Tatiana Ventôse manque de dialectique (vidéo)

http://mai68.org/spip2/spip.php?article12187

Salut à toutes et à tous,

This article is available in 5 languages on this webmagazine:
21.07.2022.Insurance-Ventose-Dialectic-Toubiana-Communia-English-Italiano-Spanish

Tatiana Ventôse manque de dialectique, elle explique toute l’histoire sans aucunement tenir compte de la lutte des classes. Il faut bien comprendre qu’après un mai 68 il a fallu casser, faire disparaître la classe ouvrière française pour que le pouvoir puisse se maintenir. Et cela a été fait VOLONTAIREMENT, a été décidé par quelques têtes.

Tatiana voit donc l’histoire d’une façon trop mécaniste. Elle croit un peu trop que les choses se font toutes seules sans que personne ne prenne vraiment de décisions.

Parmi les décisions, elle oublie donc une chose essentielle : la loi Rothschild de 1973 :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1245

Tatiana Ventôse ne sait pas non plus que le chômage de masse a lui aussi été décidé en haut lieu dans le but de ralentir la lutte de classe. Cela avait été prouvé en son temps par une émission de Là-Bas si j’y suis.

La mondialisation aussi, Tatiana la voit d’une façon mécaniste. Pour la voir de façon dialectique, il faut la voir comme une lutte. Il ne s’agit pas directement de lutte des classes, mais de lutte entre diverses classes dominantes, ou directions, de divers pays.

Les USA impulsent la mondialisation parce qu’ils se voient en vainqueurs de celle-ci. La mondialisation, c’est la mondialisation de l’impérialisme américain. On n’a pas entendu parler de Nouvel Ordre Mondial avant la chute de l’URSS :

http://mai68.org/spip2/spip.php?article1213

Pourtant à écouter Tatiana, on a l’impression que la mondialisation se serait réalisée mécaniquement même sans l’effondrement de l’URSS. Justement, la guerre d’Ukraine met un frein total à la mondialisation, c’est-à-dire à l’impérialisme américain.

Tatiana oublie aussi dans son analyse la robotisation qui amène le bancocentralisme :

http://mai68.org/spip2/spip.php?article9492

Bien à vous,
do
http://mai68.org

Voici maintenant la vidéo de Tatiana Ventôse :

LA FRANCE SUR UN VOLCAN

Le Fil d’Actu – Officiel – 17 juillet 2022

Notez bien aussi que Tatiana a l’air de penser que ce sont les Gilets Jaunes et les leurs partisans qui ont donné à la Le Pen 89 députés. C’est évidemment faux. Ce qui fait qu’elle a eu autant de députés élus, c’est que Macron a dit que dorénavant, le Front Républicain n’est plus contre l’extrême droite, mais contre la gauche :

http://mai68.org/spip2/spip.php?article12186

3 réflexions sur “Tatiana Ventôse manque de dialectique (vidéo)

  • 20 juillet 2022 à 10 h 50 min
    Permalien

    @ tous

    Excellente vidéo présentant du point de vue de la France les 70 dernières années de développement économique – politique et social. Le tableau est complet et fournit les données requises pour comprendre la MONDIALISATION-GLOBALISATION – inévitable – incontournable – du mode de production capitaliste moribond.

    Évidemment l’exposé n’établit pas toujours adéquatement les relations de causes à effet entre les différentes variables socio-économiques… Il nous revient à nous auditeurs de rétablir la juste causalité et les contingences entre les données.

    Je ne suis pas d’accord avec DO quand il écrit ceci:  » le chômage de masse a lui aussi été décidé en haut lieu dans le but de ralentir la lutte de classe. »

    NON, le grand capital mondialisé ne vise pas – ne cherche pas – la mise au chômage de masse de travailleurs… ce n’est jamais l’objectif d’un mode de production – de la classe sociale dominante d’un mode de production – de détruire – de mettre à la casse – des moyens de production – des forces productives – sources de profits.

    Si les patrons ferment les usines – les ateliers – les centres de distributions – les commerces – les plateformes de transports – c’est que 1) ils n’ont pas le choix que de fermer ce trop plein de production de marchandises qui ne trouvent pas preneur. 2) c’est qu’ils souhaitent liquider une entreprise endettée pour en ouvrir une nouvelle – identique – mais temporairement non-endetté. 3) c’est que les patrons ont déjà construit une usine – un centre de production – de distribution – de services dans un autre pays aux salaires et à la fiscalité avantageuse…

    Si une entreprise – un conglomérat – un trust – un groupe financier n’agit pas de la sorte il est voué à la faillite et à être absorbé par ses concurrents monopolistiques.

    CONCLUSION : les lois incontournables du mode de production capitaliste s’impose à tous les péquenots capitalistes – bourgeois – financiers – larbins politiciens et nuls n’y échappent de verbiage de GAUCHE OU DE DROITE.. LIBÉRALISTE – mondialiste – gauchiste – socialiste ou fasciste.

    CONCLUSION : c’est bien l’ensemble du mode de production capitaliste bourgeois – infrastructure et superstructure qu’il faut renverser… la solution à nos problèmes systémique ne viendra jamais du système !

    Merci DO pour cet article

    Robert Bibeau

    Répondre
    • 24 juillet 2022 à 11 h 09 min
      Permalien

      Salut Robert,

      Bien sûr que si, le chômage de masse a été une volonté du pouvoir dès les années 1970 pour tenter d’éteindre la lutte de classe en France. Il permet au patron de faire du chantage à l’ouvrier: «Si tu fais grève, je te vire. Il y a plein de chômeurs qui n’attendent que ça de prendre ta place!»

      Cela s’appelle le « volant de chômage »

      Quand Chirac a supprimé le service militaire en France, cela a fait 1 000 000 de chômeurs en plus!

      Bien à toi,
      do
      http://mai68.org/spip2

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *