qu’en 1992, il appelle à voter pour le traité de Maastricht. Donc, proeuropéen, pro-Bruxelles et par ricochet pro-USA. A contrario, il a eu aussi une volonté de se rapprocher de la Russie et il est à noter que les députés de la FI ont lutté contre l’entérinement du passe sanitaire liberticide. Sa proposition de VIe République est toujours valable et figure en première position dans son programme. En 2017, il a appelé ses électeurs à voter en faveur d’Emmanuel Macron, ou blanc ou nul. Il savait qu’en donnant ce genre de consignes, Macron avait toutes les chances d’être élu.  Il redonnera les mêmes consignes après le 10 avril 2022. Rédhibitoire, car cela propulse Macron. Enfin, concernant le Frexit, même remarque que pour Marine Le Pen : Renégociation des traités européens, n’envisageant ensuite que par défaut d’y désobéir unilatéralement ou de se retirer de l’UE. Pas fiable. Fuyez-le.

Fabien Roussel : C’est le premier candidat du PCF depuis Marie-George Buffet en 2007. Favorable au RIC. Programme “Les Jours Heureux”, Fabien Roussel tente de donner un nouveau souffle aux communistes. Il se prononce en faveur de renationalisations dans certains secteurs, mentionnant les autoroutes, l’énergie (EDF et Engie) ou une compagnie d’assurances comme Axa. Il veut quitter l’OTAN. Opposant au passe sanitaire. Gros bémol, il est partisan d’une vaccination généralisée. C’est presque rédhibitoire. En effet, la vaccination contre la Covid-19 ne doit pas être obligatoire, et ce, pour deux raisons. La première est le fait de n’imposer que des vaccins ARNm alors que les gens devraient avoir le choix entre un vaccin classique et un ARNm et aussi que, dans ce cas précis, des médicaments efficaces ont été écartés sciemment par le pouvoir en place. – Hydroxychloroquine, Ivermectine, Budésonide, etc. – À vous de voir

– Eric Zemmour : C’est le candidat que personne n’attendait. Au programme, la lutte contre l’immigration clandestine, priorité numéro 1. Toujours en les reliant à cette thématique, il égrène diverses propositions sur l’emploi ou le pouvoir d’achat. Pour le Frexit, c’est pareil que Marine Le Pen ou Jean-Luc Mélenchon : Renégociation des traités européens, n’envisageant ensuite que par défaut d’y désobéir unilatéralement ou de se retirer de l’UE. Il ne minimise pas la responsabilité de l’OTAN par rapport à ce qui se passe en Ukraine. Il est contre le passe vaccinal. Difficile de trancher si oui ou non, il pourra être à la hauteur s’il est élu. À vous de voir

– Nathalie Arthaud : Elle en est à sa troisième campagne présidentielle sous les couleurs du parti « Lutte Ouvrière ». Solidaire des Gilets Jaunes. Elle revendique un programme communiste révolutionnaire et défend le camp des travailleurs. Son objectif principal est d’assurer un emploi à chacun avec un salaire permettant de vivre correctement. Bien qu’opposé à l’UE qu’elle décrit comme “une machine capitaliste qui sert la grande bourgeoisie”, elle soutient une certaine construction européenne basée sur le dépassement des frontières nationales. À vous de voir

Nicolas Dupont-Aignan : Député de l’Essonne, il est le candidat souverainiste de Debout La France. Il se présente comme le candidat de l’indépendance de la France et de la liberté des Français. Pendant la crise sanitaire, il a fait partie des opposants au passe sanitaire, mais aussi à la vaccination obligatoire. Bien qu’il n’ait parlé du « Frexit », Nicolas Dupont-Aignan envisage une sortie complète de l’UE par référendum. Il dit vouloir remplacer l’Union européenne par une communauté des nations libres, souveraines sur leurs frontières, budget et supériorité de la loi. Afin de regagner l’indépendance militaire et stratégique de la France, le candidat souverainiste aspire également à sortir du commandement intégré de l’OTAN. Il souhaite aussi arrêter les sanctions à l’égard de la Russie. À vous de voir

Yannick Jadot : Bref passage à Greenpeace. Il soutien Nicolas Hulot qui le rend de facto suspect. En effet, Hulot était pour la taxe carbone qui est une taxe inique, (laissant libre les grands pollueurs), et a inondé le marché de produits Ushuaïa plombés aux produits chimiques. Jadot est favorable aussi à la taxe carbone. Il dénonce les relais prorusses en France et veut mettre fin au projet gazier Nord Stream 2. Du coup, le gaz en Europe va arriver des USA. Ce sera du gaz de schiste dont l’extraction est une catastrophe écologie. Ce gaz est ensuite liquéfié, puis sera transporté à bord de portes conteneurs polluants plus que l’ensemble des voitures d’un pays de l’UE.  Il veut mettre le paquet sur l’Éolien, mais l’Éolien est aussi une catastrophe écologique et ne procure que peu d’électricité. Enfin, il soutient la vaccination obligatoire, et se prononce à armer l’Ukraine. Fuyez-le.

Jean Lassalle :  Il a soutenu et soutient les Gilets Jaunes, et s’est positionné contre le passe sanitaire et le passe vaccinal. Dès septembre 2018, il a annoncé sa candidature pour 2022 sous l’étiquette de son parti « Résistons » qui défend une France authentique. Il a d’ailleurs effectué un tour de France à la rencontre des citoyens pour leur proposer de remplir des “Cahiers de l’Espoir”, qui sont des cousins des cahiers de doléances, appelant à la créativité du peuple et non à la révolution. Dans son programme présidentiel, Jean Lassalle présente une vision intergouvernementale de l’Europe. Se réclamant du gaullisme, le candidat du mouvement « Résistons » ne prévoit toutefois pas de sortir de l’UE. A vous de voir

Philippe Poutou : Il souhaite avant tout rompre avec le système capitaliste, qu’il juge dangereux » et pas réformable. Il entend ainsi fusionner les banques pour constituer un monopole public du crédit, réquisitionner les grandes entreprises de l’énergie, pharmaceutiques, du transport, de la communication et des secteurs clés de l’industrie, mais aussi sortir du nucléaire en dix ans. Il veut en finir avec l’élevage industriel et développer des transports 100% publics et gratuits. Semaine de 32 h, Smic à 1800 € net et retraite à 60 ans. Il est contre le passe sanitaire et vaccinal, mais pour les vaccins contre la Covid-19. Même remarque que précédemment à ce sujet. Il se prononce pour une sortie de l’Union européenne tout en prônant l’avènement d’une Europe des travailleurs et des peuples. À vous de voir.

Voici donc le tour d’horizon des candidats pour l’élection présidentielle du 10 avril 2022. Je n’ai pas de consignes à donner, à part rejeter d’office Emmanuel Macron, Valérie Pécresse, Anne Hidalgo, Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon. Je pense sincèrement qu’il faut privilégier les candidats qui veulent sortir de l’UE, – ou tout au moins avoir une Europe de coopération, non dépendante du joug de Bruxelles et des USA, qui souhaitent sortir de l’OTAN, qui se sont positionnés contre le passe sanitaire et le passe vaccinal, – ce sont des passes totalement liberticides – , qui sont opposés à la vaccination obligatoire contre la Covid-19 et qui ont un programme tenant la route. Notre futur à tous est dans les mains de chacun.

Claude Janvier

Écrivain, essayiste. Auteur de trois livres « coups de gueule ». Co-auteur avec Jean-Loup Izambert du livre « Le virus et le président ». IS édition. À paraître bientôt, avec les mêmes auteurs : « Covid-19 : Le bilan en 40 questions. Retour sur deux ans d’infos et d’intox ». IS édition

https://www.is-edition.com/actualites/parution-le-virus-et-le-president-jean-loup-izambert-claude-janvier/

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

6 réflexions sur “Voter en France: Peut-être, mais pour qui ? 

  • 7 avril 2022 à 2 h 51 min
    Permalien

    la vraie solution ne peut et ne pourra venir que du Peuple et non des partis (qui démontrent, encore plus au travers de cette présidentielle-bidon qu(ils sont les plus grands communs diviseurs du Peuple. La preuve le Peuple a t-il choisi le champion de chacun des partis).
    « Réflexions d’un gilet jaune » (à demander par mail, 98 pages et c’est gratuit), est la seule solution, améliorable, dans le sens du seul bien-être du Peuple et non des partis et encore moins de leurs représentants auto-déclarés et imposés. Croire que changer de nom de parti au pouvoir ou de chef de file, n’est qu’utopie. Depuis le temps que l’on fonctionne de la sorte devrait nous servir de leçon… Hélas, non…

    Journal de guerre N° 17 – https://wp.me/p4Im0Q-5uS – 07/04/2022 – Quoique l’on fasse la démocratie décline et mal. Quoi que nous votions elle restera malade de ses orgies-gaspillatoires. Il est venu le temps de payer « quoiqu’il nous en coûte ». Lui ne sera pas là pour payer, il en sera exempté pour services-rendus au Peuple !

    Répondre
    • 7 avril 2022 à 10 h 13 min
      Permalien

      KEG TU AS RAISON = FIN LIMIER = MERCI = ÉLECTION PIÈGE À CON BIDON

      Répondre
    • 8 avril 2022 à 4 h 03 min
      Permalien

      Le peuple lui paiera même une retraite dorée et des gardes Du corps….c’est beau la France..

      Répondre
  • 8 avril 2022 à 3 h 59 min
    Permalien

    Ils font beaucoup de pub pour les élections.
    Macron a même incité les complotistes à voter Le pen, En disant que Si Elle avait été élue on n’aurait pas eu les vaccins. C’est PAS une erreur de communication, c’est intentionnel.
    Selon les Lois galactiques il faut que l’humain soit d’accord pour que quelquechose soit fait ã son encontre.
    On sait qu’ils utilisent des logiciels de fraude électorale ( cf : usa : Dominion, STYCL, ….) et que l’Etat profond qui parle à l’oreille de Tous les présidents ( droite et gauche), par attali, ã des pions dans tous les partis, Tous les young leaders.
    Zemmour est financé par l’argent de l’arnaque taxe carbone Israélien.
    Le Pen est mariée à un Israélien et sa nièce ã son père Israélien. Or ces gens ã double nationalité , leur choix est systématiquement Israël d’abord.
    Donc selon la Loi galactique, je refusé de cautionner ce système.
    Je refuse de voter Donc de veauter.
    Je veux un Conseil de sages tires au sort dans la population et renouvelé souvent , Bien sur révocable.

    Répondre

Répondre à robert bibeau Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *