Les dangereux « vaccins » ARNm (3)

FAUCI A « TROMPÉ LE CONGRÈS » AU SUJET DE LA RECHERCHE SUR LES GAINS DE FONCTION DES VIRUS MEURTRIERS, MAIS IL A ÉTÉ « PROTÉGÉ PAR L’ADMINISTRATION DE BIDEN », SELON L’ANCIEN CHEF DU CDC AMÉRICAIN (Centre de contrôle et de prévention des maladies)

This article is available in 5 languages on this webmagazine:
17.19.2022-Cabanel-TheWall-Escobar-Hudson-Rousset-Internet-Cable-English-Italiano-Spanish

Publié à l’origine sur ZeroHedge

Le sénateur Rand Paul et le Dr Fauci

La semaine dernière, le sénateur Rand Paul est apparu sur Fox News et a critiqué Anthony Fauci pour avoir pris la position par défaut d’essayer de « couvrir » ses activités, y compris potentiellement encourager les entreprises de médias sociaux à censurer les informations médicales.

« Je pense que toute l’Amérique devrait être consternée par le fait que le médecin de l’Amérique, le principal expert du COVID en matière de santé publique, ne veut pas divulguer d’informations, ne veut pas divulguer ses communications avec Big Tech », a exhorté Paul, ajoutant que le « modus operandi » de Fauci est de « couvrir ».

Un mois auparavant, le sénateur Paul avait pris la parole à l’issue de la toute première audition du Sénat sur la recherche sur des «gains de fonction» (Euphémisme pour Guerre biologique), après avoir révélé qu’il existe un comité censé superviser ces expérimentations sur des virus potentiellement mortels, mais qu’il est au-dessus de la surveillance du Congrès.

« Nous ne connaissons pas les noms. Nous ne savons pas s’ils se réunissent, et nous n’avons aucun compte rendu de leurs réunions », a répété le sénateur, ajoutant : « C’est top secret. Le Congrès n’est pas autorisé à le savoir. Donc si le comité existe réellement, nous ne sommes pas certains. »

« Nous savons qu’ils se sont réunis trois fois et qu’il y a des milliers de propositions de recherche sur les «gains de fonction». Ils ne se sont réunis que trois fois, ils n’ont examiné que trois projets », a poursuivi Paul.

Le sénateur a ajouté que « lorsque le Dr Fauci a dit : ‘Oh, nous avons examiné cela et les experts ont examiné cela, et ont dit que ce n’était pas un « gain de fonction», même cela n’était pas vrai. Il y avait un comité qui a été formé après 2017 pour examiner cette recherche dangereuse. Ils n’ont pas du tout regardé cette recherche parce qu’ils ne l’ont jamais examinée. Donc personne ne l’a examinée pour dire que ce n’était pas une recherche sur le «gain de fonction». Ils ne l’ont pas examiné, point final. »

« Nous avons donc appris beaucoup de choses, mais je pense que nous avons reconfirmé que le Dr Fauci n’est pas honnête avec nous », a insisté Paul, ajoutant : « Oui, le NIH a financé la recherche sur les  «gains de fonction». Oui, c’était dangereux. Et oui, personne ne s’en est occupé. Personne n’a examiné la recherche. Oui, un million de personnes sont mortes. Et il semble toujours y avoir un important manque de curiosité de la part des Democrates. »

Bien sûr, le Dr Fauci a rejeté cette affirmation en la qualifiant de « vaste théorie de la conspiration de droite » ou autre.

Mais le Dr Fauci a maintenant un problème… Greg Piper, de Just The News, rapporte que l’ancien directeur du Center for Disease Control and Prevention, qui a été considéré comme un théoricien de la conspiration pour avoir dit que les preuves soutenaient l’explication de la fuite en laboratoire pour le COVID-19 – ce qui aurait provoqué des menaces de mort – affirme que la véritable « conspiration est celle de Collins, de Fauci et de la communauté scientifique établie ».

Robert Redfield a déclaré à Paul Thacker, ancien enquêteur de la Commission des finances du Sénat, que le directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses, le Dr Anthony Fauci, « savait » qu’il finançait des recherches sur les «gains de fonction» qui rendent les virus plus dangereux, et « a trompé le Congrès » lorsqu’il l’a nié. »

Rand Paul avait raison après tout… et ce n’était pas une vaste conspiration de la droite ? Quelle horreur !

« Tout le monde a dû accepter le récit » de Fauci et de Francis Collins, alors directeur des National Institutes of Health, selon lequel le SRAS-CoV-2 a émergé d’un « marché humide » à Wuhan, et non de l’Institut de virologie de Wuhan, financé par Fauci et situé à des kilomètres de là, afin d’éviter de devenir la cible publique des deux responsables, a-t-il déclaré.

Fauci a  » induit en erreur le Congrès  » au sujet de la recherche sur le «gain de fonction», mais il a été  » protégé par l’administration Biden « , selon l’ancien chef du CDC.

Robert Redfield a déclaré qu’il pensait que la lettre du Lancet du printemps 2020, qui assimilait l’hypothèse de la fuite en laboratoire à des « théories du complot », avait été « orchestrée … sous la direction de Fauci et Collins, pour tenter d’étouffer toute tentative d’enquête honnête sur l’origine de la pandémie ».

« Il n’y avait rien de scientifique dans cette lettre. C’était juste une tentative d’intimider les gens », a-t-il également déclaré.

« J’ai été menacé, ma vie a été menacée », a-t-il dit.

« J’ai des lettres que j’ai reçues de scientifiques éminents, qui m’avaient auparavant donné des prix, me disant que la meilleure chose que je pouvais faire pour le monde était de me tirer une balle à cause de ce que j’ai dit. »

Il pense que « Fauci et Collins étaient derrière une grande partie » des allégations de conspiration et de « haine anti-asiatique » concernant la théorie de la fuite du laboratoire.

Finalement, nous nous demandons comment Fauci a pu survivre à tout cela (politiquement, bureaucratiquement, et en termes de liberté) ?

Le Dr. Redflied a la réponse – et vous n’allez pas l’aimer :

« [rien] ne se passera tant que l’administration Biden sera là ».

La part de la science, cependant, ne l’oubliez pas !

Robert Bibeau

Auteur et éditeur

7 réflexions sur “Les dangereux « vaccins » ARNm (3)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *