LETTRE OUVERTE CONTRE LA GUERRE IMPÉRIALISTE

LETTRE OUVERTE CONTRE LA GUERRE IMPÉRIALISTE

This letter is available in 5 languages on this webmagazine:
2.4.5.05.2022-Chaos-Cabanel-Alencontre-Letter-English-Italiano-Spanish

Le 1er mai, la journée internationale de solidarité des travailleurs du monde, les groupes et individus suivants proclament notre opposition unie à la plus grande menace pour la classe ouvrière mondiale : la guerre impérialiste. Nous déclarons notre refus de nous accommoder de la poussée de guerre de l’impérialisme mondial. Nous arborons aujourd’hui sur nos bannières :

• A bas la guerre impérialiste par procuration de l’OTAN en Ukraine !

• pour le droit de la Russie à se défendre contre l’empiétement impérialiste ! (sic)

Ceux de gauche qui cherchent à imiter la propagande de la classe dirigeante en réduisant ce conflit mondial à une lutte nationale pour «l’autodétermination» ukrainienne ignorent ce qui suit :

Bien que la Russie soit un État capitaliste depuis 1991, elle n’est pas une puissance impérialiste à part entière. L’impérialisme est plus que lorsqu’un État emploie la force militaire contre un autre. L’impérialisme est une étape du capitalisme représentée par la domination du capital financier. La Russie ne fait pas partie du «club impérialiste», mais d’une économie capitaliste relativement arriérée et dépendante. (sic)

L’opération militaire de la Russie en Ukraine est un effort désespéré pour l’empêcher d’être utilisée comme fer de lance dans les plans de longue date de l’impérialisme occidental visant à transformer la Russie en une semi-colonie pour piller ses vastes ressources internes. L’intégration de l’Ukraine dans la machine de guerre de l’OTAN était bien avancée avant que la Russie ne lance son opération militaire défensive. La Russie était confrontée à la perspective que toute sa frontière occidentale devienne partie intégrante de l’alliance de l’OTAN et qu’elle devienne un terrain d’essai pour le déploiement d’armements avancés, notamment des armes nucléaires, des systèmes de défense antimissile et des troupes visant directement la Russie.

Le coup d’État de Maïdan de 2014, mené par des troupes de choc fascistes sur le terrain et guidé par l’impérialisme américain, a installé un gouvernement fantoche efficace à Kiev. Depuis le coup d’État, ce gouvernement n’a pas seulement été un outil direct de l’impérialisme américain, mais a violemment réprimé tous les gauchistes, les Russes de souche et les autres minorités. La répression a provoqué une guerre civile sanglante en Ukraine lorsque les habitants du Donbass ont établi les républiques populaires de Donetsk et de Louhansk pour se défendre du régime violemment russophobe de Kiev et de ses chiens d’attaque fascistes.

C’est pourquoi nous rejetons la politique de «défaitisme révolutionnaire» prônée par de nombreuses tendances marxistes centristes. Il ne suffit pas de s’opposer à l’intervention de l’OTAN en Ukraine. L’opposition à l’impérialisme signifie étendre son soutien à ceux qui sont directement dans sa ligne de mire. Cela signifie offrir un soutien à la fois aux Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk et à l’État russe. La Russie a le droit de défendre sa souveraineté par la force militaire contre la guerre par procuration de l’impérialisme. (sic)

Nous sommes également attachés à la véritable indépendance de l’Ukraine. Cependant, cela ne peut être réalisé sous l’égide d’une alliance de guerre impérialiste qui utilise l’Ukraine comme pion.

Nous nous opposons à la guerre par procuration en Ukraine parce qu’elle fait partie de la poussée de l’impérialisme vers la Troisième Guerre mondiale. Les efforts pour subordonner la Russie par des sanctions, la guerre et un changement de régime font partie des efforts toujours plus imprudents de l’impérialisme américain pour maintenir son hégémonie mondiale et inverser sa politique économique. face à la fois à ses rivaux impérialistes en Europe et à la montée de la Chine. Les rivalités sont alimentées par la crise économique capitaliste actuelle aggravée par la pandémie de Covid19. Une victoire de l’OTAN en Ukraine ne conduirait pas à la paix mais ne ferait que faire avancer les plans de guerre de l’impérialisme contre la Chine.

Une guerre entre l’OTAN et ses alliés contre la Russie ou la Chine risque d’anéantir des milliards de vies dans une guerre nucléaire et de déclencher des horreurs qui éclipseraient les pires enfers du XXe siècle.

Le 1er mai, nous nous engageons à nouveau non seulement à résister à l’impérialisme, mais à construire un mouvement indépendant de la classe ouvrière au niveau international pour renverser le capitalisme par la révolution socialiste mondiale. La signature et le partage de cette déclaration le 1er mai visent à commencer à reconstruire des liens concrets entre les forces marxistes véritablement anti-impérialistes dans le cadre de ce processus.

La lutte contre l’impérialisme doit devenir une lutte contre le système capitaliste et toutes les classes dirigeantes capitalistes! La guerre ne prendra vraiment fin que lorsqu’il n’y aura plus d’États-nations ni de classes sociales !

Les travailleurs du monde s’unissent !

Source: Ukraine – LETTRE OUVERTE POUR MAYDAY – les 7 du quebec

 


COMPLÉMENT À LA LETTRE OUVERTE CONTRE LA GUERRE IMPÉRIALISTE

Nous, du webmagazine Les7duquebec.net, bien que nous soyons en accord avec l’appel à la résistance à la guerre impérialiste et avec l’appel à l’unité des forces anti-impérialistes, nous sommes en désaccord avec le préambule qui suit: « Bien que la Russie soit un État capitaliste depuis 1991, elle n’est pas une puissance impérialiste à part entière. L’impérialisme est plus que lorsqu’un État emploie la force militaire contre un autre. L’impérialisme est une étape du capitalisme représentée par la domination du capital financier. La Russie ne fait pas partie du « club impérialiste », mais d’une économie capitaliste relativement arriérée et dépendante. »  Source : https://les7duquebec.net/archives/272563

 

  1. La Russie – ex-URSS – est un État capitaliste depuis 1917-1918, suite à la révolution bolchevique victorieuse qui renversa le pouvoir politique et économique féodal et assura sa transition vers le mode de production capitaliste totalitaire et dirigiste appelé par les bolcheviques «mode de production socialiste de transition vers le communisme». (sic)

 

  1. La société féodale – le mode de production féodal en Russie et dans quelques États limitrophes – ne pouvait transiter directement du féodalisme au communisme sans passer par l’étape historique du capitalisme – sous une forme ou sous une autre.

 

  1. Le socialisme «phase de transition» du féodalisme au communisme est une illusion promue par les bolcheviques pour justifier leur prise de pouvoir politique dans un seul pays arriéré et semi-féodal. Le mode de production communiste ne peut surgir du mode de production féodal.

 

  1. Le socialisme fut en URSS, comme en Chine, et comme dans tous les autres pays appelés «socialistes», une phase de transition du féodalisme au capitalisme monopoliste d’État, qui se transforma dans tous ces pays (une trentaine environ) soit en capitalisme libéral, soit en capitalisme totalitaire et dirigiste, en fonction des antécédents historiques de chacun de ces pays.

 

  1. La guerre d’Ukraine constitue un affrontement interimpérialiste entre le bloc impérial occidental (USA-OTAN) pseudolibéral qui s’accroche à son hégémonie déclinante, et le bloc impérial asiatique (Chine-Russie-Iran-etc) émergent qui souhaite ravir la pole position hégémonique.

 

  1. La classe sociale prolétarienne internationaliste est l’unique force sociale qui puisse empêcher une guerre mondiale nucléaire – génocidaire – en renversant le mode de production capitaliste décadent et en construisant le nouveau mode de production communiste prolétarien.

 

  1. Si la classe prolétarienne n’accomplit pas son devoir révolutionnaire d’accoucheur de la nouvelle société internationaliste, le monde tel que nous le connaissons sera détruit et les restes d’humanité régresseront jusqu’à l’âge de pierre.

 

  1. Notre mot d’ordre prolétarien transitoire est : FAISONS LA GUERRE À LA GUERRE. (Voir : https://les7duquebec.net/?s=guerre)
    .
    .
  2. Le webmagazine LES7DUQUEBEC.NET appuie l’appel du 1er MAI:

 

 «Le 1er mai, nous nous engageons à nouveau non seulement à résister à l’impérialisme, mais à construire un mouvement indépendant de la classe ouvrière au niveau international pour renverser le capitalisme par la révolution prolétarienne mondiale. La signature et le partage de cette déclaration le 1er mai visent à commencer à reconstruire des liens concrets entre les forces marxistes véritablement anti-impérialistes dans le cadre de ce processus… La lutte contre l’impérialisme doit devenir une lutte contre le système capitaliste et toutes les classes dirigeantes capitalistes ! La guerre ne prendra vraiment fin que lorsqu’il n’y aura plus d’États-nations ni de classes sociales!» Source : https://les7duquebec.net/archives/272563

 

Les travailleurs du monde s’unissent dans et par la lutte de classes !

Robert Bibeau  https://les7duquebec.net/

 

 


Groups that have already signed include :

Revolutionary Communist Action (Greece)

Classconscious.org (Australia/USA)

Communist League (LCFI – Brazil)

Consistent Democrats (LCFI-Great Britain)

Militant Trend Bolshevik (LCFI-Argentina)

Socialist Workers League (LCFI- USA)

Bolshevik Group (South Korea)

Trotskyist Fraction Proletarian Vanguard (Brasil)

Socialist Fight (Great Britain)

Red Border (Brasil)

Socialist Unity Party (US)

Anti-imperialist Aotearoa

Brazlian People’s Communist Party

Planning Beyond Capitalism (USA)

Socialist Party (US)

Young People’s Socialist League (US)

US Friends of the Soviet People

New Communist Party of Britain

Communist Workers League

 

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

2 réflexions sur “LETTRE OUVERTE CONTRE LA GUERRE IMPÉRIALISTE

  • 5 mai 2022 à 12 h 07 min
    Permalien

    Ce qui tue l’humanité n’est pas la menace nucléaire mais tous ces « ismes » qui polluent la planète et partant ses habitants!
    L’homme a-t-il d’être sérié dans tel ou tel « isme »? Alors pourquoi pas en :
    * Libertisme
    * Égalitarisme
    * Fraternitarisme

    Vous imaginez un pouvoir qui ordonnerait ces trois « ismes »! Il serait assuré de durer dans le temps et ce serait le pied. Mais le citoyen, on vu de ce que l’on constate de façon récurrente, en vaut-il réellement la peine? Alors pourquoi vouloir lui imposer ce qu’il ne veut pas. C’est déjà un aveu d’écoute du Peuple par les pouvoirs con-férés!

    Journal de guerre N° 28 (J+90) – https://wp.me/p4Im0Q-5yu – 05/05/2022 –Le député d’un parti peut en cacher un autre d’un autre parti et parier sur de tels bourrins n’est pas sûr à 100%. Voir lesquels rapportent le plus à leurs partis. « Les ennemis de mes amis sont mes amis et les amis de mes ennemis sont mes amis », disait un grand chrétien, il y a longtemps !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *